PDA

Voir la version complète : Cheikh égyptien: comment battre sa femme selon l’islam


Page : [1] 2

AZULKABYLE
18/09/2019, 19h16
Le cheikh égyptien Galal Al-Khatib explique comment battre sa femme.
Traduction par MEMRI :

«La désobéissance, c’est de quitter la maison sans la permission de son époux, de refuser de lui obéir au lit, de lui parler impoliment ou de faire le contraire de ce qu’il aime.»

Galal Al-Khatib : L’un des droits du mari est de corriger sa femme si elle se montre désobéissante. Que signifie le terme ‘désobéissance’ ? La désobéissance, c’est de quitter la maison sans la permission de son époux, de refuser de lui obéir au lit, de lui parler impoliment ou de faire le contraire de ce qu’il aime. Ce sont là différentes formes de désobéissance. La loi religieuse a établi plusieurs mesures visant à discipliner une épouse désobéissante. Ces mesures doivent être suivies dans l’ordre. On ne peut passer directement à la troisième mesure, sans avoir tout essayé avec la seconde, et on ne peut passer à la deuxième sans avoir tout essayé avec la première. L’ordre doit être respecté.

La première mesure visant à corriger une femme désobéissante consiste à lui faire des remontrances. Le mari doit lui parler gentiment, évoquer Dieu et lui rappeler que si elle souhaite aller au Paradis, elle doit lui obéir. Il doit lui dire qu’en contentant son mari, elle contente Dieu et que ses droits [à lui] passent avant ceux de ses parents [à elle].

(…)

Si les remontrances ne suffisent pas, la mesure suivante est l’éviction. Certains disent qu’il convient d’interdire [à l’épouse] son lit [au mari], tandis que d’autres disent qu’il doit éviter d’avoir des rapports sexuels avec elle, mais je ne suis pas d’accord avec ce dernier point de vue, parce que les relations sexuelles sont l’un des droits du mari. Comment pourrait-il la corriger en se privant lui-même de sexe ? Il suffit qu’il évite de lui sourire ou de lui parler gentiment, qu’il se montre froid à son égard, mais il a le droit d’avoir des rapports avec elle, même pendant l’éviction.

(…) les coups doivent être légers et il faut éviter le visage ou les endroits sensibles, car cela pourrait causer des fractures ou des cicatrices qui gâteraient sa beauté (…)

Bon. Il a essayé les remontrances, il a essayé l’éviction – rien n’y fait. Ses émotions [à elle] sont engourdies et elle se dit : bon débarras. Quelle est la mesure suivante ? «… battez-les». Les coups. Le prophète Mahomet a dit que les coups doivent être légers et qu’il faut éviter le visage ou les endroits sensibles, car cela pourrait causer des fractures ou des cicatrices qui gâteraient sa beauté, que ce soit sur le visage ou n’importe quelle autre partie du corps. Les coups qui provoquent effusions de sang, fractures, cicatrices, une marque noire sur la peau ou tout autre marque visible, sont proscrits.

Comment administrer les coups ? Cela peut être une tape légère sur l’épaule, ou un pincement pas si léger que ça, ou la pousser doucement. Il doit lui faire comprendre qu’il souhaite la corriger et qu’elle le mécontente. C’est comme de dire : ‘Aucune mesure qui ne marche avec les personnes sensibles ne marche avec toi. Une parole suffirait avec n’importe quelle femme aux mœurs élevées mais avec toi, les mots ne servent à rien.’ Puis il tente une nouvelle stratégie, sollicitant sa féminité et ses émotions, en lui faisant comprendre qu’il ne la désire pas et ne l’aime pas. Et si cela ne marche pas, il lui dit : ‘Avec toi j’ai atteint le niveau qui ne sied qu’aux personnes inhumaines – le niveau des coups.’

Les coups sont l’un des châtiments de la loi religieuse.

