PDA

Voir la version complète : réintroduction des bourses à l’étranger


lamia14
15/02/2007, 10h30
j'éspère que ces initiatives aideront au développement de la recherches et de l'enseignement superieur chez nous. et j'éspère aussi que les étudiants seront à la hauteur de la confiance que l'Algérie leur fait.

================================================== ===

Le ministère de l’Enseignement supérieur a réintroduit dans ses programmes, la formation à l’étranger, après avoir supprimé, un temps, le bénéfice de l’octroi des bourses.

Pour le compte de l’année universitaire prochaine 2007-2008, ce sont 610 bourses qui seront accordées, dont 510 pour les maîtres assistants et chargés de cours.

Les 100 autres profiteront aux étudiants majors de promotion de certaines filières sélectionnées par le ministère de tutelle.

Les bénéficiaires de ces bourses auront à poursuivre des formations en post-graduation dans les filières des sciences économiques, gestion, sciences commerciales, droit et en pharmacie. 481 étudiants, qui sont tous majors de promotion, passeront leurs épreuves orales et écrites le 14 mars prochain.

L’annonce de la réintégration de ce programme a fait l’objet hier d’un point de presse animé au siège du ministère par le directeur de la coopération et des échanges interuniversitaires, M. Saïdani, qui a affirmé que toutes les dispositions sont prises pour assurer le bon déroulement de cette sélection.

Une commission de contrôle de conformité réglementaire suit de près le cheminement de l’opération. Le conférencier justifie l’organisation du concours dans certaines filières par le déficit en termes d’encadrement, notamment pour les enseignants de rang magistral.

Les thèses des 510 maîtres assistants et chargés de cours retenus pour la formation à l’étranger, devront être finalisées dans un délai ne dépassant pas les 18 mois.

Le délai rime ici, a laissé entendre le responsable du ministère, avec obligation de résultat pour ne pas ouvrir la voie à des départs sans retour, comme c’est le cas, par le passé, pour les étudiants qui ne reviennent pas alors qu’ils sont formés avec les deniers publics.

Le directeur de la coopération a indiqué, d’autre part, que la priorité est accordée dans ce programme à la formation des formateurs pour répondre au besoin d’un encadrement qualitatif des bacheliers et de l’amélioration du niveau de l’enseignement et préparer l’afflux des étudiants qui atteindront en 2010, un million quatre cent mille, contre 930.000 aujourd’hui.
Le Quotidien d'Oran

absent
15/02/2007, 10h48
C'est une bonne chose, elles ont été suprimés lorsque j'était étudiant... quel manque de bol :twisted: ... mais je suis quand même venu avec mes propres moyens.

Néanmoins, je pense que ce n'est pas suffisant 100 bourses pour étudiants, en plus qu'en est-il des autres filières scientifiques et techniques ???

Il faut aussi trouver le moyen de ne pas laisser ces boursier s'envoler dans la nature... ceci passe dabord par un bon statut de l'enseignant chercheur et une réforme de l'université.

À propos, quelqu'un aurai-t'il des nouvelles à propos de cette lois sur le statut de l'enseignant et leurs revendications ?

jawzia
15/02/2007, 10h54
À propos, quelqu'un aurai-t'il des nouvelles à propos de cette lois sur le statut de l'enseignant et leurs revendications?
Officiellement :
1. Promulgation avant septembre 2007
2. Contenu : Black out

Officieusement
1. Sur le volet salarial : 70.000 Da pour le Maitre assistant 120.000 Da pour le prof.

Le chargé de cours et le maitre de conf se situant entre ces deux plages.

absent
15/02/2007, 11h11
merci jawzia, ces salaires sont fort interressants mais je ne sais pas pourquoi j'y crois pas trop :confused: ... j'espère me tromper.
ce qui m'interesse le plus c'est le contenu de cette lois sur le statut, c-à-d les réformes et les moyens...

par exemple beaucoup d'universités ne dispose pas de bureau pour l'enseignent chercheur (je parle notament du domaine scientifique), ce dernier vient donner ses cours (2jours par semaine au max) et se casse chez lui soit parcqu'il ne trouve pas où s'installer et travailler !!!! soit parcqu'il s'en fou d'être présent à l'université !!! c'est déplorable. si ces salaires sont appliqués, il faut une politique de controle, la présence toute la journée du samedi aux jeudi. Il est bien payé, alors il faut qu'il produit.

En tout cas on verra bien...

jawzia
15/02/2007, 11h16
Pour le statut, je peux t'envoyer la proposition du CNES. elle est sur 12 pages. Je ne pourrai pas la poster Ici. je l'ai reçu par email. je pourrai te la forwarder si tu veux.

Je ne pense pas que ce soit la mouture sur laquelle bosse le gouvernement.

