PDA

Voir la version complète : Ahmed Bencherif à propos des Faux moudjahidine


sifax.15
19/02/2007, 01h49
«Je n’ai pas accusé Sidi Saïd et Rahabi se trompe»

En ouvrant avec fracas le lourd dossier des faux moudjahidine, le colonel Ahmed Bencherif savait pertinemment que son action n’allait pas susciter que des sympathies.

En effet, en remettant sur le tapis cette sensible question, en avançant non seulement des chiffres mais aussi des accusations à l’endroit de certains responsables politiques, l’ex-commandant de la Gendarmerie nationale a incontestablement frappé fort. Bencherif, qui a lancé l’initiative de «libérer la famille révolutionnaire» des usurpateurs et ceux qui ont foulé au sol l’esprit de la Révolution de novembre, a bien cadré ses tirs croisés et, bien mieux, il ne s’est pas empêché de s’en prendre au ministre des Moudjahidine et au secrétaire général de l’ONM (organisation nationale des moudjahidine). Bencherif a reproché à Mohamed Chérif Abbas d’être en partie responsable du dossier des faux moudjahidine. Il l’accuse ainsi de donner des chiffres tronqués. Le ministre des Moudjahidine a, il y a quelque temps, avancé le chiffre de 10 000 faux moudjahidine. En outre, ce dernier a aussi soutenu qu’il existe actuellement 600 000 moudjahidine. Le colonel Bencherif conteste ces chiffres en estimant qu’il y a aujourd’hui plus de

50 000 faux moudjahidine. Semblant être très au fait du dossier, il a déclaré qu’en 1978 ce nombre ne dépassait pas les 78 000 personnes. La différence, comme on le constate, est très importante. Saïd Abadou, le secrétaire général de l’ONM, est lui aussi passé à la trappe. Dans une déclaration faite au Jour d’Algérie, hier, Ahmed Bencherif lui reproche d’avoir déclaré devant les moudjahidine d’Oran être parfaitement au courant de l’existence de faux moudjahidine, mais qu’il ne peut rien contre eux parce ils ont voté pour lui lors du dernier congrès de l’ONM.

«C’est une honte», a-t-il martelé. Notre interlocuteur pointe un doigt accusateur en direction de Abadou et de Chérif Abbas pour n’avoir pas bougé le petit doigt. «Ils ne prennent pas leurs responsabilités», a-t-il souligné avant d’ajouter à leur adresse : «Vous n’avez pas le courage alors que la mafia politico-financière a infiltré les rangs des moudjahidine». Et sur un ton interrogatif, il poursuit : «Pourquoi vous n’avez pas voulu assainir la situation ?» Ces deux responsables ont très mal perçu ces accusations .Ils ont critiqué l’initiative de Bencherif de créer une association de lutte contre les faux moudjahidine en considérant qu’elle verse exclusivement dans le chapitre de la «surenchère» et que par conséquent, «elle va à l’encontre des intérêts des moudjahidine». Bencherif nous a expliqué hier en avoir ras-le-bol de cette situation, d’où le lancement de cette initiative à travers laquelle aussi, a-t-il affirmé, «je voulais aider le président Bouteflika et le FLN». Il n’a pas manqué d’adresser ses plus vives éloges en direction de Abdelaziz Bouteflika qui «est un chef d’Etat au sens propre du terme». L’initiative du colonel Bencherif est en train de susciter le débat, comme l’atteste la contribution de Abdelaziz Rahabi, ex-ministre de la Communication , faite hier dans les colonnes d’un quotidien national. Ce point de vue intitulé «Laissez les moudjahidine en paix» a été critiqué par Bencherif qui nous a déclaré que «Rahabi n’a absolument rien compris au dossier car il s’agissait de défendre les moudjahidine et rien d’autre». Enfin, il a tenu à préciser qu’il n’a jamais accusé le secrétaire général de l’UGTA d’être un faux moudjahid contrairement à ce qui a été rapporté par certains organes de la presse nationale.

noubat
19/02/2007, 18h29
Ahmed Bencherif à propos des Faux moudjahidine

.................................................. .................................................

moi je suis un vrai , j'ai 15ans , j'ai fait toutes les guerres France et Indochine ; j'ai demandé une pension à la France , il me l'on refusé ; alors je me suis retourné vers l'Algérie avec mes deux témoins francis et nabil ;tous les deux 12ans , et il m'ont donné la pension , la voiture , le logement , le commerce ; c'est un grand pays l'Algérie , gentil , bon ; il y en a pas deux comme l'Algérie .

lonesome
24/02/2007, 18h56
Le probléme est inversé c'est pour ça que la solution n'arrivera jamais.
Au lieu de chercher les faux moudjahidines,essayer d'abord de trouver les vrais.
Avec tous ces moudjahidines(rien que les faux il parait qu'il y en a 150000),la france aurait du capituler,vous ne trouvez-pas ?

Tau_Alpha
24/02/2007, 21h13
C'est de l'histoire ancienne...
Il est impressionnant comme tout est fait en Algerie pour detourner l'attention des gens de sujets bcp plus importants, en evoquant ces details....

Et puis nous avons les anciens vrais et faux moudjahidines de la decennie noire aussi a traquer :rolleyes:

ernestito
25/02/2007, 21h21
@ tau alpha
c n'est pas de l'histoire ancienne ,ca l'agerie perd beaucoup d'argent en donnant des pensions a ces faux moujahidin

Tau_Alpha
26/02/2007, 11h33
Come on Ernestito, la valeur perdue doit etre ridicule devant ce que l'Algerie perd par ailleurs....
Cette affaire ne devrait pas etre une priorite. Mais on a le chic de nous sortir des sujets sans interet pour cacher les vrais soucis

naouas
26/02/2007, 14h20
J'aurais pu être un Moudjahid moi aussi mais sauf que je n'avais pas l'âge, je n'avais que 2 ans, je suis arrivé un peu tard, dommage.

ernestito
26/02/2007, 19h09
@ tau alpha
certe je peut etre d'accord avec toi,mais pour moi donner de l'argent a des escros ce n'est pas une affaire qui se met de coté

Cookies