PDA

Voir la version complète : Algérie: vers la création d'un poste de vice-président taillé sur mesure pour Ahmed Ouyahia


rago
03/01/2019, 19h57
Ce projet d'un super-ministre algérien date depuis longtemps et il se pourrait qu'il soit une excellente solution.

En ce sens que l'Algérie initierait les systèmes allemand, italien et toutes les monarchies européennes dont les " présidents" (rois en l'occurrence) ne sont que des "acteurs" folkloriques.

C'est-à-dire l'inverse même- entre autres- de la France, des USA et du Maroc ( avec le farfelu et addictif à la coke M6) dont les présidents sont munis de trop de Pouvoir.

- Algérie : Une «Commission secrète» aurait été créée pour se pencher sur l’épineuse question de la présidentielle algérienne. Elle doit trancher sur le report de celle-ci ou l’organisation d’une conférence nationale pour reformer la Constitution, avec en toile de fond la création d’un poste de vice-président.

2019 est une année chargée d’incertitudes et d’inquiétudes en Algérie. Les dirigeants sont dans l’impasse totale face à l'approche de la présidentielle d'avril prochain. Entre le 5e mandat prôné par Djamel Ould Abbes et une prolongation du mandat actuel d’Abdelaziz Bouteflika, les Algériens sont perdus.

En effet, aucune de ces options ne fait l’unanimité entre les différents cercles du pouvoir algérien. Dans ce contexte, comme le souligne le site d'information observalgerie, une commission aussi secrète que spéciale a été créée au sein du cabinet d’Ahmed Ouyahia. «Cette cellule devrait étudier une éventuelle révision de la Constitution, ainsi que la création d’un poste de vice-président de la République», souligne le site d’information.

Ce cabinet serait appelé à se pencher sur les propositions, comme celle relative au report de la présidentielle, faite par Abderazzak Mokri, ou l’organisation d’une conférence pour un consensus national, prônée par Amar Ghoul.

Selon les informations du site, la révision constitutionnelle se traduirait par la création d’un nouveau poste de «vice-président» de la République. Un poste qui reviendrait, selon observalgerie, au Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Il faut rappeler que la proposition de création d’un poste de vice-président n’est pas nouvelle. Me Farouk Ksentini, l'actuel conseiller en droits de l’homme du président Bouteflika, avait déjà plaidé en juillet 2013, quelques mois après l'accident vasculaire cérébral (AVC) du chef de l'Etat algérien, pour que la prochaine révision constitutionnelle puisse se traduire par la création d’un poste de vice-président afin de «combler un éventuel vide en cas de vacance du poste de président de la République».

Ainsi, la création de ce poste permettrait de facto de désigner un successeur à Abdelaziz Bouteflika en cas d’incapacité ou de vacance de pouvoir du président. Un schéma qui pourrait résoudre l’épineuse problématique de la succession au sommet de l’Etat algérien-


Le 360.ma

Harrachi78
03/01/2019, 20h25
Si il est désigné vice-président alors le mystère est résolu. Il succèdera à Bouteflika, probablement au cours d'un 5e mandat et le tour est joué. A voir ... :confused:

rago
03/01/2019, 20h54
" Si il est désigné vice-président alors le mystère est résolu. Il succèdera à Bouteflika, probablement au cours d'un 5e mandat et le tour est joué. A voir "

Non! Dans l'hypothèse où l'Algérie de doterait d'un super-ministre (comme en Allemagne avec Angela Merkel par exemple), Ouyahia ne pourrait cumulé les deux fonctions à la fois.

nacer-eddine06
03/01/2019, 21h02
Reponse le 18/01/2019

l equation bensalah le marocain est morte

houari16
03/01/2019, 22h10
Algérie: vers la création d'un poste de vice-président taillé sur mesure pour Ahmed Ouyahia

Plausible !
Dieu est mort, maintenant nous voulons que le surhomme vive.( Nietzsche )

Tout le monde est parti en contre pied ??
Ouyahia vise et prépare d être vice président ( RND ) !!l homme aux missions impossible !!

Y aura pas de 5ieme mandat ( ce 5ieme mandat sera déguisé , Ouyahia prendra les commandes , Boutef reste sur son fauteuil et supervise tout

*Puisque Boutef élu président ( indépendant ) ne représente aucun parti ...

DONC il peut désigner Ouyahia ( RND )entant que vice-président sous la barbe des accords d Evian ...dans l avenir aucun président , ne sera d obédience " FLN " ( accord d Evian coupé , post-indépendance !!)

Le Parti historique ( FLN ) sera toujours en cohabitation -coalition avec le RND

Cookies