PDA

Voir la version complète : Emeutes à Khenchela: on y compte au moins deux morts


hakkimm
08/03/2007, 10h24
Des émeutes ont éclatés suite au décès d’un jeune homme de 33 ans, victime d’une rafale de gendarmes en faction dans un barrage routier.
Peut-on parler d’une bavure de la gendarmerie nationale?
----------------------------------------------------------------------
ON Y COMPTE AU MOINS DEUX MORTS ET DES DIZAINES DE BLESSES
L’histoire serait-elle en train de se répéter ? Le précédent de Béni- Douala, qui avait entraîné la Kabylie et plusieurs régions du pays dans une spirale infernale de violence des mois durant, vient de secouer la région de Kaïs dans la wilaya de Kenchela. Des gendarmes ont une fois encore tiré sur des manifestants causant la mort d’au moins une personne et blessant plusieurs autres.
Deux personnes auraient trouvé la mort et une dizaine d’autres blessées par balles suite aux violentes émeutes qui se sont déclarées hier dans la localité de Kaïs à Khenchela. C’est du moins ce que nous ont déclaré des sources locales alors qu’un autre bilan, officiel celui-ci, parle d’un mort parmi les manifestants et plusieurs blessés dont des gendarmes. Ces derniers auraient ouvert le feu en direction des manifestants qui voulaient s’en prendre à leur brigade. Les émeutiers chauffés à blanc, suite au décès d’un habitant de Kaïs, victime lui aussi d’une rafale de gendarmes en faction dans un barrage routier, ont pris pour cible les uniformes verts, après avoir barricadé la route nationale à l’aide de troncs d’arbre et autres pneus en flammes. La victime que l’on identifie, selon les premiers éléments en notre possession comme, étant un contrebandier connu de la région aurait dans un premier temps, dans la nuit de mardi à mercredi, refusé d’obtempérer et tenté de forcer le barrage des gendarmes alors qu’il conduisait un véhicule suspecté de transporter des marchandises de contrebande. La riposte des gendarmes lui aurait été fatale ce qui, précisément, allait mettre le feu aux poudres. Et c’est hier donc que la tension a atteint son paroxysme puisque des témoins oculaires affirment avoir vécu des scènes d’une rare violence. D’un côté, les émeutiers armés de pierres et autres objets, et de l’autre, les brigades antiémeute qui ont usé de matraques, de bombes lacrymogènes et de balles réelles. Le drame ne tardera pas puisque plusieurs manifestants seront touchés par balles, mortelles pour au moins l’un d’entre eux. Nous y reviendrons.
K. G.
Source: Le Soir d'Algérie (http://www.lesoird************/articles/2007/03/08/article.php?sid=50554&cid=2)/ El chourouk (http://www.echoroukonline.com/modules.php?name=News&file=article&sid=6271)

Gironimoo
08/03/2007, 10h59
La victime que l’on identifie, selon les premiers éléments en notre possession comme, étant un contrebandier connu de la région aurait dans un premier temps, dans la nuit de mardi à mercredi, refusé d’obtempérer et tenté de forcer le barrage des gendarmes alors qu’il conduisait un véhicule suspecté de transporter des marchandises de contrebande. La riposte des gendarmes lui aurait été fatale

Bon ça reste la version officielle … celle là même qui avait rappelons-le accusé dans un premier temps Massinissa Gurmah d’être un voyou et un dealer alors que sont corps n’avait même pas refroidi … avant qu’elle ne revienne sur ces déclaration et que tout le monde ne découvre le lycéen sérieux qu’il était.
Mais si cette vérsion s’avérait juste … je me demande a quoi il s’attendait ce malheureux en forçant un barrage de gendarme prés des frontière et de nuit … dans un véhicule de contrebandier … imaginons qu’ils dissimulait des armes ou des explosifs … avec les temps qui courent surtout que récemment un vaste réseau de trafic d’arme a été découvert a l’est ... attendons pour voire.

Des gendarmes ont une fois encore tiré sur des manifestants causant la mort d’au moins une personne et blessant plusieurs autres.
Mais ça … je vois qu’ils ne sont pas prêt de changer http://www.landof.net/forum/images/smiles/icon_cool.gif.

Cookies