PDA

Voir la version complète : L'Algérie, un pays peu informatisé


nassim
12/03/2007, 00h22
Le constat de la directrice générale de l’Entreprise nationale des systèmes informatiques (Ensi) Mme Berkane, appelle à l'accélération de l'informatisation des entreprises mais aussi des administations algériennes.

===
Retard dans les technologies de l’information - “L’Algérie est un pays peu informatisé”

Le secteur informatique en Algérie est en pleine expansion. Personne ne le conteste. Pour autant cette expansion touche plutôt l’équipement. “L’entreprise algérienne investit très peu dans la partie logiciels et ingénierie”, a souligné hier la directrice générale de l’Entreprise nationale des systèmes informatiques (Ensi) Mme Berkane, au Forum d’El Moudjahid consacré au secteur informatique en Algérie, dans son volet service, formation et recherches. Même en matière d’équipement informatique, l’Algérie, en dépit de l’absence de statistiques fiables, est un pays peu informatisé. Les grandes entreprises, certes, prennent de plus en conscience du rôle de l’informatique qui devient un élément fondamental dans leur gestion. La plupart d’entre elles sont équipées.

Cependant, l’utilisation de l’outil informatique est limitée. Et le retard dans ce domaine est considérable. Pourtant tout le monde admet aujourd’hui que les technologies d’information et de communication, donc l’informatique, sont un élément fondamental dans la nouvelle économie et certainement essentielle et contribue d’une manière considérable dans l’amélioration de gain de productivité dans tous les secteurs.

Cependant, il s’agit non seulement de projeter notre pays comme un grand consommateur des Ntic, mais aller au-delà en concourant à leur production. Les moyens, semble-t-il, existent. L’Institut national d’informatique est équipé de deux laboratoires et forme des ingénieurs qui, une fois les études achevées, atterrissent malheureusement le plus souvent à l’étranger. Même les logiciels que l’institut développe ne trouvent pas preneur, sauf peut-être dans l’enseignement. “La demande des entreprises n’est pas bien cernée”, affirme un professeur, en soulignant la nécessité d’une plus grande implication des pouvoirs publics dans ce domaine.

source : Liberté

Thirga.ounevdhou
13/03/2007, 14h21
C’est tout a fait vari et c’est désolant….L'expansion, ne doit pas seulement être mesurée au nbre de Cybers, d'ordinateurs qui se vont/s’achètent ou de connexion Internet …..Ce ne sont pas les moyens qui manquent ni le matériel dernier cri...Mais une utilisation adequate, rentable et rigoureuse....les entreprises a part peut etre qq unes, aucune d'elle ne dispose d'un reseau intranet, pour facilier la communication, le travail et eviter les déplacements et la paperasse....On continue a utiliser tout ca a lors que les moyen de tele-communications existent et sont disponibles dans ces etablissemnts.

Cookies