PDA

Voir la version complète : faut il croire a tout les hadiths


damLaguL
22/03/2007, 00h05
j ai un ami qui ma dit que il ne fallait pas croire a tous les hadiths as t il raison ou tort

btp50
22/03/2007, 00h20
Il à tord !
A part une tres faible quantité, mais alors vraiment minime, tout le reste des hadiths est autentiques et bon, mais, mais il y'en a qui avient une validité pour l'epoque, mais non plus court aujourdhui. Le langage à evoluer des droits et des devoirs nouveaux sont apparus.
Il ne s'agit plus de prendre un hadiths du 7 eme siecle et l'appliqué tel quel pour le 21 eme siecle.

zwina
22/03/2007, 00h27
Non il a raison justement. Il existe beaucoup de hadiths que l'on nomme faible car la chaine de transmetteurs n'est pas fiable. Même certains hadiths d'Abou Hurayra ont été écarté car il faut rappeler qu'il n'a connu le prophète que 4 ans et pourtant c'est celui qui en a rapporté le plus.

caius
22/03/2007, 08h45
Non il a raison justement. Il existe beaucoup de hadiths que l'on nomme faible car la chaine de transmetteurs n'est pas fiable. Même certains hadiths d'Abou Hurayra ont été écarté car il faut rappeler qu'il n'a connu le prophète que 4 ans et pourtant c'est celui qui en a rapporté le plus.


Même si l'on peu produire une chaine de transmetteurs et qu'elle soit vraiment authentique, leur fiabilité n'est pas plus forte que celle de ceux avec des chaines incomplètes.

Imaginez un recueil de citations de Napoléon rédigé comme suit :

Chirac a dit que Pompidou a dit que De Gaulle a dit que Paul Reynaud a dit que Doumergue a dit que Clemenceau a dit que Jules Ferry à dit que Gambetta a dit que Mac Mahon a dit que Guizot a dit que Talleyrand a dit que Napoléon a dit…

absent
22/03/2007, 10h35
Imaginez un recueil de citations de Napoléon rédigé comme suit :
t'en a pas marre de répeter ça toi dans tout les topics qui parle de transmition de hadiths ... change de disque misérable peroquet

thiziry
22/03/2007, 10h41
Les hadith dont on dispose ne sont pas tous authentiques. Bien qu'en valeur absolue, les hadith non authentique sont nombreux (regroupés en 13 tomes environs), ils restent minoritaires ma foi, en valeur relative, par rapport à ceux qui sont jugés athentiques.

Pour connaitre l'authenticité d'un hadith, il existe une sépcialité des sciences théologiques, qui s'appelle la science du critique du hadith. Les spécialistes en cette discipline possédent à l'analyse, aussi bien du contenu du hadith, dit en arabe (matn), que sa chaine de transmission (dite sanad). Les transmetteurs depuis le prophète, paix et salut soient sur lui, (Par exemple, Abou Hourayra ou Jaber, qu'Allah soit satisfait d'eux), jusqu'au rapporteur final sont ainsi analysés. Avant de se prononcer sur l'authentiticité du hadith analysé.

Parmi les fruits de ces études critiques, on dipose actuellement, d'une série de plusieurs tomes (13 environs, sauf erreur de ma part), de hadith non-authentique, élaborés par des spécialistes en cette dispicline. Un apport considérable au musulman, afin de s'instruire dans sa réligion, à partir de sources fiables.

thiziry
22/03/2007, 11h36
il (Abou hourayra) n'a connu le prophète que 4 ans et pourtant c'est celui qui en a rapporté le plus.Bonjour Zwina,

Regardez le nombre de post de celui qui a posté avant moi, dans ce topic (Far_solitaire) : plus de 5000 post, soit dix fois par rapport à moi, alors que ma présence sur F.A est bien antérieure à celle de Far.

Partant de là, il n'est pas étrange que Abou Hourayra, aie un plus grand nombre, de hadith rapportés, durant ces 04 ans. Une période relativement courte, par rapport à celle d'autres compagnons dont la conversion est bien antérieure, mais au sein de cette période, le contact était des plus étroit avec le prophète, paix et salut soient sur lui. Abou Hourayra n'avait pas en fait, de commerce à gérer, comme les compagnons ayant fait l'hégire, ni de terre agricole, à cultiver, comme pour les Ansar (Les compagons de médine). Il a passé relativement plus de temps à l'écoute du prophète durant une période aussi courte soit elle, vu qu'il était "sans profession", mais peut être si : une profession plus noble, vu qu'il a travaillé pour l'Islam, en rapportant à la nation musulmane, la lumière de son messager http://img274.imageshack.us/img274/8261/123ht1xp4.gif..