Quant au salaire ? Moi non plus je n'y croirais que lorsque cela sera officiel. C'est peut être une manière d'esperer.

serigina
15/02/2007, 14h05
jawzia

je ne sais pas si tu pourras me répondre, mais actuellement un prof a à peu près quel salaire pour en moyenne combien d'heure d'enseignement ??

absent
15/02/2007, 17h13
Pour le statut, je peux t'envoyer la proposition du CNES. elle est sur 12 pages. Je ne pourrai pas la poster Ici. je l'ai reçu par email. je pourrai te la forwarder si tu veux.

Oui l'ami ça m'interesse, je t'envoie mon mail par mp. je te remercie.

Absente5
15/02/2007, 21h07
Ce qui peut aider un étudiant algérien , ce n'est pas ces bourses ( quelques cinq cent ... pour major de promo et on le sait , pour marifa club et autres pistonnés) , ni des programmes à l'étranger...c'est une réorganisation du système universitaire, un revalorisation des diplomes, une aide à logement en cité U ( ainsi, une meilleur offre de sites, plus de lits), une aide à la recherche d'emplois étudiants, des perspectives de stages...une meilleure sécurité sociale, une ouverture aux services culturels , des aides aux projets ....

lamia14
15/02/2007, 23h45
pour major de promo et on le sait , pour marifa club et d'utres pistonnés)
peut être qu'il y aura un ou deux pistonnés, mais la majorité qui en bénéficie c'est les majrs de promo. en plus je ne pense pas que ces bourses sont sans utilité, si on a pas le savoir, il faut le chercher ailleurs en commençant par les meilleurs.
c'est une réorganisation du système universitaire, un revalorisation des diplômes,
tout à fait d'accord, quoique je trouve que les études supérieurs en Algérie ont un niveaux as mal du tout. surtout en médecine, sciences théoriques: maths, physique... ce qui nous manque le plus c'est l'application.
une aide à logement en cité U ( ainsi, une meilleur offre de sites, plus de lits)
Que veux tu dire par aide au logement, si tu ne le sais pas une chambre ds une cité U coûte ~100 DA =~10 euros par an !!!
et je crois qu'à part la capitale où on trouve des 5 à 6 étudiants par chambre ailleurs (Oran) je trouve les cité pas mal du tout sauf que des fois c'est les résidents qui foutent la pagaille.
une aide à la recherche d'emplois étudiants
je connais pas bcp d'étudiants qui cherchent à travailler pendant leurs études . il préfèrent généralement se concentrer soit sur les études soit s'amuser :mrgreen: , en plus les dépenses n'ont rien à avoir avec la France ou les autres pays. le ticket RU coûte ds les 10 da ~ 10 centimes

sifax.15
16/02/2007, 03h50
Réintroduites en Algérie par le ministère de l’Enseignement supérieur, des bourses de formation à l’étranger vont être accordées à 610 universitaires pour le compte de l’année universitaire 2007-2008.
jeudi 15 février 2007.

Le gouvernement veut améliorer le niveau de l'enseignement en Algérie. (JPEG) 510 bourses pour les maîtres assistants et chargés de cours, les 100 autres profiteront aux étudiants majors de promotion de certaines filières sélectionnées par le ministère de tutelle. Les bénéficiaires de ces bourses auront à poursuivre des formations en post-graduation dans les filières des sciences économiques, gestion, sciences commerciales, droit et en pharmacie. 481 étudiants, qui sont tous majors de promotion en Algérie, passeront leurs épreuves orales et écrites le 14 mars prochain.

L’annonce de la réintégration de ce programme a fait l’objet hier d’un point de presse animé au siège du ministère par le directeur de la coopération et des échanges interuniversitaires, M. Saïdani, qui a affirmé que toutes les dispositions sont prises pour assurer le bon déroulement de cette sélection. Une commission de contrôle de conformité réglementaire suit de près le cheminement de l’opération. Le conférencier justifie l’organisation du concours dans certaines filières par le déficit en termes d’encadrement, notamment pour les enseignants de rang magistral.

Les thèses des 510 maîtres assistants et chargés de cours retenus pour la formation à l’étranger, devront être finalisées dans un délai ne dépassant pas les 18 mois. Le délai rime ici, a laissé entendre le responsable du ministère, avec obligation de résultat pour ne pas ouvrir la voie à des départs sans retour, comme c’est le cas, par le passé, pour les étudiants qui ne reviennent pas alors qu’ils sont formés avec les deniers publics. Le directeur de la coopération a indiqué, d’autre part, que la priorité est accordée dans ce programme à la formation des formateurs pour répondre au besoin d’un encadrement qualitatif des bacheliers en Algérie et de l’amélioration du niveau de l’enseignement.

naouas
16/02/2007, 06h37
Tout ce qu'on souhaite, c'est qu'ils appliquent la transparence et l'équité, à ceux qu'i répondent aux critères.

Cookies