PDA

Voir la version complète : l'avortement en Islam


achour
27/03/2007, 22h15
A partir de combien de mois ou jour il serait trop tard pour une femme d'avorter?

J'ai cru comprendre que la limite c'etait un mois (l'âme est insufflée au bout d'un mois).

zwina
27/03/2007, 22h18
il n'y a pas de limite c'est purement et simplement interdit sauf si la grossesse présente un danger pour l'enfant ou la mère.

achour
27/03/2007, 22h20
salut zwina


Tu penses que même avant que l'âme lui soit insufflée, il est interdit d'interrempre la grossesse?

zwina
27/03/2007, 22h24
Voici un article qui en parle :

L'avortement après l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh"):

Dans un certain nombre de Hadiths authentiques où sont détaillés les différentes étapes du développement embryonnaire, le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) affirme que l'âme est insufflée ("nafkh our roûh") dans le fœtus au terme du quatrième mois de grossesse (120 jours). 1
C'est justement en raison de ce genre de Hadiths que les savants musulmans considèrent unanimement que, passé la limite de quatre mois (120 jours), l'avortement est strictement interdit. Avorter dans un tel cas de figure est considéré comme étant un acte d'infanticide et est assimilé à un crime en Islam. Allâmah Ibné Taymiyyah r.a. écrit dans une de ses Fatâwa que cet acte relève du "wa'd" (enterrement d'un enfant vivant), à propos duquel Allah dit sur un ton d'avertissement dans le Qour'aane:

"Et lorsqu'on demandera à la fillette enterrée vivante , pour quel péché elle a été tuée".

(Sourate 81 - Versets 8/9)

(Réf: Madjmou'oul Fatâwa - Volume 4 / Page 217)

Cependant, si le fait de conserver ce fœtus met la vie de la mère en danger, et qu'il ne soit pas possible de la sauver sans le retirer, dans ce cas, certains oulémas affirment que l'avortement est toléré, même si la vie a déjà été insufflée, en vertu de la règle en Islam, qui veut que, lorsqu'on est obligé de choisir entre deux maux, on doit opter pour le moindre des deux. Dans ce cas précis, il est évident que la mort de la mère est une perte beaucoup plus grande que celle du fœtus. Qui de plus est, la vie de la mère est une réalité, alors que la naissance du futur enfant n'est encore, à ce stade, qu'espérée... (Réf: "Fatâwa Mou'âsirah" - Volume 2 / Page 547; il est à noter que certains savants ont interdit l'avortement même dans ce cas... C'est ce qui est mentionné dans les références hanafites suivantes: "Al Bahr oul Râïq" - Volume 8 / Page 233 et "Fatâwa Qâdhi Khân" - Volume 4 / Page 385.)


L'avortement avant l'insufflation de l'âme ("Nafkh our roûh"):

Ecole hanafite: Si l'âme n'a pas encore été insufflée et le futur enfant se trouve encore à l'état embryonnaire, selon l'école hanafite, la femme peut avorter dans un cas de grande nécessité (réelle et reconnue) et pour une raison valable. Si une femme avorte sans raison valable alors que les membres et les organes de foetus avaient déjà commencé à se former, elle aura le péché d'avoir commis un crime, comme le mentionne explicitement Ibné Âbidine Châmi r.a. dans son ouvrage de référence de l'école hanafite, "Raddoul Mouhtâr" (Volume 5 - Page 519). Et même si les membres et organes du fœtus n'ont pas encore commencé à se former, il n'est pas permis de procéder à un avortement sans raison valable. Cependant, si une femme le fait quand même, elle n'aura pas autant de péchés que si elle avorte après que les membres aient commencé à se former. 2

Les raisons valables pour un avortement peuvent être de deux types:


Les facteurs qui sont en rapport avec le fœtus. Exemples: une malformation décelée du fœtus; la présence chez lui d'une déficience importante; le fort risque qu'il soit atteint par une maladie génétique grave héritée des parents. Néanmoins, dans ce genre de cas, la décision éventuelle d'une interruption de grossesse devra être basée sur un diagnostic médical fiable et digne de confiance, et non pas sur de simples suppositions... 3

Les facteurs qui sont en rapport avec la mère. Exemples: la présence du fœtus met en danger la vie ou la santé mentale de la future mère; la femme étant handicapée physiquement ou mentalement, elle ne pourra pas élever correctement un éventuel enfant, et il n'y a personne non plus de sa famille pour le faire à sa place; la femme est tombée enceinte à la suite d'un viol et elle ne désire pas garder cet enfant. (Réf: "Al Halâl wal Harâm" de Cheikh Khâlid Sayfoullâh - Pages 309 / 310)


Ecole hambalite: Selon le rapport de Cheikh Wahbah Az Zouheïli, l'avis de l'école hambalite sur cette question est similaire à celle de l'école hanafite. (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)


Ecole châféïte: Il y a principalement trois avis qui sont rapportés de l'école châféite concernant l'interruption de la grossesse avant l'insufflation de l'âme:

- Une opinion est assez proche de celle des hanafites. (C'est là l'avis qui a la préférence du juriste châféite, Al Ramali r.a.).

- L'autre avis est qu'il est permis mais déconseillé ("Makrouh") d'avorter avant 40 jours de grossesse. (Si cela devait se faire, l'accord des deux époux serait nécessaire.) Après 40 jours, l'avortement est strictement interdit. (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2648)

- L'avortement est interdit depuis le moment où a lieu la fécondation. Cette troisième opinion est celle qui a été retenue par l'Imâm Abou Hâmid Al Ghazâli r.a." (Voir "Ihyâou ouloûmi dîne", Volume 2 - Page 47).


Ecole mâlékite: L'avis le plus fiable au sein de l'école mâlékite est que l'avortement est interdit depuis le début même de la grossesse. (Réf: "Al-Qawaaneen al-Fiqhiyyah" de Ibn Djizzi - Page 141 - "Al Fiqh oul Islâmiy")


Il est à noter que, sur cette question, bon nombre de savants contemporains ont adopté une position qui, finalement, va dans le sens de celle qui a été définie par les experts de l'école hanafite...

Cheikh Wahbah Az Zouheïli écrit ainsi:

"Et je donne préférence (à l'avis stipulant) l'interdiction de l'avortement depuis le début de la grossesse, sauf en en cas de nécessité ou dans le cadre d'une raison valable (...)" (Réf: "Al Fiqh oul Islâmiy" - Page 2647)


Cheikh Qaradâwi affirme pour sa part:

"La règle de base en ce qui concerne l'avortement est l'interdiction. Cette interdiction prend de l'ampleur en fonction de l'état d'avancement et de développement du foetus. Ainsi, durant les quarante premiers jours de grossesse, l'interdiction est la plus légère. C'est pourquoi, l'avortement sera autorisé dans ce cas pour des raisons valables. Après la période de quarante jours, l'interdiction devient plus forte; l'avortement ne sera alors toléré que pour des motifs plus graves (par rapport à l'étape précédente), motifs qui seront déterminés par des personnes versées dans le "Fiqh". Et l'interdiction continuera ainsi à prendre de l'ampleur (...)" (Fatâwa Mou'âsirah - Volume 2 / Page 547)

achour
27/03/2007, 22h36
Merci Zwina pour ta réponse.

Et ces raisons peuvent-elles être du genre enfant non désiré?

