PDA

Voir la version complète : Au danemark, l’éolien représente 43% du mix électrique national


haddou
15/01/2018, 13h45
Selon un communiqué du ministère danois de l’Energie publié jeudi 11 janvier 2018, l’énergie éolienne a assuré 43,4 % de la consommation électrique du pays scandinave en 2017. Un nouveau record dû aux bonnes conditions de vent et qui concrétise les efforts consentis par les gouvernements danois successifs en faveur du développement de l’éolien terrestre et offshore.

Longtemps dépendant de ses importations d’énergie, le Danemark a commencé à investir massivement dans l’éolien à la fin des années 1970, pour en faire aujourd’hui une source d’énergie majeure à l’échelle nationale. Ce petit pays du nord de l’Europe, sans relief et bordé par la mer, a très vite su se positionner sur le secteur des énergies propres, en misant très tôt sur l’éolien, aussi bien terrestre qu’offshore. Il est d’ailleurs l’un des pays pionniers en la matière, et est devenu en quelques années le 7e producteur d’électricité éolienne d’Europe, avec 12 782 TWh en 2016, derrière la Suède (14 200 TWh), l’Italie (17 455 TWh), la France (20 700 TWh), le Royaume-Uni (37 251 TWh), l’Espagne (50 157 TWh) et l’Allemagne (79 800 TWh).

Indépendance énergétique du Danemark
La production éolienne au Danemark a même franchi un nouveau palier en 2017 en assurant 43,4% des besoins en électricité du pays. « Grâce à ce nouveau record pour l’éolien, le Danemark hisse un drapeau vert sur la carte du monde », s’est félicité le ministre de l’Energie Lars Chr. Lilleholt, dans un communiqué. « Nous sommes parvenus à produire de grandes quantités d’énergie éolienne et d’autres sources d’énergie durables tout en conservant un haut degré de sécurité d’approvisionnement ». Notre pays « est en bonne voie pour dépasser ses objectifs énergétiques » qui visent 50% de renouvelables en 2030 (contre un tiers actuellement) et zéro énergie fossile en 2050, a-t-il ajouté.

Si le Danemark importe toujours d’importantes quantités d’énergie de Norvège (hydroélectrique), de Suède (nucléaire) et d’Allemagne (solaire), afin de compléter sa production d’électricité, il prévoit désormais d’investir dans le stockage d’électricité afin de renforcer son indépendance et la sécurité de son approvisionnement, en partie tributaire des conditions météorologiques.

Energeek

Cookies