PDA

Voir la version complète : Angela Merkel prise de tremblements durant une cérémonie officielle


katiaret
23/06/2019, 06h47
La chancelière a été victime de ce malaise alors qu'elle attendait, au côté du président ukrainien, une parade militaire.

La chancelière allemande Angela Merkel a reçu le 18 juin à Berlin le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour discuter des accords de Minsk et des réformes dans l'est de l'Ukraine. Lors des hymnes nationaux, la chancelière a été prise de tremblements. Par la suite, elle a assuré aller «très bien».

ySJMNVSy8s0?t=1m57s

katiaret
27/06/2019, 15h22
La chancelière allemande a de nouveau été prise de tremblements jeudi lors d'une cérémonie officielle, neuf jours après un incident similaire et quelques heures avant son départ pour le G20 d'Osaka.…

MbBB6F66efU?t=41s

Moataz
27/06/2019, 15h35
La maladie de Parkinson, décrite par James Parkinson en 1817, est une maladie neurologique chronique dégénérative (perte progressive des neurones) affectant le système nerveux central responsable de troubles progressifs : mouvements ralentis, tremblements,

PremierJour
27/06/2019, 22h39
Peinée pour elle , je l'admire tant !

nassim
27/06/2019, 23h47
La pauvre Angela est probablement très déprimée et très troublée en raison de sa situation politique très fragile liée au fiasco politique de son parti CDU lors des élections européennes. Sa politique tolérante vis-à-vis des réfugiés est certes humainement honorable mais politiquement, elle fut extrêmement controversée et toxique comme en témoignée le succès électoral de l'extrême droite (AfD) et l'émergence de groupes néo-nazis violents.

Il y a quelques jours par exemple, un politicien de la CDU (parti d'Angela) a été tué d'une balle dans la tête par un terroriste néo-nazi parceque ce politicien était tolérant vis-à-vis des réfugiés.

En plus d'être politiquement très fragile, Angela Merkel sait que sa vie est en danger et menacée par les néo-nazis qui la détestent à mort.

Je pense qu'elle aurait dû penser à sa santé mentale et quitter le pouvoir au terme de son 3e mandat en 2017 d'autant plus que sa personnalité ne lui permet pas de faire face à la montée de l'extrême droite chauffée à blanc par le déchet néo-nazi Donald Trump.

Cookies