PDA

Voir la version complète : L'huile d'olive tunisienne contaminée? Le ministère de l'Agriculture réagit à l'affaire


Page : [1] 2

haddou
05/04/2018, 08h50
Le ministère de l'Agriculture demande un rapport détaillé des résultats des analyses effectuées par l’organisation française
La polémique autour de “l’huile d’olive contaminée” fait des vagues en Tunisie. Tout a commencé par la publication d’un article par le magazine français 60 millions de consommateurs. Ce dernier a analysé 74 aliments bio importés en France. Du riz du Pakistan au café du Pérou en passant par le sucre de Brésil et notamment de l’huile d’olive de la Tunisie, tout a été passé au crible

Le magazine révèle, en effet, dans son numéro du mois d’Avril que plusieurs marques d’huile d’olive bio, qui viennent de Tunisie, contiennent des plastifiants et des phtalates, reconnus comme perturbateurs endocriniens. “Cette migration, qui touche surtout des huiles de Tunisie, peut provenir des contenants ou des joints de machines utilisés sur la chaîne de production” souligne-t-il.

Le directeur général de la production agricole met en doute la rigueur de cette étude
Intervenant lundi sur les ondes de Mosaïque Fm, le directeur général de la production agricole, Ezzeddine Chalghaf, a émis des réserves sur les résultats dévoilés par le magazine français. Il a souligné la nécessité de vérifier l’efficacité des méthodes adoptées par les laboratoires français pour mener cette enquête, avant de trancher sur la question de contamination. “Il faut avant tout s’assurer de la pertinence de ces analyses conduites par les laboratoires français avant de conclure que notre huile est contaminée” a-t-il martelé

Le ministère de l’Agriculture réagit
De son côté, le ministère de l’Agriculture a publié un communiqué de presse dans lequel il souligne “l’absence d’une législation nationale, européenne ou internationale qui fixe le seuil maximal toléré de phtalates dans les produits bio”.

“Il n’existe aucun texte de loi ou norme au niveau national, européen et mondial qui fixe un seuil maximal à cette substance. Il existe cependant en Allemagne des recommandations et non des obligations, qui fixent le seuil de Phtalates à 1 mg/Kg,” a-t-il noté.

Le communiqué s’est attardé, par ailleurs, sur les normes drastiques adoptées en Tunisie en matière de contrôle.

Il a expliqué que malgré le caractère non obligatoire de ces recommandations, les exportateurs de l’huile d’olive biologique tunisienne procèdent automatiquement à des analyses dans des laboratoires accrédités pour révéler les traces de phtalates, sachant que les quantités recensées par l’enquête en question chez les marques citées dans l’article ne dépassent pas 0,7 mg/ kg, un taux toléré par la plupart des pays du monde, y compris au sein de l’Union européenne.

Le ministère indique, d’autre part, que l’absence de traces de pesticides dans l’huile d’olive biologique tunisienne confirme l’efficacité et la crédibilité des systèmes de contrôle utilisés dans l’agriculture biologique tunisienne et l’engagement de toutes les parties prenantes de ce secteur et renforce la reconnaissance dont jouit le pays auprès de l’Union européenne, en tant que pays producteur et exportateur de produits biologiques.

Il a, toutefois, annoncé son intention de demander un rapport détaillé des résultats des analyses effectuées par l’organisation française, sur la base desquelles l’article a été publié comme il va demander les noms des laboratoires ayant procédé aux analyses.

Le ministère a rappelé, d’autre part, qua choisi de garder son droit de porter plainte contre celui qui tente de porter atteinte à l’image du produit tunisien.

Ce n’est pourtant pas la première fois que l’huile tunisienne se retrouve au banc des accusés. En 2016, l’huile d’olive extra vierge tunisienne a été épinglée par l’émission italienne “Ballaro.” L’émission a été fortement critiquée notamment par les professionnels italiens qui ont dénoncé un reportage fallacieux et superficiel.

Ces dernières années, l’huile d’olive tunisienne s’est démarquée en raflant les médailles et les trophées. Avec ce produit vedette, la Tunisie essaie de faire de ce secteur l’un des tremplins de sa conquête des marchés les plus concurrentiels au monde. Elle est d’ailleurs l’un des premiers exportateurs d’huile d’olive au monde, en concurrence avec l’Espagne et l’Italie.

Selon les prévisions du Conseil Oléicole International, la Tunisie réalisera au cours de la saison 2017/2018, le taux de croissance le plus haut au monde de son stock d’huile d’olive qui atteindra les 120% par rapport à la saison précédente.

