PDA

Voir la version complète : Microsoft relativise les attentes sur Windows Vista


morjane
17/02/2007, 19h15
Le directeur général de Microsoft Steve Ballmer qualifie d'"exagérément fortes" les attentes des analystes sur les revenus générés par le système d'exploitation Windows Vista pour l'année fiscale 2008.

Ballmer a prévenu que les ventes de Vista seraient étroitement alignées sur les ventes de nouveaux ordinateurs.

Le directeur général du numéro un mondial des logiciels a dit s'attendre à ce que Vista provoque une "petite hausse" des ventes de PC sur l'exercice fiscal 2008, mais pas une nette augmentation par rapport aux taux de croissance habituels du secteur.

"Il semble que les gens sont peu trop optimistes, au moins plus optimistes que nous le sommes", a déclaré Ballmer.

L'action a cédé 1,1% en après-Bourse, à 29,14 dollars contre 29,46 dollars en clôture, à ces déclarations.

Microsoft a commercialisé en janvier la nouvelle version de Windows, un système d'exploitation utilisé par 95% des PC dans le monde et qui représente pour la société le plus important moteur de profit.

Les analystes prévoient en moyenne pour Microsoft un chiffre d'affaires de 56,4 milliards de dollars au cours de l'exercice fiscal 2008 qui débute le 1er juillet, ce qui représenterait une hausse de 12% par rapport aux estimations de l'exercice en cours.

Le bénéfice par action est attendu en hausse de 15% à 1,69 dollar sur ce même exercice 2008-09.

Steve Ballmer a ajouté que les prévisions de dépenses opérationnelles du groupe pour l'année fiscale 2008 étaient "sensiblement inférieures" à celles de l'exercice précédent, probablement un peu en deçà de 2,7 milliards de dollars.

"Nous aurons une modération de la croissance des dépenses opérationnelles l'an prochain mais je n'attends pas une baisse énorme", a-t-il dit à des analystes.

L'an dernier, l'action Microsoft avait fortement baissé après la présentation d'un plan d'accroissement des dépenses pour renforcer ses activités internet.

Ballmer a cependant ajouté que son groupe comptait investir davantage pour gagner des clients internet, un créneau que Microsoft dispute à Google.

Il a également déclaré que le groupe ne prévoyait aucun changement majeur dans sa politique de reversement aux actionnaires.

Il a dit enfin prévoir des marges opérationnelles sur ses activités Office et Windows stables lors des prochaines années.

Par Reuters

Cookies