Les coups sont l’un des châtiments de la loi religieuse. A qui administre-t-on des coups ? Les vierges coupables d’adultère, hommes et femmes, sont battus pour être corrigés. Qui d’autre est battu ? Une personne coupable d’un outrage condamnée à recevoir des coups par le juge. Qui d’autre est battu ? Quelqu’un qui a commis un crime. En battant sa femme, un homme lui transmet [le message suivant] : ‘Tu as commis un péché grave qui mérite des coups.’

hmida
18/09/2019, 20h13
et comment tu fais lorsque elle pratique le cross fit et le kick boxing ? :confused: (:37:)

hakimcasa
18/09/2019, 20h17
A qui administre-t-on des coups ?

Aux ânes et aux mulets. oeilfermé


A condition de ne pas se faire prendre par les associations de protection des animaux qui peuvent porter plainte pour mauvais traitement et acte de cruauté.

hakimcasa
18/09/2019, 20h20
Le mari doit lui parler gentiment, évoquer Dieu et lui rappeler que si elle souhaite aller au Paradis, elle doit lui obéir.

:lol:

said2010
18/09/2019, 20h27
L’un des droits du mari est de corriger sa femme si elle se montre désobéissante.
Cher AZULKABYLE,
Malheureusement pour vous, tout le monde sait a présent que l'Islam permet a chacun, mari ou femme, de claquer la porte au nez du conjoint a la première occasion sans nécessairement perdre un temps énorme a se corriger l'un et l'autre, ni a chercher a se faire obéir ou aimer. Seulement dans le cas d'amour et de lien total et consensuel entre des époux pris par la complicité de rester ensemble, tout est fait pour maintenir intacts les liens familiaux. L'intervention du mari a laquelle vous faites allusion ne peut avoir lieu qu'en cas de "nouchouz" qui est un adultère imminent en voie d’exécution. La lâcheté ou la traîtrise a l'encontre de la femme serait plutôt de la laisser affaiblie sombrer dans ses passions pour ensuite chercher a la trouver en flagrant délit de dépassement et la traîner en justice ou l'exposer a la risée de tout le monde comme le font justement beaucoup d'occidentaux, l'accusant de tous les vices ou de la prostitution.

De toute façon les événements sont bien là devant nous quotidiennement, on assiste malheureusement a des scènes ou il est cas pour les personnes dites "ouvertes" de malmener gravement leurs femmes ou les amants de leurs femmes et de vivre par la suite dans un profond désespoir du au manque d'Amour. On appellera plus tard cela un crime passionnel pour cacher la vérité de cette horreur faute de ne pas avoir tout simplement une procédure islamique dans le règlement des litiges familiaux.

mage
18/09/2019, 21h17
Non, c'est faux !!]
Il faut passer directement aux 3ème cas.
Les temps ont changé.


Il suffit qu’il évite de lui sourire ou de lui parler gentiment, qu’il se montre froid à son égard, mais il a le droit d’avoir des rapports avec elle, même pendant l’éviction.

Essayez d'imaginer la scène:
En pleins ébats amoureux et le mari Mchennef fixant le plafond ou consultant son facebook..
Ah mon Dieu, il se passe des choses dans ce monde !!

veniziano
19/09/2019, 03h34
Cheikh égyptien: comment battre sa femme selon l’islamLa femme n'est pas une bête pour la frapper. Point.

Il est temps de revenir à son temps / espace car j'ai l'impression en lisant des trucs pareils qu'ils existent toujours des gens qui vivent en 7ème siècle mais leur corps sont présent en 21ème siècles.

delci
19/09/2019, 07h53
Aux ânes et aux mulets.

Même pas.

Chouan
19/09/2019, 08h45
La femme n'est pas une bête pour la frapper. Point.

