PDA

Voir la version complète : Google lance un défi à Microsoft


morjane
22/02/2007, 17h57
Google se lance dans une concurrence frontale avec Microsoft en proposant une alternative à la gamme de logiciels de bureau Microsoft Office.

Un choc de titans. Google se lance dans la concurrence frontale avec Microsoft en proposant une autre alternative à la gamme de logiciels de bureau Microsoft Office. En effet, six mois après l'introduction de Google Apps, une gamme d'applications disponibles gratuitement, Google lance comme prévu au niveau mondial Google Apps-Premier Edition, son offre payante à destination des entreprises.

Google Apps fournissait déjà aux utilisateurs des applications web comme la messagerie GMail, l'agenda partagé Calendar ou la messagerie instantanée Google Talk. Il permet également la création de pages Internet avec Google Page Creator, ainsi que la possibilité de personnaliser sa page d'accueil. Le tout gratuitement.

La version payante, nommée Google Apps-Premier Edition, apporte des améliorations à l'offre gratuite. Les professionnels pourront bénéficier, pour la somme de 50 dollars par an et par employé, d'une garantie de services de messagerie de 99,9 %, d'un support technique téléphonique et d'un espace de stockage de 10 Go. Selon la firme, cela représente 100 fois le stockage moyen d'une boite mail d'entreprise. Cette offre garantit également l'absence de messages publicitaires. Google Apps intégrera la solution collaborative Google Docs & Spreadsheets qui permet de partager des documents de type "traitement de texte" ou "tableur". L'utilisateur aura également la possibilité de lire ses courriels sur le Blackberry.

Vers une diversification des revenus.

L'objectif pour Google est bien sûr de s'attaquer à de nouveaux marchés. En milieu d'année dernière, la firme de Mountain View ne réalisait que 1% de son chiffre d'affaires dans la vente de logiciels, pour 99 % des revenus réalisés par le biais de recettes publicitaires. L'appétit de Google pour cette manne potentielle était bien connu, depuis le rachat de Writely, un logiciel de traitement de texte en ligne.

Première cible visée sur le marché: les très petites entreprises (TPE). Selon le groupe, 100.000 TPE utiliseraient déjà la version gratuite de Google Apps. La firme de Mountain View cherche à attirer les utilisateurs habituels de Microsoft Office, mais également à intégrer le marché des entreprises IT et les services web.

L'objectif est d'attirer les clients avec un produit en ligne, bon marché, et fonctionnant même sur des postes anciens. Les principaux arguments de Google sont l'absence de licence et le raccourcissement du cycle d'équipement des postes de travail. Eric Schmidt, le patron de Google a déclaré : " Nous pouvons offrir plus de produits fonctionnels pour un prix plus réduit".

Le moteur de recherche a affirmé que plusieurs grandes entreprises utilisaient déjà Google Apps, notamment l'Oréal et Médiamétrie en France, mais aussi IBM et Pixar aux Etats Unis.

Par le Figaro

Cookies