PDA

Voir la version complète : Les enfants de la rue…


Zacmako
24/03/2007, 16h50
Les enfants de la rue…

Mes voisins de palier, ici, à la rue des petites perles
Où chaque jour, les joies et les larmes y déferlent
Nous ont habitués à jongler savamment avec la rime
Et nous laissent souvent entendre des vers sublimes.

On y rencontre à coup sûr, de bien agréables créatures,
Et on y palpe chez certains des sentiments vraiment purs.
Ce charmant lieu de culture doit être à tout prix, préservé
Que ses membres le protègent comme un livre de chevet !

On pourrait facilement s’y faire des amis véritables.
Pour les âmes sensibles, notre rue leur est bien profitable.
On y retrace des exaltantes et merveilleuses aventures
Certains y trouvent même des remèdes à leurs blessures.

Majestueuse Mordjane, tu sais si bien nous faire rêver.
Par ton verbe admirable qui est de nos jours, entravé.
De tous les épris de rimes, tu es sans doute, la princesse
Ils savourent tes poèmes qui les comblent d’allégresse.

Je vais ensuite à Larri, cet ami qui a toujours partagé,
Ses écrits, ses souvenirs, ses fables et aussi ses projets.
Qui suis-je, moi, pour disserter sur cet éminent virtuose,
Magicien des vers, des legendes en rimes et en prose.

Chapeau ! Je tire ma révérence devant tous ses écrits,
Et devant ses personnages lorsqu’il nous les décrit
Il transforme les mots, les insuffle, et en fait des délires,
De beaux poèmes harmonieux qu’il faut lire et relire.

Maysarah, ancre un poème aux passants à chaque réverbère,
Son ramage séduisant les convainc qu’ils ne sont plus solitaires.
Grâce à elle, s’habitue à venir alors, ce promeneur qui déambule,
Dans notre rue, en quête de mots qui réchauffent ou qui brûlent,

Tel un matador qui fait valser à loisir son taureau dans l’arène
Elle assemble ses peines pour en faire tout un chant de sirènes
Un à un elle rassemble savamment, tous ces jolis mots dispersés
Les dessine en rêves séduisants, mais conjugués souvent au passé.

Bien frappants sont les textes déposés par la diablesse, Lilly
Je m’abreuve de tous ses mots sans retenue, quand je la lis.
Est lui aussi, d’un style à part, ce que nous narre Stranger
Comme d’autres, Il a vécu je crois, des moments bien amers.

Que ceux que je n’ai pas pu citer me pardonnent ce faux bond
Chevalblanc, Votre présence protège notre rue de l’abandon
Tin, Chamâ, et les autres vous avez aussi réussi à faire renaître
Les mots ‘’amitié’’ et ‘’amour’’ qui ont tendance à disparaître.

M.A 24/03/2007

chevalblanc
24/03/2007, 16h57
Bonjour Zacmako,

Tes écrits nous ont bien manqué.

Très bel hommage à ce merveilleux temple de l'amitié qu'est FA.

Merci de m'avoir offert le privilège de figurer dans cette belle oeuvre. :4:

Merci à toi d'être là et de nous offrir à chaque fois l'immense plaisir et bonheur de te lire :4:

Amitiés sincères.

:27:

Chevalblanc

Absente
24/03/2007, 17h01
hello,
waw quelle hommage, ca fait plaisir de lire cela...
je te remercie de m'y avoir incluse c'est pas la premiere fois que tu me cites et ca me touche !
en tout cas joliment dit !
et je te rejoins pour ceux que tu as dit pour Morjane Lily Stranger LArry et les autres...
j'avais aussi écrit pour eux...

Zacmako
25/03/2007, 21h22
Chevalblanc, tu es devenue desormais "résidente" à la rue des perles
May, sans toi, la rue serait une simple...ruelle.

lily
26/03/2007, 14h25
et bien je suis très surprise en lisant tes mots que "tu me lisais" !
je pensais que je t'insuportais que mes textes ne t'interessais pas donc!!!!

merci pour cette attention je suis très agréablement surprise !


merci !


lily
la diablesse!

Thirga.ounevdhou
26/03/2007, 14h44
El lisant le titre, je pensais plutot a un poeme triste, un poeme sur les enfants vivants dans la rue. Mais en l'ouvrant, je decouvre tout autre chose, un bel hommage "aux perles marquantes de cette rue". Vriament tres tres beau.

