PDA

Voir la version complète : Discrimination dans l’enseignement en France


Page : [1] 2

Bulughin
08/03/2007, 18h56
Paris, le 28 février 2007

Monsieur Louis Schweitzer Président de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) 11, rue St-Georges 75009 Paris


Monsieur Le Président,


A la demande des inspections académiques, les directeurs des écoles primaires envoient chaque année, une lettre aux parents d’enfants de nationalité ou d’origine d’un certain nombre de pays (Algérie, Croatie, Espagne, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie, Turquie), pour leur demander s’ils seraient intéressés par l’enseignement à leur(s) enfant(s) de la langue et de la culture de leur pays d’origine (annexe 1).
Lorsque les parents répondent par l’affirmative, le ministère de l’Education Nationale (Direction de l’enseignement scolaire) leur adresse un imprimé à compléter afin de confirmer leur intérêt.
Pour les enfants de parents originaires d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, il s’agit exclusivement de " l’enseignement de la langue arabe " et de la culture officielle du pays d’origine (arabe également). Ces cours sont assurés par des enseignants du pays d’origine et peuvent être intégrés à l’horaire scolaire (annexe 2).
Or, environ la moitié des familles originaires des pays d’Afrique du Nord vivant en France, sont de langue et de culture amazighes (berbères). Les enfants de ces familles sont donc de facto exclus de cette disposition de l’Education Nationale qui vise à enseigner les langues et cultures d’origine aux enfants issus de l’immigration. Depuis de nombreuses années, parents et associations culturelles amazighes ne cessent d’alerter les recteurs et les ministres, mais en vain.
Ce que ces familles d’origine amazighe souhaitent est simple : Que soit mis un terme à cette grave discrimination qui frappe leurs enfants et que ceux-ci puissent bénéficier, comme les autres enfants, d’un enseignement de leur langue et culture d’origine. Ils souhaitent également que cet enseignement soit assuré par des enseignants recrutés par l’Education Nationale.
Par ailleurs, chaque année, plus de 2000 élèves d’origine amazighe, sont candidats à l’épreuve de langue Berbère au Baccalauréat mais sans qu’aucun cours ne les y prépare. Avec moins de candidats, d’autres langues dites rares, sont enseignées, mais pas la langue amazighe (berbère). Cela est particulièrement discriminant pour les élèves qui ont choisi cette langue.
Il est urgent de réparer cette injustice qui dure depuis des décennies malgré les réclamations maintes fois réitérées auprès du Ministère de l’Education Nationale. Nous souhaitons d’une part qu’une note soit diffusée par les rectorats à tous les élèves de terminale pour les informer de l’existence de cette épreuve et que d’autre part, des cours de langue amazighe soient assurés dans tous les Lycées qui comptent des candidats à cette épreuve, ainsi que par le CNED.
Nous espérons l’intervention rapide de la HALDE afin de faire cesser dès que possible ces discriminations qui handicapent lourdement les jeunes d’origine amazighe et qui n’ont jamais été traitées faute de volonté politique.
Restant à votre disposition pour vous apporter toutes informations complémentaires, nous vous prions d’agréer, Monsieur Le Président, l’expression de notre considération distinguée.

Le Président du CMA Belkacem LOUNES

Congrès Mondial Amazigh BP 124 108, rue Damrémont 75018 Paris

joandemilan
09/03/2007, 10h12
Bulughin, je cite un extrait : "Pour les enfants de parents originaires d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, il s’agit exclusivement de " l’enseignement de la langue arabe " et de la culture officielle du pays d’origine (arabe également). Ces cours sont assurés par des enseignants du pays d’origine et peuvent être intégrés à l’horaire scolaire (annexe 2).
Or, environ la moitié des familles originaires des pays d’Afrique du Nord vivant en France, sont de langue et de culture amazighes (berbères). Les enfants de ces familles sont donc de facto exclus de cette disposition de l’Education Nationale qui vise à enseigner les langues et cultures d’origine aux enfants issus de l’immigration. Depuis de nombreuses années, parents et associations culturelles amazighes ne cessent d’alerter les recteurs et les ministres, mais en vain."

Réponse :

On dira après que la France n'a pas une politique arabe, et qu'elle ne prolonge pas la politique d'arabisation du Bled. Si elle fait venir des profs syriens et egyptiens, ce sera la totale.

Effectivement, pour une fois, elle se grandirait en formant des gens de culture et de langue amazighe, tant qu'il en reste; car cette culture fait partie des grandes civilisations qui se sont épanouies autour de notre mare nostrum.

Je soutiens l'initiative de ces associations, parce que je suis un méditerranéen, et que je parle ma langue : habes coumprengut ? Sarko, t'as bien noté ?

saadiakabyle
09/03/2007, 10h20
Merci Joan

Absente5
09/03/2007, 10h24
Or, environ la moitié des familles originaires des pays d’Afrique du Nord vivant en France, sont de langue et de culture amazighes (berbères). Les enfants de ces familles sont donc de facto exclus de cette disposition de l’Education Nationale qui vise à enseigner les langues et cultures d’origine aux enfants issus de l’immigration. Depuis de nombreuses années, parents et associations culturelles amazighes ne cessent d’alerter les recteurs et les ministres, mais en vain.

