PDA

Voir la version complète : Washington : RIYAD avait bien soutenu l’accord de Camp David avec les ISRAELIENS


Pomaria
03/06/2018, 11h53
Washington publie un document sur la rencontre : RIYAD avait bien soutenu l’accord de Camp David avec les ISRAELIENS

Par Sadek Sahraoui – Le département d’Etat américain a publié une nouvelle série de documents sur les négociations de paix de Camp David entre l’Egypte et Israël qui confirme le soutien saoudien au processus de réconciliation entre les deux parties.

L’un de ces documents est un télégramme daté du 10 août 1978 envoyé par l’ambassade des Etats-Unis en Arabie Saoudite au département d’Etat évoquant une réunion le 9 août de la même année, à Taëf, entre l’ambassadeur américain John C. West et le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal.

Selon l’un des participants à la rencontre en question, «le prince Saoud Al-Fayçal a exprimé son soutien total à l’invitation adressée par le président américain, Jimmy Carter, à son homologue égyptien, Anwar Sadat, et au Premier ministre israélien, Menahem Begin, pour une réunion à Camp David et qu’il envisageait de demander au Comité consultatif de rendre publique une déclaration de soutien».

Selon le télégramme, le chef de la diplomatie saoudienne a déclaré lors de la réunion en question qu’«il considérait que la position de l’Arabie Saoudite sur les négociations avait été déformée et que les Saoudiens ne cherchaient pas à mettre fin aux négociations», ajoutant que le voyage du prince Fahd Ben Abdul Aziz au Caire n’était pas destiné à faire capoter la rencontre. Le ministre saoudien des Affaires étrangères avait précisé que cette visite est venue après que Sadate eut décidé de ne pas aller aux négociations prévues au château de Leeds, en Angleterre, du 18 au 19 juillet 1978. «Nous voulons que Camp David réussisse, car ce sera un succès pour nos amis les plus proches (…)», précise le câble en question. «Nous ferons tout ce que nous pouvons pour aider», a ajouté le ministre saoudien des Affaires étrangères, selon le site RT qui rapporte l’information.

Il a également souligné que le royaume était prêt à rendre public son soutien à l’initiative américaine à condition que les conclusions de Camp David soient largement acceptées dans le monde arabe. Il a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation que les Etats-Unis «fassent pression sur Sadate pour faire des concessions sur la question palestinienne et les Territoires occupés», ce qui serait, selon lui, «totalement inacceptable pour les Arabes».

Selon la même source, le responsable américain a déclaré qu’il ne pouvait prédire le résultat du sommet de Camp David, mais que «toutes les idées que les Etats-Unis formuleront sur les questions clés (paix, retrait, sécurité et Palestiniens) seront conformes à la résolution 2424 du Conseil de sécurité de l’ONU».

Le prince Saoud aurait, par ailleurs, exprimé son espoir que le sommet de Camp David aboutisse à un résultat qui inclura les attentes des Palestiniens et respectera leur droit à l’autodétermination, soulignant que cela sera très important pour le soutien arabe.

Le 26 mars 1979, l’Egypte et Israël ont signé un traité de paix à Camp David, marquant la fin de la guerre entre les deux parties. L’Egypte était devenue alors le premier pays arabe à établir des relations formelles avec Israël et à conclure un traité de paix avec elle. Les Palestiniens n’ont, quant à eux, rien gagné, les Egyptiens n’ayant défendu que leurs seuls intérêts.
S. S.

Pomaria
03/06/2018, 12h16
En somme :

La traitrise des musulmans était déjà validée par ceux qui se nomment les gardiens des lieux saints, et ce depuis 1978.

bonale
03/06/2018, 13h16
La traitrise des musulmans était déjà validée par ceux qui se nomment les gardiens des lieux saints, et ce depuis 1978
Salut et y en à qui continuent à dormir alors que la mecque est carréement occupé.

Cookies