PDA

Voir la version complète : Le président par intérim sera nommé mardi


jawzia
06/04/2019, 22h42
06/04/2019 à 23h08
Bfmtv

Après une réunion du Parlement algérien, le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah deviendra le président par intérim pour une période de 90 jours maximum, selon la Constitution.

Le Parlement algérien se réunira mardi à 8 heures pour nommer le président par intérim, a annoncé samedi soir le Conseil de la Nation, chambre haute du Parlement, la Constitution prévoyant que cette responsabilité incombe au président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah.

Un intérim de 90 jours maximum

Cette session aura lieu une semaine après l'annonce, le 2 avril au soir, de la démission, sous la pression conjuguée de la rue et de l'armée, du président Abdelaziz Bouteflika après 20 années au pouvoir.

La tenue de cette session réunissant les deux chambres parlementaires a été décidée après une réunion jeudi "sous la présidence d'Abdelkader Bensalah", d'après un communiqué du Conseil de la Nation cité par l'agence de presse officielle APS. Selon la Constitution, Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, devrait assurer l'intérim durant une période de 90 jours maximum et organiser une élection présidentielle dans ce délai.

Une commission mixte chargé du règlement

"Dimanche (7 avril) se réunira la commission mixte chargée de l'élaboration du règlement du déroulement des travaux du Parlement siégeant en chambres réunies", a déclaré Salim Rebahi, chargé de la communication de cette chambre haute du Parlement, précisant que "ce règlement doit être voté mardi avant la désignation du chef de l'Etat".

Président depuis près de 17 ans du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, 77 ans, est un pur produit du régime algérien et un fidèle d'Abdelaziz Bouteflika.

Les manifestants algériens, qui battent le pavé depuis plus d'un mois et demi, sont à nouveau sortis dans la rue vendredi pour signifier leur refus de toute implication des anciens fidèles de M. Bouteflika dans la transition politique.

jawzia
06/04/2019, 22h49
Les parlementaires ne veulent pas se réunir avant la démission de Bensalah. Quelle bande de vendus et d'idiots !!!!

Ils pensent que la rue ayant exigé le départ de Bensalah va se contenter de son remplaçant : Salah Goudjil, un vieux de 88 ans qui a traversé tous les régimes pourris depuis Boumediene à nos jours.

Accpluscan
06/04/2019, 23h01
La constitution, prevoit-elle un quorum pour cette reunion des parlementaires?
Je ne pense que le RCD, PT ou le FFs y seraient.

veniziano
06/04/2019, 23h09
Pour la 3issaba : De quel intérim vous parlez?! le peuple vous a ordonné de dégager tous !

jawzia
06/04/2019, 23h13
De quel intérim vous parlez?! le peuple vous a ordonné de dégager tous !
Les parlementaires ne sont que des guignols, c'est Garcia qui tire les ficelles. Si d'ici mardi, il ne pond une lettre pour éclaircir sa position et sa manière d'activer les articles 7 et 8 ... Nous serons en présence d'un putsch ni plus ni moins.

Et à partir de là, rabbi Yjib el Khir !

nacer-eddine06
06/04/2019, 23h21
nous serons en présence d'un putsch ni plus ni moins.

Et à partir de là, rabbi yjib el khir !

et a partir de la
la france va saisir le conseil de securite pour comdamner le coup d etat

la suite no fly zone

lyamine
06/04/2019, 23h27
et a partir de la
la france va saisir le conseil de securite pour comdamner le coup d etat

la suite no fly zone


Tu t'es encore fait avoir Solas. Tu as fumé du thé frelaté !

Au fait, c'est Merkel qui détient la voix de la France à 'l'ONU maintenant.:mrgreen:

nacer-eddine06
07/04/2019, 07h56
Tu t'es encore fait avoir Solas. Tu as fumé du thé frelaté !

je fume de la vraie de st vincent
pas votre gabba au zit zigou



Au fait, c'est Merkel qui détient la voix de la France à 'l'ONU maintenant.

akhi flitox:D

citoyen
07/04/2019, 10h14
Il faut revenir au jour où bouteflika a nommé le nouveau gvt, puis sa lettre d'adieux et de d'excuses.

Boueteflika se sont bien marré, on dirait une émission de 40 millions d'"amis".

sako
07/04/2019, 11h08
Lors de cette réunion y aura t-il un vote ou non?

ACAPULCO
07/04/2019, 12h48
Selon la Constitution, Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, devrait assurer l'intérim durant une période de 90 jours maximum et organiser une élection présidentielle dans ce délai.Pendant cet intérim , il doit être surveillé afin qu'il ne profitera pas de la situation et de son poste pour se remplir les dernières poches avant son éviction lui aussi .

Harrachi78
07/04/2019, 13h51
Lors de cette réunion y aura t-il un vote ou non?