La Tunisie envisage, en effet, l’exportation de près de 200 mille tonnes d’huile d’olive dont plus de 25 mille tonnes conditionnées, au vu d’une récolte record prévue au cours de la saison 2017/2018.

L’huile d’olive tunisienne est exportée vers 54 marchés internationaux, notamment ceux de l’UE (Union Européenne) qui accaparent la part du lion avec plus de 56 mille tonnes, suivis des Etats-Unis d’Amérique avec 35 mille tonnes dont 7 mille tonnes d’huile conditionnée.

La Tunisie a accédé à de nouveaux marchés prometteurs, au cours des dernières années, à savoir les marchés Russe, Indien, Japonais et Africains.

La Tunisie dispose de 88 millions de plants d’oliviers sur une superficie de 1,8 million hectare et environ 20 mille hectares d’oliviers sont plantés chaque année, outre un plan quinquennal de plantation de un million d’oliviers/an au Nord vu les conditions climatiques adéquates.

Huffpost

medDZ
05/04/2018, 10h43
je ne comprend pas pourquoi les producteurs Algérien d'huile d'olive ne visent pas l'exportation qui a une forte valeur ajouté, d'autant plus que l'huile d'olive algérienne et Kabyle en particulier est certainement l'une des plus savoureuse au monde.

l'huile d'olive tunisienne est aussi fade que de l'huile de tournesol

LockDown
05/04/2018, 11h31
L'huile algérienne est loin d'être disponible en quantité suffissante et elle est loin d'etre de bonne qualité. Pour faire une huile de qualité il faut disposer de plant qui ont ete sélectionnés génétiquement durant de longue années. Il faut traiter les olives avec beaucoup de soin et d'hygiène. Il faut respecter des temps de pause et les conditions de stockage entre la ceuilette et le pressage. Le pressage doit s'effectuer à froid. L'embouillage des huiles doit obéir à des normes strictes atmosphère protégée, utilisation de récipient en verre teinté voir opaque.

amicalement
05/04/2018, 11h43
tu ne peux pas t'empêcher de l'ouvrir sur chaque sujet ?

tu connais absolument tout, sur l'algerie ainsi que sur tous les domaines.

LockDown
05/04/2018, 11h52
Calme toi ! Un peu de respect ! L'Algérie est loin d'etre un pays oleicole je te conseille la lecture de ce dossier avant de monter dans les tours:

www algerie mondeinfos.com/2018/02/06/contribution-loleiculture-kabylie-sacrifiee-lautel-jacobinisme-rachid-oulebsir/

ahmed67
05/04/2018, 12h52
L'huile algérienne est loin d'être disponible en quantité suffissante
vrai
et elle est loin d’être de bonne qualité
comme a ton habitude il fallait que tu ajoute un mensonge
l'as tu goutter une fois dans ta vie ou bien google te l'as dit et c'est forcement vrai

peggy
05/04/2018, 13h01
l'huile d'olive algérienne en terme de gout est l'une des meilleure au monde, pour ne pas dire la meilleure :mrgreen:

concernant l'exportation, la production n'est pas suffisante et je ne pense pas que nos oléiculteurs suivent les normes qualité et aient une organisation qui permette l'export !

LockDown
05/04/2018, 14h17
comme a ton habitude il fallait que tu ajoute un mensonge*
l'as tu goutter une fois dans ta vie ou bien google te l'as dit et c'est forcement vrai

Je n'ai pas d'analyseur d'élément chimique et nutrionel au bout de la langue. La qualité d'un produit ne se définit pas par le gout. Certains préféreront des huiles au gout fruité d'autre préféreront des huiles plus légères et certains ne jureront que par des huiles aux goûts caracterisés que d'autres trouveront trop forte voir immangeable. Donc tu te trompe le gout ne définit en rien la qualité d'un produit ce qui peut être délicieux pour toi un autre le touvera infâme.

La qualité d'un huile d'olive se définit par ses apports nutrionels, son taux d'acidité, sa stabilité dans le temps et sa resistance à l'oxydation et à la dégradation à l'exposition lumineuse.

Tous les éléments que je viens de citer sont conditionnés par les conditions de culture, de recolte, de transformation, de stockage et de transport.

Le verger oleicole algérien est vieux, plus un arbre vieillit moins les fruits sont de bonne qualité et la recolte et moins abondante. Les vieux arbres sont plus grands et les branches plus fragiles obligeant des operation de récolte au bâton qui fragilise et détériore les fruits qui perdent de l'eau et des nutriments et qui par consequence doivent être rapidement transformés pour ne pas pourrir et donner un gout rance et acide à l'huile d'olive.

