PDA

Voir la version complète : Entre 2 770 et 3 770 euros : les Algériens paieront plus cher leurs études universitaires en France


Pomaria
19/11/2018, 19h47
Entre 2 770 et 3 770 euros : les Algériens paieront plus cher leurs études universitaires en France

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/47/1/1542656782-univ.jpg

C’est une très mauvaise nouvelle pour les milliers d’étudiants algériens qui rêvent de poursuivre leurs études universitaires en France. Le gouvernement français va imposer des augmentations drastiques des droits d’inscription des nouveaux étudiants extraeuropéens à l’image des étudiants algériens.

Ainsi, dés la prochaine rentrée universitaire en France, ces frais d’inscription atteindront 2 800 euros en licence et 3 800 euros en master et en doctorat ! Une augmentation phénoménale qui enterre définitivement le mythe de l’accessibilité des universités françaises aux étudiants étrangers notamment africains.

Il faut savoir que jusqu’à présent, les étudiants étrangers comme les Algériens (hors Union européenne) pouvaient venir faire leurs études en France au même tarif que les Français. A titre d’exemple, une licence coûte jusqu’à aujourd’hui 170 euros par an, un master 243 euros et un doctorat 380 euros. A partir de l’année prochaine, les étudiants algériens devront payer respectivement 2 770 euros pour la première et 3 770 euros pour les deux autres.

Ces augmentations des frais d’inscription ont été annoncées officiellement par le premier ministre français Edouard Philippe, lundi 19 novembre lors des Rencontres universitaires de la francophonie. Cette annonce intervient dans le sillage d’un nouveau plan élaboré par la France pour mener « la bataille des cerveaux qui se joue beaucoup sur la séduction des meilleurs étudiants », rapportent des sources médiatiques françaises. Les universités françaises ne seront donc plus à la portée des étudiants les moins aisés du continent africain et du Maghreb.

Algerie Part

Pomaria
19/11/2018, 19h49
Universités : les étudiants étrangers devront payer plus cher
Extrait du journal Le Monde - Par Camille Stromboni

Le premier ministre Français Edouard Philippe a annoncé, lundi, que les droits d’inscription des nouveaux étudiants extra-européens atteindront 2 800 euros en licence et 3 800 euros en master et en doctorat.

C’est un changement de paradigme majeur.

Les étudiants étrangers (hors Union européenne), qui pouvaient jusqu’à présent venir faire leurs études en France au même tarif que les Français, vont dès la rentrée prochaine payer beaucoup plus cher.
Alors qu’une licence coûte aujourd’hui 170 euros par an, un master 243 euros et un doctorat 380 euros, ils paieront respectivement 2 770 euros pour la première et 3 770 euros pour les deux autres, ce qui représente environ un tiers du coût réel de ces formations.

L’annonce a été faite par le premier ministre, Edouard Philippe, lundi 19 novembre lors des Rencontres universitaires de la francophonie. Il y a dévoilé sa « stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux » sous la bannière Choose France(Choisissez la France). Avec un objectif ambitieux : attirer 500 000 étudiants internationaux à l’horizon 2027, quand le pays en compte actuellement 324 000.

Pomaria
19/11/2018, 20h20
Avec cette augmentation des frais (x10), pas mal de jeunes algériens vont complétement se détourner de la France.
Il va y avoir de moins en moins d'étrangers francophones qui viendront y étudier, et s'installer.

Alors ? Alors ?

Ainsi soit-il !

Nadifleur
19/11/2018, 20h25
Hi Pomaria,

Tant mieux, ils iront dans d'autres Pays plus accueillant ou tout leurs cursus et diplômes serviront à bon escient....^^

Pomaria
19/11/2018, 20h30
Hi Nadia la Fleur !

Oui. C'est peut-être un mal pour un bien.

De plus, avec moins de 300 euros de budget en algérie, on peut largement apprendre l'anglais parlé en accéléré.

Nadifleur
19/11/2018, 20h36
Oui, c'est très bien ainsi, je connais beaucoup de personnes ayant Master +++ en FR, qui n'ont rien et qui se retrouvent en bas de l'échelle au final, à quoi bon poursuivre dans un Pays ou tout est bloqué pour certains....
L'Algérie doit vite se développer car tous les bons cerveaux y sont, faut pas les laisser partir....^^

Pomaria
20/11/2018, 19h31
NadiaOui, c'est très bien ainsi, je connais beaucoup de personnes ayant Master +++ en FR, qui n'ont rien et qui se retrouvent en bas de l'échelle au final, à quoi bon poursuivre dans un Pays ou tout est bloqué pour certains....

