PDA

Voir la version complète : Neuf Cegetel suit Free avec une offre à 30 euros


nassim
09/03/2007, 00h34
Oubliées les réserves de Neuf Cegetel sur l'intérêt du très haut débit en fibre optique. Après le rachat en début d'année des opérateurs Mediafibre et Erenis, l'opérateur lancera en avril une offre très haut débit d'abord à Paris. Objectif: connecter 250.000 clients d'ici à la fin 2009.

En septembre dernier, Neuf indiquait pourtant à ZDNet.fr que la fibre optique résidentielle était «envisageable», mais qu'«il n'y avait pas de services justifiant de tels débits». Seulement ses concurrents, à commencer par Free, avancent tous sur ce marché; il ne pouvait donc rester à l'écart.

Neuf s'aligne d'ailleurs à la lettre sur Free. Son offre sera proposée au prix de 29,90 euros, soit le même tarif que celle du groupe Iliad attendue d'ici à la fin juin. En fait, seul France Télécom propose la fibre optique à 44,90 euros par mois, mais avec un débit de 100 Mbps.

Neuf, comme Free, proposera un accès internet à 50 mégabits par seconde (Mbps). Sa formule intègrera également des communications téléphoniques illimitées vers les fixes en France et vers certaines destinations internationales, un bouquet de chaînes de télévision et un catalogue de vidéos à la demande.

Une évolution de l'offre vers un débit de 100 Mbps sera «proposée prochainement», à un prix encore non précisé.

Téléchargement et TVHD

Quels usages justifient le passage de Neuf Cegetel vers le très haut débit? L'opérateur évoque le téléchargement et le partage de fichiers, le jeu en ligne, ainsi que la télévision en haute définition. Sur ce point, Neuf promet à ses abonnés de pouvoir regarder, dans quelques mois, plusieurs chaînes de télévision haute définition ("multi-channel") dans plusieurs pièces ("multi-room").

Neuf Cegetel voit également l'avantage stratégique de devenir «totalement indépendant de l'opérateur historique pour le raccordement des clients». Plus besoin de louer à Orange la portion du réseau téléphonique arrivant au domicile de l'abonné (la boucle locale) sur lequel il a préservé son quasi-monopole.

Autres opportunités évoquées: gagner des parts de marché dans les villes, améliorer sa marge en évitant le coût du dégroupage total, accroître la fidélité des clients et investir dans un technologie pérenne.

source : ZDNet

Cookies