Anzoul
05/04/2018, 14h38
La qualité de l'huile d'olive revient cher à connaître, car il s'agit de connaître la quantité d'huile d'olive dans un litre, une opération que ne peut réaliser que des laboratoires spécialisés et à grands frais.
Pour la Tunisie, le sort s'acharne sur elle,une importante entrée de devises se trouve menacée par cette nouvelle puisque presque toute l'huile d'olive tunisienne est exportée vers l'Europe.

haddou
05/04/2018, 14h58
Il y a une huile marocaine unique que je consomme mais très chère OLIVIE 30 et se vend aussi en France ,pour en savoir plus consulter sur Google

LockDown
05/04/2018, 15h09
Les techniques de melange sont effectivement très élaborés.

Certains distributeurs vont très loin dans la falsification de telle sorte que le test du gout n'est pas fiable. D'autres preconisent le test du froid qui consiste à mettre au frais un flacon d'huile d'olive durant 2 ou 3 heures au réfrigérateur pour constater si l'huile devient trouble car les graisses monoinsaturées contenues dans l'huile d'olive deviennent troubles, mais certains distributeur n'hesite pas à utiliser de l'huile de Canola pour parer ce test.

Le seul moyen comme le dit Anzoul c'est le test en labo qui va détecter les huiles mélangées (Colza, Canola, etc...), ou les colorations et modifications de goût par apport chimique.

peggy
05/04/2018, 16h17
une bonne vieille kabyle de chez nous est un test infaillible :mrgreen:

jawzia
05/04/2018, 16h27
sachant que les quantités recensées par l’enquête en question chez les marques citées dans l’article ne dépassent pas 0,7 mg/ kg, un taux toléré par la plupart des pays du monde, y compris au sein de l’Union européenne.


Le ministère indique, d’autre part, que l’absence de traces de pesticides dans l’huile d’olive biologique tunisienne confirme l’efficacité et la crédibilité des systèmes de contrôle utilisés dans l’agriculture biologique tunisienne et l’engagement de toutes les parties prenantes de ce secteur et renforce la reconnaissance dont jouit le pays auprès de l’Union européenne, en tant que pays producteur et exportateur de produits biologiques.

De là à parler de "contamination" ! Etude douteuse.

ahmed67
05/04/2018, 16h41
comment noyer le poisson , en Kabylie les techniques utiliser sont ancestrales et nos vieux ne sont pas des idiots après tu peu argumenter comme tu veux ,elle reste excellente quoi que tu en disent tu ne peu en aucun cas dire et elle est loin d’être de bonne qualité
sans jamais en avoir vu une de ta vie ,
tu veut nous parler de l'huile produite par ton pays?la plupart de l'huile que l'on trouve ici c'est la ouazzania et la meknessia et franchement c'est pas terrible du tout et celle produite au bled les surpasse en tout point,maintenant je veut bien reconnaître que certain producteur marocain en font de l’excellente (je m'en fait livrer régulièrement ) et je t'assure que j'ai vu comment ils la produise et ce n'est pas différent de chez nous
quand a haddou je te pris de croire que je ne connais pas de marocain qui t’achèterai un litre d'huile plus de 7 a huit euro ici
je suis désoler mais tu passe ton temps a dire que tout vas mal en Algérie que tout ce qui est en Algérie c'est pas bien ,c'est le but unique de ta présence ici ,
pour l'argument selon laquelle en Algérie les arbres sont vieux tu tire cela d'un article qui te convient la réalité est tout autre

ALGÉRIE. L’extension de l’oléiculture sur tout le territoire national selon le mode de production intensive se traduit par un triplement des plantations d’oliviers en Algérie durant les dix dernières années. "En termes d’équivalents plants, entre 2000 et 2012, le chiffre passait de 16,8 millions de plants en 2000 à 48 millions de plants à fin 2012", indiquent des experts cités par l'APS.

Plus de 240 200 ha ont été plantés durant la période 2000-2012, avec un taux de 37% d'arbres plantés entre 2009 et 2012.
Le potentiel existant entre 1970 et 2 000 s'établissait à plus de 16 millions de plants.

En termes de superficie, la filière oléicole occupe actuellement 389 000 ha. Elle se présente, de ce fait, comme la filière arboricole la plus importante en couvrant 38,7% des superficies.

La relance de cette filière demeure liée à l’intégration de l’oléiculture dans le renouveau agricole et rural. Cela a permis son extension sur l’ensemble du territoire algérien et une amélioration notable des systèmes de production.

