PDA

Voir la version complète : Oracle accuse SAP de vol de fichiers


nassim
24/03/2007, 00h44
Oracle a annoncé jeudi avoir porté plainte contre son concurrent SAP, qu'il accuse d'avoir utilisé les codes d'accès de certains de ses clients pour lui dérober des logiciels protégés.

Oracle affirme dans sa plainte que le groupe allemand a utilisé de manière répétée des codes d'accès dont il n'était pas censé disposer pour entrer dans la section de support clients de son réseau internet.

SAP, poursuit la plainte, a ainsi pu sauvegarder sur ses propres serveurs des milliers de fichiers appartenant à Oracle et d'autres documents confidentiels, constituant ainsi une bibliothèque illégale de fichiers protégés par le copyright.

"Ce dossier porte sur un vol commis à grande échelle par une entreprise, commis par le plus grand éditeur allemand de logiciels, un conglomérat connu sous le nom de SAP", dit la plainte déposée devant un tribunal de San Francisco.

Un représentant de SAP en Allemagne s'est refusé à tout commentaire.

La plainte d'Oracle contre le groupe allemand constitue un nouvel épisode dans la lutte commerciale de plus en plus acharnée qui oppose les deux sociétés.

Oracle a dépensé 20 milliards de dollars (15 milliards d'euros) ces trois dernières années pour racheter des éditeurs de logiciels afin de mieux concurrencer SAP.

Ce dernier reste numéro un mondial des progiciels capables d'automatiser et d'intégrer dans un seul système différentes fonctions de gestion de l'entreprise, des ressources humaines à la gestion des stocks.

Oracle, qui était resté longtemps spécialisé dans les logiciels de gestion de bases de données, s'est peu à peu développé sur ce segment.

VOL DE PROPRIETE INTELLECTUELLE

Les dirigeants de chacun des deux groupes ont pris l'habitude, au fil de leurs déclarations publiques, de dénigrer les logiciels de l'autre. Oracle surnomme ainsi le dernier produit de SAP, NetWeaver, "net deceiver" (net trompeur) tandis que SAP évoque le "Project Fusion" d'Oracle en parlant de "confusion".

Dans sa plainte, Oracle affirme qu'une "mine de propriété intellectuelle volée à Oracle" a permis à SAP de lui ravir des clients en leur offrant des tarifs défiant toute concurrence.

La plainte précise qu'Oracle souhaite obtenir que SAP cesse d'utiliser les éléments obtenus en violation de la loi, ainsi que des dommages et intérêts et la condamnation aux dépens.

Oracle a expliqué avoir observé une activité inhabituelle sur ses réseaux informatique à la fin de l'an dernier. La plainte affirme que des salariés de SAP, utilisant les codes d'accès de clients d'Oracle expirés ou sur le point d'expirer, avaient copié en quelques jours plusieurs milliers de fichiers.

Les téléchargements étaient importants et ont porté sur une partie importante du site internet, ajoute le groupe américain.

La plainte précise que les téléchargements ont été effectués depuis une adresse internet située au Texas et enregistrée au nom de TomorrowNow, une filiale de SAP fondée par des anciens de PeopleSoft, un éditeur racheté par Oracle en 2005.

"Ces vols semblent constituer une partie essentielle et illégale de la stratégie concurrentielle de SAP contre Oracle", souligne la plainte de 43 pages.

Sur le Nasdaq, l'action Oracle gagnait 1,7% en fin de séance tandis que le titre SAP coté sur le New York Stock Exchange abandonnait 0,6%.

source : Reuters

Cookies