Tout comme Far, n'a pas la responsabilité de vie humaines, qu'a un médecin a sa charge, il a plus de temps, à observer les étoiles avec son téléscope, tout en étant devant son PC, et continue à poster sur F.A, 10 fois plus que thiziry ! :)


NB/ Je me suis permis de parler avec "humour", car les débats ici sont le plus souvent tendus (sans raison, à mon sens).

absent
22/03/2007, 11h57
Tout comme Far, n'a pas la responsabilité de vie humaines, qu'a un médecin a sa charge, il a plus de temps, à observer les étoiles avec son téléscope, tout en étant devant son PC, et continue à poster sur F.A, 10 fois plus que thiziry !
hahahaahha tu m'a tué de rire thiziry :mrgreen:
Je t'avoue que FA va finir par me ruiner :mrgreen:
C'est vrai un medecin est beucoup plus occupé

à bientôt frère.

caius
22/03/2007, 15h06
t'en a pas marre de répeter ça toi dans tout les topics qui parle de transmition de hadiths ... change de disque misérable peroquet


Toutes les fois qu'un musulman emploie des insultes pour répondre à une critique de l'islam, il commet non seulement une impolitesse mais démontre également qu'il est intellectuellement incapable de défendre sa croyance par des arguments logiques.

absent
22/03/2007, 15h18
Toutes les fois qu'un musulman emploie des insultes pour répondre à une critique de l'islam, il commet non seulement une impolitesse mais démontre également qu'il est intellectuellement incapable de défendre sa croyance par des arguments logiques.
Comme si tu venais sur ce forum pour débattre et argumenter :72: :72:
Tout ce qu'on trouve dans tes 66 messages, c'est soit de la moquerie, soit du dénigrement, soit de la provocation et tout ça en répétition lol
Alors mon vieux c'est tout ce que tu mérite comme réponse.

caius
23/03/2007, 08h52
Vous considérez que tout ce qui contredit vos croyances n’est que moquerie, dénigrement ou contradiction, le monde doit être un endroit bien confortable pour vous :mrgreen: :mrgreen:

Quoi qu’il en soit je préfère encore que vous vous croyiez supérieur à moi plutôt que mon égal.

tamerlan
23/03/2007, 09h16
@caius
citation
"Vous considérez que tout ce qui contredit vos croyances n’est que moquerie, dénigrement ou contradiction, le monde doit être un endroit bien confortable pour vous

Quoi qu’il en soit je préfère encore que vous vous croyiez supérieur à moi plutôt que mon égal."

mon ami va en paix...personne ne se croit superieur a toi...les musulmans pensent seulment qu'il ont ete guidé et pas toi..et ils esperent qu'un jour tu sois guidé

et le monde n'est pas confortable au sens que tu insinues..
va en paix


@aux autres forumistes



il y'a une science des hadiths ou il y'a des gens qui y travialle a ce jour..d'ailleurs il y'a des diplomes dans la science des hadiths

on ne peut recuser un hadith juste parce qu'il ne nous plait pas....j'aimerai ajouter qu'il vaut mieux s'occupper initialment par le coran et ce que nous apprends le coran et ce qu'il contient pour ensuite completer par les hadiths et ceci apres l'avis des specialistes...
voila un bref appercu des methodes de travail:

voila j'ai trouvé ce petit texte qui explicatif

Les savants experts du hadith utilisent des méthodes afin d'évaluer les récits et les trier selon leur véracité. Dans cet article, une brève description est donnée concernant la terminologie et les classifications du hadith.

Composants du Hadith
Un hadith se compose de trois parties


Matn est le texte, la parole en elle même.
Isnad est la chaîne des personnes qui ont transmises le hadith (chaîne de transmission).

Taraf est la partie ou la phrase commençante du texte qui fait référence à la parole, à l'action ou à la caractéristique du prophète , ou de son accord donné à d'autres actions.
L'authenticité du hadith dépend du sérieux de ses rapporteurs, et de la liaison entre eux.

Classifications du Hadith
Un certain nombre de classifications de hadith ont été faites. Cinq de ces classifications sont montrées dans la figure ci-dessous, et sont brièvement décrites

1. Selon la référence d'une autorité particulière, quatre types de hadith peuvent être identifiés :
Qoudsi - Divin : une révélation de Dieu, transmis par relais des mots du prophète .
Marfou - élevé : un récit du prophète , commençant par exemple par : "J'ai entendu le prophète dire..."
Mauqouf - arrêté : un récit rapporté par un seul compagnon, commençant par exemple par : "On nous a ordonné de..."
Maqtou' - divisé : un récit émanant du premier successeur du compagnon.


