PDA

Voir la version complète : Un général français aux Algériens : «Méfiez-vous de Bernard-Henri Lévy !»


Allane
25/03/2019, 13h06
Un général français aux Algériens : «Méfiez-vous de Bernard-Henri Lévy !»
mars 25, 2019
Par Kamel M. –

Le général français Dominique Delawarde a affirmé, dans une tribune publiée dans un média français, qu’il ne croit pas à la «spontanéité de tous les événements qui agitent aujourd’hui la rue algérienne». «Aucun des deux grands camps qui s’opposent aujourd’hui dans le monde ne peut être indifférent à ce qui se passe en Algérie. L’ingérence étrangère y est donc plus que probable. Le contraire serait surprenant», écrit cet ancien patron du renseignement électronique français.

«Ceux qui s’ingèrent sont ceux qui y ont un intérêt et qui en ont les moyens. Ils s’appuient très habilement sur la triple opportunité qui leur est offerte : l’usure du pouvoir en place et de son chef, l’indéniable crise économique et sociale imputée à la gouvernance Bouteflika et l’échéance électorale prévue par la Constitution», souligne le général Delawarde, en expliquant qu’«ils s’appuient aussi sur les moyens techniques – les réseaux sociaux – et les moyens financiers et humains dont ils disposent».

Le général Delawarde, qui était en charge de la cyberguerre à l’état-major interarmées de planification opérationnelle, affirme avoir «beaucoup travaillé sur le dossier algérien» lorsqu’il était en fonction et avoir continué «de le suivre depuis». Pour lui, la réponse aux événements politiques actuels «se trouve dans un contexte géopolitique qui dépasse largement les frontières de l’Algérie». «L’Algérie est un grand pays [qui] a su rester indépendant, contrairement à de nombreux pays arabes qui se sont, peu ou prou, rapprochés de la coalition occidentale», observe-t-il.

L’expert français du renseignement estime que «les indices ne manquent pas dans la crise algérienne qui font furieusement penser à une opération de Regime Change (changement de régime) dont les Occidentaux sont particulièrement friands», en faisant un parallèle avec les «révolutions colorées» en Ukraine et au Brésil, entre autres, et «dont ils gardent jalousement les secrets de fabrication», ironise-t-il.

Le général Delawarde ne manque pas de citer les «déclarations enflammées à l’attention du peuple algérien de l’inénarrable Bernard-Henri Lévy qui constituent, à elles toutes seules, un marqueur indiscutable qu’une opération de changement de régime est en cours». «Il faut se souvenir de son engagement constant et toujours théâtral dans ce type d’opération en Bosnie, au Kosovo, en Libye, en Syrie, et même au Venezuela dernièrement», met-il en garde, tout en faisant remarquer que «la teneur des déclarations des grands leaders de la coalition occidentale sur cette affaire algérienne montre clairement, jour après jour, qu’ils apprécieraient un changement de gouvernance en Algérie et l’avènement d’un nouveau pouvoir qui leur serait plus favorable».

A cela s’ajoute «le ton des réactions médiatiques sur ce qui devient, peu à peu, la crise algérienne et qui pourrait être baptisé dans quelques jours le printemps algérien», écrit le général Dominique Delawarde qui cite le New York Times, le Washington Post, Le Monde, BFMTV, ainsi que les journaux israéliens Haaretz et Jerusalem Post dont la couverture des manifestations en Algérie est «édifiante et facile à décrypter pour un bon spécialiste du renseignement».

«Facebook et Twitter, outils sous contrôle occidental, sont utilisés au maximum pour manipuler et chauffer les foules et pour organiser très rapidement de grands rassemblements protestataires. Là encore, il s’agit de méthodes expérimentées avec succès par Cambridge Analytica dans un passé récent, notamment en Amérique du Sud», croit savoir le général français qui met en avant le fait que «ceux qui contrôlent ces opérations numériques ne résident pas toujours dans le pays objet de l’ingérence». «Il s’agit d’organiser d’abord le lâchage du régime en place et, dans un deuxième temps, le soutien du candidat à promouvoir», écrit encore le général Delawarde qui se garde d’émettre «le moindre pronostic» sur la situation future en Algérie. «On ne peut dire qu’une chose : bonne chance l’Algérie !» a-t-il conclu.

K. M.
AP

BeeHive
25/03/2019, 13h43
Encore un autre général mandaté pour nous faire peur.

Ils ne peuvent pas et ne savent pas manipuler une révolution non-violente, joyeuse et qui roule à l'humour.

aurassien
25/03/2019, 14h11
souriez général vous étés filmé, ne vous en faite pas, on veillera au grain, et on se laissera pas entraîner par les charognards tel BHL
ceci dit , on ne veut ni conseille ni ingérence de qui que ce soit.On est majeur et on se débrouille bien comme ça.
Notre révolution n'est dirigé contre personne ni contre la Russie ni contre les USA ni contre la France.c'est une révolution citoyenne pour récupérer nos droits de citoyens ,ayant leurs mots à dire dans la gestion du pays

Bachi
25/03/2019, 14h14
Tous les topics ouverts ces jours par Allane ou Amokrane, sont des épouvantails

khayamm
25/03/2019, 14h18
Le scoop du jour hhhhh

oudjda
25/03/2019, 14h19
le sioniste BHL est né en Algérie comme l'autre sioniste enrico et les autres ,,,,

il faut envisager leur réserver un grand retour , après le grand changement qu'ils espèrent tant depuis l'indépendance de l'algerie

Aresss
25/03/2019, 14h21
Un général français amateur de cachir ?? ..:mrgreen:

zemfir
25/03/2019, 14h26
@allane

cet article a été posté deja :rolleyes: pkoi tu le reposte vous n'avez plus de munitions?;)

Allane
25/03/2019, 14h38
Bachi
Tous les topics ouverts ces jours par Allane ou Amokrane, sont des épouvantailsContente toi de les lire et epargne nous tes reflexions.

