PDA

Voir la version complète : Quand l'enfant devient une cible du portable,


morjane
07/03/2005, 17h39
Bonjour,

Regardez le, il n'a encore que 4 ans. Il va aller à l'école , l'âme sereine. Il est aux anges. Et bien non, Regardez le de plus près, je vous présente la futur cible du téléphone portable.
Les parents vont pouvoir joindre leurs enfants a tout moment Est le slogan publicitaire sur internet pour le BabyMo, le portable pour les 4-10 ans distribué par International Top Tronic.
Or un rapport réalisé par le National Radiologica Protection Board en Angleterre indique que les enfants pourraient être plus vulnérable aux effets liés à l'utilisation d'un téléphone portable alors que leur système nerveux est en développement et que leur cerveau est en développement et aussi que leur cerveau absorbe davantage les rayonnements d'énergie.

Pour en savoir plus , voici les associations qui demandent une réglementation pour encadrer la vente des portables pour enfants
www.agirpourlenvironnement.org
www.priartem.com

nassim
07/03/2005, 19h16
Qui va arrêter la folie du capitalisme ? Devant la saturation du marché du mobile pour adultes et ados, les voilà qu'il tente de séduire les poussins!

Perso, je ne vois pas l'interêt d'offrir un mobile pour un enfant de 4 ans, sachant qu'à cet âge, il est théoriquement accompagné par un adulte.

En tout cas, s'il est autorisé à nouveau, le Babymo risque de devenir la bête noire des maîtresses de maternelles!

sentenza
07/03/2005, 19h21
Bonsoir Morjane,

Certaines enseignes de la grande distribution en France ont retiré récemment de leurs rayons des téléphones mobiles destinés aux enfants de 4 à 8 ans.
Sous la pression des associations de défense des droits des familles, ces distributeurs ont fait machine arrière.

Article à lire : Un téléphone mobile pour enfants indésirable dans la grande distribution (http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39202191,00.htm)

Stanislas
07/03/2005, 19h32
Bonsoir, Morjane, Salim et Nassim.

Les enfants sont devenus la cible des grands distributeurs. Agroalimentaire, vestimentaire, telephonie, magazine, tout le monde se partage ce nouveau fillon pour plusieurs raisons :

1- Comme le dit si bien, nassim, face à la saturation des marchés des adultes, les marketeurs ciblent le seul secteur restant vierge pour eux.

2- Gagner, un enfant, c'est gagner un futur client , quand il sera adulte.

3- Les parents, ne peuvent dire non à leurs enfants de peur de sentir coupable d'avoir privés leurs rejetons de leur phobie d'achat.

Moi, qui est pour une le systéme liberal, je trouve que c'est une dérive qui risque de bousiller l'avenir de enfants.

Bonne soirée

Stanislas

Louisa
07/03/2005, 21h44
Bonsoir ,

Quelle idée saugrenue de vouloir acheter un portable à un enfant de 4 ans alors qu'à cet âge là on porte encore des couches culottes et on apprend à peine à lire l'alphabet !
Déjà que certains parents se déresponsabilisent de leurs enfants alors j'imagine qu'ils se soucieront encore moins d'eux en sachant que leurs progénitures possèdent un portable.
Un petit enfant n'a pas besoin de téléphone, ce n'est qu'en grandissant que ça doit devenir utile.
En plus, d'après l'article donné par Morjane, les enfants seraient plus vulnérables aux rayonnements d'énergies émis.

Louisa.

morjane
08/03/2005, 07h01
Bonjour,

Au niveau des effets nocifs des radiations il y a bien sur polémiques. Les enjeux sont importants et les scientifques s'opposent. Il est tres difficile de relier la cause à l'effet.
Pour autant, vous pouvez vous informer et consulter le site du National Radiologica Protection Board www.nrpb.org/index.htm qui a publié le rapport sur la vulnerabilité potentiel du cerveau des enfants qui est toujours en évolution.
Pour poursuivre, vous pourrez consulter ce site et ses différents dossiers www.agirpourlenvironnement.org/dossiers/index.htm
et lire celui -ci "Effets nuisibles potentiels des radiations de téléphonie mobile sur le fonctionnement du cerveau"
Merci Sentenza pour le lien , je savais que Carrefour et certains distributeurs l'avaient retiré des ventes mais sur le net la vente continue toujours.

A travers ce sujet, je voulais aussi faire réfléchir sur cette course éffrénée a de nouveaux mode de consommation. On se crée et on crée de nouveaux besoins, qui vivrait sans portable aujourd'hui? Doit on inciter les enfants a devenir des consommateurs dès leurs plus jeunes ages? Et jusqu'où irons nous dans cette spirale sans fin .

Belle journée à tous

Avucic
08/03/2005, 08h36
Permettez moi d’ajouter mon commentaire.

Je me rappelle d'un expert en nutrition qui a dit devant une foule stupéfaite que TROP d'une bonne CHOSE est dangereuse pour votre santé!

J'ai vécu toutes les innovations: la télé, l'ordinateur, le téléphone portable...sans compter tous les autres intermédiaires (baladeur...Nintendo..)

On dit progrès... et voilà qu'on met sur le tapis l'enfant!

Oui, il ne faut pas avoir les yeux fermés: Cette technologie bienfaitrice est tout en même temps bien dangereuse: Je ne parle pas des radiations auxquelles on fait allusion. Je ne sais pas comment ça se passe en Europe et en Afrique, mais en Amérique du Nord, c'est la catastrophe!
D'abord les enfants passent trop de temps devant l'ordinateur (il y a 15 ans c'était devant la télé). Alors... à l'école, le niveau d'attention n'est plus là; le cerveau fatigué ne peut plus absorber la matière qu'on essaie d'inculquer aux jeunes.
Pire, ces jeunes ne lisent plus, sont incapable d'écrire correctement... et sont rendu avec un vocabulaire tellement vaste qu'ils ne plus retenir le sens des mots!
La paresse intellectuelle aidant (ou n'aidant pas), plusieurs jeunes, même des universitaires finissent par faire du plagiat... au lieu d'étudier.

Ensuite nous avons une nouvelle génération d'adultes: Les moins de trente ans grosso modo.
C'est parmi ce gens qu'on trouve les enseignants incapables d'épeler correctement (eux aussi) et même qui confondent le sens des mots....

Un laisser aller semble se propager inexorablement dans notre société....

Peut être qu'on veut trop donner aux enfants... et ainsi qu'inconsciemment on finit par créer chez eux un handicap...

Où est la solution?

Cookies