La production d’olives de table connaît elle un quadruplement en passant de 346 730 quintaux en 2000 à plus d'1,4 million de quintaux en 2012, alors que celle de l’huile d’olive atteint les 728 000 hl en 2011 contre 333 200 hl.

Reposant sur tout un programme d'actions, le plan de développement national de l’oléiculture se donne comme objectif d’atteindre un potentiel d’un million d’hectares à l’horizon 2014 pour une production annuelle de 100 000 tonnes d’huile d’olive.

1 953 huileries, dont 408 huileries modernes, assurent la transformation. 248 nouvelles huileries ont été créées entre 2000 et 2011, selon la même source.Econostrum

LockDown
05/04/2018, 17h05
une bonne vieille kabyle de chez nous est un test infaillible

Eh bien je voudrai le connaitre !

comment noyer le poisson , en Kabylie les techniques utiliser sont ancestrales et nos vieux ne sont pas des idiots après tu peu argumenter comme tu veux ,

Pour l'instant toi tu n'as pas d'argument c'est dommage je pensais que tu savais de quoi tu parlais ! Je me suis trompé !

elle reste excellente quoi que tu en disent tu ne peu en aucun cas dire*et elle est loin d’être de bonne qualité
sans jamais en avoir vu une de ta vie ,

Tu ne peux pas faire une huile de bonne qualité à partir d'un verger vieillissant c'est naturel ce n'est pas spécifique aux oliviers c'est valable pour toutes les cultures. Si tu n'admets cette evidence c'est que tu es de mauvaise foi. La production d'huile d'olive en Algérie est pour l'essentielle artisanale inadaptée à la production d'une huile de qualité. Elle n'obéit à aucune norme sanitaire. C'est une huile majoritairement destinée à une consommation locale pour des consommateurs peu exigeants.

tu veut nous parler de l'huile produite par ton pays?la plupart de l'huile que l'on trouve ici c'est la ouazzania et la meknessia et franchement c'est pas terrible du tout et celle produite au bled les surpasse en tout point,maintenant je veut bien reconnaître que certain producteur marocain en font de l’excellente (je m'en fait livrer régulièrement ) et je t'assure que j'ai vu comment ils la produise et ce n'est pas différent de chez nous

Ton opinion sur le sujet ne m'interesse tu ne connais rien au sujet tu ne fais pas la différence entre gout et qualité et tu n'es pas pas capable de citer des criteres de qualité et encore moins de les évaluer.

Pour Les huiles marocaines que tu trouves en Europe comme Oued Souss, Meknessia, Ouazzania, Mabrouk, Aicha, Zeina, Miracle of the desert et bien d'autres sache qu'elles sont de bonne qualité et ces leurs marchés et leur prix qui en sont la preuve tangible et évidente.

quand a haddou je te pris de croire que je ne connais pas de marocain qui t’achèterai un litre d'huile plus de 7 a huit euro ici*
je suis désoler mais tu passe ton temps a dire que tout vas mal en Algérie que tout ce qui est en Algérie c'est pas bien ,c'est le but unique de ta présence ici ,
pour l'argument selon laquelle en Algérie les arbres sont vieux tu tire cela d'un article qui te convient la réalité est tout autre

Tu ne sais pas différencier une bonne huile d'olive et une mauvaise mais tu es capable de savoir quelle huile d'olive consomment les marocains de France ! Ça me fait rire !

ALGÉRIE. L’extension de l’oléiculture sur tout le territoire national selon le mode de production intensive se traduit par un triplement des plantations d’oliviers en Algérie durant les dix dernières années. "En termes d’équivalents plants, entre 2000 et 2012, le chiffre passait de 16,8 millions de plants en 2000 à 48 millions de plants à fin 2012", indiquent des experts cités par l'APS.*

Les chiffres d'aps sont à prendre avec des pincettes. On connait par exemple la propagande qui toujours autour des volume de production de pomme de terre et les prix astronomiques que ce produit atteint en Algérie. Je veux bien croire que la production d'olive a été multipliée par 4 ans durant les dernières années mais on comprend pas pourquoi l'huile d'olive reste aussi chère !

Bachi
05/04/2018, 17h42
hufpost est de quelle nationalité?

ACAPULCO
05/04/2018, 17h46
Il devrait y avoir des échanges d'huile d'olive entre les pays du Maghreb pour mieux comparer et apprécier , j'aurais par exemple bien voulu trouver l'huile d'olive Tunisienne sur les étals de nos magasins .

LockDown
05/04/2018, 17h47
hufpost est de quelle nationalité?

Ça commence !

Il devrait y avoir des échanges d'huile d'olive entre les pays du Maghreb pour mieux comparer et apprécier , j'aurais par exemple bien voulu trouver l'huile d'olive Tunisienne sur les étals de nos magasins .