Bachi
25/03/2019, 14h39
hahahahah
et c'est toi qui va m'interdire d'écrire mes réflexions?
kanou ghirek achTar

Paleem
25/03/2019, 15h03
hahahahah
et c'est toi qui va m'interdire d'écrire mes réflexions?
kanou ghirek achTar


Il vaut mieux ignorer ces cachiristes.

oudjda
25/03/2019, 15h06
rappel de BHL a ses frères et sœurs (8 avril 2012)

Pour BHL « L’Algérie n’est pas un pays arabe ni islamique mais un pays juif et français, sur un plan culturel »

Dans un colloque qui a eu lieu à Marseille « La guerre d’Algérie…cinquante après », le magnat de la philosophie s'est encore distingué par des affirmations totalement ineptes, qui trahissent en fait ses intentions réelles « L’Algérie n’est pas un pays arabe ni islamique mais un pays juif et français, sur un plan culturel » et d'annoncer par ailleurs « que l’Algérie connaîtra elle aussi un printemps arabe ». En niant ainsi l'islamité et l'arabité, mais aussi la berbérité de l'Algérie, l'écrivaillon milliardaire s'inscrit dans la lignée de ces intellectuels de "gauche" favorables à la colonisation des peuples terrés dans l’obscurantisme, auxquels il convient de faire connaitre la philosphie des lumières y compris par la force.

Car ce qu'entend cet histrion par "un printemps arabe", n'est rien d'autre qu'un désordre planifié en Algérie via des relais extérieurs, justifiant ainsi une ingérence militaire, comme en Libye, et certainement en Syrie, pour mieux faire imploser ces pays arabes en petites entités, et conforter davantage la supériorité stratégique d'Israël, qui constitue la seule priorité pour le barbouilleur à la chemise blanche débraillée.
oumma

nacer-eddine06
25/03/2019, 17h29
Le petit Emirat du Qatar, l’un des Etats arabes, pourvoyeurs de fonds, d’armes et de propagandes pour instrumentaliser les chutes des régimes et plus particulièrement les Etats arabes, qui ne sont pas dans le giron de l’impérialisme et le sionisme. Aujourd’hui, l’ancien premier ministre qatari, Hamed Al Jassim Al Tani a reconnu que son pays reçoit des instructions de la Maison Blanche pour déstabiliser l’Algérie ; lors d’une entrevue accordée à la chaîne britannique la BBC . Pour en arriver à cet objectif, selon l’ancien premier ministre qatari , indique que Doha a mobilisé des sommes d’argent colossales et des chaines de télévision comme al Magharibia dirigée par le fils de l’ancien chef du parti dissous Abassi Madani, et Al Jazeera et ses journalistes inféodées à la cause de la déstabilisation de l’Algérie, comme Hafid Derradji, Fayrouz Ziani et Khadidja Benganna . Al Jazeera vient d’ailleurs d’annoncer la naissance d’un mouvement appelé « AZM » et qui serait selon la chaîne subversive qatari ; porte-drapeau des revendications du Hirak de la jeunesse.

lala-moulati
25/03/2019, 18h20
outils sous contrôle occidental, sont utilisés au maximum pour manipuler et chauffer les foules et pour organiser très rapidement de grands rassemblements protestataires

yaw tabtab. c'est made in Algeria, sur le terrain, ce mouvement populaire. En plus, les algériens de nature méfiante, savent très bien manier les médias sociaux, la preuve ils ont tous de faux profiles sur FB donc je ne vois pas comment vous pouvez les manipuler ou les espionner!


yaw altha be les gilets jaunes ou bezaf alik!terbah!

zemfir
25/03/2019, 18h31
Al Jazeera vient d’ailleurs d’annoncer la naissance d’un mouvement appelé « AZM » et qui serait selon la chaîne subversive qatari ; porte-drapeau des revendications du Hirak de la jeunesse.

c'est les dernières cartouches des Beni-cachir :lol: ''el yad el kharidjia" ;)

Pomaria
25/03/2019, 18h38
On s'en contrefout de ce énergumène et des cachiristes qui veulent l'utiliser comme un bourourou !

Et restons concentrer sur l'essentiel, le plus important, le plus critique :

Yaw Klitou Le'bled ya Serrakine ! Dégagez :lol: !

BeeHive
25/03/2019, 18h56
Al Jazeera vient d’ailleurs d’annoncer la naissance d’un mouvement appelé « AZM »

et les fondateurs sont Amar Saadani, Abdelkader Zhoukh & Ferhat Mehenni

Décidement il manque cruellement d'imagination, il faut leur donner un coup de main :mrgreen:

Chif
25/03/2019, 19h08
C'est fou, tous ces spécialistes du renseignement, de la désinformation, du secret.... Qui n'arrêtent pas de jacter. :mrgreen:

Un général françaouioui, un gandour sur pattes du qatar....

Et pour faire passer le BOA, "on" nous rappelle même bhl.

Le message ?

Les algériens sont trop c..s : ils veulent changer de légumineux. :mrgreen:

Les cachiristes ne savent plus où donner de la tête, ils sont tendus, déstabilisés.

Tellement déstabilisés que les pièges sont vraiment décevants.

Il n'y a plus assez d'oligo-éléments dans le cachir à votre avis ?

Vous connaissez la blague de la blonde qui voit une peau de banane sur son chemin ?

Elle crie : "Zut, je vais encore tomber." :mrgreen:

Je suis déçu en tant que citoyen algérien d'être pris pour une blonde.:lol:

Cookies