Même une bête, je ne la frappe pas!
Mais ce cheikh s'il était devant moi, je lui mettrais bien un bourre-pif!

benam
19/09/2019, 10h11
Le seul fait de penser qu'on peut frapper sa femme, en se cachant derrière n'importe quelle loi, qu'elle soit religieuse ou pas, prouve que l'on a absolument besoin d'aller soigner son mental, passer à l'acte est un crime

Les coups sont l’un des châtiments de la loi religieuse.
Le comble de la barbarie et du sadisme:
Pour avoir publié une critique du système politique de son pays, le blogueur saoudien Raif Badaoui a été accusé d'apostasie, condamné à 10 ans de prison, à une forte amende et à recevoir 1000 coups de fouet. Ses tortionnaires se sont rendus compte que si on lui administrait plus de 50 coups sans discontinuer, il risquait de perdre la vie. Alors ils ont décidé de répartir le châtiment du fouet sur 20 séances hebdomadaires. A chaque séance, il reçoit donc 50 coups de fouet qui mettent son corps dans un tel état qu'il en devient presque à l'agonie. Il est alors soigné juste pour pouvoir supporter la séance suivante de flagellation.

Le plus grand danger pour l'Islam et la masse des musulmans est représenté par :
1. les chouyoukhs qui, comme ce Galal Al Khatib, prônent une vision archaïque et étriquée de la religion musulmane (ils sont malheureusement très nombreux et disposent d'énormes moyens de propagande),
2. ceux qui relaient les discours monstrueux de ces chouyoukhs calamiteux, que ce soit intentionnellement pour d'inavouables desseins ou par simple bêtise,
3. les pouvoirs politiques des pays dits musulmans, lesquels usent et abusent hypocritement de la religion pour légitimer la mise à sac des pays qu'ils se sont appropriés.

mage
19/09/2019, 11h37
Tout le "Fiqh" est dévié de l'essence du Coran.
Nos anciens exégètes ont fait en sorte que l'interprètation du Coran soit "calquée" (à quelques légères différences près) sur la mentalité arabe bédouine préislamique grâce à la parallèle du Coran qu'est la Sunna qui est devenue, avec le temps, un fourre-tout.

...et sans insultes et mots décalés, merci !!

said2010
19/09/2019, 12h38
La femme n'est pas une bête pour la frapper. Point.
Cher veniziano,
Comme vient de vous le préciser notre ami commun Chouan, une bête, n'est aucunement conçue pour être frappée. Mais comme d'habitude en voulant élever la femme vous êtes encore entrain de la dépersonnaliser, car dans un autre cadre, quoi de plus pertinent que de se tenir debout devant une femme ayant des caprices de demoiselle. Faut il attendre avec nonchalance la séparation du couple ou bien montrer un peu de sévérité pour le préserver. Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et désirent cela mieux que toute autre chose au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour. Les occidentaux comprennent cela mieux que quiconque mais manquent d’honnêteté intellectuelle pour reconnaître la grandeur de ce concept coranique en laissant la voie libre a leurs pensées discursives. L’amour, le bonheur, l’affection, la tranquillité et la bonté constituent la base sur laquelle est fondée la vie commune en général, elles sont même l’essence indispensable à la continuité de la liaison conjugale que l'on doit préserver. C'est donc bien dans ce cadre qu'il faut comprendre les versets coraniques contre, la haine, l’angoisse, et la violence connues en occident et qui conduisent tôt ou tard à l'anarchie et a la rupture de toute liaison familiale telle qu'on le voit a longueur de journée...

Il faut avoir reçu une révélation divine en ce sens pour ne pas tomber dans la philosophie qui a cassé l'occident en matière de femme. Quand a la femme et a de prétendues atteintes a sa valeur il ne peut y avoir en ce sens aucune approche islamique ou coranique ni de près ni de loin. Le Coran et le Prophète, paix et bénédiction sur lui, ont tout fait pour la placer a sa juste valeur

hakimcasa
19/09/2019, 13h01
Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et désirent cela mieux que toute autre chose au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour.


Qu'est ce qu'il ne faut pas lire comme con.neries !

Du machisme à l'état pur.


