PDA

Voir la version complète : L'enfant du sacrifice est-il Ismaël ou Isaac?


Page : [1] 2

nadir2280
10/03/2018, 11h47
Juste le temps de faire une petite recherche et vous avez abordé tellement de questions que je suis senti tout petit!
Je sépare donc l'une des questions et je donne les 9 arguments que j'ai réunis!

nadir2280
10/03/2018, 11h49
1°) L’argument de l’Histoire.
L’Histoire peut avoir pas mal de lacunes, mais lorsqu’il y a unanimité sur un événement, il devient très difficile de ne pas en tenir compte !
Or on sait que notre cher ISMAEL a été déposé tout bébé avec sa maman dans une zone aride où la vie était difficile. ISMAEL a vécu loin de son papa et d’après l’histoire, il lui a rendu visite deux fois :
-la première quand ISMEL était chasseur. Il avait laissé la consigne de ne pas garder son épouse en utilisant une allusion digne des symboles de haute voltige !
-la deuxième fois, c’était pour bâtir ou rebâtir la Kaaba !
-On ne sait pas s’il y a eu une troisième visite ! On ne nous dit pas tout !

Avec une histoire pareille, comment voulez-vous comprendre certains versets du Coran comme le verset 37:102 ?
37:102 Quand il grandit suffisamment pour travailler avec lui, il dit: «Mon fils, j’ai vu dans un rêve que je te sacrifie. Qu’en penses-tu?» Il dit: «Ô mon père, fais ce qui t’est ordonné de faire. Tu me trouveras, si Dieu le veut, patient.»

nadir2280
10/03/2018, 14h49
2°) L’argument de la Bible.
Même si la Bible contient des tas de contradictions (tout comme nos hadiths d’ailleurs !), si vous la liez d’une façon intelligente, vous trouveriez qu’elle contient de très belles parties qui sont restées intactes et conformes à l’original !
Je prendrais l’exemple de l’histoire de Joseph qui montre des similitudes de l’ordre de 99% entre le Coran et la Bible, au point de situer difficilement le détail qui fait la différence !
Vous pouvez accorder un peu de crédit à l’histoire d’ISAAC de la Bible, ou vous pouvez aussi, comme le font beaucoup de gens, rejeter le Bible dans son ensemble pour considérer que l’enfant du Sacrifice, c’est ISMAEL et personne d’autre !


3°) L’argument de Tabari.
Si vous analysez bien l’œuvre de Tabari, vous trouveriez que c’est un historien qui a beaucoup de flair, même s’il n’a pas échappé lui-aussi aux LACUNES de son époque !
Je vous donne juste un petit exemple à son sujet :
Dans sa chronique des Messagers et prophètes, il a placé le messager JONAS, juste entre Jésus et Mohammed, sans donner aucun argument. Mais si vous cherchez à savoir qu’est ce qui bien pu l’obliger à adopter une telle conclusion, vous diriez que Tabari était un chercheur digne de notre époque !
Eh bien, si vous faites confiance à Tabari et ceux qui ont suivi son raisonnement, vous devez croire que l’enfant du sacrifice n’est autre que ISAAC !
Si vous voulez ne pas le suivre sur ce point, libre à vous !
Votre liberté de penser ne sera pas touchée !

nadir2280
10/03/2018, 15h39
4°) L’argument d’Ibn Kathir.
Si vous lisez bien Ibn Kathir, vous trouverez que même s’il n’avait de grosses aptitudes de chercheur, il avait tout de même un sens de la SYNTHESE qui était extraordinaire !
Ibn Kathir avait déduit que l’enfant du sacrifice était bien ISMAEL, mais il n’était pas bête au point de se contenter d’une simple affirmation, il avait rajouté une option en béton armé pour pouvoir éliminer toute contradiction dans son discours !
Cette option n’était autre que la présence en permanence chez le prophète Abraham, du fameux et légendaire BOURAK : le cheval ailé qui pouvait voyager à des vitesses frôlant la célérité de la lumière !
Comme cela, notre cher Ibn Kathir était tranquille car en clin d’œil, Abraham pouvait être presque en même temps en Syrie et à la Mecque ! Vous voyez bien que la physique quantique, il en connaissait un bout !
Maintenant, si vous voulez suivre le raisonnement d’Ibn Kakhir, je vous prie de ne pas ignorer le fantastique CHEVAL ailé !

etudiant
10/03/2018, 16h08
Comme cela, notre cher Ibn Kathir était tranquille car en clin d’œil, Abraham pouvait être presque en même temps en Syrie et à la Mecque ! Vous voyez bien que la physique quantique, il en connaissait un bout !
Maintenant, si vous voulez suivre le raisonnement d’Ibn Kakhir, je vous prie de ne pas ignorer le fantastique CHEVAL ailé !