Oui. Normalement, la vacation ne devient officielle et l'intérim effectif qu'après accord des 2/3 parlementaires (si ma mémoire est bonne) réunis en Congrès. Une fois cela acté, le chef du Sénat devient Président par intérim pour un maximum de 90 jours ou, si il est démissionne, ca sera au président du Conseil Constitutionnel d'assurer l'intérim.

citoyen
07/04/2019, 14h01
Si on fait démissionner un membre pourquoi ne pas les faire tous démissionner et les remplacer par un conseil des sages, il y a suffisamment de personnalités sur la place publique pour faire 3 conseils de la nation.

La cartographie politique algérienne le permet et il y a des partis, des mvts, qui peuvent prendre leur place.

On a fait jusqu'ici des centaines d'entorses à la constitution qui n'en ai pas une en réalité.

Gengis Khan
07/04/2019, 14h03
Gaïd Salah va placer des pions pour l'intérim. Ou corrompre des opposants.

Abdallah
07/04/2019, 14h15
Doublon....désolé

Abdallah
07/04/2019, 14h16
Oui. Normalement, la vacation ne devient officielle et l'intérim effectif qu'après accord des 2/3 parlementaires

Salam,
Non harrachi, il n'y aura pas de vote, il y aurait vote si la vacation passe par un empêchement.

« Art. 102.1 — Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose,à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement.

Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l’état d’empêchement du Président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l’intérim du Chef de l’Etat, pour une période maximale de quarante-cinq (45) jours, le Président du Conseil de la Nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l’article 104 de la Constitution.

En cas de continuation de l’empêchement à l’expiration du délai de quarante-cinq (45) jours, il est procédé à une déclaration de vacance par démission de plein droit, selon la procédure visée aux alinéas ci-dessus et selon les dispositions des alinéas suivants du présent article.

En cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République.

s74hrA5eJlc

amicalement
07/04/2019, 14h29
Oui. Normalement, la vacation ne devient officielle et l'intérim effectif qu'après accord des 2/3 parlementaires (si ma mémoire est bonne) réunis en Congrès. Une fois cela acté, le chef du Sénat devient Président par intérim pour un maximum de 90 jours ou, si il est démissionne, ca sera au président du Conseil Constitutionnel d'assurer l'intérim.
__________________

il a démissionné, le CC constate et confirme, et la réunion des 2 chambres se fait uniquement pour information (aucun vote n'est requis).

Franko
07/04/2019, 14h30
qui sera à la place de bensalah selon vous? :mrgreen:

ott
07/04/2019, 14h31
Salah, leur papa... il choisira un autre de ses fils pour la vitrine...

amicalement
07/04/2019, 14h33
on parle de goudjil .:mrgreen:

sako
07/04/2019, 14h42
Oui. Normalement, la vacation ne devient officielle et l'intérim effectif qu'après accord des 2/3 parlementaires (si ma mémoire est bonne) réunis en Congrès. Une fois cela acté, le chef du Sénat devient Président par intérim pour un maximum de 90 jours ou, si il est démissionne, ca sera au président du Conseil Constitutionnel d'assurer l'intérim.

Justement, l’Art 102 reste un peu floue sur ce point, si j’ai bien compris le vote des 2/3 est exigé seulement pour déclarer l’empêchement (pour maladie) pour la période des 45 jours. Au-delà, il est procédé (par le parlement) à une déclaration de vacance par démission de plein droit.

Or là, nous sommes déjà dans le cas d’une démission !


il a démissionné, le CC constate et confirme, et la réunion des 2 chambres se fait uniquement pour information (aucun vote n'est requis).


Donc la réunion de mardi prochain, une simple formalité ( sans Quorum) pour introniser BenSalah.


.

Harrachi78
07/04/2019, 15h09
Ah ! Au temps pour moi ! La démission est un droit et il n'y a pas lieu de voter ! Donc, ils se contenteront de constater la vacance et désigner le président du Sénat pour l'intérim. Formalité donc.

Saladin7757
07/04/2019, 15h51
Sois disant ils appliquent la constitution ! quelle farce ! les prédateurs !
Il y a quelques semaines ils voulaient imposer au peuple algérien une momie comme président !

azzedinou
07/04/2019, 17h07
et a partir de la
la france va saisir le conseil de securite pour comdamner le coup d etat

la suite no fly zone


Ouahhh ! C'est fou ça. Vous appelez à une intervention française en Algérie ? Vous êtes BHL ?



Boutef a démissionné, où voyez-vous une irrégularité ? Il était complètement inapte et les français le savent mieux que personne.

xaval
07/04/2019, 17h46
Tous des pourris. Pas seulement celui qui a 88 ans. Tous ceux qui ont servi les régimes depuis 62 à nos jours DEHORS.

Cookies