Absente
27/03/2007, 22h36
juste pour dire que l ame est insuflé au bout de trois mois et pas un mois !

achour
27/03/2007, 22h38
ok merci pour l'info. je ne le savais pas ça. Merci maysarah.
Elle est cultivée maysarah... eh ben!!! loool!

damLaguL
27/03/2007, 22h40
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=40683&highlight=avortement+islam
sujet deja traiter achour

a mon a vis l avortement est permis en islam
surtout dans les cas comme viol inceste danger pour l enfant ou pour la mere
et aussi pour grossesse non desiré

achour
27/03/2007, 22h42
j'ai envie de le retraiter Damlagul

damLaguL
27/03/2007, 22h45
j ai rien dit achour retraite le alors mais je l est rappeller parce que il etait recent mon post
sinon j ai repondu a la question de ton topic je pense que c est 3 ou 4 semaines que on doit, pas depasser en islam

Châma
28/03/2007, 03h53
Zwina, j'ai lu attentivement le contenu de ton post.

Lorsqu'on y parle de risques pour la mère et l'enfant, je n'y vois pas préciser si un tord moral non négligeable peut être considéré comme tel...
J'imagine que l'on pourrait le considérer comme l'une de ses "raisons valables" invoquées plus haut.

Aurais-tu un élément de réponse?

livia
28/03/2007, 16h32
que voulez-vous dire par grossesse non désirée, je comprends cela en tant qu'inceste ou viol mais il me semble que ce sont 2 choses différentes dans ce débat.

D'ailleurs, quel est la position de l'islam par rapport à la pillule et y a t-il encore beaucoup de femmes qui sont encore vierges lorsqu'elles se marrient en Algérie?(et comment expliquer que beaucoup d'hommes se disent plus vierges et que la majorité des femmes se dit vierge), enfin c'est juste une parenthèse dans la discussion..

Sinon d'un point de vue médical, c'est 3 mois. A pres, ya un probleme de conscience, ou a partir du moment ou on voit qquechose ds notre ventre on se dit que c'est vivant et que forcement ca a une ame, mais il parait qu'il n'y a rien de tout que le foetus est comme un larve pendant un peu plus de 3 mois, d'où la limite de 3 mois en clinique.

syren
28/03/2007, 22h11
pensez vous que ce soit hram si on a été obligé d'avorter par peur que son compagnon ne s'en prenne aux enfants déjà nés pour mettre la pression à sa compagne. J'ai été dans ce cas debut mars et j'ai avorte par peur que mon ami me frappe ou s'en prenne à mes autres enfants qui sont encore très petits (3 ans, 1 an et demi et 5 mois et demis).

j'arrete pad d'y penser, je n'en dort plus la nuit et surtout je n'arrive pas a accepter ce que j'ai fait, meme pour les raison que j'ai invoque plus haut.

quelqu'un pourrait-il me renseigner? je sais que c'est trop tard pour poser la question mais j'ai vraiment envir de savoir.

Châma
28/03/2007, 22h31
Livia...

Je ne comprend pas très bien la raison pour laquelle tu interviens avec ce que tu nomme parenthèse, et que je qualifierai carrément de pièce jointe, concernant la virginité...:confused:


Pour répondre personnelement à ta question, j'entend par grosesse non désirée...une grossesse que personne ne désirait!




Bonjour à toi Syren...

Tu as à mes yeux fort bien décrit le type de situation où l'on ne peut que se poser la question du tord moral encouru pour l'enfant en devenir.

J'imagine qu'avec toutes les réponses du monde, tu continuera à t'en vouloir.
Je ne peux ni te juger, ni t'aider à te déculpabiliser...
Je te dirai simplement que je pense que tu as fait le bon choix...

Courage Syren...
Tes trois enfants sont là...

:27:

Miss_Tlemcen
28/03/2007, 23h06
Salam alaykoum

En Islam, l'avortement du foetus est un crime. Plus le foetus est âgé, plus le crime est grand. Selon la tradition musulmane (Sounna), le foetus acquiert son âme durant les premièrs mois de la grossesse. Après l'acquisition de son âme, le foetus est considéré comme un être humain à part entière. L'avortement du foetus devient alors un crime contre un autre être humain. Par exemple, lorsque quelqu'un causa l'avortement d'une femme par accident, le prophète Muhammad (paix soit sur lui) ordonna que la victime soit compensée (prix du sang) pour sa perte. Même si le foetus est avorté pendant les premiers instants de la grossesse, cela demeure un crime qui ne doit pas être pris à la légère.
L'avortement ne doit en aucun cas être considéré comme un moyen de contraception. Il existe plusieurs moyens pour un couple d'éviter la grossesse.

