PDA

Voir la version complète : L’Algérie perd 20 milliards de dollars qui vont à la Tunisie et au Maroc


takamra
24/03/2007, 00h59
Le Directeur de la compagnie internationale du commerce et de la promotion immobilière
L’Algérie perd 20 milliards de dollars d’investissements qui vont à la Tunisie et au Maroc


Le Directeur de la compagnie internationale du commerce et de la promotion immobilière « Horizons 2020 », M. Mohammed Saïd Boukabes, a révélé dans une déclaration à « El Khabar » que l’Algérie perd l’équivalent de 20 milliards de dollars d’investissements étrangers dans l’ensemble des secteurs, qui vont directement à ses voisins. Ce qui est principalement du à la bureaucratie et aux problèmes relatifs à l’immobilier.
M. Mohammed Saïd Boukabes a proposé la création d’un service pour les investissements, qui dépendra directement de la présidence de la République et qui sera chargé du suivi et du contrôle des projets d’investissements. Ce service devra par ailleurs attirer les investissements dans tous les secteurs.
Ce même responsable a déclaré que l’Etat a consacré des enveloppes financières colossales au secteur de construction, sans que cela ne soit constaté sur la réalité des constructions en Algérie qu’il a qualifié de « mauvaises », qui ne répondent ni aux normes de construction modernes, ni à la nature de la société algérienne. Ainsi la plupart de ces constructions ne comprennent pas les établissements publics nécessaires et des annexes culturelles tels que les salles de cinémas, mosquées, bibliothèques et différents clubs culturels.
D’autre part, ce même responsable a affirmé que le problème qui se pose actuellement est celui des actes de propriété que la majorité des citoyens ne possèdent pas, c’est pourquoi les permis de construction ne leurs sont pas délivrés. Il a aussi considéré que le retard pris dans le règlement du problème de l’immobilier en Algérie est « une perte pour l’état », qui ne pourrait pas encaisser le prix réel des biens immobiliers sans régler le problème des actes de propriété. Ce problème représente un obstacle pour les banques dans l’octroi des crédits nécessaires aux propriétaires des biens pour la réalisation de projets.
Dans ce cadre, M. Mohammed Saïd Boukabes a appelé à la nécessité de développer le système bancaire qui reste loin des normes internationales, qualifiant les banques algériennes de « caisses ».



2007-03-24
Par Soumia Yousfi

kaiser sosi
24/03/2007, 17h38
:mrgreen: et vous voulez que notre pays attire tout les investissement? on dois laissez un peu pour les autres ,il ne fau pas etre egoiste!!mais bon 20 M$ cest une grosse somme quand meme!!!!!!!

steiner
24/03/2007, 18h08
ce chiffre me parrait excessif.

nassim
24/03/2007, 18h16
Le chiffre n'indique pas sur quelle période. 20 milliards sur 10 ou 15 ans peut être ?

Autrement, le pays qui fait le plus pour séduire les investisseurs attirera le plus d'IDE.

steiner
24/03/2007, 18h23
ben justement nassim la journaliste aurait pu nous éclairer sur ce point.au debut j'ai cru que ca parlait de IDE sur une année.

kaiser sosi
24/03/2007, 18h23
oui cest vrai steiner mais on sais pas sur quelle dure tu voix comme a dis nassim,si sur de 3 a 5 ans cest bien ,si sur de 6 a 10 ans cest pas bien:mrgreen:

augustin
24/03/2007, 20h13
Le chiffre n'indique pas sur quelle période. 20 milliards sur 10 ou 15 ans peut être ?

Les années 90. Et la décennie du terrorisme. Il n y a qu'a voir le siège des grand groupes qui se sont installés en Tunisie et au maroc.

sphinx
27/03/2007, 11h56
Les années 90. Et la décennie du terrorisme. Il n y a qu'a voir le siège des grand groupes qui se sont installés en Tunisie et au maroc.

Les grands groupes on toujours préférés Casablanca, Rabat ou Tunis plutôt qu'Alger même avant les années 90. L'Algérie été un pays socialiste les majors du capitalisme n'avaient aucun intérêts à s'installer dans un tel pays !!!