2. Selon la chaîne de transmission (Isnad), interrompue ou non, six catégories peuvent être identifiées :Mousnad - supporté :
un hadith qui a été rapporté par un traditionaliste, basé sur ce qu'il a appris de son professeur à une époque appropriée à l'étude ; de même pour chaque professeur jusqu'à ce que la chaîne atteigne un compagnon bien connu, qui de son côté, rapporte des propos du prophète .
Moutassil - continu : un hadith avec une chaîne ininterrompue qui va jusqu'à un compagnon ou un de ces successeur.
Moursal - altéré : si le lien entre le successeur et le prophète (1) est manquant, par exemple quand le successeur dit " le prophète a dit...".
Mounkati - cassé : ce dit d'un hadith dont le lien à n'importe quel endroit de la chaîne avant le successeur est manquant.
Mou'adal - perplexe : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet deux (ou plus) rapporteurs de la chaîne.
Mou'allaq - arrêté : ce dit d'un hadith dont le rapporteur omet toute le chaîne de transmission et cite directement le prophète directement.

3. Selon le nombre de rapporteurs impliqués dans chaque étape de la chaîne de transmission,

cinq catégories de hadith peuvent être identifiées :

Moutawatir - Consécutif : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un si grand nombre de personnes qu'il est impossible qu'ils se soient concertés pour convenir d'un mensonge.

Ahad - isolé : ce dit d'un hadith qui est relaté par un nombre important de personnes mais dont le nombre n'atteint pas celui du moutawatir. Il est encore divisé en :

Mash'hur - célèbre : le hadith a été mémorisé par plus de deux rapporteurs.

Aziz - rare, fort : à n'importe quelle étape de la chaîne, seulement deux rapporteurs relate le hadith.

Gharib - étrange : à un certain moment de la chaîne, seulement un rapporteur relate le hadith.

4. Selon la nature du texte et de la chaîne, deux catégories de hadith peuvent être identifiées :


Mounkar - dénoncé : ce dit d'un hadith qui est rapporté par un narrateur faillible, et dont le récit va à l'encontre d'un hadith authentique.
Moudraj - interpolé : un ajout au texte du hadith par un rapporteur.
5. Selon le sérieux et la mémoire des rapporteurs, quatre catégories de ahadith peuvent être identifiées (ceci fournit le verdict final sur un hadith) :

Sahih - Sûr, solide. L'imam Al-shafi'i indique les obligations pour un tel hadith, qui n'est pas moutawatir, afin qu'il soit acceptable : "Chaque rapporteur doit être digne de confiance dans sa religion ; il devra être connu pour être véridique dans son récit, de comprendre ce qu'il rapporte, savoir comment une expression différente peut modifier la signification du hadith, et de rapporter les mots du hadith in extenso, et pas seulement au niveau de sa signification".

Hasan - bon : c'est celui où sa source est connue et ses rapporteurs digne de confiance.

Da'if - faible : ce dit d'un hadith qui n'atteint pas le statut de hasan. Habituellement, la faiblesse est :
une discontinuité dans la chaîne, dans ce cas le hadith pourrait être - selon la nature de la discontinuité - mounqati (cassé), mou'allaq (arrêter), mou'dal (perplexe), ou moursal (altéré),
un des rapporteurs ayant un caractère suspect, par exemple en raison de ses mensonges, erreurs excessives, opposition au récit des sources plus fiables, participation dans l'innovation, ou ambiguïté entourant sa personne.

Maudou' - fabriqué ou forgé: ce dit d'un hadith dont le texte va à l'encontre des normes établies pour les paroles du prophète, ou la chaîne comprend un menteur. Un hadith fabriqué peut également être identifié par une anomalie présente à une époque particulière (rébellion, etc.)

