PDA

Voir la version complète : LE PHÉNOMÈNE PREND DE L’AMPLEUR Des parasites dans les sardines que nous consommons


ACAPULCO
25/10/2017, 12h51
Depuis ces derniers jours, quelle a été la surprise de nos ménagères de trouver, en nettoyant les viscères des sardines, des petites boules blanches en forme de larves.
Contacté au sujet de ce phénomène, un spécialiste en pathologie de poisson répondra à notre interrogation pour révéler que «la sardine, comme la plupart des poissons sont fréquemment parasités. Il peut s’agir de parasites accrochés à la peau, aux nageoires ou aux branchies, ou de parasites infectant les organes viscéraux ou même la chair du poisson.
Les recherches ont prouvé que ces vers sont avalés par les poissons à un stade très précoce de leur développement. Les vers que l’on trouve dans les organes viscéraux ont été engloutis en l’état par le poisson et sont interdits à la consommation.
Les vers sont tués soit par la chaleur de la cuisson qui les neutralise, soit par la congélation pour les rendre inoffensifs. Ces larves sont fréquemment présentes dans de nombreuses espèces de poissons ou de céphalopodes. Le cycle du parasite est le suivant : le parasite adulte se trouve dans les estomacs de diverses variétés de poissons. Les œufs embryonnés sont rejetés dans l'eau de mer et éclosent en libérant une larve consommée par les poissons qui héritent ainsi du parasite. La larve s'enkyste dans les viscères et/ou la chair du poisson. Toutes les espèces sauvages peuvent être parasitées par les larves de ces nématodes, néanmoins certaines le sont plus fréquemment et plus abondamment. C'est le cas des poissons bleus. Ces larves peuvent provoquer chez l'homme, lorsqu'elles sont ingérées vivantes, une affection de type gastro-intestinale. De par la seule complexité des phénomènes épidémiologiques et la variété des hôtes, il est difficile de maîtriser la présence des parasites chez les poissons. Aussi, la prévention de l'anisakidose passe par des mesures simples avant la consommation des produits.» Les spécialistes du comité de santé de l'Organisation algérienne de protection et d'orientation du consommateur confirment que ces petites larves retrouvées dans les viscères de la sardine sont des parasites identifiés «Glugea sardinellensis» mais sans danger pour l'être humain, alors pas d’affolement. Leur prévalence dépend de la saison et de la taille de la sardine. Voilà deux avis de spécialistes en pathologie de poissons qui divergent sur la dangerosité de ces parasites et de leur nocivité.
Maintenant à titre commercial, les poissonniers se doivent de retirer de la vente les poissons les plus touchés et infestés. Cela dit, retirer de la vente un poisson au premier ver reviendrait à jeter plus de la moitié du poisson pêché.
A. B.

Megane
25/10/2017, 12h54
C'est pour cette raison que je ne mangerai jamais du poisson cru.

ACAPULCO
25/10/2017, 12h54
je n'ai jamais vu ça de mon existence

Megane
25/10/2017, 13h05
Acapulco les parasites ou le poisson cru?
Toutes les viandes sont susceptibles de contenir des germes, c'est pour cette raison qu'il faut une bonne cuisson.

TiziSweet
25/10/2017, 13h24
idem pour la viande cru

steak tartare quand j'ai su un jour que c'était de la viande crue j'ai faiilliiii gerber

je vous raconte l'anecdote :

fraîchement débarquée à Paris, mes premiers collègues m'invitent au resto... ils me disent "leur tartare est délicieux!" je leur ai dit que j'en ai jamais goûté mais que je vais donc peut-être tenter... une fois installée, heureusement que gourmande que je suis, je regarde toujours les assiettes des autres autour de moi et là j'entends "et voilà votre tartare !" (le serveur lui pose ça sur la table) je vois un gros stuck de viande hâchée avec du persil au dessus là.... beuuurkk beurrkk mais hamdoullah que j'ai su et vu ça avant sinon j'aurais été mal devant mon steak tartare :redface::lol:

nordsud
25/10/2017, 13h52
Je préfère chopper une gastro qu'un cancer avec les poissons d'élevages .
Mais à cause de ce post je vais devoir passer des heures à décortiquer mon poisson à la loupe :22:

TiziSweet
25/10/2017, 13h56
Je préfère chopper une gastro qu'un cancer avec les poissons d'élevages .


bah on va être servi avec le Canada et son saumon OGM :mrgreen:

Capo
25/10/2017, 14h13
Comme le stipule le communiqué (ci-bas) les poissons en bas de la chaîne alimentaire ne présentent aucun danger pour l'homme !

C'est juste des larves.. :lol:

Consommez la sardine sans risque !

Après avoir pris contact avec plusieurs spécialistes, le comité de santé de l'Organisation Algérienne de protection et d'Orientation du consommateur confirme que les boules retrouvées au niveau de la sardine sont des parasites.
Ces parasites sont par contre enfin identifiés et sont de l'espèce Glugea sardinellensis n sp (Microsporea, Glugeida) et ne représente heureusement aucun danger pour l'être humain en cas de consommation du poisson, il suffit juste de les retirer.

sammy
25/10/2017, 14h17
fallait pas spéculer avec les prix...fallait s'attendre à une punition divine

Wendy
25/10/2017, 14h25
Bon ben ça va faut juste bien les cuire ou les congeler (mieux vaut ça qu'un poisson mberkel ;))

sevcan
25/10/2017, 16h06
Pourtant les sardines, principalement celles de Méditerranée, sont riches en bon gras. Bien fraîches et cuisinées bien relevées, c'est vraiment un délice !

Cookies