PDA

Voir la version complète : Equipe Nationale : Madjer veut jouer contre des mondialistes


ACAPULCO
04/12/2017, 12h00
Le sélectionneur national, Rabah Madjer, et les deux autres membres du staff technique, Meziane Ighil et Djamel Menad, planchent sur le calendrier des matchs amicaux qui attendent les Verts au cours des prochains mois ainsi que sur la liste des joueurs qui prendront part au match amical contre les Emirats arabes unis prévu le 23 décembre à Dubaï, sous réserve de la confirmation de la tenue de ce rendez-vous par la Fédération émiratie.

Dans la correspondance adressée à la FAF, l’instance émiratie a émis le vœu de disputer 2 matchs contre l’Algérie et si possible contre les Verts avec la présence de quelques joueurs évoluant en Europe. La seconde partie de la demande sera impossible à remplir dans la mesure où les dates choisies ne sont pas inscrites dans le calendrier de la FIFA.

Les clubs européens ne libéreront jamais leurs joueurs en dehors des dates FIFA. La FAF transmettra sa réponse dans les prochaines heures. Si elle agrée son homologue émiratie, le match du 23 décembre sera maintenu. En prévision de ce rendez-vous, le staff technique a programmé un stage pour les joueurs locaux à partir du 17 décembre, au Centre technique national de Sidi Moussa.

Interrogé sur l’éventualité de disputer des matchs amicaux avec quelques sélections européennes et sud-américaines qualifiées à la Coupe du monde, versées dans le même groupe que la Tunisie, le Maroc et l’Egypte, Rabah Madjer a indiqué : «C’est une opportunité qui ne se refuse pas si elle se présente. Ce n’est pas tous les jours que s’offre une possibilité de jouer contre de grandes sélections mondiales.

Certaines vont vouloir jouer contre l’Algérie, car nos caractéristiques sont semblables à celles des autres sélections de la zone nord-africaine. Je serais le premier ravi de jouer contre des mondialistes avec notre effectif au complet. Grâce à ces matchs amicaux et de prestige, les joueurs auront à cœur de démontrer qu’eux aussi méritaient de prendre part à la Coupe du monde en Russie. C’est une source de motivation qui permettra au groupe de garder le contact avec le haut niveau.»

A travers sa réponse, le coach de l’EN affiche sa volonté et sa préférence d’affronter de grandes équipes européennes et sud-américaines sans aucun souci. Depuis sa prise de fonction, il a à maintes reprises fait savoir qu’il comptait jouer des matchs amicaux contre des sélections africaines et se préparer sur le continent avant chaque échéance.

Sur ce chapitre, il a tenu à préciser : «Il est tout à fait normal pour moi de préparer les matchs de Coupe d’Afrique contre des équipes africaines. Le contexte actuel, à savoir l’éloignement des dates des prochains matchs des éliminatoires de la CAN-2019 et la proximité de la Coupe du monde 2018 avec son cortège de matchs amicaux internationaux, est une aubaine pour nous pour croiser le fer avec des mondialistes.

On ne va pas refuser de jouer contre ces équipes, surtout si aucune grande équipe africaine ne nous sollicite en même temps et à la même époque. Il va de soi que la priorité ira aux équipes mondialistes.» Ces propos ont le mérite d’être clairs. Rabah Madjer ne refusera pas de jouer contre des mondialistes.

Des agents organisateurs de joutes amicales

A l’ère du football professionnel, les rencontres amicales entre sélections sont organisées globalement par des agents, si ce n’est carrément des boîtes spécialisées dans l’événementiel.

Si beaucoup d’équipes nationales établissent leur calendrier sur deux, trois années ou même plus, il est clair qu’après le tirage au sort d’un Mondial, des changements s’opèrent. Les sparring-partners des uns et des autres sont désignés par rapport aux futurs adversaires.

A titre d’exemple, l’Espagne et le Portugal, qui se sont retrouvés dans le groupe B avec le Maroc, seront intéressés éventuellement par une rencontre amicale avec une sélection au football similaire, en d’autres termes, l’Algérie. Bien évidemment, ces équipes européennes préfèrent régler ces détails très tôt.

Des agents, organisateurs de matchs, étaient présents à Moscou, vendredi dernier, à l’occasion de ce tirage au sort. Des contacts ont été pris sûrement sur place aussitôt les groupes connus.

La Fédération algérienne aurait tout à gagner à confier cette tâche à des personnes spécialisées dans ce domaine au lieu d’attendre qu’un message atterrisse au siège de la FAF. A. A.