:1: contente-toi d’interpréter les rêves ...faut pas t'labazz :mrgreen:

ISAAC OU ISMAEL
Sources coraniques

Le passage coranique qui relate l'épisode où Abraham, après avoir reçu une révélation (wah'y manâmî) de la part de Dieu, était prêt à sacrifier son fils par amour pour Dieu, n'explicite pas de qui il s'agit. Voici ce qu'on y lit : "Et il [= Abraham] dit : "Je pars vers mon Seigneur, Il me guidera. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux." Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime. Ensuite, quand celui-ci eut atteint (l'âge de) l'accompagner, (Abraham lui) dit : "O mon fils, je vois en songe que je suis en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses." Il dit : "O mon père, fais ce qui t'est ordonné ; tu me trouveras, si Dieu le veut, du nombre des patients." Puis, lorsque tous deux se furent soumis et qu'il l'eut mis sur le front, voila que Nous l'appelâmes : "O Abraham, tu as confirmé le songe." C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C'était là l'épreuve manifeste. Et nous le rachetâmes d'une grande immolation. Et Nous perpétuâmes dans la postérité (cette parole) : "Paix soit sur Abraham !" Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants. Il était du nombre de Nos serviteurs croyants" (Coran 37/99-111)

Qui est ce "garçon longanime" que Abraham reçut l'ordre d'immoler, en songe, par révélation divine (seuls les songes des prophètes sont formels, car constituant une forme de révélation), on le voit, le passage coranique ne l'explicite pas… Et il y a divergence d'avis à ce sujet entre les commentateurs du Coran (dont certains Compagnons eux-mêmes)...

Certains disent qu'il s'agissait de Ismaël (sur lui soit la paix). Cet avis est relaté notamment de Ibn Omar, Abû Hurayra, al-Hassan al-Basrî, Mujâhid, Sa'ïd ibn ul-Mussayyib, ar-Rabî' ibn Anas, Muhammad ibn Ka'b al-Qurazî, al-Kalbî (Tafsîr Ibn Kathîr 4/19).

D'autres disent que c'était Isaac (sur lui soit la paix). Cet avis est relaté entre autres de Ibn Mas'ûd, Qatâda, Mas'rûq, 'Ikrima, 'Atâ, Muqâtil, az-Zuhrî (Tafsîr Ibn Kathîr 4/18).

At-Tabarî a donné préférence à ce second avis : selon lui il s'agissait de Isaac. Les arguments de at-Tabarî sont :
– le passage coranique suscité affirme que Abraham reçut la bonne nouvelle de la naissance prochaine d'un fils : "Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime" (Coran 37/101) ;
– or, ailleurs dans le Coran, il est dit explicitement que c'est de la naissance de Isaac que Abraham reçut la bonne nouvelle : Dieu dit en effet : "Nous te donnons la bonne nouvelle d'un fils doué de connaissance" (Coran 15/53) ; "et ils lui annoncèrent la bonne nouvelle d'un fils doué de connaissance" (Coran 51/28) ; suit le récit de l'étonnement de l'épouse de Abraham, déjà très âgée (Coran 51/29) : or c'est Sarah – et non Agar – qui enfanta son fils à un âge très avancé : c'est elle l'épouse qui s'étonna de la nouvelle de sa grossesse prochaine ; le fils dont Abraham reçut la bonne nouvelle est donc Isaac ; d'ailleurs un autre verset le nomme explicitement (Coran 11/71-72) ;
– on en déduit que dans la sourate 37 aussi, le "fils longanime" non nommé dont Abraham reçut la bonne nouvelle de la naissance est Isaac ;
– le passage disant que c'est ce "fils longanime" que Abraham reçut l'ordre de sacrifier (sourate 37), le fils qui a failli être sacrifié était donc Isaac (argumentation relatée par Ibn Kathîr).