Tamedit n-was
23/03/2007, 11h33
Salam

pour croire aux hadiths , il nous faut vraiment une véritable connaissance des Hadiths et des chaînes de transmission ( Isnâd ) qu'ils composent dans la transmission de l'information traditionnelle qui est considérée comme l'un des piliérs de la science du Hadith ! avec l'énnoncé ( Matn ) de l'information en elle même .
ds le premiér siécle de l'islam ( héjir) , les hdiths avaient été mémorisés et enregistrés par écrit , puis transmet de maitre à élève .
Puis à l'arrivée des Imams aprés deux siécles , comme Al bukhari , et abou dawoud , Ibn Maja , Mouslim , ont complié ces hadiths , cette complilation n'était en effet qu'une confirmation et une classification dee ces hadiths !!

il y a aussi l'arrivé de certains successeur à cette génération comme l'Imam Et-tirmidhi , ont connu la science de Hadith par Al Boukhari et Abou dawoud !
lui même a fait des recherches sur le terrain , malgrés la difficulté de la langue et de culture , il a réussit a compiler les Hadiths de Al Boukhari dans son livre Sunan etTirmidi

dans notre temps , le savant qui est connu de la science du Hadith est Al albani ( Mouhammed Nasser-din ) qui est de l'Albani .




=== Moderation ===
Utilisez la Messagerie Privée (MP) pour vos échanges personnels. Lisez et respectez le règlement du forum, svp.

absent
23/03/2007, 14h18
=== Modération ===
Utilisez la Messagerie Privée (MP) pour vos échanges personnels. Lisez et respectez le règlement du forum, svp.

btp50
23/03/2007, 15h45
Que vais je ajouter, hormis ce que j'ai déjà dis !
On ne peut pas prendre les hadiths tels quels et les appliquer dans le 21 eme sicle comme ils le furent aux 7 eme siecle.
.
Des devoirs et des droits nouveaux sont apparuent.
Ne serais ce que en ce qui concerne l'ecologie, certe le coran trace les grandes lignes comme par exemple de ne pas detruire les arbres. Mais de nouvelles especes disparaissent et apparaissent de nouvelles maladies à traiter, le dont d'organes etc... etc..., des questions que les musulmans devront resoudre sans pouvoir se referer aux hadiths.
...
Aussi les problèmes de voisinage, au 7 eme siecle les gens vivaient en horizontale, aujourdhui la majorité de la population vit en verticale (les uns sur les autres).
...
Quand aux rapports hommes femmes, cela n'a pas changé, quoi que c'est entrain de changer, avec l'insemination artificiel, mere porteuse dont de sperme etc... etc..
des problèmes nouveaux que les musulmans devrons resoudre, sans l'aide des hadiths.
.
.
Sans l'aide des hadiths, mais à l'aide du coran seuleument. Ils son assez grands maintenant.
.
.

tamerlan
23/03/2007, 17h56
@maroc50
citation
"Aussi les problèmes de voisinage, au 7 eme siecle les gens vivaient en horizontale, aujourdhui la majorité de la population vit en verticale (les uns sur les autres)."

eh ben si il y'a un hadith du prophete ou il fait l'eloge de son gendre qui avit habité avec lui et plus precissement au dessus de lui dans l'etage superieur de la maison et ou il prophete dit quedans deux ans de vie commune il n'avit jamais entendu un bruit et que lui il n'vait jamais su quand entrait et sortait son gendre..
c'etait juste une parenthese..

le coran dit bien
"Al-Ahzab - 33.21. En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."..

eh ben il faut suivre ce que dit le coran n'est ce pas???

thiziry
23/03/2007, 18h42
Merci Tamerlan, pour votre sage réponse à Caius.

---

"Sans l'aide des hadiths, mais à l'aide du coran seuleument"Si non, suite à la réponse de Maroc50, j'aimerai dire que ma foi en la question, est qu'il n y a pas lieu de séparer entre coran et sunna authentique, tout deux viennent d'Allah. Ils sont complémentaires, et aussi non séparables. Pourvue que l'on fait une lecture rationnelle, de chacune des deux sources.

- { من يطع الرسول فقد أطاع الله ومن تولى فما أرسلناك عليهم حفيظا } النساء / 80
80. Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos... Nous ne t'avons pas envoyé à eux comme gardien.

- تركت فيكم ما إن اعتصمتم به فلن تضلوا بعدي أبدًا، أمرًا بينًا: كتاب الله وسنة نبيه.
"Je vous ai laissé deux objets de motivation aussi longtemps que vous vous y attacherez fermement, vous ne pourrez jamais vous égarer. Ces deux repères sont, le Livre d'Allah et la Sounnah de son Messager" (Extrait du dernier sermon du prophète, paix et salut soient sur lui).

