PDA

Voir la version complète : L’Algérie fait sa promotion en Espagne


sifax.15
03/03/2007, 14h02
La bonne santé financière de l’Algérie et la croissance soutenue de son économie ont été parmi les paramètres mis en avant par le président de la CGEA Habib Yousfi à l’occasion de sa visite de travail en Espagne.
samedi 3 mars 2007.

Coopération renforcée entre l'Algérie et l'Espagne dans le secteur de l'énergie. (JPEG) En effet, a-t-il souligné, l’excédent du compte courant d’environ 26% du PIB et celui de la balance commerciale de 17% du PIB montrent bien que l’Algérie se porte bien et sa situation est même enviable, et l’on constate que la croissance économique annuelle demeure constante autour de 4,7%. Il faut constater que, dans ce contexte extrêmement favorable, la participation espagnole a été appréciable, en matière de réalisation de voie ferrée, de dessalement d’eau et de gestion d’eau. M.Habib Yousfi a également, informé l’assistance qu’une nouvelle stratégie industrielle est, actuellement, en cours d’examen par les autorités du pays et dans laquelle sont prévus de nombreux avantages en matière de foncier industriel, fiscale, douanière, financière ainsi que sur le plan administratif, au profit de l’investissement direct étranger (IDE).

La proximité géographique de l’Espagne par rapport au continent africain en général et à l’Algérie en particulier, laquelle est reliée à l’Europe par deux gazoducs sous-marins, en voie de doublement, plaide désormais pour une vision nouvelle des rapports économiques bilatéraux. Rencontré en marge de cette deuxième journée, M.Riach Azzedine, secrétaire diplomatique chargé des affaires économiques et commerciales à l‘ambassade d’Algérie à Madrid, a affirmé qu’on ne peut qu’appuyer cette initiative, qui vient consolider les relations entre la partie espagnole et les opérateurs économiques algériens, en complément des efforts faits par les services de l’ambassade, soit au niveau bilatéral, soit dans le Bassin méditerranéen. « Depuis quatre ans, environs, a-t-il affirmé, les relations économiques et commerciales ont connu une évolution, depuis la signature du traité d’amitié et de bon voisinage, qui a tracé un cadre de coopération stable. »

Certes, la compagnie aérienne Ibéria a mis du temps à revenir en Algérie, mais le traité d’amitié a été complété par des accords sectoriels, dans le domaine du transport aérien, maritime, la pêche, en matière de PME-PMI. Dans le secteur de la pêche par exemple, un comité mixte a été constitué pour examiner la possibilité de création de sociétés mixtes pour encourager l’investissement dans le secteur, exploiter les ressources halieutiques, non seulement en mer, mais aussi à terre, sans oublier les activités annexés comme la formation et la réparation de bateaux de pêche. Pour ce qui est de la promotion de la PME-PMI, il faut savoir que c’est le secteur de l’énergie qui en est le moteur. Néanmoins, le gouvernement algérien voudrait étendre la coopération aux domaines qui présentent un fort potentiel de développement : pêche, PME, agroalimentaire. Donc, si la présence espagnole est forte dans le domaine de l’énergie, elle demeure faible dans les autres créneaux.

noubat
03/03/2007, 14h41
le seul gazoduc actuel qui relie l'Algérie à l'Espagne passe par le Maroc ;
l'autre est simplement à la phase de projet .

sillas
03/03/2007, 14h49
Non les travaux ont déjà demaré concernant la partie algérienne entre Hassi R'mel et sougueur et ensuite arzew et 2009 la jonction avec l'espagne. Travaux confiés a une société espagnole et a Cosider Algérie.

noubat
03/03/2007, 14h53
La proximité géographique de l’Espagne par rapport au continent africain en général et à l’Algérie en particulier, laquelle est reliée à l’Europe par deux gazoducs sous-marins, en voie de doublement,
.................................................. ...............................................

sous la mer il n'esxiste pas encore , il n'ya rien , si entre le Maroc et l'Espagne

Cookies