PDA

Voir la version complète : Maroc-Algérie : le corps diplomatique africain à Rabat répond à Messahel


Peace and love
22/10/2017, 17h13
Le corps diplomatique africain à Rabat s’est dissocié des déclarations «osées», «incompréhensibles» et qui ne font «qu’envenimer la situation», du ministre algérien des Affaires étrangères contre le Maroc.

«Les chefs de mission des pays africains ont pris acte avec étonnement des déclarations (du ministre algérien des Affaires étrangères), qui émanent de la voix la plus autorisée des autorités algériennes», a indiqué l’ambassadeur Nimaga Ismaila, doyen du corps diplomatique africain, s’exprimant au nom des ambassadeurs africains à Rabat.

Dans une déclaration à la MAP en marge des réunions d’information tenues, samedi, par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale avec les ambassadeurs africains accrédités à Rabat, suite aux propos diffamatoires du ministre algérien des Affaires étrangères à l’encontre du Maroc et de sa politique africaine, l’ambassadeur Ismaila a regretté que «pareilles déclarations ne font qu’envenimer la situation».

Dans ce cadre, le doyen du corps diplomatique africain a qualifié «d’osée», l’imputation par le ministre algérien de ces propos à des chefs d’Etat africains. A cet égard, Nimaga Ismaila a indiqué que les chefs d’Etat africains se réuniront à Addis-Abeba bientôt, et que ce sera une occasion pour exiger des « explications » sur leur implication dans de telles déclarations.

Pour l’ambassadeur Ismaila, les déclarations du ministre algérien sont d’autant plus incompréhensibles «qu’au sein de l’Union Africaine, c’était par la voix unanime que les chefs d’Etats africains ont salué le retour du Maroc, ou plutôt la régularisation de sa situation, parce que le Maroc n’a jamais quitté sa famille».

Le doyen du corps diplomatique africain n’a pas manqué de relever également la coïncidence entre la sortie du ministre des Affaires étrangères algérien, et la tournée qu’effectue dans la région l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara: «le représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour la question du Sahara", a-t-il souligné, "sera le témoin oculaire de ce qui peut entraver ses démarches».

Selon l’ambassadeur Nimaga Ismaila, ces déclarations malvenues interviennent «à un moment où toutes les puissances internationales ont reconnu et appuyé la vision du Maroc par rapport à la question du Sahara en retenant que cette proposition est la plus crédible et raisonnable».

Au nom de tous les ambassadeurs africains à Rabat, le doyen a tenu à souligner que «le peuple marocain, uni derrière sa Majesté le Roi, a toujours prôné la voie de la négociation et nous l’encourageons dans ce sens».

Enfin, le doyen Ismaila, s’exprimant au nom des ambassadeurs africains, a assuré que la politique africaine du Maroc se porte très bien», saluant «la clairvoyance et surtout l’engagement du Maroc pour faire en sorte que notre continent parle d’une seule voix».

Il a conclu que les chefs d’Etat africains «fondent beaucoup d’espoir quant au fait que le retour du Maroc à l’UA contribuera à la consolidation des capacités de l’union, vers une prise en charge réelle, définitive et pour que l’Afrique reste unie».

(MAP)

Bachi
22/10/2017, 17h17
a indiqué l’ambassadeur Nimaga Ismaila, doyen du corps diplomatique africain, s’exprimant au nom des ambassadeurs africains à Rabat.

c'est vraiment rigolo, la MAP prend les Marocains pour des idiots.
Depuis quand un ambassadeur peut parler au nom d'autres ambassadeurs?

wilams
22/10/2017, 17h47
..A lire certains commentaires , j'ai eu un haut le coeur !
Ce n'est dure de constater que le Maroc n'est pas pour l'unité du Maghreb...Mais , pourquoi le Maroc insiste t- il sur l'ouverture de la frontière de l'Ouest Algérien ? J'attends les stratagèmes de la politique internationnale nous faire une démonstration ...de leurs connaisssances geopolitiques...
C'est triste de constater à quel point le prix la liberté est bradée ... pour attirer la bienveillance des PROTECTEURS (....).
L'Algérie n'est peut être pas un exemple de démocratie, mais son peuple a acquis un reflexe reconnu dans le monde dans la défense de sa liberté et la dignité des hommes. Je ne suis sûr que pour certains soit le cas ...à vous de juger, si la LIBERTE a une signification pour vous, aux détracteurs - jaloux d'une Algérie INDEPENDANTE. Êtes vous libre chez VOUS ?

AYB16
22/10/2017, 17h48
Le corps diplomatique africain à Rabat s’est dissocié des déclarations «osées», «incompréhensibles» et qui ne font «qu’envenimer la situation», du ministre algérien des Affaires étrangères contre le Maroc.

Donc si je comprend bien la map a frapper aux portes de toutes les ambassades africaines au maroc pour cueillir leur impression!

Cell
22/10/2017, 19h28
mais son peuple a acquis un reflexe reconnu dans le monde dans la défense de sa liberté et la dignité des hommes.

ahhhh ca oui , LE MONDE en a eu la preuve pendant pas moins de 10 années ............