MAis c'est quoi ça? IL n'y a pas que des berbères....Et vous parler des discriminations, il a fallu combien de temps pour que l'éducation nationale se rendent compte de l'effet du biliguisme et agissent pour...

saadiakabyle
09/03/2007, 10h32
Alya, tu as lu au moins l'article ou pas ? La langue arabe est enseignée depuis longtemps comme langue d'origine, lorsque mes frères et soeurs étaient à l'école primaire, ils leur proposaient tjs d'étudier l'arabe comme langue d'origine, alors que notre langue d'origine est le kabyle, tu trouves ça normal?

cavia
09/03/2007, 10h33
Par ailleurs, chaque année, plus de 2000 élèves d’origine amazighe, sont candidats à l’épreuve de langue Berbère au Baccalauréat mais sans qu’aucun cours ne les y prépare.
Je comprends pas trop ta problèmatique bulughin....les parents qui veulent enseigner la langue berbere a leurs enfants n'attendent pas les initiatives de l'enseignement francais...pour moi tu poses un faux problème!:rolleyes:

saadiakabyle
09/03/2007, 10h35
Alors tu crois que tout le monde a les moyens de payer des cours particuliers à ses enfants pour le berbère; tu fais quoi des familles pauvres ?
Je te signale que le bac en berbère est à l'écrit et non à l(oral, et que les parents ne maîtrisent pas l'écrit berbère.

Absente5
09/03/2007, 10h38
que notre langue d'origine est le kabyle, tu trouves ça normal?
Le berbère langue d'origine, il ya des algériens qui n'ont aucun mais aucun rapport avec le berbère et qui ne le parlent pas...

Pour entrer dans ton sens, l'origine du français est dans le latin et les differents patois pourquoi pas l'enseigner au primaire.....

CAvia a raison.

saadiakabyle
09/03/2007, 10h39
Je parle de ma langue d'origine, et de celle de ma famille, pas de la tienne, ce n'est pas moi qui veux imposer ma langue à tout le monde.

cavia
09/03/2007, 10h40
saadia
ya des associations qui donnent des cours de berbere pour une participation modique, alors les pauvres aussi peuvent y avoir accés, j'ai une amie qui y a eu accés et qui a passé berbere au bac!
Autrement crier a la discrimination pour çà, c'est un peu pousser....alors les senegalais qui ne se voient pas proposer le wolof vont le faire aussi, les togolais qui n'ont pas le mina aussi....personnellement j'etais a paris il ya quelques années et je voulais faire de l'arabe en option mais mon lycée m'a dit que c'etait possible que par le CNED alors aller raconter que l'arabe est enseigné partout...faut pas exagerer:rolleyes:

saadiakabyle
09/03/2007, 10h43
on parle des cours qui sont offerts à l'école primaire, comme enseignement de la langue d'origine, vous n'en avez jamais entendu parler?

Absente5
09/03/2007, 10h46
le peul, le wolof....
CA tourne au drame avec cette " berberitude"....Toujours a crié que vous n'êtes pas reconnus...mais là en France crier à la discrimination!!!!! En France !

saadiakabyle
09/03/2007, 10h49
Pourquoi harcèle-t-on les enfants à l'école en leur demandant chaque année de s'inscrire en arabe, et en leur présentant cette langue comme leur langue d'origine, ce qui est un énorme mensonge pour bcp de maghrébins qui se trouvent en France?

Absente5
09/03/2007, 10h53
Harcèlement!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!Saida, reconnais aussi qu'il y a des gens qui ne parlent pas bebère!!!

Je te jure il y a des cas et des problèmes plus grave de discriminations !!!!ah, si il n'y a que cela comme problème!!!!

cavia
09/03/2007, 10h54
Pourquoi harcèle-t-on les enfants à l'école en leur demandant chaque année de s'inscrire en arabe, et en leur présentant cette langue comme leur langue d'origine, ce qui est un énorme mensonge pour bcp de maghrébins qui se trouvent en France?
Tu parles de harcelement?????:rolleyes:
Les parenst savant bien s'ils veulent ou pas que leur enfant etudie l'arabe, je crois pas qu'on force la main surtout quand c'est des enfants qui sont en cause!
Quoique tu dise l'arabe c'est la langue de leur pays d'origine, meme si ce n'est pas leur langue maternelle, c'est pour çà qu'on leur propose l'arabe!
Mais d'apres ce que je lis saadia ton problème n'est pas l'enseignement de la langue berbere dans les ecoles primaires...

