PDA

Voir la version complète : L’importation de supports religieux sous surveillance


Thirga.ounevdhou
06/03/2007, 10h22
Le ministère des Affaires religieuse veut mettre fin à ce qu’il qualifie d’»anarchie» constatée dans les opérations d’importation des supports religieux.

Cette dernière, quel que soit le type de support en question (imprimé ou enregistré), sera désormais conditionnée par le dépôt préalable auprès des services concernés du ministère des Affaires religieuses d’échantillons accompagnés de listes nominatives des titres qu’on souhaite importer. Dans un communiqué rendu public hier, le conseiller du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, chargé de la communication auprès du ministère, M. Abdellah Tamine, a en effet indiqué que cette instruction, qui est destinée à l’ensemble des importateurs, notamment les maisons d’édition, concerne aussi bien l’importation du Saint Coran et des livres religieux, que des supports audio (cassettes et CD). La même source précise à ce propos que toute personne qui ne se soumet pas à cette mesure risque de voir sa marchandise interdite d’accès aux postes-frontières. M. Tamine a justifié cette mesure par le fait que les services de la Douane refusent de garder ce type d’articles religieux en dock sous douane tout au long de la procédure administrative.
Le même responsable a indiqué, par ailleurs, que les commissions de lecture du ministère ont autorisé, durant l’année écoulée, la mise en circulation de plus de 4 millions d’unités, entre Saint Coran et livres religieux, et en a interdit l’accès à près de 500 titres pour non-conformité, notamment pour leur contenu jugé nuisible, a-t-il dit, à l’unité du pays et de la religion. M. Tamine précise néanmoins que le refus d’accès pour certains de ces titres, en dépit de la conformité de leur contenu, est motivé par des critères ayant trait notamment aux droits d’auteurs et de traduction.
Le chargé de communication du ministère des Affaires religieuses conclura ses déclarations en soulignant que le secteur a besoin d’étude sur le terrain qui déterminerait les besoins réels de la société algérienne en matière de livres religieux.

Le Quotidien d’Oran

Cookies