Je suis dégoûté quand je lis des stupidités de ce calibre. :puke:

mage
19/09/2019, 15h16
Ya Saïd Ya khouya, entre le fond de l'Atlantique...:
Les femmes qui se sentent vraiment aimées savent mieux se laisser avertir par leurs bien-aimés et désirent cela mieux que toute autre chose au monde parce que c'est justement cela la loi de l'Amour.

...le sommet du kilimanjaro...
et qu’il faut éviter le visage ou les endroits sensibles, car cela pourrait causer des fractures ou des cicatrices qui gâteraient sa
...il y'a une "petite énorme nuance"

benam
19/09/2019, 15h33
Nos anciens exégètes ont fait en sorte que l'interprètation du Coran soit "calquée" (à quelques légères différences près) sur la mentalité arabe bédouine préislamique grâce à la parallèle du Coran qu'est la Sunna qui est devenue, avec le temps, un fourre-tout.
Pour s'en persuader, il n'y a qu'à consulter les récits d'historiographes musulmans sur ce qui s'est passé à la Saqifa des Banou Saïda à Médine. Alors que le prophète, décédé, n'était pas encore enterré, c'est là que les Ansars et les Mohajiroune (en l'absence des Ahl al Bayt notamment Ali ibn Abi Talib et Al Abbas, l'oncle du prophète) se sont réunis et ont livré la première "controverse des hadiths", chaque partie revendiquant, hadiths (paroles et actes du prophète), à l'appui le droit que le successeur du prophète soit choisi en son sein, et on avait là les plus proches compagnons du prophète. On en déduit que par la suite, les mentalités et tendances des rouwate, fouqaha et oulama ainsi que les conditions sociopolitiques du moment, ont pesé lourd dans leur exégèse du Coran et le tri entre hadiths authentiques et ceux apocryphes et même leur formulation.

mario23
19/09/2019, 16h20
A qui administre-t-on des coups ?


Aux abrutis qui proferent de telle conneries, et a ceux qui les defendent

said2010
20/09/2019, 01h47
Je suis dégoûté quand je lis des stupidités de ce calibre.
Cher Hakimcasa,
Vous n’êtes pas une femme a ce que je sache et on comprend aisément votre reflex. Avant de vous prononcer sur ce point, il faut d'abord savoir faire la différence entre l'homme et la femme dans le respect mutuel. Mais j'en suis absolument sur que les femmes comprennent qu'une confrontation du mari avec sa femme en cas de caprice est d'une nécessité absolue. Sinon ce serait de sa part faire preuve d'un manque d'Amour impressionnant. Une femme qui n'est pas rappelé a l'ordre par son mari dans ce domaine saura donc très bien qu'aucun amour ne relis plus son cœur a celui de son époux. Elle doit pourtant ressentir a chaque moment sa valeur au point de créer un contentieux en cas d'infidélité de sa part. Vous comprenez j'en suis absolument sur jusqu'à quel point l'Islam fait tout pour maintenir la famille contrairement a l'occident plutôt burlesque dans ses formes de pensées. De toute façon il n'échappe a personne a moins de donner une interprétation contraire en avilissant le sens des mots que la femme en erreur désire être bousculée par l'homme qu'elle aime quand il est conscient de ce qu'il fait et qui n’est point en colère.

Contrairement a vous, on n'arrive même pas concevoir la portée jusqu'à quel point la femme va aimer son mari on le voyant debout devant elle et vouloir son cœur pour lui-même dans un cadre ou il y a bien sur complicité entre les époux de rester ensemble par les liens sentimentaux très ardents qui les relient. Sinon, bien sur, dans un autre cadre que chacun claque la porte au nez de l'autre et le problème est définitivement réglé. Tout cela n'est légiféré que pour ceux qui ont la complicité amoureuse de rester ensemble sinon un seul mot et tout est fini. Les portes en Islam sont grandes ouvertes pour ceux et celles qui désirent leur liberté.

veniziano
20/09/2019, 03h46
Cher veniziano,
Comme vient de vous le préciser notre ami commun Chouan, une bête, n'est aucunement conçue pour être frappée.




