PDA

Voir la version complète : Libye : soutien américain à Haftar, le jeu international se clarifie


Hand
21/04/2019, 21h40
Libye : soutien américain à Haftar, le jeu international se clarifie

L'annonce tardive d'un contact direct entre Donald Trump et le maréchal Khalifa Haftar pendant son offensive sur Tripoli clarifie un jeu international dans lequel Washington et Moscou apparaissent sur un même bord, au risque de marginaliser l'ONU en Libye.

Alors que Londres soumettait lundi au Conseil de sécurité une résolution pour un cessez-le-feu critiquant l’attaque sur la capitale, le président américain parlait le même jour au téléphone avec le maréchal « d’une vision commune » pour un avenir démocratique en Libye, a révélé vendredi la Maison Blanche.

Ce clair soutien américain à l’homme fort de l’est libyen, aux dépens de Fayez al-Sarraj pourtant reconnu comme la seule autorité légitime en Libye par la communauté internationale, s’est accompagné de l’éloge du « rôle significatif du maréchal Haftar dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des ressources pétrolières de Libye », selon un communiqué de la présidence américaine.

L’appui clair et net des États-Unis permet de mieux comprendre pourquoi « Haftar est dans une logique où il veut aller jusqu’au bout », selon les termes d’un diplomate s’exprimant sous couvert d’anonymat. Malgré ses difficultés militaires et un front qui s’est enlisé, il continue d’estimer qu’il « peut l’emporter » 15 jours après le début de son offensive, selon plusieurs diplomates.

Le soutien américain exprimé vendredi, note l’une de ces sources, « clarifie les choses » aussi à l’ONU, où le Royaume-Uni s’escrime en vain depuis cinq jours, avec le soutien de l’Allemagne et la France, à essayer de faire approuver une résolution réclamant un cessez-le-feu et un accès humanitaire inconditionnel aux zones de combat.

Dans les négociations, curieusement, États-Unis et Russie s’étaient retrouvés sur une même ligne pour réclamer « du temps » ou dire qu’ils n’étaient « pas prêts » pour une résolution, sans vraiment expliquer à leurs partenaires pourquoi. Alors que sur le terrain l’émissaire de l’ONU, Ghassan Salamé, multipliait les mises en garde alarmistes sur un « embrasement généralisé » et réclamait une réaction urgente.

Camouflet pour l’ONU

Mercredi, les trois pays africains au Conseil de sécurité (Afrique du Sud, Côte d’Ivoire et Guinée équatoriale) ont ajouté leurs voix aux réticences américaines et russes en bloquant le processus de discussions. Avec des demandes qui n’avaient « aucun sens », selon un spécialiste du dossier qui n’exclut pas que leur obstruction ait été « téléguidée » par des grandes puissances ou le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, « très pro-Haftar » et proche de Donald Trump.

L’Égypte exerce actuellement la présidence de l’Union africaine, qui impose souvent ses vues aux membres africains du Conseil de sécurité.

Dans le rapport de forces entre le maréchal Haftar et Fayez al-Sarraj, le premier bénéficie du soutien de l’Égypte, de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de la Russie et des États-Unis, ouvertement depuis vendredi. Le second, à l’autonomie « très faible » à l’égard des milices armées tenant Tripoli, selon les Occidentaux qui ont une piètre opinion de ses qualités de dirigeant, est soutenu par le Qatar et la Turquie.

Selon diplomates et experts, l‘offensive du maréchal Haftar n’a pas pu être déclenchée sans un feu vert de ses soutiens et la sortie de « l’impasse » actuelle dépendra beaucoup d’eux.

À l’ONU, le Royaume-Uni a remisé son projet de résolution, même si certains pays comme l’Allemagne, qui a exprimé sa « frustration », veulent toujours croire à une adoption la semaine prochaine.

Quel que soit l’avenir de ce texte, l’évolution du jeu diplomatique autour de la Libye apparaît de moins en moins à l’avantage de l’ONU. L’offensive des troupes de l’est a été un véritable « camouflet » pour le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, alors qu’il effectuait une rare visite dans ce pays afin de pousser à la tenue d’une conférence de réconciliation nationale.

Ghassan Salamé, qualifié de « courageux » et « droit » par nombre de diplomates, a été contraint d’annuler dans la précipitation cette conférence.