Pour ce qui est de l'article il n'est pas trés clair.

racdavid
27/03/2007, 13h43
Heureux de savoir que le maroc et la tunisie prenent des milliards.


a mon avie, si vous appellez le Offshorring un bon invistissement, je ne sais pas trop, les standardiste, ne sont pas une bonne valeur ajoutes, a voir les entreprise qui RE-DELOCALISE en France apres un passage catastrophique a Casa ou ailleurs, car la Rue de paris a Versaille n'est pas la meme que la rue de versailles a Paris, d' ou l' insatisfaction et le retour en France, et plus precisement il s'installe sur Reims (Challons en champagne).

Je prefere parler de l'inteligence economique, faire non pas de la delocalisation sauvage mais plutot de la concurence legale, le tourisme par exple est un bon moyen pour le Maroc, son image est nettement meilleur et tres atractive meme si des distinations nouvelles voient le jour. il y a aussi d'autre secteur inductrielle dont le maghreb peut etre attractif, cela dis ca demande un peu plus stabilite politique pour les maghrebains.

sphinx
27/03/2007, 13h51
a mon avie, si vous appellez le Offshorring un bon invistissement, je ne sais pas trop, les standardiste, ne sont pas une bonne valeur ajoutes, a voir les entreprise qui RE-DELOCALISE en France apres un passage catastrophique a Casa ou ailleurs, car la Rue de paris a Versaille n'est pas la meme que la rue de versailles a Paris, d' ou l' insatisfaction et le retour en France, et plus precisement il s'installe sur Reims (Challons en champagne).

Les échec existe mais globalement le Maroc regroupe quand même 20 000 position et l'offshoring ce n'est pas que des centres d'appels, c'est aussi du developpement de l'informatique B to B ou B to C à valeur ajouté.

Je prefere parler de l'inteligence economique, faire non pas de la delocalisation sauvage mais plutot de la concurence legale, le tourisme par exple est un bon moyen pour le Maroc, son image est nettement meilleur et tres atractive meme si des distinations nouvelles voient le jour. il y a aussi d'autre secteur inductrielle dont le maghreb peut etre attractif, cela dis ca demande un peu plus stabilite politique pour les maghrebains.

Pour le Maroc l'offshoring n'est qu'une partie du plan émergence d'autres secteurs comme l'agroalimentaire, l'électronique, l'automobile, et l'industrie en general font partis de la stratégie industrielle.

mehdoche
27/03/2007, 13h53
c'est aussi du developpement de l'informatique B to B ou B to C à valeur ajouté
Du dev egalement ? j'étais pas au courant, si c'est le cas c'est une bonne nouvelle pour le maroc. Connait-on des entreprises occidentales qui externalise leur développement au maroc ?

sphinx
27/03/2007, 13h56
Du dev egalement ?

Evidement c'est la ou les gains sont les plus important. Atos, Cap Gemini, Unilog, Steria, ST Microélectronique... Sont les plus connus.

mehdoche
27/03/2007, 13h58
J'ai bossé quelques années chez CAP et j'ai assisté à l'implantation de centre de production de CAP au maroc pour des clients bancaires notamment. Mais pas de dév. Peut etre que ca a changé depuis.

sphinx
27/03/2007, 14h04
J'ai bossé quelques années chez CAP et j'ai assisté à l'implantation de centre de production de CAP au maroc pour des clients bancaires notamment. Mais pas de dév. Peut etre que ca a changé depuis.

Y a pas que Cap qui délocalise au Maroc par exemple ST Microélectronique développe au Maroc des logiciels pour la production de microprocesseur. Unilog, ou GFI devellopent des solutions au Maroc pour leurs clients marocains, français et étrangers. Certains client d'Atos demande même que la solution doit être developpé au Maroc

Zoubir8
27/03/2007, 14h12
oui mais à qui vont les bénéfs tirés de ces investissements?
si c'est pour repartir en Arabie Séoudite...

riati
27/03/2007, 14h16
J'ai un ami chef de projet dans Cap (T&M) qui viens de partir au maroc (decembre) pour justement mettre en place une équipe développement.

Cookies