Ibn Kathîr, s'il a cité cet avis, ne l'a pas trouvé très pertinent. Il écrit que l'avis correct à ce sujet est celui selon lequel c'est Ismaël qui faillit être sacrifié. Et il a repris sur ce point l'argumentation de Muhammad ibn Ka'b al-Qurazî. Ce dernier fait valoir que, à lire le passage coranique en question, on s'aperçoit qu'il y a d'abord le verset qui relate l'annonce faite à Abraham de la naissance d'un "fils longanime" et que suit la relation de l'ordre divin de sacrifier ce fils une fois qu'il eut quelque peu grandi (verset 102). Mais on lit, ensuite, plus loin, un autre verset qui dit : "Et Nous lui donnâmes la bonne nouvelle de Isaac, prophète parmi les pieux" (verset 112) ; et on relève que la citation de la bonne nouvelle de sa naissance est articulée avec ce qui précède par la conjonction "Et", ce qui fait qu'il ne s'agit pas d'un récapitulatif de ce qui précède mais d'un propos différent.
Voici l'intégralité du passage coranique : "Et il dit : "Je pars vers mon Seigneur, Il me guidera. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux." Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime. Ensuite, quand celui-ci eut atteint (l'âge de) l'accompagner, (Abraham lui) dit : "O mon fils, je vois en songe que je suis en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses." Il dit : "O mon père, fais ce qui t'est ordonné ; tu me trouveras, si Dieu le veut, du nombre des patients." Puis, lorsque tous deux se furent soumis et qu'il l'eut mis sur le front, voila que Nous l'appelâmes : "O Abraham, tu as confirmé le songe." C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C'était là l'épreuve manifeste. Et nous le rachetâmes d'une grande immolation. Et Nous perpétuâmes dans la postérité (cette parole) : "Paix soit sur Abraham !" Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants. Il était du nombre de Nos serviteurs croyants. Et Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'Isaac, comme prophète d'entre les pieux. Et Nous (les) bénîmes, lui et Isaac. Et dans la descendance des deux il y a l'homme de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même" (Coran 37/99-113)
Voyez, disent al-Qurazî et Ibn Kathîr, à considérer l'intégralité de ce passage, on s'aperçoit rapidement que, après le "fils longanime" d'abord cité (verset 101), Isaac est ensuite expressément nommé (verset 112). On en déduit que le "fils longanime" est autre qu'Isaac. Il s'agit donc d'Ismaël (Tafsîr Ibn Kathîr).
De plus, le passage se clôt sur ce verset : "Nous (les) bénîmes, lui et Isaac" (verset 113) : deux personnages sont ici mentionnés : l'un est désigné par le pronom personnel masculin singulier "lui" ; le second est expressément nommé : "Isaac". Le premier personnage est donc autre que Isaac. De qui s'agit-il ? Selon an-Najjâr, il s'agit de celui-là même qui, dans ce passage, avait été cité en premier et sans être expressément nommé : il s'agit de l'autre fils de Abraham, autrement dit de Ismaël (relaté dans Qassas ul-qur'ân 1/239). La même chose peut être dite à propos de la suite de la phrase de ce verset 113 : "Et dans la descendance des deux il y a l'homme de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même" signifie que dans la descendance de Ismaël comme dans celle de Isaac il y a homme de bien et homme injuste.

nadir2280
10/03/2018, 16h15
6°) Le verset 37 :101 :
Il n’est pas juste de forcer la traduction du mot Halim et lui donner le sens de ‘’longanime’’ car les occurrences du mot Halim ne manquent pas dans le Coran et on peut facilement faire des recoupements !
37 :101 Nous lui avons donné la bonne nouvelle d’un bon (Halim) enfant.