La qualité ce n'est pas une question de goût ou de couleur ! Une huile qui est à ton gout et que tu apprécies peut etre de mauvaise qualité !

ACAPULCO
05/04/2018, 18h04
Une huile qui est à ton gout et que tu apprécies peut etre de mauvaise qualité ! ça ne fait rien pourvu qu'on trouve sur nos étals de l'huile d'olive de tous les pays du Maghreb

ahmed67
05/04/2018, 18h05
je t'ai déjà dit que tu étais un rigolo bien sur que je sais quelle huile prenne les marocains de France il suffit de voir ce qu'il vendent dans leurs magasin et tu ne trouve que celle que je cite ,
tu parle d'aps et encore une fois tu ment je t'ai citer la source et ce n'est pas aps , ta mauvaise fois est évidente mais sa ne m’étonne pas
tu parle de mauvaise qualite et pourtant tu n'en sait rien vu que tu n'as jamais eu une huile algérienne dans les mains a défaut de l'avoir manger
je t'ai donner la preuve que les arbres ne sont pas tous vieux et qu'ils ont ete renouveller avec moult detail
tu as meme le nombre de huilerie ancienne et nouvelle , mais toi l'ixpert es en tout et n'importe quoi , tu nous fais ce que tu sait le mieux faire , raconter n'importe quoi
comment tu peu prétendre que que l'huile d’Algérie sans jamais en avoir vu :mrgreen:
je ne suis pas oléiculteur mais je sais reconnaître une bonne huile d'une mauvaise
toi tu n'as même pas besoin de voir en bon ixpert es de l'algerie tu sait quelle n'est pas de qualité , par contre prétendre que les marocains sont des clients exigeants laisse moi rire jamais ils ne payerais une huile de bonne qualité a 20 ou 22 euro ce qu'ils consomme c'est la pas chère donc celle produite localement et de façon artisanale

Bachi
05/04/2018, 18h07
Ahmed, bonjour

Je trouve que Lockdown ne vaut vraiment pas la peine que tu lui accordes.

ahmed67
05/04/2018, 18h15
tu as vu sa ,l'ixpert fi koulchi

Masha
05/04/2018, 18h26
je ne comprend pas pourquoi les producteurs Algérien d'huile d'olive ne visent pas l'exportation qui a une forte valeur ajouté, d'autant plus que l'huile d'olive algérienne et Kabyle en particulier est certainement l'une des plus savoureuse au monde.

Et le litre d'huile d'olive coûte plus cher que le litre de pétrole :mrgreen:

Anzoul
06/04/2018, 19h21
Pour l'huile d'olive tunisienne, un prix d'excellence vient de lui être décerné aujourd'hui même aux usa.
Enfin je crois

Bachi
06/04/2018, 19h33
chaque pays dit qu'il fait la meilleure huile d'olives et c'est bien normal.

La Tunisie est un pays d'oliveraies.

La Grèce aussi, semblerait-il...

Pomaria
06/04/2018, 19h38
Quand çà passe à la production industrielle, la qualité est définitivement perdue !

LockDown
08/04/2018, 04h37
ça ne fait rien pourvu qu'on trouve sur nos étals de l'huile d'olive de tous les pays du Maghreb

En Europe tu trouves des huiles d'un peu partout j'ai même trouvé une huile d'olive setifienne chez les marchands maghrébins. J'ai déjà goûté celle de la marque Numidia dont j'ai encore un flacon chez moi que j'ai ramené d'Algérie ! Malheureusement c'est une huile de très mauvaise qualité.

Je l'ai acheté au supermarché Uno du centre commercial de Bab Azouar d'Alger.

AMOKRANE15100
08/04/2018, 11h02
En Europe tu trouves des huiles d'un peu partout j'ai même trouvé une huile d'olive setifienne chez les marchands maghrébins. J'ai déjà goûté celle de la marque Numidia dont j'ai encore un flacon chez moi que j'ai ramené d'Algérie ! Malheureusement c'est une huile de très mauvaise qualité.

Je l'ai acheté au supermarché Uno du centre commercial de Bab Azouar d'Alger. Ta le ticket de caisse Uno :mrgreen:

LockDown
08/04/2018, 13h03
Pourquoi tu ne me crois pas ?

nordsud
08/04/2018, 13h14
Bonjours

Merci de l'info Haddou
Par contre l'huile d'olive du Maroc importé ça serait bien qu'ils séparent les feuilles et les olives pourries , pour moins d'acidité :confused:

Cookies