Yazid Ouahib

ACAPULCO
04/12/2017, 12h02
On ne va pas refuser de jouer contre ces équipes, surtout si aucune grande équipe africaine ne nous sollicite en même temps et à la même époque. Il va de soi que la priorité ira aux équipes mondialistes.» Ces propos ont le mérite d’être clairs. Rabah Madjer ne refusera pas de jouer contre des mondialistes.
il est clair qu'on ne va pas laisser passer cette occasion pour se frotter aux grandes nations du football (européennes et sud américaines) , il faut en profiter au maximum pour faire acquérir une expérience à nos jeunes joueurs et même à nos joueurs cadres pour faire valoir leur talent

Digital
04/12/2017, 12h13
il faut pas negliger les equipes africaines ,toutes nos echeances sur des annees sont africaines ,a mon avis faut essayer aussi d'organiser des matchs en afrique

ACAPULCO
04/12/2017, 13h16
Le problème c'est qu'on arrive pas à bien jouer sur les pelouses africaines et surtout on arrive pas à tenir les 90 mn de jeu au même rythme avec ces puissants africains physiquement, là est le problème majeur de nos joueurs, sinon techniquement on à rien à envier à aucune équipe du monde, sans oublier bien-sur la pénurie de défenseurs de haut niveau qui se fait sentir dans la défense des verts et ce, depuis quelques années sans que le problème ne soit résolu

elbieroi
04/12/2017, 20h58
Equipe Nationale : Madjer veut jouer contre des mondialistes
Ils sont vraiment déconnectés de la réalité ce couple Madjer/Zatchi, quel est ce mondialiste qui va perdre sa journée et choisir de jouer contre une composition Pardou-Usma ou même contre une équipe algérienne (même avec tous ses professionnels) qui a montré un niveau trop médiocres, ils choisiront de jouer contre la Lybie plutôt que de jouer contre ceux que la Lybie a battue .

Les clubs européens ne libéreront jamais leurs joueurs en dehors des dates FIFA.
Et ils ont intérêt, surtout pas pour des rigolos qui pendent des communiqués insultants ces joueurs. Les joueurs professionnels devraient se concentrer sur leurs carrières et oublier l’équipe nation d’une nation dont la fédération est gérée par deux présidents de club plus que médiocres.

Lalfisiste
05/12/2017, 08h01
Ils sont vraiment déconnectés de la réalité ce couple Madjer/Zatchi, quel est ce mondialiste qui va perdre sa journée et choisir de jouer contre une composition Pardou-Usma ou même contre une équipe algérienne (même avec tous ses professionnels) qui a montré un niveau trop médiocres, ils choisiront de jouer contre la Lybie plutôt que de jouer contre ceux que la Lybie a battue .
+1 000.


Equipe Nationale : Madjer veut jouer contre des mondialistesNi lui ni son équipe ne sont en position d'avoir des caprices ou de faire la fine bouche.
Dans l'actuelle réalité des choses, même la Somalie me ferait peur.
En plus, jouer contre des mondialistes pourrait nous enfoncer encore plus.
Je lui conseille de faire comme avant, jouer contre les Lussotho, Sechelles, ect... Il aura peut être une chance de ''gagner'' et de jubiler.

Digital
05/12/2017, 08h37
d’après ce qui se dit actuellement ,la suède,l’Angleterre et l’Iran ont sollicitè la fédération pour des matchs amicaux en mars et mai mais pour le moment seul le match contre la Corée est officiel .
je penses que la sélection se dirige comme a l’époque saadane par jouer des matchs amicaux mais en europe

ACAPULCO
05/12/2017, 11h02
je penses que la sélection se dirige comme a l’époque saadane par jouer des matchs amicaux mais en europe
__________________ça serait salutaire pour le grand bien de l'équipe, mais il faut en parallèle faire autant dans les pays d'afrique pour que nos joueurs s'habituent en permanence à cette rudesse du climat du terrain et du physique des africains qui n'est pas facile à gérer quand on sait que ces mêmes africains sont des sprinters nés, des gabarits , en un mot ,une force de la nature qui écrase tout sur son passage et que même les européens ne peuvent pas rivaliser avec eux.

Digital
05/12/2017, 11h09
ça serait salutaire pour le grand bien de l'équipe, mais il faut en parallèle faire autant dans les pays d'afrique pour que nos joueurs s'habituent en permanence à cette rudesse du climat du terrain et du physique des africains qui n'est pas facile à gérer quand on sait que ces mêmes africains sont des sprinters nés, des gabarits , en un mot ,une force de la nature qui écrase tout sur son passage et que même les européens ne peuvent pas rivaliser avec eux.
ça serait du surtout au fait que bcp de nations refusent de jouer en algerie

ACAPULCO
05/12/2017, 11h18
ça serait du surtout au fait que bcp de nations refusent de jouer en algerie La raison , c'est tout simplement les mauvaises pelouses, des gradins remplis en majorité de jeunes voyous qui peuvent à tout moment virer vers la violence ; cependant avec l’achèvement des nouveaux grands stades en construction, j'en suis persuadé que beaucoup de grandes nations se bousculeront pour y jouer dedans

Cookies