Cette semaine, il a eu des mots très durs à l’égard du maréchal Haftar, allant jusqu’à qualifier son offensive militaire de « coup d’État ». Au risque de fragiliser sa position et celle de l’ONU en Libye si l’homme fort de l’est libyen parvient à en prendre le contrôle total.

jeune afrique

FEZ
21/04/2019, 21h48
L'objectif peut etre clair : La destruction de l'UMA passe par la destruction d'un de ses membres :22:


Eh voilà ou peut mener la détérioration des relations Marocco-Algérienne :22:

Hand
21/04/2019, 22h49
tout le monde s'en fou de ce qui se passe en Libye alors que c'est à nos porte et que c'est le début de la mise au pas de la région
allah ihfadna

FEZ
21/04/2019, 22h54
tout le monde s'en fou de ce qui se passe en Libye alors que c'est à nos porte et que c'est le début de la mise au pas de la région
allah ihfadna


Occuper le Maroc avec le Sahara, occuper l'Algérie avec la démocratie, occuper la Tunisie avec la pauvreté , le chômage et la démocratie afin de détruire et qui sait diviser à 3 la Libye .... Bye bye le Maghreb donc !

Capo
21/04/2019, 23h00
Tripoli n'a pas réellement encore riposté à l'offensive de Haftar..
Mais ça ne devrait tarder.. et dès lors, rien n'arrêtera cette guerre !

FEZ
21/04/2019, 23h06
Tripoli n'a pas réellement encore riposté à l'offensive de Haftar..
Mais ça ne devrait tarder.. et dès lors, rien n'arrêtera cette guerre !


Moi je pense que ça va devenir un Soudan Bis :22: et j’espère me tromper !

Capo
21/04/2019, 23h16
C'était prévisible..
La Libye possède le sous-sol le plus riche au monde..
Seif El Islam l'avait prédit.. La guerre tribale (Est-Ouest) est inévitable !


http://globalresourcesnews.com/maps/Libya_oil_locations.JPG

Hand
21/04/2019, 23h17
en réalité ce qui se passe en Libye c'est :
d'un coté le Qatar, la Turquie et une parti de l’administration US qui est derrière le boiteux de tripoli
contre l'autre partie composé:
de l’Arabie sahyounite et des Émirat et de l'autre partie de l'administration US
qui sont derrière l'assoiffé de pouvoir de benghazi

et c'est la même chose au Yémen en Syrie, nos pays sont devenue des champs de bataille à ciel ouvert pour ceux qui veulent le pouvoir international .

pour le Maghreb ont peux toujours le faire à 4 ou à 3 sachant que depuis quelques mois je trouve que Rabat et Alger sont sur le même ligne concernant les questions régional c'est un bon signe .

FEZ
21/04/2019, 23h34
pour le Maghreb ont peux toujours le faire à 4 ou à 3 sachant que depuis quelques mois je trouve que Rabat et Alger sont sur le même ligne concernant les questions régional c'est un bon signe .


Faut pas rêver n puisque Alger est hors zone pour le moment puisqu'elle est à la recherche de son monde politique .... Or Rabat n'a aucun poids diplomatique ni régional ni walou ! la Tunisie est en mode discret !


si l'UMA dans sa version actuelle est mort. y'aura plus jamais d'union dans le futur . une certitude .

Hand
21/04/2019, 23h37
il nous reste .... ?

Hand
21/04/2019, 23h38
l’espoir fait vivre
sinon tu abandonne et tu te suicide lol

Capo
21/04/2019, 23h42
Une chose est certaine, l'Afrique du Nord va se militariser ;
Et les généraux vont régner de par la force des choses..
Le Mali aussi est au bord de l'éclatement... ça promet !
l'OTAN et les diplomates de l'ONU seront sans relâche !
Les enjeux sont énormes.. et toutes les puissances du monde veulent la grosse part :rolleyes:

FEZ
21/04/2019, 23h46
Une chose est certaine, l'Afrique du Nord va se militariser ;
Et les généraux vont régner de par la force des choses..
Le Mali aussi est au bord de l'éclatement... ça promet !
l'OTAN et les diplomates de l'ONU seront sans relâche !
Les enjeux sont énormes.. et toutes les puissances du monde veulent la grosse part :rolleyes:


Dommage que les bédouins ont ce pouvoir d'influencer tout le monde Arabe que les nord-africains :22:

FEZ
22/04/2019, 00h07
YSzp_-tNZbs

Ichweiter
22/04/2019, 15h02
Drôle de politique. Les 5 membres permanents du CS reconnaissent et soutiennent le gouvernement de Tripoli et en sous main, ils (USA, Russie, France, GB) soutiennent le maréchal de pacotille Haftar.