Ya salam quelle "rahma" ! Et malgré cela, votre Coran propose une solution pour régler les litiges familiaux en frappant la femme n'est ce pas !



Mais comme d'habitude en voulant élever la femme


L'élever ou? pour gagner sa place entre l'âne et le chien? ou encore en la maudissant toute la nuit par des milliards d'anges afin que cette amoindrie en "3a9l" et "dine" revienne à sa place et ne plus faire face à son maitre l'homme ?!

mario23
20/09/2019, 07h15
Elle doit pourtant ressentir a chaque moment sa valeur au point de créer un contentieux en cas d'infidélité de sa part.Et quant c'est l'inverse? c'est a dire infidelitè du mari, le coran conseille a la femme de prendre le baton?

la femme va aimer son mari on le voyant debout devant elle et vouloir son cœur pour lui-même dans un cadre ou il y a bien sur complicité entre les épouxLe ceur pour il ou elle meme dans ce cas je suppose, bien sur en amour on veut le coeur de son partenaire en exclusivitè, jalousie oblige, sa coince quant son mari a 3 autre femmes, quant une des femmes, comme par hazard la + agèe rale pour l'abcence du mari la nuit, on fait tresor des conseil du sceik egyptien qui explique comment lui mettre des baffes et le probleme et reglè :)

hakimcasa
20/09/2019, 09h57
Cher Hakimcasa,
Vous n’êtes pas une femme a ce que je sache et on comprend aisément votre reflex.


Toi aussi tu n'es pas une femme et tu ne sais absolument rien de ce que veulent, aiment et ressentent les femmes, alors cesse de parler au nom des femmes !!

En fait et d’après ce qui transparaît de ce que tu écris, tu ne connais ABSOLUMENT pas la femme.

Tu es comme nombreux "musulmans", un macho, pour qui la femme est une éternelle mineure, un réceptacle spermatique dont le seul droit est de subir et de fermer sa gueule.

Chouan
20/09/2019, 11h03
un réceptacle spermatique dont le seul droit est de subir et de fermer sa gueule.

Ca j'ai bien aimé, j'espère que Saïd appréciera!!!:lol:

said2010
20/09/2019, 13h53
Et quant c'est l'inverse? c'est a dire infidelitè du mari, le coran conseille a la femme de prendre le baton?
Cher mario,
Je ne saurais vous en supplier, arrêtez vos inepties. La femme est faite dans la relation homme-femme pour être désirée de cœur et non imposer son charme ou sa beauté par une intervention musclée comme vous vous l'imaginez et qui ne convient nullement a sa nature de femme. Quand a l'homme il n'y a de battre la femme comme d'habitude que dans votre esprit plutôt mesquin. Il y a d'abord l'exhortation de plusieurs mois avec des discussions sévères et claires contre l'adultère imminent. Ajouté a cela il y a le "boudage" de la relation sexuelle dans un même lit et non dans des lits différents et ensuite pour quelqu'un qui a la notion de la continuité il ne peut y avoir de correction comme vous essayez de nous la communiquer. Tout cela saute a l’œil même aux non-avertis. On n'aura jamais vu quelqu'un discuter pendant des mois et ensuite bouder des relations sexuelles dans un même lit pour se lever un jour dépassé et battre sa femme. C'est ne pas avoir le sens de la continuité que de penser ainsi.
L'élever ou? pour gagner sa place entre l'âne et le chien?
Cher veniziano,
Vous nous révélez au contraire votre vision très abaissante de la femme par le seul fait de la comparer avec ces animaux qui sont de toutes façons plus meilleurs que certains humains. Si je vous disais a titre d'exemple, que les ordures et l'or sont néfastes pour l'humain, vous n'allez surement pas les placer dans un même cadre. Les ordures sont sales et l'or occupe les passions. Dans le même ordre des choses, dans la prière, le chien et l’âne sont avilissant alors que la femme est de part sa valeur, une concurrente de la divinité pour le cœur de l'homme. Il vous faut vous relever de cet état d’âme qui occupe votre compréhension néfaste mais qui dévoile votre conception de la femme.
Toi aussi tu n'es pas une femme et tu ne sais absolument rien de ce que veulent, aiment et ressentent les femmes,
Cher Hakimcasa,
Dans ce cas je vous plains si vous ne détectez pas encore que par amour, se dresser dans la confrontation contre notre femme pour souder les liens quand on est d'accord de rester ensemble, est un acte de grande noblesse a l'égard de la femme. Je vous vois donc malheureusement partir froidement en laissant la femme derrière vous. Ce manque flagrant d'Amour de votre part incite mon corps a un frémissement duquel je ne serais peut être jamais prêt de m'en relever.

