PDA

Voir la version complète : Révolte contre Ahmed Ouyahia au sein du RND


shadok
07/04/2019, 21h38
Les militants du RND d’Alger, réunis ce dimanche 7 avril, exigent le départ “immédiat” d’Ahmed Ouyahia de son poste de secrétaire général du parti. Présidée par Seddik Chiheb, secrétaire de wilaya, la réunion, selon un communiqué rendu public, a été élargie aux présidents d’APC et aux secrétaires des bureaux de communes du parti au niveau de la capitale.

« Le moment est venu qu’il parte. Le peuple a libéré la parole. Les militants ne peuvent plus supporter qu’ils soient accusés de choses dont ils ne sont pas responsables », déclare un responsable du RND d’Alger à TSA.

La qualité de membre d’Ahmed Ouyahia au Conseil de wilaya d’Alger a été annulée, et un appel est lancé à tous les militants de s’inscrire dans « le processus de redressement » du RND pour qu’il s’adapte aux « aspirations et aux espoirs de ses cadres et militants ». Les militants d’Alger disent n’être plus engagés par les actions et les décisions du SG du parti.

La contestation d’Ahmed Ouyahia à Alger a commencé le mercredi 3 avril lorsque les militants se sont réunis pour exiger des changements au sein du RND. « Il est important que le parti s’adapte aux demandes du hirak. Nous avons envoyé la déclaration à la direction et nous attendons les développements. Le secrétaire général est en train de collecter les signatures de soutiens en usant des anciennes méthodes », avait accusé Seddik Chiheb, dans une déclaration à TSA, après cette réunion.
« Nous voulons récupérer notre parti »

Parallèlement, une autre action de contestation du SG du RND est menée par Belkacem Mellah, Mondher Bouden et d’autres militants, pour organiser, avant la fin avril, un congrès extraordinaire.

L’objectif est d’écarter Ahmed Ouyahia, à la tête du RND depuis dix-sept ans (avec une rupture entre 2012 et 2015), de renouveler toutes les structures et de réhabiliter des membres fondateurs du parti.

« Ouyahia a marginalisé tous les membres fondateurs du RND, remplacés par des fonctionnaires politiques. Nous avons beaucoup de militants avec nous dont des anciens ministres. Nous voulons récupérer notre parti. Le RND a été loué à ceux qui ont de l’argent, venus pour leurs intérêts personnels uniquement. Ouyahia a livré les bureaux de wilaya du parti à des commerçants. Je dis aux fondateurs que le RND ne meurt pas », a précisé Belkacem Mellah, en « guerre » contre Ouyahia depuis 2016, lors de son passage dans TSA Direct, le 20 mars dernier.

Selon lui, plus de 500 militants et cadres du parti ont rejoint la dissidence au niveau de la plupart des wilayas. Les dissidents, qui contestent le bureau national également, envisagent de saisir le ministère de l’Intérieur pour l’informer sur la situation organique instable du RND aux fins d’accélérer la tenue d’un congrès extraordinaire.

TSA
le 07/04/2019
http://i66.tinypic.com/svrkw1.jpg

shadok
07/04/2019, 21h44
Seddik Chiheb et les militants du RND ont participé au soutien des différents mandats de Bouteflika. Aujourd’hui, ils se débarrassent d’Ahmed Ouyahia pour se donner une nouvelle virginité.

Yaw Fakou, le RND n'est pas un parti mais un appareil d’État sans projet. Tout le monde veut surfer sur la vague de la révolte populaire. Intervention de Seddik Chiheb, il y a quelques jours :

bR1Alx7L0RM

Capo
07/04/2019, 22h41
Mdrr..

Et c'est Seddik Chiheb en personne qui exige le départ de Ouyahia :mrgreen::lol:

katiaret
07/04/2019, 23h06
xqJuyXdsDQI?t=11s

Os31e_bJMLQ?t=4s

Cookies