PDA

Voir la version complète : Maladie du soda - La NASH


sevcan
29/11/2017, 10h10
Peu connue, elle risque pourtant un jour d’être la première cause de greffe de foie, avant l’hépatite C. La stéatose hépatique non alcoolique ou plus communément appelée "maladie du soda" se répand un peu plus chaque jour. Mais quelle est cette maladie ? Comment cette pathologie, jusqu’ici silencieuse, est-elle en train de devenir le mal du siècle ? Comment la traiter ?

La maladie du soda est causée par une surcharge du foie en graisse, principalement due à une consommation excessive de boissons sucrées, de graisses ou de sucres. Les canards gavés pour obtenir du foie gras en sont d’ailleurs atteints.

Le foie absorbe une trop grande quantité de graisse et ne parvient plus, au bout de quelques années, à l’éliminer. L’organe stocke alors les acides gras et cela provoque une inflammation entraînant parfois une fibrose. Dans certains cas, la situation se dégrade en cirrhose voire en cancer.

L’issue dramatique d’une cirrhose est d’autant plus surprenante qu’il s’agit pour la plupart des cas de patients n’ayant pas de consommation excessive d’alcool.

Le plus surprenant est l’absence de symptômes. Cette pathologie n’est pas douloureuse durant ses premiers stades. C’est pour cette raison qu’elle est très difficile à détecter. La maladie du soda est très souvent diagnostiquée un peu par hasard lorsque la personne réalise des examens de routine. Quand une fatigue extrême se fait ressentir chez le patient, cela signifie malheureusement que la maladie est déjà à un stade avancé.

Son expansion inquiète le milieu médical

L’expansion de cette maladie s’inscrit dans la foulée des épidémies de diabète et d’obésité. Elle concerne dorénavant 10 % de la population occidentale. En Belgique, une personne sur 5 possède un foie gras. Les prévisions les plus affolantes indiquent qu’en 2050, 60% de la population mondiale serait touchée. Cette expansion inquiète fortement le milieu médical qui commence à tirer la sonnette d’alarme.


L’obsession du culte du corps

Pourtant, notre génération semble être celle en quête de bien-être, celle obsédée par la beauté et la minceur. Comment une maladie liée au surpoids et la consommation excessive de sucre peut-elle se répandre si aisément ? La consommation de boissons dites "light" ou tout autre aliment modifié "limité en sucre" en serait-elle la cause ? Il n’en est rien, selon une étude publiée dans le "Journal of Hepatology" en août 2015. Certains scientifiques suspectent toutefois que les édulcorants artificiels provoquent les mêmes dérives que les "vrais" sucres.


Des mauvaises habitudes à bannir

Le problème principal réside dans nos habitudes. L’addiction au sucre est tellement puissante qu’il faut impérativement en limiter sa consommation. Veiller à notre alimentation, favoriser la consommation d’aliments non transformés et bouger un maximum. Car ce sont l’excès de poids et le manque de pratique sportive qui favorisent l’apparition de cette maladie.


Comment en guérit-on ?

Il n’existe pas de traitement médicamenteux pour y remédier. La meilleure solution reste donc une perte de poids et une activité physique chez les personnes diagnostiquées aux premiers stades de la maladie. Pour les autres à un stade plus critique, la greffe reste à ce jour l’unique espoir de guérison.

Reporters

nordsud
29/11/2017, 20h24
Quand je vois des mères donner du coca à leurs enfants âgés d'à peine 2 ans ça me rend malade , et leurs petits déjeuners n'en parlons pas que du SUCRE raffiné et mauvaise graisse ,on a beau leur expliquer ça passe dans une oreille et ça ressort dans l'autre .

nordsud
29/11/2017, 20h27
En même temps peut on leur en vouloir ? Les multinationales font bien leurs job jusqu'au passage en caisse à la portée des enfants .

sevcan
30/11/2017, 07h30
Certains ont une addiction au sucre, comme d'autres l'ont pour le tabac.

C'est un fait que si l'on habitue dès le plus jeune âge à consommer du sucre, l'organisme sera conditionné à en exiger encore et encore en quantité tjs plus importante.

Certaines mamans rajoutent du sucre dans l'eau des biberons pensant que leur bébé boira plus facilement. Dans certaines familles, le soda est présent sur la table en permanence.
De même, si tu es invitée quelque part, pour t'honorer, on ne te proposera que du soda, sensé représenter l'accueil généreux et joyeux, à tel point que l'on est parfois dans l'obligation de demander s'il est possible d'avoir juste de l'eau ...

Bien sûr qu'il y a des lobbies, mais à un moment chacun doit se responsabiliser et consommer de manière plus saine.

Arbia
30/11/2017, 14h00
Il n'y a pas que le sucre qui cause des problèmes de santé mais les poison comme les additifs et colorants injectés dans ces boissons gazeuses

http://www.algerie-dz.com/forums//showthread.php?t=365960&langid=1

Cookies