mario23
20/09/2019, 17h50
Vous n’êtes pas une femme a ce que je sache et on comprend aisément votre reflex.Sa veut dire quoi sa, ,Tu est une femme, ou tu sens + femme que les autres hommes? de comme tu parle des pseudo sentiments feminins et de comme tu parle d'elles avec convictions absolue je me pose des questions

said2010
20/09/2019, 21h43
Sa veut dire quoi sa, ,Tu est une femme, ou tu sens + femme que les autres hommes?
Cher mario,
Certaines choses vous paraissent incompréhensibles aujourd'hui c'est parce que vous avez parfaitement dénaturé la femme. Vous lui avez fait perdre toute sa féminité et son principe féminin. La femme est donc la plus grande perdante dans la vision occidentale des choses puisqu'elle perd jusqu'à son état d’âme. Cependant seuls les hommes vertueux et virils continuent a comprendre le vrai sens de la femme. Les femmes vous diront toujours sans exception qu'elles préfèrent les hommes sensibles, poètes, qui ont de la culture, qui sont gentils et bienveillants, mais dans le fond la réalité c'est tout l'inverse, parce que douceur est associée à féminité et fougue à virilité. Donc elles sont plutôt pour la recherche d'un homme, un vrai de vrai. La complémentarité entre un homme et une femme peut pleinement se développer et chacun y trouve son compte. Si la confrontation n'est pas de mise, l'amour est défaillant.

veniziano
21/09/2019, 21h17
Vous lui avez fait perdre toute sa féminité et son principe féminin.


Chez certain hommes qui ne respectent pas la femme, le mot féminité est malheureusement associé à la soumission et l'obéissance ! Je me demande pourquoi la femme devra t-elle t’obéir?! vous êtes qui?!

Phileas
21/09/2019, 21h22
Je me demande pourquoi la femme devra t-elle t’obéir?! vous êtes qui?!
en tout cas la femme n'a pas attendu l'homme pour la défendre
elle s'est libérée toute seule, elle a mené son combat et elle continu
le mérite revient donc à elle ... et elle seule oeilfermé

said2010
21/09/2019, 23h13
Chez certain hommes qui ne respectent pas la femme, le mot féminité est malheureusement associé à la soumission et l'obéissance ! Je me demande pourquoi la femme devra t-elle t’obéir?! vous êtes qui?!
Cher veniziano,
Il ne faut pas oublier que c'est justement l’islam qui a donné des droits à la femme alors qu’elle valait moins que du bétail, et que dans le même temps en occident on s’interrogeait pour savoir si les femmes avaient une âme. Et quant à ceux qui battent leurs épouses pour un oui ou pour un non, musulmans ou quels autres soit-il, leur porte des coups violents, il est tout simplement loin de la vérité et l’islam est loin d’eux, ils rendront compte de leur injustice. Nous voyons la propagande occidentale contre l'islam, surtout lorsqu'il s'agit du sujet de la femme, et pourtant, les femmes se convertissent en masse a l'islam, et dans la quasi totalité des cas (voir même la totalité), se sont des femmes intellectuelles. Le Coran et le prophète ont de tout temps mis en avant une condition valorisée de la femme. Historiquement, l’Islam a été la première culture à admettre par exemple la totale indépendance financière de la femme, à lui accorder des droits codifiés, que même certaines parties de l’Europe d'aujourd'hui leur refuse.