Sincérement Wilams , tu pense que tu parle avec des péruviens des néo zelandais , des Népalais .........??? Ra on est juste à coté mec, KHnezkoum Ra Kanchemouh et vice versa .....

rago
22/10/2017, 19h31
@BACHI: " c'est vraiment rigolo, la MAP prend les Marocains pour des idiots.
Depuis quand un ambassadeur peut parler au nom d'autres ambassadeurs? "

Il faut savoir qu'au Maroc, cette règle n'est pas de mise!:mrgreen:

habiban
22/10/2017, 21h11
http://http://www.20minutes.fr/faits_divers/2154843-20171020-charente-maritime-23-tonnes-cannabis-saisies-camion-marocain

Le savoir faire marocain , un seul camion et hop 17 millions d'Euros dans la poche et c'est mieux qu'une gargaison de gaz !?

AGHBAL
22/10/2017, 22h38
C'EST SIMPLE, ON VA COMPTER LES PAYS QUI NE SONT PAS D'ACCORD AVEC L'AMBASSADEUR M. NIMAGA DOYEN DU CORPS DIPLOMATIQUE AFRICAIN S'EXPRIMANT AU NOM DES AMBASSADEURS AFRICAINS A RABAT

M. NIMAGA a surement et certainement eu le feu vert de parler en leur nom pour les representer

La suite est bien connue en comptabilisant ceux qui sont pour et ceux qui sont contre

OK. ??????

manneke
22/10/2017, 22h44
c'est vraiment rigolo, la MAP prend les Marocains pour des idiots.
Depuis quand un ambassadeur peut parler au nom d'autres ambassadeurs?

Ta question est pertinente,

Là ,

ou c'est moins rigolo c'est quand

Dans une déclaration à la MAP en marge des réunions d’information tenues, samedi, par le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale avec les ambassadeurs africains accrédités à Rabat, suite aux propos diffamatoires du ministre algérien des Affaires étrangères à l’encontre du Maroc et de sa politique africaine, l’ambassadeur Ismaila a regretté que «pareilles déclarations ne font qu’envenimer la situation».

Et là,

Ta question est moins pertinente

Sorry AGHBAL pour le doublon,je n'ais pas lu ta réponse

rago
22/10/2017, 22h59
Les seules rencontres entres les responsables de l'UA n'ont trait qu'au Sommet entre l'UE et l'UA d'Abidjan en dates du 29 et 30 novembre prochains.

- Le Conseil exécutif, qui rassemble les ministères des Affaires étrangères des pays membres, a adopté une décision à laquelle le Maroc n'adhère pas. Il "donne mandat au Président de la Commission de l'Union africaine de poursuivre ses consultations de haut niveau et les conclure le 27 octobre 2017. Faute de parvenir à un consensus basé sur les décisions de l'Union africaine, les dispositions de la Décision*EX.CL/Dec.942 (XXX), paragraphes*4 et 5, seront automatiquement appliquées",*énonce le Conseil dans sa décision.

Selon nos informations, à Addis-Abeba, le Maroc "a poussé au maximum pour que le Conseil mandate le président de la Commission" pour mener des consultations. Notre source auprès de l'institution explique que "ça a chauffé, mais que le Maroc a gardé une approche constructive".

Emmenés par l'Afrique du Sud, tous les États de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) à l'exception du Malawi auraient en revanche poussé dans l'autre sens pour imposer une deadline au 27 octobre.

À cette date, si aucun consensus n'est atteint au cours des consultations, c'est une précédente décision du Conseil exécutif, prise en janvier avant que le Maroc ne réintègre l'UA, qui s'appliquerait "automatiquement" et permettrait à la RASD de participer au Sommet d'Abidjan.

okba30
22/10/2017, 23h08
L'association des ambassadeurs africains au Maroc :mrgreen:.

Awtil
22/10/2017, 23h34
L'incompétence des dirigeants algériens éclate en plein jour.
Les dirigeants africains apprécieront.

AGHBAL
22/10/2017, 23h54
Sorry AGHBAL pour le doublon,je n'ais pas lu ta réponse
@ manneke

KEIN PROBLEME MEIN HER

manneke
22/10/2017, 23h58
kein probleme mein her

goedenacht ,

best vriend

AGHBAL
23/10/2017, 00h20
À cette date, si aucun consensus n'est atteint au cours des consultations, c'est une précédente décision du Conseil exécutif, prise en janvier avant que le Maroc ne réintègre l'UA, qui s'appliquerait "automatiquement" et permettrait à la RASD de participer au Sommet d'Abidjan.
@

Les sahraouis et les TURCS n'ont plus le "NIF" de leurs ancêtres

S'inviter ou imposer sa présence à un mariage, un baptême, ......ou à n'importe quel événement est bien .......

neiregla
23/10/2017, 09h14
Pauvres algériens, ils sont près à gober tout ce qui vient de la part de leurs Pseudo Hommes politiques. Même les chefs d'entreprises qui ont assisté à la mascarade de ce sous doué ont applaudit ses âneries. :71::71::71::5::5::5::5:

ça reflète l’amateurisme des dirigeants algériens, ce clown est censé se préparer à toutes questions et préparer des arguments et des perspectives surtout qu'il s'adresse à des entrepreneurs qui normalement ne croient qu'aux chiffres et aux preuves. Il leurs parle comme si il parle à des potes au café du coin. C'est honteux de la part d'un "Homme politique" de parler avec un langage de la rue.

Tant que le voisin de l'EST est gouverné par des incompétents sous doués Bac-10 (La momie, El Fakakir, ....) tant que la Maroc peut dormir sur ses deux oreilles.

Cookies