PDA

Voir la version complète : «L’éducation islamique sera introduite au bac en 2008»


Necromancer
19/02/2007, 03h32
Le 12 Février 2007

Le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid, a déclaré, hier, lors de l’ouverture du séminaire national sur la prise en charge de la dimension nationale dans les programme scolaires, tenue au Centre de l’ANP (Béni Messous), que «les nouveaux programmes, mis en place dans le cadre de la réforme du système éducatif, instruite par le président de la République, dès 2003, prennent effectivement en charge la dimension nationale».


Selon lui, «ceci a été traduit par l’introduction d’une discipline spécifique, à savoir l’éducation civique, en tant que matière à part entière, avec ses propres programmes et manuels, enseignée de la première année primaire à la quatrième année moyenne, par le renforcement de l’enseignement de l’histoire, en augmentant son volume horaire hebdomadaire dans le cursus de scolarité obligatoire et en avançant son enseignement de la 5e année à la 3e année primaire, par l’intégration de la dimension nationale, de manière transversale, dans l’ensemble des disciplines dans le cadre de l’interdisciplinarité, ainsi que par l’importance accordée à l’éducation islamique à tous les niveaux d’enseignement : élévation du coefficient, généralisation de son enseignement à toutes les filières de la 3e année secondaire et son introduction comme épreuve à l’examen du baccalauréat à partir de juin 2008».
Pour le premier responsable du secteur, «l’introduction de la dimension nationale dans les programmes et les manuels scolaires s’est basée sur l’utilisation des méthodes modernes d’enseignement et des procédés interactifs, susceptibles d’avoir un impact positif sur la formation de la personnalité de l’élève». «Cependant, l’école n’est pas la seule institution concernée par la prise en charge de la dimension nationale dans l’éducation des enfants. La famille est concernée également par l’action de socialisation», a-t-il ajouté. Selon le ministre, cette rencontre, qui avait pour principaux objectifs, «l’étude-diagnostic sur la prise en charge de la dimension nationale dans les programmes scolaires et l’identification d’autres procédures permettant de consolider davantage la prise en charge de la dimension nationale en coordination avec les différents partenaires», sera l’occasion aux différents participants «de procéder à l’évaluation de l’état des lieux et de dégager des mesures destinées à enrichir les programmes scolaires et à adapter l’impératif de la dimension nationale à la pratique pédagogique».
Notons, par ailleurs, que le ministre de l’Education nationale, a déclaré, en marge de ce séminaire, que «les directeurs des établissements scolaires, qui n’appliqueront pas la mesure relative à la levée du drapeau national chaque jour, seront sanctionnés».

Par N. K., La Nouvelle République, Le 12 Février 2007

absente
19/02/2007, 03h44
Je ne comprend c'est quoi cette notion de dimension nationale dans l'éducation :rolleyes:

Ce projet est completement fou, ils vont casser les eleves, les programmes je les trouves suffisament chargés
Et l'idée d'introduire l'éducation religieuse au bac, c'est vrai catastrophe, deja l'introduction de l'histoire-géo n'était pas une bonne idée voila qu'il rajoute. Comparé au bac algérien, le bac français est beaucoup plus facile du faite que les resultats de l'année sont comptabilisées

Sarutobi
19/02/2007, 15h52
Non moi je trouve que c'est plutôt une bonne chose.

absent
19/02/2007, 18h56
Ce serait bien si la france introduisait l'"education chrétienne" à l'ecole, et au bac tant qu'on y est! beaucoup de gens trouverait "que c'est plutôt une bonne chose."

khdiwedj
19/02/2007, 19h19
je retiens «l’introduction de la dimension nationale dans les programmes et les manuels scolaires s’est basée sur l’utilisation des méthodes modernes d’enseignement et des procédés interactifs, susceptibles d’avoir un impact positif sur la formation de la personnalité de l’élève»

Ca c'est une phrase de ministre, bien formulée et complètement opaque.

3mplq
20/02/2007, 00h04
je trouve plus interessant et plus utile pour un future cadre ou tout simplement un futur citoyen de connaitre sa religion que d'apprendre des notions de la philosophie grecque et européenne de da renaissance.

quand on voit combien la société algérienne est attachée à sa religion , c'est trés utile que cet attachement soit fait sur de bonnes bases et en coannaissance des vraies causes.

superilies
20/02/2007, 16h39
je trouve plus interessant et plus utile pour un future cadre ou tout simplement un futur citoyen de connaitre sa religion que d'apprendre des notions de la philosophie grecque et européenne de da renaissance.
le futur cadre doit forcement connaitre sa religion vu qu'elle est enseigné de la 1ere annee a la 2eme annee secondaire!!la philo c'est important ca permet de developpé l'esprit il y a aussi la philo arabe

Cookies