Et vous pouvez constater vous même Maroc50, que pour les exemples que vous avez fourni (procréation médicalement assistée, Don d'organe..), qu'ils sont ultérieurs aussi bien au coran, qu'à la sunna, puisque les deux furent révélés durant l'air prophétique. Par quelle raison valable arriviez vous à séparer entre les deux, en disant que les textes de "hadith sont antérieurs de tant de siècles, donc non appliquables" en épargnant le coran ?

Certes, le hadith a une limite, que le Coran n’a pas : celle de l’inauthenticité. Mais du moment, qu'un hadith est admis en tant qu'authentique, il devient tout aussi une source communément admise, complémentaire au coran.

Quant au évenemment ultérieurs, à la révélation du coran et la sunna (les hadith), permettez moi de vous rappeler, que les savants ont recours pour cela à ce qu'on appelle al- qiyâs .

Le terme qiyâs [قياس [qiyās], analogie; référence; syllogisme] désigne un type de raisonnement utilisé par les juristes musulmans, dans le cadre de l'Idjtihad (effort créateur normatif), pour déterminer la solution d'un problème de droit (fiqh) non prévu par les textes du Coran et les hadiths.

C’est-à-dire l’application dérivée d’une décision concernant un cas ancien à un cas nouveau, en s'appuyant sur l'analogie, (autrement dit : un "dénomateur" commun qui existe entre les deux cas).

Par exemple : la consommation de vin est condamnée parce qu'elle produit l'ébriété, cette « cause » permet de condamner également la consommation de toute boisson fermentée produisant l'ébriété, dont l'avenement fut ultérieur par rapport au coran et la sunna.

Cette forme de raisonnement, consciente et organisée représente une dynamique, une zone d’intégration et de créativité. Elle fut utilisée même par les compagnons du prophète, de son vivant, à court d'argument du coran et de la sunna :

Je fait allusion là, à Mouad Ibn Jabal, qu'Allah l'agrée. que le Prophète, paix et salut soient sur lui, nomma un jour comme gouverneur au Yémen, il lui demanda à son départ :

"Sur quoi t'appuierais-tu lorsqu'on te sollicitera pour te prononcer sur une affaire ?"

-Je trancherai selon le Coran, lui répondit - il.

-Et si tu n'y trouves pas de réponse, interrogea le Prophète .

-Je trancherai selon la Sounna.

-Et si, là aussi, il n'y a pas de réponse ?

-Alors j'userai de ma propre réflexion sans épargner le moindre effort conclua Mou'âdh .

Cet exemple d'un dialogue entre le Prophète et l'un de ses prestigieux compagnons montre que du vivant du Prophète , la sounna était déjà considérée comme la référence religieuse qui complète le Coran. Et que l'idjtihad, trouve son champs, à chaque fois, où il n y pas de texte franc au sein du coran ou des hadith authentiques, concernant une affaire donnée. Chose qui permet de vivre sa réligion, en harmonie avec son air, quelque soit le nombre de siècles écoulés.

Merci de m'avoir lu.

pepiniere
24/03/2007, 19h36
salem alicum

si je nabuse pas et dis pas de betise normalement il y a en tout 10 000 hadiths et il faut tous les prendre en compte
si c'est pas le cas a quoi bon tous ces hadiths?

tamerlan
24/03/2007, 20h16
@pepiniere
il faut commencer par le coran...

pepiniere
24/03/2007, 23h29
bien sur avant le coran sa va de soit!!
mais si on connait quelques hadiths sa ne fait pas mal bien sur y en a bcp on peut pas ts les connaitre

damLaguL
24/03/2007, 23h42
je suis daccor avec tamerlan oui il faut commencer par le coran

pepiniere justement ce que je veut savoir c est est ce que les 10000 hadiths sont bon faut il tous les croire

tamerlan
25/03/2007, 00h20
@pepiniere
le probleme n'est pas de connaitre ou de ne pas connaitre..
il faut commencer a appliquer ce qu'on sait avant de chercher ce qu'on ne connait pas...

j'avis ouvert un topic sur la sagesse islamique j'avais mis cette anecdote qui s'applqiue parfaitement a la connaissance de notre religion et particulierement au hadiths:


un sage vit une pierre sur laquelle etait ecrit" retourne-moi et lis!"il obeit, et trouva cette inscription:" tu ne pratiques pas ce que tu sais;pourquoi donc cherches-tu ce que tu ne sais pas?"

pepiniere
25/03/2007, 15h10
je suis tt a fait d accord avec toi

sache qu il y a des personne qui applique ce quils savent dt la religion demande et demandent a connaitre plus

damlagul: le mieux serait de poser la question a un Imam ;)

Cookies