La discrimination à l'embauche pour les maghrébins est une réalité en France.

Nadia L'Algérie doit vite se développer car tous les bons cerveaux y sont, faut pas les laisser partir....^^
Un vrai plan style marchale doit être mis en place, pour sauver ce qu'il peut l'être.
Primo, revoir tous les plans de formations professionnels et universitaires pour que les diplomes soit qualifiant et adapté à la réalité de nos besoins.

Secondo, il faut trouver des mécanismes pour que nos instituts de formation travaillent en collaboration/partenariat avec les entreprises nationales et locales tous secteurs confondus. Car c'est eux les pourvoyeurs d'idées et de besoins. Et c'est les universités, les labos, les instituts et écoles de formation qui sont les éventuels fournisseurs de solutions.

tertio, nos facultés et universités doivent créer des pépinières/couveuses pour aider et accompagner les étudiants porteurs d'idées et d'initiative a tester, en collaboration avec les entreprises, et ainsi prototyper leur projet et le valider au niveau entreprise.

Il n'y a que de cette manière qu'on peut former des diplomés avec des compétences adéquates et utiles au pays, et avec les startups créée, ca constituera un effet levier considérable aux entreprises nationales, et des d'emploi, des solutions petinentes pour le développement de notre économie.

Bachi
20/11/2018, 19h35
Avec cette augmentation des frais (x10), pas mal de jeunes algériens vont complétement se détourner de la France.

Ils iront oû?
Partout, c'est cher.
Ici, c'est 6000 dollars, la session.

Si c'est pas des enfants de riches, ils vont devoir rester chez eux.

sekrouf
20/11/2018, 19h38
pomaria : Avec cette augmentation des frais (x10), pas mal de jeunes algériens vont complétement se détourner de la France.
Pas si sûr. Les pauvres vont se détourner vers d'autres destinations mais ceux de la classe moyenne et fils de riches iront quand même.

Nadifleur
20/11/2018, 19h41
Pomaria, le ministre de l’éducation nationale a du boulot sur la planche lors de la nouvelle élection...^^

Bachi, il y a que des riches in DZ..:mrgreen:

Monsieur
20/11/2018, 21h26
Bachi, il y a que des riches in DZ..:mrgreen:


Faux , il y a beaucoup de voleur corrompu et leur enfants sont souvent des ânes (sans vouloir insulter les ânes ) .

c'est souvent les pauvres qui donnent des petites génie assoiffer de savoir

qui méritent leur place en occident pour apprendre plus hélas les moyens

bendz
21/11/2018, 08h47
:1:cette augmentation ne vise pas specialement les algériens..mais tous les étudiants extra communautaire..a eux de faire leur choix..

snake78
02/12/2018, 13h50
Il fallait s'y attendre, les études en France étaient quasiment gratuites donc au frais du contribuable.
Meme avec cette augmentation ça restera beaucoup moins cher qu'ailleurs.

Pomaria
02/12/2018, 14h45
snakeIl fallait s'y attendre, les études en France étaient quasiment gratuites donc au frais du contribuable.
Meme avec cette augmentation ça restera beaucoup moins cher qu'ailleursoui, mais

avoir à payer annuellement 3700 euros (= équivalent à 800.000 da) ?!!

rien que pour les frais d'inscription (sans loyer, nourriture, transport ...etc),

ca devient trop difficile, sinon de l'ordre de l'impossible pour une grande majorité de jeunes diplomés algériens et leurs parents qui veulent poursuivre leur étude labas.

scipio
02/12/2018, 14h55
Un étudiant coute, en moyenne, plus de 13000 euros par an au contribuable Français.
Ces frais d'inscription sont encore très raisonnables.

