PDA

Voir la version complète : Prudence devant les écrans de vos portables ou ordinateurs !


KMoussayer
29/10/2017, 13h57
Le travail ou les activités de loisirs sur ordinateur (ou également sur portable, le smartphone, ou tout autre écran comme un téléviseur) sollicitent beaucoup les yeux et il est nécessaire de bien veiller à une bonne installation de son poste de travail ainsi qu’au rythme de travail à observer pour éviter la sécheresse oculaire et/ou les maux de tête qui peuvent aller jusqu'à une pathologie qu'on appelle le syndrome sec.

LE BON USAGE DES ECRANS
L’écran doit être perpendiculaire à la fenêtre pour réduire les reflets et les différences de luminosité (et en privilégiant toujours un éclairage modéré dans un espace clos), espacé de 50 à 70 cm des yeux et situé plus bas que la ligne d'horizon de l’œil de sorte à toujours regarder vers le bas. De la sorte, les paupières recouvrent une partie de l’œil, réduisant ainsi l'exposition du globe oculaire à l'air ambiant. Enfin, évitez de lire ou d’écrire sur des fonds sombres et préférez les fonds clairs et une grosse taille de caractère. Le même type de précautions doit être pris si on utilise intensément son smartphone, et surtout quand on regarde des vidéos, comme le font déjà beaucoup de jeunes.
Il est en effet important de préciser que le taux de clignement des yeux chute drastiquement lors du travail sur écran : sa cadence tombe assez rapidement, et, sans même s'en rendre compte, de 3 à 4 fois par minute contre 15 en moyenne normalement, ce qui fragilise davantage la qualité du film lacrymal. Chaque clignement permet de redistribuer une nouvelle couche de larme à la surface des yeux et d'éliminer par le fait même la vieille couche. D'où l'importance de prendre le temps de cligner des yeux volontairement et de faire des pauses hors écran régulièrement d’au moins 5 minutes chaque heure ou de 15 minutes au bout de deux heures.

LE SYNDROME SEC : LA SECHERESSE OCULAIRE
Ses manifestations, liées à une altération quantitative ou qualitative des larmes, sont très variables : sensation de corps étranger, de brûlures, rougeur oculaire, sensibilité à la lumière vive, trouble visuel intermittent ou même larmoiement excessif paradoxal. Dans certains cas, on constate une difficulté à mouvoir les paupières ou à ouvrir spontanément les yeux le matin au réveil. Ce déficit en larmes expose même à la survenue d’une kérato- conjonctivite lésant la cornée ou pire de la complication cornéenne la plus sévère, des ulcères cornéens susceptibles de se perforer.
On peut mesurer l'ampleur de cette pathologie, quand on sait que plus de 10 % des adolescents en sont atteints (usage trop intensif du portable) et qu’elle concerne 20 % des plus de 70 ans et représente jusqu’à 30 % de motifs de consultation en ophtalmologie.

Quand un syndrome sec persiste ou s'aggrave, il faut consulter non seulement un ophtalmologue mais aussi souvent un autre spécialiste (en ORL, rhumatologie ou médecine interne) pour connaître les causes exactes du problème qui peut être dû à une pathologie plus grave comme la maladie de Gougerot-Sjogren.
Le Gougerot-Sjögren fait partie des pathologies auto-immunes (où les cellules chargées normalement de la défense de l’organisme se retournent contre lui). Il se traduit par un assèchement de nos secrétions (des yeux, de la bouche, de la peau, Il concerne essentiellement le sexe féminin dans une proportion de 9 femmes atteintes pour seulement un homme. Souvent, il se complique ou s’associe à de nombreux autres troubles auto-immuns : polyarthrite rhumatoïde, lupus, affections de la thyroïde, du foie, du sang...

Dr MOUSSAYER KHADIJA الدكتورة خديجة موسيار
اختصاصية في الطب الباطني و أمراض الشيخوخة
Spécialiste en médecine interne et en Gériatrie
Présidente de l’Alliance Maladies Rares Maroc
رئيسة ائتلاف الأمراض النادرة المغرب
Présidente de l’association marocaine des maladies auto-immunes et systémiques (AMMAIS)
رئيسة الجمعية المغربية لأمراض المناعة الذاتية و والجهازية

ANNEXE : Le rôle des glandes lacrymales et des larmes
Les larmes sont produites à une cadence moyenne de 0,1 ml par heure, soit un peu moins d'un litre par an. Ce film lacrymal a un rôle essentiel pour la cornée en la protégeant et la nourrissant, la cornée n’étant pas vascularisée. Rappelons que la cornée est la paroi antérieure de l'œil (sur la partie visible de l'œil). Elle est résistante et transparente et entourée du blanc de l’œil.
Ce film lacrymal est constitué de 3 couches :
1/ la couche superficielle huileuse (composée de phospholipides et produite par les glandes de Meibomius) : sa principale fonction est de lutter contre l'évaporation des larmes ;
2/ la couche intermédiaire, la plus épaisse, (composée de sécrétions aqueuses des glandes de Krause et Wolfring) : elle contient une série de substances antimicrobiennes (dont le lysozyme, la protéine majeure des larmes, la lactoferrine ainsi que des immunoglobulines) ;
3/ la partie interne, une fine couche muqueuse (qui dérive des cellules en gobelet de la conjonctive) : elle facilite la dispersion des larmes sur la surface oculaire.
BIBLIOGRAPHIE :
Moussayer Khadija - Syndrome sec et Gougerot-Sjögren : Entre un mal fréquent et une maladie au coeur de l’auto-immunité – Doctinews N° 45 Juin 2012
http://www.doctinews.com/index.php/dossier/item/560-syndrome-sec-et-gougerot-sj%C3%B6gren


Médecine interne, syndrome sec, Gougerot

alger1954
30/10/2017, 06h14
il ne faut jamais lire des textes de petits caracteres ca abime fortement les yeux avec le temps et ne pas s approcher trop pres de l ecran.

sevcan
30/10/2017, 07h07
Une solution pour protéger ses yeux des effets négatifs des écrans : des lunettes.

- pour les porteurs de lunettes, adopter des lunettes traitées anti lumière bleue,
- pour ceux qui n'ont pas de problème de vue, des lunettes sans correction visuelle mais traitées anti lumière bleue.

nordsud
30/10/2017, 19h45
Je n'ai pas de grosse correction mais je porte des lunettes traités contre les lumières bleus , sinon j'ai vite une migraine , le pire c'est dans les magasins et salle de sport .

KMoussayer
31/10/2017, 22h56
Oui, vous avez tout à fait raison sur l'utilisation de lunettes

Cookies