22 :59 Sans le moindre doute, Il les admettra d’une admission qui les satisfera. Dieu est Omniscient, Clément.
11 :75 En vérité, Abraham était clément (Halim), extrêmement gentil et obéissant.
11 :87 Ils dirent : «Ô Chou’ayb, est-ce que ta religion te dicte que nous devons abandonner la religion de nos parents ou la gestion de nos affaires de quelque manière que nous choisissons ? Sûrement, tu es connu pour être clément, sage. »

nadir2280
10/03/2018, 16h18
Tu fais attention Etudiant!
J'aime plaisanter mais je suis aussi prof de physique!
Tu apprends à résumer Etudiant!
Tes écrits ne sont pas frappants!
J'ai l'impression que tu as répondu sans lire même les QQs lignes que je poste!

etudiant
10/03/2018, 16h46
J'ai l'impression que tu as répondu sans lire même les QQs lignes que je poste! tu veux dire tes perles :lol: on ne peut pas les rater !

etudiant
10/03/2018, 16h48
"Et il dit : "Je pars vers mon Seigneur, Il me guidera. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux." Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime.

question : avait-il fait cette invocation alors qu'il avait Ismael (as) ?

nadir2280
10/03/2018, 17h00
Salut à toi Etudiant!
Il y a un problème qui n'a jamais été soulevé dans ce forum!
c'est le découpage des chapitres en paragraphes!
Le changement de contexte se fait à quel verset?
C'est l'un des plus gros problèmes pour la compréhension globale!
J'ai mis qq années pour avoir une petite base pour moi!

Mais quant même redonne moi les numéros de versets et je donne mon avis avec plaisir!

P.S. J'ai retrouvé les versets!
Bien sûr quand il a dit cela, il n'avait pas d'enfant!



Le Coran, c'est comme un Collage: il y a seulement 19 souras qui font un seul bloc!

Exemple:Chapitre de La vache, elle 42 paragraphes

37:99 Il dit: «Je vais à mon Seigneur; Il me guidera.»
37:100 «Mon Seigneur, accorde-moi des enfants droits.»
37:101 Et Nous lui avons donné la bonne nouvelle d’un bon enfant.

etudiant
10/03/2018, 17h12
Mais quant même redonne moi les numéros de versets et je donne mon avis avec plaisir!

bah, c'est simple ...je reprends le verset avec ta traduction


37:100 «Mon Seigneur, accorde-moi des enfants droits.»
37:101 Et Nous lui avons donné la bonne nouvelle d’un bon enfant.

et je te repose la même question :
avait-il fait cette invocation alors qu'il avait Ismael (as) ?

nadir2280
10/03/2018, 17h24
bien sur que NON!
Il n'avait aucun enfant quand il a fait cette invocation!

quand tu prêches qq chose que tes parents ne comprennent pas, tu aimerais avoir des enfants pour semer la graine plus facilement

etudiant
10/03/2018, 17h29
bien sur que NON!
Il n'avait aucun enfant quand il a fait cette invocation!

ok ....donc ce verset concerne le premier enfant qu'Ibrahim a eu après cette prière; non ?!

. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux." Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime. Ensuite, quand celui-ci eut atteint (l'âge de) l'accompagner, (Abraham lui) dit : "O mon fils, je vois en songe que je suis en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses."
.

nadir2280
10/03/2018, 17h34
combien j'aurai voulu te parler!
Lis les petits posts et ensuite répond!
C'est un peu un excès d'assurance?
Tu sais que ce premier ENFANT n'a pas vécu avec son père!

etudiant
10/03/2018, 17h41
Tu sais que ce premier ENFANT n'a pas vécu avec son père!

contente-toi de ce qui dit le Coran

1. Ibrahim (as) fait une invocation ( avoir une descendance pieuse)
2. Allah l'exauce et lui donne un premier enfant
3. Ibrahim (aas) se voit de sacrifier cet enfant

qui est cet enfant si Ismeal (as) est plus âgé que Ishaq (as) ?!

nadir2280
10/03/2018, 17h47
Oui étudiant,
Même comme ça, ce n'est pas forcément le premier enfant tout court!
Il a eu un premier enfant, il l'a déposé à la mecque!
Ensuite il a eu un deuxième et ensuite le rêve!
Tu essaie de lire ce que tu as déjà dans ton bagage!
c'est valable pour nous tous!

nadir2280
10/03/2018, 17h50
7°) Mon propre argument.
Chacun de nous est libre de se faire une idée sur le topic, et voilà donc ma petite idée :
Il y a deux garçons que nous aimons tous les deux :
-Isaac à eu la chance de vivre avec son père et de recevoir une éducation qui a fait de lui un savant de l’époque ! A son tour, Isaac avait bien formé ses propres enfants !
-Ismaël qui n’a pas eu la même chance et qui a vécu loin de son père et qui était donc défavorisé. Les enfants d’Ismaël étaient probablement aussi moins favorisés !