Pomaria
02/12/2018, 15h14
scipio Un étudiant coute, en moyenne, plus de 13000 euros par an au contribuable Français.
Ces frais d'inscription sont encore très raisonnables.je ne dis pas le contraire,

mais si on compte le gain que la France peut en tirer profit, vu que la plupart sont déjà des diplomés du 2°cycle (donc des profils totalement gratuit pour l'état français), et viennent faire leur 3ème cycle et leur travaux de recherche en France, la France va rater un potentiel énorme de diplomés francophones.

avec cette augmentation des frais, je suis sûre que beaucoup de ceux qui veulent poursuivre leurs études, seront plus motivés d"apprendre l'anglais (ou autre) pour aller voir ailleurs.

Et c'est tant mieux. car apprendre l'anglais leur donne encore plus d'ouvertures dans le monde que le Français.

ernestito
02/12/2018, 15h41
Cela reste bcp moins cher que l’angleter Ou les prix varient pour les universités de Sciences entre 8500 euros à 28 000 euros jusqu’au master.

Mais j’ai peur que cette augmentation ne cache une’ augmentation pour tous les étudiants dans les années à venir

jawzia
02/12/2018, 16h23
Tant mieux, ils iront dans d'autres Pays plus accueillant ...
Depuis quelques années, de plus en plus d'étudiants se sont mis à la langue de Goethe. Ce ne doit pas être une question de frais mais de qualité des enseignements. Ce n'est pas la ruée mais le phénomène prend de l'ampleur d'année en année.

OKHAYYAM
02/12/2018, 20h18
hello,

la 1ère conséquence directe c'est la fermeture des spécialités qui n'existent que parce qu'il y a des étrangers qui viennent compléter le nombre. De cette manière, beaucoup de spécialités risquent de fermer car nombre d'étidiants insuffisant = gains directs sur les budgets des universities (le gouvernement ne se plaindra pas).

A bien réfléchir, à terme l'étudiant étranger ne coûte si cher au pays puisqu'il devient un membre actif de cette société et rapporte à l'état à travers les prélèvements sur salaires (contribute à payer les rretraites, le système de santé, ...) et les impôts sur les revenus.

Sans des étudiants étrangers formés en france, les industriels/employeurs ferons venir des étrangers formés ailleurs pour les employer directement, est-ce la meilleure solution? ça a l'air de fonctionner dans certains pays... à suivre

Quand on regarde de plus près l'exemple du numeros closus en médecine a rarifié les médecins formés en france, par conséquent les hôpitaux font appel à des médecins formés ailleurs pour les employer directement. pour le moment ça marche.

elbieroi
03/12/2018, 02h16
A ce prix-là, autant ajouter un peu plus et aller faire ses études dans des pays plus développés. Les gens partaient en France pour l’accessibilité aux universités françaises et non pour la renommée de ses universités ou pour le prestige du pays.

xenon
03/12/2018, 10h56
cette augmentation touche tous les étudiants non européens,ce n'est pas spécifique aux seuls algériens .

rachid404
03/12/2018, 17h02
Sa fait cher

rachid404
03/12/2018, 17h04
sa fait cher

Pomaria
03/12/2018, 17h07
xenon cette augmentation touche tous les étudiants non européens,ce n'est pas spécifique aux seuls algériensOn le sait. Et personne n'a dit le contraire.

C'est le fait que, pour les nouveaux diplomés algériens en 2ème cycle, la France était leur destination de choix pour continuer leurs études en 3ème cycle. Car études pas chers, et leurs familles en france pour les héberger.

Avec 800.000 DA à débourser chaque année pour juste les frais d'inscription, ca sera plus difficile pour les nouveaux maintenant.

Je pense même que c'est un mal pour un bien. Et ce, sur plusieurs plans....

xenon
03/12/2018, 17h37
Ben je pense qu'ils continueront à aller en France (pour les francophones) car même avec ces tarifs ça reste peu cher par rapport à ce qui se pratique ailleurs en Europe ou encore aux USA ,c'est en tout cas le calcul que fait Maccarone..

Pomaria
03/12/2018, 17h46
xénon Ben je pense qu'ils continueront à aller en France (pour les francophones)
je ne serai pas aussi catégorique que toi. 800.000 DA/an c'est énorme.
Une large majorité n'y viendront plus.

xénon Ben je pense qu'ils continueront à aller en France (pour les francophones)c'est en tout cas le calcul que fait Maccarone....
les maccaronies ? :mrgreen: c'est qui ? c'est quoi ? :lol:

Cookies