PDA

Voir la version complète : iPhone : Cisco accorde un délai à Apple


nassim
20/02/2007, 00h10
LE PROCÈS entre Apple, le numéro un mondial des baladeurs numériques, et Cisco, le champion des équipements pour l'Internet, sera peut-être évité. Le 9 janvier, lors de l'ouverture du Salon MacWorld à San Francisco, Steve Jobs, l'enfant terrible de l'informatique, a présenté l'iPhone, qui sera à la fois un iPod et un téléphone mobile. Mais il n'a pas le droit d'utiliser ce nom, qui colle pourtant avec sa gamme de baladeurs de musique et vidéo, et exprime, dans le même temps, ses fonctions de communication.

L'iPhone est déjà le nom d'une ligne d'appareils téléphoniques pour l'Internet, lancée par Linksys, une société acquise en 2000 par Cisco. Le procès entre les deux groupes semblait donc inévitable. Une plainte a d'ailleurs été déposée en début d'année contre Apple, auprès d'un tribunal de Californie.

Mais les deux entreprises essaient de trouver un compromis. Et « suite à une demande d'Apple, Cisco a décidé d'accorder un nouveau délai à Apple avant d'engager les poursuites judiciaires portant sur l'utilisation du nom iPhone », indique la firme dirigée par John Chambers. L'échéance, fixée au 15 février, a été repoussée à mercredi (21 février). Les deux groupes veulent « s'impliquer pleinement dans la recherche d'une solution profitable aux deux acteurs ».

Commercialisation en juin

L'enjeu est de taille pour Apple qui assure, sur son site Internet, vouloir « réinventer le téléphone ». Steve Jobs espère vendre 10 millions d'iPhone en 2008. L'appareil sera commercialisé en juin en deux versions à 500 et 600 dollars, uniquement pour les abonnés de l'opérateur Cingular aux États-Unis. Il arrivera en Europe pour Noël.

Apple est coutumier du fait. Déjà, l'an dernier, la firme à la pomme a dû verser 100 millions de dollars à la société de Singapour, Creative Technology. Elle avait déposé cinq plaintes contre le groupe de Cupertino, menaçant même de bloquer les ventes d'iPod. Apple était accusé d'avoir utilisé abusivement un brevet de Creative, déposé en janvier 2001 : le menu qui permet de rechercher un morceau de musique sur un appareil numérique.

Lors du règlement du différend, Steve Jobs avait déclaré que son concurrent était « très chanceux d'avoir obtenu le brevet plus tôt ». De son côté, Creative soulignait que ce montant était faible en regard du chiffre d'affaires généré par l'iPod. Apple a vendu près de 90 millions de baladeurs depuis octobre 2001.

source : Le Figaro

Cookies