Il serait bien plus simple d’accepter que le Savant comme le Bon, c’est toujours Issac !
Et que Ismaël, comme prophète, il avait joué un rôle de second plan !
Il n’y a pas de drame à tout cela !
Le drame de notre société est d’accorder tellement d’importance à ce détail que certains arrivent à déstabiliser le marché par le sacrifice de millions de moutons !
Le drame de notre société est d’accorder tellement d’importance à ce détail que certains se privent de viande toute l’année pour préparer le budget d’un MOUTON qu’on doit avaler en une assez brève période de temps !

etudiant
10/03/2018, 17h50
Ensuite il a eu un deuxième et ensuite le rêve!:1:

s'agit toujours du même enfant :

. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux." Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d'un garçon longanime. Ensuite, quand celui-ci eut atteint (l'âge de) l'accompagner, (Abraham lui) dit : "O mon fils, je vois en songe que je suis en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses."


Le drame de notre société est d’accorder tellement d’importance à ce détail que certains arrivent à déstabiliser le marché par le sacrifice de millions de moutons !
Le drame de notre société est d’accorder tellement d’importance à ce détail que certains se privent de viande toute l’année pour préparer le budget d’un MOUTON qu’on doit avaler en une assez brève période de temps !

toutes ces cabrioles pour pondre ça ?! :lol:

nadir2280
10/03/2018, 17h57
C'est ton interprétation!
Je ne te contredirais pas la dessus!

même si tu gardes cette façon de comprendre les choses, tu déclenches bcp trop de contradictions!
Il y a des gens qui vivent bien leurs contradictions:
J'ai entendu un imam dire un jour que le coran était une vraie oeuvre littéraire et que c'était un challenge pour la poésie florissante de l'époque!

un autre jour ce même imam parlait de Umma Ummyya!

Il faut prendre un seul chemin et non pas choisir à chaque fois ce qui nous arrange à ce moment-là!
Chacun de nous de nous doit se débarrasser de l'ORGUEIL!

mertaw
10/03/2018, 18h10
Nadir
L’Histoire peut avoir pas mal de lacunes, mais lorsqu’il y a unanimité sur un événement, il devient très difficile de ne pas en tenir compte !que pensez vous donc du hadith sahih moutawatir?

Or on sait que notre cher ISMAEL a été déposé tout bébé avec sa maman dans une zone aride où la vie était difficile. ISMAEL a vécu loin de son papa et d’après l’histoire, il lui a rendu visite deux fois :
-la première quand ISMEL était chasseur. Il avait laissé la consigne de ne pas garder son épouse en utilisant une allusion digne des symboles de haute voltige !
-la deuxième fois, c’était pour bâtir ou rebâtir la Kaaba !
-On ne sait pas s’il y a eu une troisième visite ! On ne nous dit pas tout !Vu que tu refere à l'histoire et tu bati la dessus ton argumentation , que pense tu du hadith sahih ahad , vu qu'il est de point de vue authenticité est plus solide que l'authenticité de ces histoire lointaine ?


PS : je sais que mes question sont HS , mais qu'on argument il faut etre fidele à ses principes et à ma connaissance t'es un coraniste, donc pour toi recit ne valent rien et donc ton argumentation sur ismael se base sur des recit

vous trouveriez qu’elle contient de très belles parties qui sont restées intactes et conformes à l’original ! comment est tu si sur que ça

nadir2280
10/03/2018, 18h15
tout ce qui n'est pas écrit, est trop facilement déformable!

etudiant
10/03/2018, 18h20
PS : je sais que mes question sont HS , mais qu'on argument il faut etre fidele à ses principes et à ma connaissance t'es un coraniste, donc pour toi recit ne valent rien et donc ton argumentation sur ismael se base sur des recit

tel est le paradoxe du coranite ...d'autant que dans ce cas précis il a décidé d'ignorer le Coran :lol:

nadir2280
10/03/2018, 18h25
si tu veux savoir,
pour les coranistes que je connais: c'est Ismael!
Même pour le fameux Rashad, c'est Ismael!