En matière de corriger les femmes l'islam ne parle de cela qu'une fois et c'est justement lorsque le passage a l'infidélité et l'adultère est imminent. Attention, vous risquez de choquer profondément nos amies chrétiennes et athées qui sont horrifiées par le fait de les laisser passer a l’adultère sans réaction vive de l'homme. Cela dénote vraiment un manque d'Amour étonnant et laisse la place a toutes les dépravations possibles.

veniziano
22/09/2019, 00h11
Cher veniziano,
Il ne faut pas oublier que c'est justement l’islam qui a donné des droits à la femme Pour cela je te donne, comme exemple, un Dou3a (un hadith) qui démontre à quelle point l'Islam "karrama" la femme :

. :إذا أفاد أحدكم امرأة، أو خادما أو دابة فليأخذ بناصيتها وليدع بالبركة وليقل: اللهم إني أسألك من خيرها وخير ما جبلت عليه، وأعوذ بك من شرها وشر ما جبلت عليه، وإن كان بعيرا فليأخذ بذروة سنامه. *حسنه الشيخ الألباني في صحيح وضعيف الجامع الصغير. .


Je traduis ce hadith avec simplicité : Si l'un de vous profite à une femme, à un serviteur ou à une bête, laissez-le prendre son arrière-garde et dire: «Allah, je te demande ce qu'il y a de mieux et ce que tu as fait de meilleur et je cherche un refuge contre le mal et le mal.


Conclusion : est ce que vous avez enfin constatez la place de la femme en Islam ou bien vous voulez encore d'autres exemples !

mario23
22/09/2019, 08h01
Les femmes vous diront toujours sans exception qu'elles préfèrent les hommes sensibles, poètes, qui ont de la culture, qui sont gentils et bienveillants, mais dans le fond la réalité c'est tout l'inverse, parce que douceur est associée à féminité et fougue à virilité. Donc elles sont plutôt pour la recherche d'un homme, un vrai de vrai.Toutes des menteuses ces femmes, elle disent une chose est veulent son contraire, ce qu'elle veulent toute c'est un macho qui les domine totalement et sache leur metttre une baffe au moment opportun :)
Quel raisonement basic et idiot mon bon said, un poete ou un homme de culture pour toi c'est forcement une loque, il ne peut etre fort ou viril, tu me decois

said2010
22/09/2019, 09h10
Conclusion : est ce que vous avez enfin constatez la place de la femme en Islam ou bien vous voulez encore d'autres exemples !
Cher veniziano,
Ce ne sera surement pas avec ce jeu enfantin avec un arrière gout de frustration simpliste que vous pourrez nuire a l'Islam. Comme d'habitude, vous ne faites que trahir votre pensée très abaissante pour les femmes car dans votre compréhension vous les placez automatiquement au même titre avec les bêtes. C'est très grave et vous devriez être opéré. Il vous faut vous libérer de cet instinct occidental qui vous anime et qui place la femme comme simple objet. Sinon, pour tout musulman, quand on parle de femme, le cadre est automatiquement placé au plus haut, et ce quelques soient les choses matérielles qui suivent. Vous pouvez constatez donc en vous-mêmes que l’émancipation et la libération de la femme en occident est une belle expression qui dissimule beaucoup de réalités amères. La femme est réduite à une marchandise bon marché, manipulée par la publicité et écrasée par le rouleau compresseur de la production et de la consommation. Il suffit de mettre une femme séduisante à côté du produit pour insister la clientèle à acheter. C'est seulement cela qui explique votre compréhension abaissante de ce hadith.

Cookies