Absente5
09/03/2007, 10h56
Le mensonge, ça frise le complot politique !!!

saadiakabyle
09/03/2007, 10h59
Je reconnais qu'il y a des gens qui ne parlent pas berbère, cela va de soit.
Mais vous vous ne reconnaissez pas le berbère.

Cavia, la langue de l'Algérie n'est pas seulement l'arabe, mais aussi le berbère.

Cependant, j'arrête de discuter avec vous, car il n'y a pas pire que les gens qui ne veulent rien voir, et ceux qui ne veulent rien comprendre.

A bon entendeur, Salut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Absente5
09/03/2007, 11h01
Comment ça on ne reconnait pas le berbere !!!!
Ah c'est nous maintenant les méchants !!!!!ahahah

cavia
09/03/2007, 11h09
Mais vous vous ne reconnaissez pas le berbère.

Cavia, la langue de l'Algérie n'est pas seulement l'arabe, mais aussi le berbère.

Cependant, j'arrête de discuter avec vous, car il n'y a pas pire que les gens qui ne veulent rien voir, et ceux qui ne veulent rien comprendre.
Tu as pleins de prejugés! Juste un truc j'ai moi meme du sang berbere dans les veines.....

saadiakabyle
09/03/2007, 11h42
Et moi aussi, j'ai du sang arabe dans les veines, cela ne m'empêche pas de voir la vérité en face. Je n'ai pas de préjugés, je considère que chaque culture, chaque langue, pour répondre à Alya y compris le wolof, doit être reconnue et respectée. Si ça, c'est avoir des préjugés, alors je veux bien avoir des préjugés.

mehdoche
09/03/2007, 11h51
Je reconnais qu'il y a des gens qui ne parlent pas berbère, cela va de soit.
Mais vous vous ne reconnaissez pas le berbère.

Cavia, la langue de l'Algérie n'est pas seulement l'arabe, mais aussi le berbère.

Cependant, j'arrête de discuter avec vous, car il n'y a pas pire que les gens qui ne veulent rien voir, et ceux qui ne veulent rien comprendre.

A bon entendeur, Salut!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Comme toi je suis berbere et arabe à la fois... mais je crois que je n'ai pas lu une seul article de ta part qui ne met pas sur la table cette revendication berbere. Je sais que c'est important (même pour moi ca l'est puisque ce sont mes origines) mais je commence à me dire que ton esprit doit être étroit pour ne voir que ce probleme et tout ramené à l'opposition arabe et berbere. Tu fais du tord à cette juste cause et ca commence à devenir contre productif pour les berberes malheureusement.

Absente
09/03/2007, 11h53
et pendant ce temps, le canard était toujours vivant ...:22:

azouz75
09/03/2007, 11h53
Une question:

Qui paye les enseignants de l'arabe en école française ?

saadiakabyle
09/03/2007, 11h56
Salut Mehdoche,

Tu ne t'es jamais dit que si je parle plus de l'amazighité, c'est parce que je pense que leur culture a été reniée.

Si cela avait été l'inverse, j'aurai autant défendu l'arabité.

cavia
09/03/2007, 11h58
Et moi aussi, j'ai du sang arabe dans les veines, cela ne m'empêche pas de voir la vérité en face. Je n'ai pas de préjugés, je considère que chaque culture, chaque langue, pour répondre à Alya y compris le wolof, doit être reconnue et respectée. Si ça, c'est avoir des préjugés, alors je veux bien avoir des préjugés.
alors t'as changé d'avis tu veux bien nous parler!:mrgreen:
Je vois les choses en face saadia, et là ou toi tu vois scandale et discrimination, moi je ne vois rien du tout!
Pour te dire la verité je pensais qu'au primaire les enfants se voyaient imposer l'anglais, comme dans mon coin perdu, je savais meme pas qu'ils avaient droit a l'arabe ou autre....
mais bon le canard de Deniela est encore vivant, il faut qu'on s'en occupe!:mrgreen:

mehdoche
09/03/2007, 11h59
oui je ne dis pas que c'est pas important... je dis que c'est juste contre productif ce que tu fais. Je prend l'exemple de PETA qui defent les animaux. Leur methode violente et vulgaire fait bcp de tord à leur cause. Ta cause est juste... mais tu ramene tout à ca... injustement !

saadiakabyle
09/03/2007, 12h04
Je ne me trouve ni vulgaire ni violente. Si un jour j'ai été violente ou vulgaire, j'aimerai bien que vous me le précisiez.

Absente5
09/03/2007, 12h33
tu parles de discrimination des berbères dans un pays où a lieu la discrimination de tous ce qui est étranger.

Absente
09/03/2007, 12h40
et où les gens ne savent même pas qu'il y a des arabes et des berbères en Algérie :22:

mehdoche
09/03/2007, 13h06
et où les gens ne savent même pas qu'il y a des arabes et des berbères en Algérie
EXACTEMENT... ici pas d'arabe ou de berbere... ils ne font pas de différence.

Cookies