PDA

Voir la version complète : Journée de la femme en Algérie


zwina
07/03/2007, 20h42
Demain le jeudi 8 mars 2007 c'est la journée de la femme en Algérie. Alors par ce topic, je voudrais rendre hommage à toutes les femmes algériennes sans qui l'Algérie ne serait pas. Je salue leur courage et leur volonté pour s'en sortir malgré tout........

zwina
07/03/2007, 20h43
Ramassage de gravier à Adrar
Entre le besoin et l’ignorance

Poussées par les conditions précaires de leurs familles, des filles des ksour de la wilaya d’Adrar s’attellent à une activité lucrative dont les retombées sont multiples et drastiques : la collecte de gravier dans les regs. Cette tâche ardue est confiée à des adolescentes de 14 à 16 ans sur tout le territoire de la wilaya, allant d’Aoulef à Tinerkouk.

Sous un soleil de plomb et exposées à toutes sortes de prédateurs, des jeunes filles au milieu de nulle part, assises en tailleur, un tamis entre les mains vannant du sable pour récolter, à la fin du mouvement, une poignée de cailloux qu’elles ajoutent avec un sourire d’amertume au tas déjà constitué, que des entrepreneurs sans vergogne leur achètent à des prix dérisoires. Passer une journée entière dans un environnement aussi sauvage n’est pas chose facile, alors que dire de jeunes filles dans cette situation ? Des filles ont trouvé la mort à cause de l’insolation, des piqûres de scorpions et des viols. Certes, la misère est là, présente dans tous les ksour, mais les pouvoirs publics ont-ils réagi, concrètement, face à cette situation ?
Approché par nos soins, le directeur de l’environnement de la wilaya d’Adrar nous déclare : “La sonnette d’alarme a été tirée pendant l’année 1998 alors que l’activité avait pris des proportions vertigineuses. Malgré les solutions proposées à cette époque à ces filles, à savoir leur insertion dans le cadre du filet social et de l’emploi de jeunes, celles-ci n’ont pas accepté. Cela pour une raison toute simple : l’éloignement des centres de leur activité, alors qu’elles cherchent les pierres sur un périmètre de 3 à 4 kilomètres.” Ce qui est regrettable, c’est l’ignorance entourant cette activité. Facile de détecter un caillou dans une immensité de sable, ce qui l’est moins, et déplorable, c’est la présence de matériaux qui datent du néolithique mêlés à cette collecte. Entre les bifaces et les fléchettes, combien de sites archéologiques sont profanés par cette activité qui ne cause que des désagréments à la collectivité.Comme il faut signaler que la collecte des pierres provoque des dégâts considérables sur le plan écologique, vu que l’enlèvement des cailloux provoque l’avancement du sable vers les ksour, causant l’ensablement des canalisations des fougaras, phénomène encourageant la remontée des sels. Cet ensablement en présence des vents prend de l’altitude, produisant de la poussière, cette dernière se pose sur les palmiers, provoquant l’arrêt du processus de la photosynthèse qui, à son tour, atteint la survie de l’arbre qui fait la gloire du Sahara.
Mais faire face à cette situation où nul n’est à sa place, le directeur de l’environnement rassure : “Un arrêté est préparé par les services du wali qui aura à le signer. Une fois la chose faite, les forces de l’ordre pourront intervenir dans le sens d’arrêter cette situation. Car pour faire cesser cette pratique, il faut des moyens juridiques. Et ces derniers sont prêts.”Afin de faire barrage à cette tache qui ne produit que des désagréments, il faut qu’il y ait une attitude adéquate pour remettre chacun à sa place : les filles dans un travail descend ou sur les bancs des écoles, les cailloux dans les regs pour maintenir le sable dans sa place, les fléchettes et les bifaces dans les armoires des musées pour que les générations à venir puissent voir ce qu’était la vie des premiers êtres sur le sol de leur pays.

A. Latamène
liberté

cavia
07/03/2007, 20h45
Demain c'est bien la journée de la femme, mais en algerie les femmes ont toujours eu droit a une demi journée de libre seulement, c'est pas des femmes comme les autres!:confused:

zwina
07/03/2007, 20h52
On les a mal habitué, ils croivent qu'on est infatigable :mrgreen:

nabilou
07/03/2007, 20h53
Ouai tu à raison cavia,il faut que les mentalités changent,il ne faut pas que se soit seulement une journée mais toute l'année et faire les choses emssemble,beaucoup de respect aux femmes algeriennes.

reeeeeverblu
07/03/2007, 21h31
oui, une journée pour la femme, en pensant aussi au femmes algerienne, ou d'origine, dans le monde entier aussi.

NB: pour ma Soeur, pour ma Mere, et Sa Mere.

Cookies