mertaw
10/03/2018, 18h37
Etudiant
tel est le paradoxe du coranite ...d'autant que dans ce cas précis il a décidé d'ignorer le Coran :lol:

c'est ce que j'ai constaté . tu lui recite le verset clair , mais lui il l'ignore et s'attache à des recits pour des faits qui datent il ya des millenaires et qui les considere authentique à 100%

Puis ose dire : liberez vos cerveaux

nadir2280
10/03/2018, 18h41
C'est juste le problème des interprétations!
Dans ta tête, c'est clair!
Chez les autres, c'est une autre compréhension!
Il faut travailler avec des recoupements pour échapper aux malentendus et mal-compréhensions!

mertaw
10/03/2018, 18h44
C'est juste le problème des interprétations!
Dans ta tête, c'est clair!
Chez les autres, c'est une autre compréhension!
le sujet de discussion c'est ta comprehension, les autres quand ils ouvriront un topic on discutera .
Ta comprehension est contraire au coran .

et tu t'accroche à un recit.

etudiant
10/03/2018, 18h56
C'est juste le problème des interprétations!

pour les coranistes que je connais: c'est Ismael!zont dû lire ce verset et se poser la question : comment Allah ordonne-t-il d'immoler un enfant promis et promis d'avoir une descendance ?

Sourate 11 V71;72

Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d') Ishaq (Isaac), et après Ishaq (Isaac), Ya'qub (Jacob)
Elle dit: « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C'est là vraiment une chose étrange ! »

nadir2280
10/03/2018, 19h07
Cher étudiant,
je n'hésite pas à te dire que j'ai de la sympathie pour vous tous!
et pas de rancune si notre objectif commun est la vérité!

Je reviens sur ton interprétation que tu viens de proposer:
Même si elle te parait élégante, Elle va faire beaucoup trop de dégâts pour la compréhension du reste du Coran. Exemple: comment vas-tu réinterpréter les versets suivants:

14: 35 à 14: 41. Abraham a installé une partie de sa famille dans la vallée aride de la Mecque.
14:35 Rappelle-toi qu’Abraham dit: «Mon Seigneur, fais de ceci une terre de paix et protège moi et mes enfants d’adorer des idoles.
14:36 «Mon Seigneur, elles ont fourvoyé tant de gens. Quant à ceux qui me suivent, ils sont des miens. Quant à ceux qui me désobéissent, Tu es Pardonneur, le Plus Miséricordieux.
14:37 «Notre Seigneur, j’ai installé une partie de ma famille dans cette vallée aride, auprès de Ta Maison Sacrée. Notre Seigneur, ils ont à observer les Prières de Contact (Salat), donc fait que des foules de gens convergent vers eux et pourvois-les de toute sortes de fruits, pour qu’ils puissent être reconnaissants.
14:38 «Notre Seigneur, Tu sais tout ce que nous dissimulons et tout ce que nous déclarons – rien n’est caché de Dieu sur terre et dans les cieux.
14:39 «Louanges à Dieu pour m’avoir accordé, malgré mon grand âge, Ismaël et Isaac. Dieu répond aux prières.
14:40 «Mon Seigneur, fais de moi quelqu’un qui observe systématiquement les Prières (Salat), et mes enfants également. Notre Seigneur, s’Il te plaît, réponds à mes prières.
14:41 «Mon Seigneur, pardonne-moi et à mes parents et aux croyants, au jour où la reddition des comptes a lieu.»

nadir2280
10/03/2018, 19h13
Cher étudiant,
tu ne peux pas te passer de l'HISTOIRE!
Déjà quand tu suppose que c'est Ismaël qui est né le premier, c'est une interprétation historique et non coranique!

nadir2280
10/03/2018, 19h20
Mertaw,
Si tu vois les choses comme cela,
mon égo est tout petit!
Chercher la vérité ce n'est guère avoir raison à chaque fois et avec tout le monde!
Il m'arrive de laisser les choses, comme je les ai laissées un fois avec toi malgré les apparences!
Parfois c'est comme ça!
Je n'avais pas réussi à te convaincre pour l'Histoire de NABi et RASUL!
Alors que des gens qui ont une grosse situation ont reconnu!

ça ne fait rien, ça ne fait que nous rappeler que nous sommes des entités fragiles!
Nous ne sommes presque rien Mertaw!

Cookies