PDA

Voir la version complète : La Suisse, Singapour et la Finlande les TOP 3 du premier Global Knowledge Index


Abdallah
22/04/2018, 01h20
DUBAI - Le projet Knowledge (http://www.knowledge4all.com/en/27/Pages/About-the-Arab-Knowledge-Index) a lancé le premier indice mondial des connaissances, un instrument sans précédent, lors du quatrième sommet sur le savoir

L'Index identifie la connaissance comme faisant partie intégrante de la vie humaine, affectant ses aspects sociaux, économiques et culturels, ainsi qu'un moteur pour un développement humain complet et durable.

La Suisse a pris la première place avec 71,8 points sur 100, suivi de près par Singapour (69,5), la Finlande (68,5), la Suède (68,3), les Pays-Bas (68), les États-Unis (67,2) et le Luxembourg (66,2). , le Royaume-Uni (65,6), le Danemark (65,2) et la Norvège (64,3).

L'indice des connaissances mondiales est basé sur une combinaison de six indices sectoriels: l'éducation préuniversitaire; enseignement et formation professionnels techniques; l'enseignement supérieur; technologies de l'information et de la communication; recherche, développement et innovation; et, enfin, l'économie, en plus d'un sous-indice général sur l'environnement général favorable.

L'indice est calculé à l'aide de 133 variables couvrant divers secteurs vitaux dans le pays, tels que les taux de scolarisation, de diplomation et d'abandon dans les écoles; l'alphabétisation; chômage; L'espérance de vie à la naissance; gouvernement électronique; stabilité politique; cadres réglementaires et juridiques; brevets; indicateurs du secteur privé; la qualité et la disponibilité des ressources humaines (étudiants, enseignants, professionnels et chercheurs), entre autres critères.

Les Philippines et l'Azerbaïdjan se classent respectivement aux quatrième et onzième rangs de l'enseignement et de la formation professionnels techniques, tandis que les EAU se classent au deuxième rang dans l'économie.

M. Hany Torky, conseiller technique en chef du Arab Knowledge Project, a décrit l'indice mondial des connaissances comme étant «une étape majeure» dans le développement global et durable du développement basé sur la connaissance aux EAU. Dans sa première édition, l'indice comprend 131 pays, sélectionnés en fonction de la disponibilité de données fiables et crédibles. Le projet vise à ce que l'indice devienne un outil pratique qui aide les décideurs et les parties prenantes du monde entier.

L'index des connaissances a été publié par le Knowledge Project; il est le fruit d'une collaboration entre la Fondation du savoir Mohammed Bin Rashid Al Maktoum et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), sous la supervision d'un comité consultatif d'experts internationaux, dont Ahmed El Sherbini de l'Union internationale des télécommunications (UIT); Anuja Utz de la Banque mondiale; Hugo Hollanders, économiste et chercheur principal à l'UNU-MERIT (Université de Maastricht); Jan Sturesson, fondateur de RESTING - Conseils du futur; Laurent Probst, directeur, Unité de recherche et développement, PwC; Leif Edvinsson, professeur de capital cognitif, émérite, Université de Lund, Suède; Milorad Kovacevic, statisticien en chef du HDRO du PNUD; Shyamal Majumdar, chef de l'UNESCO-UNEVOC; Jean-Louis Laville de l'Institut Supérieur des Sciences Appliquées et Économiques; Ali Hadi de l'Université américaine du Caire et Sid Ahmed Soussi de l'Université du Québec à Montréal. - SG

Abdallah
22/04/2018, 01h32
Le Global Knowledge Index 2017 - Scorecard (http://knowledge4all.com/ScoreCard.aspx?id=1103&language=en)
par exemple, j'ai choisi la suisse pour avoir un aperçu pourquoi la suisse est la meilleure des 131 nations, ce pays occupe de très bonnes places(Rank) et de bonnes notes sur 100 (Value)
comparé par exemple à l'Algerie index (http://knowledge4all.com/ScoreCard.aspx?id=4&language=en)
L'algerie est bien placée dans:



Très bon outil, merci pour les concepteurs

Pomaria
22/04/2018, 07h21
merci Abdallah

Effectivment ca parait un très bon outil.
Avec des critères assez poussés et mis en exergues. Et ils paraissent assez pertinents.

Mais, c'est au niveau de la valorisation de ces critères que ca pose problème !

En effet, à première vue, certaines me semblent invraisemblables pour l'algérie.

Juste un 1er exemple qui m'a sauté aux yeux, et à moins que je me trompes, mais le taux d'inscription dans le primaire est de 43.5 % ??
je n'ai pas cru mes yeux :hollerin:...
je me suis arrêtée là.

est ce que quelqu'un d'autre a compris autre chose ???

ça mérite de voir de plus près comment sont alimentées ces données, pour en vérifier la validité et leur dégré de vraisemblance. Avant de passer à l'analayse des résultats.

Abdallah
22/04/2018, 17h32
Hi Pomaria

L'Inscription(en gras) n'est calculée que si au moins une donnée est founie, dans ce cas il y a trois variantes pour Enrolment(Inscription)

Gross enrolment ratio, primary (%) =57.9
Gross enrolment ratio, upper secondary (%)=29.0
Out-of-school children (%) n/a (pas de données)
total= 59.9+29.0/2=43.45
La troisième (non appliqué) aurait pu changer la valeur du 43.5

un autre exemple
School Environment(Environnement scolaire)= 87.25
Pupil-teacher ratio, primary (HC)=74.5
Pupil-teacher ratio, secondary (HC)=n/a
Trained teachers, primary (%)=100
Trained teachers, secondary (%)=n/a
total=74.5+100/2=87.25

Passer le pointeur de la souris au dessous d'une variante pour lire la description

Le manque de données (n/a) fausse considérablement le rang mondial, les concepteurs de cet outil auraient du n'inclure les données d'un pays que si toutes les données sont disponibles, l’Algérie, malheureusement ce n'est pas son fort les statistiques

rago
22/04/2018, 23h16
Notons que ces trois pays sont censés posséder les meilleures instructions au monde et ceci peut expliquer leurs succès.

Pomaria
23/04/2018, 07h57
Abdallah Le manque de données (n/a) fausse considérablement le rang mondial, les concepteurs de cet outil auraient du n'inclure les données d'un pays que si toutes les données sont disponibles, l’Algérie, malheureusement ce n'est pas son fort les statistiques donc, il n'y a pas lieu de publier des résultats pour les états qui n'ont pas fournit les données.

L'outil et la démarche me paraissent très bons.

Mais les résultats sont FAUX et ne veulent strictement RIEN dire !

mais les données à l'entrée méritent d'être complétés pour voir ce que çà donne pour notre pays.

Abdallah
23/04/2018, 17h26
Mais les résultats sont FAUX et ne veulent strictement RIEN dire !

mais les données à l'entrée méritent d'être complétés pour voir ce que çà donne pour notre pays


Bonjour,
L'outil est bon pour un pays qui veut se comparer et cibler les défaillances à corriger.

La suisse, 1ere des 131 pays, n'a que 6 variantes où il n'y a pas de données (n/a), plus de bonnes notes partout, comparé à l’Algérie qui en a près d'une trentaine d’aucunes données, et de moyennes notes ailleurs.

Bachi
23/04/2018, 17h32
c'est un bon outil...
ca m'a bien surpris d'y voir que la France soit mieux classée que le Canada

LockDown
23/04/2018, 23h28
L'excellence du système français n'est plus à prouver. La France performe dans de nombreux domaines de la haute technologie ! Airbus, Dassault, Alstom, Areva, Giat, l'automobile, etc...

Cookies