Une grossesse non-désirée est une situation pénible pour une femme ou un couple, mais l'avortement n'est pas licite en Islam. Le seul cas où l'avortement devient acceptable est si la vie de la mère est en danger. Certains considèreront aussi les cas de viols et d'incestes comme faisant partie des exceptions.

L'avortement est un sujet délicat, Dieu est clair et nous dit de respecter la vie qu'Il a créée. Le respect de la vie est la source de toutes les autres valeurs : générosité, entraide, justice, compassion etc.

Wa Allahou 3allem!!

btp50
28/03/2007, 23h13
ce n'est que mon avis personnel.
.
Je ne pense pas que le foeutus à une ame. je pense que la personne acquière une ame dès qu'il trafique avec, dès qu'il prends conscience de son lui.
walah ouaalam.
.
"walaw saalnaka 3ani rrouh, koul rrouh min amrri rrabi"
"si on te demande qu'est l'ame, dit qu'elle est permission de mon seigneur.

chevalblanc
28/03/2007, 23h27
Bonsoir Syren,


pensez vous que ce soit hram si on a été obligé d'avorter par peur que son compagnon ne s'en prenne aux enfants déjà nés pour mettre la pression à sa compagne. J'ai été dans ce cas debut mars et j'ai avorte par peur que mon ami me frappe ou s'en prenne à mes autres enfants qui sont encore très petits (3 ans, 1 an et demi et 5 mois et demis).
j'arrete pad d'y penser, je n'en dort plus la nuit et surtout je n'arrive pas a accepter ce que j'ai fait, meme pour les raison que j'ai invoque plus haut.
quelqu'un pourrait-il me renseigner? je sais que c'est trop tard pour poser la question mais j'ai vraiment envir de savoir.

Je ne peux pas répondre à ta question ni te renseigner, par contre je pense que tu as pris une décision difficile mais après reflexion tu as fais ce qui te semblait bon pour toi et tes enfants, c'est le plus important, personne ne peut se mettre à ta place ni te juger, on ne prend pas ce genre de décision de gaité de coeur.
Alors il faut tourner la page et éviter de te torturer pour quelque chose qui est douloureux certes, mais qui est passé, et tu as l'as fait parceque tu avais tes raisons.

Bon courage et je te souhaite beaucoup de bonheur pour toi et ta petite famille :4:

Châma
28/03/2007, 23h31
Merci Miss Tlemcen

Avant trois mois de grossesse on ne parle justement pas de foetus, mais d'embryon.
Selon tes explications, cela signifierai donc que la grossesse peut effectivement être interrompue dans l'éthique religieuse jusqu'à ce moment là.
Avant que l'embryon ne devienne un foetus...

Je pense que toutes les réponses lues ici vont finalement dans le même sens.


Maroc, (Bonjour avant tout...;) )

Je ne sais si tu as établi cette opinion en te basant sur un point de vue scientifique ou religieux...
Mais il me semble que dans les deux cas, on peut estimer que le foetus (et non pas l'embryon) possède une âme.

D'un pur point de vue physiologique, il a été établi que le foetus sent, entend et voit dès le 5ème ou 6 ème mois de grossesse.
(Je n'ai pas de référence à proximité sans quoi je t'aurai donné un chiffre exact.)
Quand à l'aspect psychologique, on sait également depuis Leboyer, que le foetus connait la peur, l'angoisse et vit la naissance comme un traumatisme.

Pour ma part, je conçois que le foetus possède une âme.

Non sans prendre en considération l'insulfation de l'âme au foetus lors du troisième mois de grossesse selon les écrits saints...