Merci d'y avoir pensé et d'avoir ecrit.:4:

Zacmako
26/03/2007, 17h49
je pensais que je t'insuportais que mes textes ne t'interessais pas donc!!!!
Pourquoi dis-tu cela, Lilly ?
Pourquoi m’insupporterais-tu ?:redface:
Ce n’est pas parceque je ne répond pas tes topics que je ne te lis pas. Je ne rate pas un de tes textes sauf que je ne les commente pas, voilà tout. (et c'est le cas pour la plupart des topics, car il n'est pas dans ma nature reservée de faire du coup par coup).
Au contraire, ton style est si particulier qu’il apporte du ‘’sang nouveau’’ à la rue lorsque parfois, il lui manque un ‘’soupçon de sel’’.
D’accord, le diable n’est pas apprécié partout et par tous, :lol: mais notre diablesse à nous, avec sa personnalité propre à elle, nous l’estimons et à juste titre;)

morjane
26/03/2007, 19h00
Merci infiniment pour ce bel hommage à la rue et à tous ses auteurs qui ont un jour ouvert leurs coeurs , déposés leurs pleurs, puiser du bonheur à découvrir ces instants de vie.

Merci aussi pour ce talent et cette écriture qui ne peut que faire tellement de bien et cette générosité que l'on découvre dans chacun de tes poèmes.

Merci à vous tous pour votre talent et longue vie à la rue et à ses poètes.

Tizinissa
26/03/2007, 20h17
pour que les autres enfants de la rue qui n' ont pas la chance d' etre joyeux puissent aussi sourire au moins quelques insatant:

http://www.bayti.net/presentation.php

agour amechtouh
26/03/2007, 22h05
http://www.creapoemes.com/Applaudissement.gif

REMERCIEMENTS à mon amis zacmako amitiés

Laari1
27/03/2007, 12h23
A Zacmako

Dans l’univers des mots déambule l’esprit
De l’être tant humain, sur la verte prairie
Des perles et des roses plantées au jour le jour,
Qui égayent les cœurs, les font vibrer d’amour.

On y rencontre alors, des riches personnages,
Des amis véritables, peu importe leur âge,
Des récits passionnants, des contes, des images,
Des enfants de la rue à travers leurs messages.

Chacun peut traverser des moments de douleur,
Ressentir le besoin de parler de ses maux,
Seul avec son chagrin, il griffonne des mots,
Laisse voguer l’esprit, laisse parler son cœur.

Qui pourrait mieux comprendre ces murmures troublants
Autant que Zacmako, Lyli ou Chevalblanc ?
Qui pourrait mieux répondre aux appels angoissés
Qu’un enfant de la rue, fidèle et empressé ?

A travers ce message dédié au grand poète,
Cet ami au grand cœur dont le verbe frissonne,
Je voudrais saluer la famille complète
Des membres du forum, sans omettre personne.

Châma
27/03/2007, 18h58
Ooooh Zacmako!

Je suis plus que touchée de voir que tu m'as fait figurer au milieu de ceux ayant acquis leurs lettres de noblesse sur cette rue.

Merci...
Sincèrement et affectueusement...


:27: :27: :27:


Laari, j'ai trouvé cette répartie très parlante.
Merci à toi aussi...

Zacmako
30/03/2007, 16h02
Merci Mordjane, Afaroudj, Laari, Chamâ et tous les copains.
Je suis ému par tant d’amitié, de courtoisie et de sollicitude.
Merci à toi ami d'Oran, Merci pour ta dédicace et ta poignante amitié.
Continuez tous à venir sur cette rue que Laari a si bien décrite, à son tour.
Continuez à venir vous y confier, à y deverser vos larmes de douleur, mais aussi de joie. Continuez à nous faire partager votre bonheur mais aussi vos peines...
Je continuerai à vous rendre visite dans notre si chère rue à chaque fois que ma ...connexion me le permet.

Nicya
12/05/2007, 14h47
En feuilletant les pages de la poésie, je n'ai pas pu passer devant un si bel hommage sans m'arreter.
Bravo Zac !

nanouchka
14/05/2007, 13h20
en parlant des enfants de la rue
justement, je sens bien un manque, un vide certain de l'un d'entre eux :
LAARI 1
donc si tu venais par ici, il serait gentil et plaisant pour moi deja
et je suis sur pour bien d'autre aussi que tu viennes nous saluer et meme nous faire partager quelques lignes, si tu en a envie....

nanouchka :4:

Nicya
24/05/2007, 16h42
.................................................. ...................

sonja
08/06/2007, 23h15
C'est une ode à bien des plumes de cette rue des perles. Un trait d'union bien décrit, sur l'amitié. Cette poésie est reposante de noms et de temperaments.
Et tu as eu raison de les mettre sur ta page blanche, car tous savent manier la belle lettre dont ils ont la gentillesse de bien vouloir partager, en nous permettant de les lire...

Cookies