PDA

Voir la version complète : Oran Participe Au Concours Des Villes


sifax.15
18/02/2007, 01h35
ORAN PARTICIPE AU CONCOURS DES VILLES
L’hygiène et le civisme seront-ils au rendez-vous ?

Ce 20 février, décrété Journée nationale de la ville et pour laquelle une loi a même institué un prix de la république pour la plus belle ville du pays, mobilise depuis des semaines tout l’appareil administratif de la ville d’Oran. La wilaya a fait le rappel “des forces, mouvements associatifs, comité de quartiers, secteurs urbains de la ville, les centres de jeunes, les établissements scolaires...” pour qu’Oran puisse se donner une chance d’être bien classée parmi les villes les plus propres d’Algérie.

Ce 20 février, décrété Journée nationale de la ville et pour laquelle une loi a même institué un prix de la république pour la plus belle ville du pays, mobilise depuis des semaines tout l’appareil administratif de la ville d’Oran. La wilaya a fait le rappel “des forces, mouvements associatifs, comité de quartiers, secteurs urbains de la ville, les centres de jeunes, les établissements scolaires...” pour qu’Oran puisse se donner une chance d’être bien classée parmi les villes les plus propres d’Algérie.
Un riche programme d’animation et d’action a été élaboré, avons-nous appris auprès des services de la wilaya. L’un des centres qui semble le plus dynamique dans cette optique, celui d’information et d’animation de jeunes qui a prévu d’organiser des expositions, des concours de dessins à l’intention des plus jeunes dans les établissements scolaires, des opérations de reboisements...
Un défilé est même prévu pour la journée du 20 février.
Par ailleurs, une cellule a été mise en place au niveau de l’APC d’Oran, où l’on a demandé aux responsables des 12 secteurs urbains de s’impliquer dans cette participation au concours en organisant, notamment des opérations de volontariat pour ramasser les tonnes d’ordures et de détritus qui jonchent tous les coins et recoins des cités. Cela a déjà commencé par exemple à Haï Sabah, une cité construite tout récemment et qui a déjà des allures d’une cité-dépotoir où les dégradations sont nettement visibles sur et autour des bâtiments. Toujours parmi ces actions incitées par les autorités locales, il est question d’organiser un concours à “l’intérieur du concours” celui des balcons et des vitrines les mieux fleuries et mieux décorées.
Se remue-ménage fait réagir bien des citoyens, pour certains cela est une bonne chose et une bonne occasion “de donner un bon coup de balai”. Pour d’autres cela est pure gabegie et hypocrisie.
En effet, il faut bien reconnaître que les réflexes de civisme et de respect de l’hygiène tels que le respect de l’horaire de ramassage des ordures, le respect les espaces verts en ne laissant pas les enfants piétiner et arracher les plantes et les fleurs, ne pas faire des espaces vert et des terrains vagues des décharges sauvages de gravas en tout genre, observer les mesures d’hygiènes dans les espaces communs des blocs comme par exemple ne pas laisser inonder les caves est avant toute chose une question de culture, d’éducation, de citoyenneté, de respect de soit et de respect de l’autre.
Ce n’est pas à travers une journée nationale décrétée une fois dans l’année que de tels comportements vont se développer dan notre société et faire naître ce sentiment perdu d’être citoyen et d’appartenir à part entière à la société.
Il y a bien longtemps, même trop longtemps qu’Oran avait en effet eu se titre de ville la plus propre d’Algérie mais aujourd’hui cette même ville, qui de toute son histoire a su conjuguer beauté et hospitalité se transforme inexorablement en douar dans sa signification la plus négative.

Cookies