FEZ
22/04/2019, 15h09
Drôle de politique. Les 5 membres permanents du CS reconnaissent et soutiennent le gouvernement de Tripoli et en sous main, ils (USA, Russie, France, GB) soutiennent le maréchal de pacotille Haftar.


Toute personne ou toute organisation capable de diviser un état Arabe et/ou entrer en guerre avec le pouvoir légal est une perle rare pour les occidentaux et surtout les alliés trop proche d'Israel . l'objectif est la division . sous prétexte : démocratie et droit de l'homme .

Ichweiter
22/04/2019, 15h17
Toute personne ou toute organisation capable de diviser un état Arabe et/ou entrer en guerre avec le pouvoir légal est une perle rare pour les occidentaux et surtout les alliés trop proche d'Israel . l'objectif est la division . sous prétexte : démocratie et droit de l'homme .


On ne peut diviser que ceux qui se laissent diviser. Les traitres et les corrompus en général .

FEZ
22/04/2019, 15h27
On ne peut diviser que ceux qui se laissent diviser. Les traitres et les corrompus en général .


C'est trop theorique , La pratique est une autre chose .


Tout pays arabe est vulnérable .... tant que les arabes ne sont pas unis et chacun des pays bosse pour sois, je t'assure que tout est possible !

Capo
22/04/2019, 15h44
La position russe au sein du Conseil de Sécurité rentre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme..
Une position affichée d'emblée pour des raisons liées à l'avenir du terrain..

Ichweiter
22/04/2019, 15h50
tant que les arabes ne sont pas unis et chacun des pays bosse pour sois, je t'assure que tout est possible !


Tu crois à ces contes de fées?
Moi je les vois plutôt se faire des guerres, des vraies, des chaudes. Alors, vaut mieux oublier cette possible union et repenser sa politique de développement en solitaire ou on s'appuyant sur des partenaires occidentaux et africains, je parle la des pays maghrébins.

Ichweiter
22/04/2019, 15h53
La position russe au sein du Conseil de Sécurité rentre dans le cadre de la lutte contre le terrorisme..
Une position affichée d'emblée pour des raisons liées à l'avenir du terrain..


Celle des américains aussi. Du moi ce qu'ils laissent entendre.

FEZ
22/04/2019, 15h57
Tu crois à ces contes de fées?
Moi je les vois plutôt se faire des guerres, des vraies, des chaudes. Alors, vaut mieux oublier cette possible union et repenser sa politique de développement en solitaire ou on s'appuyant sur des partenaires occidentaux et africains, je parle la des pays maghrébins.


La pauvre Libye va devenir 2 ou 3 Pays dans l'avenir ..... est le bon exemple à prendre .... Meme Israel a opté pour " l'unification militaire " avec la Turquie . pourtant elle seule pourra détruire tous les arabes !

Hand
22/04/2019, 15h59
ahlal Ichweiter ino mlih chi

Drôle de politique. Les 5 membres permanents du CS reconnaissent et soutiennent le gouvernement de Tripoli et en sous main, ils (USA, Russie, France, GB) soutiennent le maréchal de pacotille Haftar.

En faite aux seins même de ces puissance il y'a des luttes d'influence qui se sont exacerbé surtout depuis l'arrivé de Trump au pouvoir et qui ont des politiques différente voir contradictoire et c'est pour ça que j'ai parlé des 2 courants actuelle dans l'administration US ...

On ne peut diviser que ceux qui se laissent diviser. Les traitres et les corrompus en général .

Dans tout les pays du monde il y'a des traîtres, des corrompus et des opportunistes.

Notre problème à nous sont aux nombres de deux, la pauvreté structurelle de nos pays, Et la cohésions national qui est de plus en plus mis à mal (problème ethnique, religieux ).

de ce faite nous sommes une proie facile pour être domestiqué voir être mise aux pas par la chaos en utilisant l'exacerbation ethnique et religieuse.

boujlida
22/04/2019, 19h40
...

Ces truands exportent leur conflit à nos portes...

:sad:

Cookies