PDA

Voir la version complète : "Les femmes scientifiques plus ambitieuses que les hommes"


Thirga.ounevdhou
01/03/2005, 12h17
Bonjour,
Une enquête réalisée, dans le cadre du projet ATHENA (ayant pour objectif l’avancement de la femme dans le domaine de la science, l’ engineering et la technologie (SET) dans l’enseignement supérieure ainsi que le nombre signifiant des femmes recrutées dans des postes supérieures), montre que les femmes scientifiques sont plus ambitieuses que leurs collègues masculins. Cependant, elles ont l'impression de manquer de soutien et des incitants nécessaires pour évoluer dans leurs carrières.
plus informations : http://www.athenaproject.org.uk/

nassim
01/03/2005, 22h49
Hello Thirga,

En effet, d'après l'étude que t'as indiquée, il en ressort que les femmes scientifiques sondées sont plus ambitieuses que leurs collègues, hommes.

Mais à la lecture de l'analyse préliminaire, je n'ai pas tout à fait saisi le sens et l'origine du paradoxe : les femmes sont plus ambitieuses, mais elles sont moins présentes dans les postes à haute responsabilité. Est-ce les résidus de la longue histoire du machisme ?

J'ai suivi l'épisode qui est entrain de se dérouler au sein de l'Université d'Harvard, et je trouve les déclarations de son directeur, Larry Summers, assez intéressantes. Pour lui, il n'y a rien d'anormal à la faible présence des femmes dans les postes à haute réponsabilité. Il affirme (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3222,36-399336,0.html) que d'autres groupes sont sous-représentés : "les catholiques dans les banques d'investissement", "les hommes blancs dans la NBA" (le championnat de basket-ball), "les juifs dans l'élevage et l'agriculture".

Et il ajoute : "Ma meilleure intuition, pour vous provoquer, de ce qui est derrière tout ceci, est que le phénomène le plus large - de loin - est la confrontation entre les désirs familiaux légitimes des gens et le désir actuel des employeurs pour une puissance et une intensité élevées et que, dans le cas particulier de la science et de l'ingénierie, il y a des questions d'aptitude intrinsèque, et particulièrement de variation d'aptitude, et que ces considérations sont renforcées par ce qui sont, en fait, des facteurs moindres comme la socialisation et une discrimination persistante."

Ses déclarations ont eu l'effet d'une tempête parmis les profs femmes qui l'accusent de sexisme. Mais il n'a pas que des opposants, certains étudiants ont crée le groupe "Harvard Students for Larry (http://www.studentsforlarry.org/) " pour le soutenir.

Pour lui, "les femmes paraissent moins enclines que les hommes à travailler 80 heures par semaine et faire les sacrifices familiaux que les positions de haut niveau nécessitent".

Je pense qu'il n'a pas tort dès lors que son explication est objective et ceux qui l'accusent de sexisme exagèrent.

Cookies