PDA

Voir la version complète : Catalogne: Mariano Rajoy annonce le recours à l'article 155 permettant de suspendre l'autonomie


haddou
21/10/2017, 13h01
Jamais utilisée jusqu'ici, cette mesure a un immense poids symbolique et historique.

C'était attendu, c'est désormais officiel. A l'issue d'un conseil des ministres extraordinaire qui s'est tenu ce samedi matin, le 21 octobre, Mariano Rajoy a annoncé le recours à l'article 155 de la Constitution espagnole, qui permet de suspendre l'autonomie de la Catalogne. Une première en Espagne.

Cette mesure a un immense poids symbolique et historique, dans ce pays très décentralisé où l'autonomie (pour gérer l'enseignement, la culture, la santé...) des régions est sacro-sainte. L'article 155, qui ne peut être déclenché que par une majorité absolue de sénateurs, permettrait au gouvernement de reprendre tout ou partie des compétences de la Catalogne. Son déclenchement permettrait surtout, à terme, de convoquer des élections régionales pour renouveler le parlement catalan et remplacer les dirigeants actuels de manière "démocratique".

Un sénateur du parti de Mariano Rajoy avait expliqué mercredi à l'AFP sous couvert d'anonymat que cela devrait prendre environ une semaine, après présentation au Sénat des mesures que le gouvernement souhaite déclencher.

Huffpost

Cell
21/10/2017, 13h57
Il vas avoir l'air fin Puigdemont.........!!!

Va t il déclarer a la va vite une indépendance véritable ......??

m.rico
21/10/2017, 15h03
suspendre l'autonomie de la Catalogne implique la suspension des institutions locales or Puigdemont a besoin du du vote du parlement pour faire sa declaration d'independance.

Finalement , Puigdemont coincé par la constitution

hakimcasa
21/10/2017, 15h05
Puigdemont se retrouve dans une situation qu'il était loin d'imaginer quand il avait lancé son référendum sur l'autodétermination de la Catalogne.

1200 entreprises de toutes tailles ont lancé les formalités administratives pour transférer leur siège social hors de la Catalogne selon le dernier décompte du Registradores Mercantiles de España. Et 1300 entreprises ont décidé de déménager leur siège social, sans avoir encore lancé les formalités administratives.

Selon le ministre espagnol de l’Economie ceci n’est rien de plus "qu’un apéritif, un avant-goût de l’effondrement total de l’économie catalane" qui se produira si l’indépendance est déclarée.

Bachi
21/10/2017, 16h09
quoi que fasse Madrid, la Catalogne va toujours avoir le dernier mot...
si le peuple le décide vraiment. Y a absolument rien qui pourrait l'en empêcher.

Harrachi78
21/10/2017, 16h45
Là est toute la question : que sont prêts à payer les Catalans pour leur indépendance et dans quelle proportion ?

Bachi
21/10/2017, 16h48
ce n'est pas du tout clair, Harrachi.

je pense que c'est divisé.
c'est un peu comme au Québec.
La souveraineté exige plus de consensus

democracy
21/10/2017, 16h49
Les nouvelles élections pourront renforcer les indépendantistes au parlement catalan et obtenir une majorité. Et ce vote sera alors lu comme un référendum pour l'indépendance.

Harrachi78
21/10/2017, 16h55
Donc rien n'est encore gagné (ou perdu) pour l'une ou l'autre des parties. Pour que de tels coups de force aboutissent il faut une volonté de fer et une totale disponibilité à tous les sacrifices. Dès qu'on ouvre le champs aux "compromis" la chose se vide de toute substance.

En un mot, soit qu'on décide de l'indépendance et qu'on assume tout ce qu'il en découlera, soit qu'on veuille garder l'acquis (quel qu'il soit) et qu'on ne parles pas d'indépendance tout court.

sekrouf
21/10/2017, 17h12
quoi que fasse Madrid, la Catalogne va toujours avoir le dernier mot... La catalogne n'est pas le Kossovo. Toute l'Europe est contre cette indépendance et c'est l'hypocrisie dans laquelle on vit malheureusement.

Djigo
21/10/2017, 17h13
Dès lors ou Madrid à utilisé la force c'en est fini, ils ont eux même précipiter les evenements,

LIXUS
21/10/2017, 17h20
Je vois mal la Catalogne aller vers l'indépendance. S'il y a de nouvelles élections, la minorité silencieuse qui était contre pourra cette fois se faire entendre en allant voter en masse et donner une majorité anti indépendantiste.

Le climat peut se tendre car les indépendantistes vont saisir toutes les occasions pour se faire entendre. Ils peuvent même basculer dans la violence mais on a vu qu'au Pays Basque ça n'a rien donné, sinon l'inverse.

Ce climat d'instabilité peut précipiter le déclin économique de la région avec des entreprises qui fuient en masse et des investissements qui se dirigent vers d'autres régions. Le tourisme peut aussi en être affecté avec la chute des réservations. L'Europe aura aussi son mot à dire.

Du coup, les gens vont réfléchir à 2 fois devant ces éventualités.

El_Hour1
21/10/2017, 17h33
[QUOTE]Dès lors ou Madrid à utilisé la force c'en est fini, ils ont eux même précipiter les evenements,/QUOTE]

Les espagnoles se basent sur la constitution et dans celle-ci l'article 155. Allez-y lisez le et si trouvez le mot force dans cette constitution. Arrêtez de faire des parallèles avec l'Algérie. Pour votre information votre chef a envoyé au gouvernement local sécessionniste de la Catalogne et celle des kurdes sécessionniste des des félicitations mais voilà aucune régions ne sera indépendante.

democracy
21/10/2017, 19h40
Carles puigdemont va s'exprimer à 21H

TIZ
21/10/2017, 20h56
En gros il a reconnu son impuissance
Ca joue les heros de la liberté néo romantique teinté de tribalisme radin mais quand faut passer à la caisse .....il n'y a plus personne

Cookies