Ce qui, soit dit en passant, coïncide parfaitement avec les limites fixées par la médecine.

Heureux hazard....;)

btp50
28/03/2007, 23h59
non je ne me base pas sur la medecine.
Ce n'est que deductions personel. Deductions issuent de la religien bien sur.
Mais je n'aime pas polemiquer sur ce qui concerne l'ame a cause du verset citer.
.
Je te remerci de l'enseignement et du renseignement, c'est utile de le savoir.

amarimaa
29/03/2007, 09h29
livia et ses "parenthèses", c'est trollesque

dam et achour sur qui traite le post...

PAIX MES FRERES

bon je rigole hein, c'est bien clair?

Pour ce qui est du débat, plein de réponses ont été donné dans le topic de dam, mais aussi encore avant car dam n'a pas été la première à le traiter, et bien encore avant....

LA certitude: d'après un hadith de Boukhari, l'âme est insufflée au bout de 120 jours (on comptait par cycle de 40 le développement de l'embryon)...

A toi Syren: je compatis. Ce n'est jamais une décision facile.

zwina
29/03/2007, 12h53
L'avortement est interdit sauf dans les cas où la vie de l'enfant ou de la mère sont en danger ainsi qu'en cas de viols ou incestes. Tu ne l'as pas fait pour des raisons puériles mais bel et bien parce que tu craignais pour toi et tes enfants donc il y avait un danger. Ne te rend pas malade pour cela car Allah sait parfaitement ce qu'il y a en toi et les raisons profondes qui t'ont poussé à agir ainsi et surtout n'oublie pas qu'Allah est misericordieux. Je te souhaite bon courage et surtout j'espère que ta situation va s'améliorer.

« Certes, Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne des associés. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. »
Sourate ‘Les femmes’ verset 116

damLaguL
29/03/2007, 19h21
zwina tu as raison oui la vie de la mere enfant viol et inceste mais parfois il y a vrament des grossesses non desiré
tu sais je connais pas mal de femmes qui sont tomber enceinte alors que elles utilisais la contraception
je ne suis pas contre l avortement

mkh
29/03/2007, 22h21
http://www.maison-**********/index.php?option=com_content&task=view&id=131&Itemid=2

zwina
29/03/2007, 23h21
Sais tu qu'une amniocentèse peut provoquer un avortement ???? Que se passe-t-il dans ce cas ??? il ne faut pas faire d'amniocentèse et mettre peut être la femme en danger ou le faire malgré tout, puisque les médecins le conseillent, et donc faire prendre un risque au foetus ou à l'embryon ???

Pour ceux qui ne le sauraient pas une amnocientèse consiste à prélever à l'aide d'une aiguille (impressionnante) du liquide amniotique dans la poche où est l'embryon. Le liquide amniotique est un liquide clair dans lequel baigne le fœtus à l'intérieur de l'utérus de la femme enceinte. Ce liquide possède de nombreuses propriétés pour l'enfant : contre les écarts de température, les infections ou les chocs extérieurs. Il est constitué d'eau transparente, il contient également des cellules du fœtus (amniocytes). Ce liquide, dont le volume augmente progressivement au cours de la grossesse, est fabriqué par les membranes qui entourent le fœtus mais contient également de l'urine du fœtus et du liquide provenant de ses poumons.
Constamment renouvelé, le liquide amniotique est avalé par le fœtus puis éliminé par l'intermédiaire de ses urines.
C'est grâce à l'échographie que l'on peut déterminer si une amniocentèse est nécessaire ou pas. L'échographie détermine avec précision la quantité du liquide amniotique chez la femme enceinte. Celle-ci, en fin de grossesse est de 1 litre et demi. Elle peut apparaître en excès (on parle à ce moment d'hydramnios) ou en insuffisance (oligoamnios).
L'oligoamnios traduit généralement une malformation du fœtus, l'hydramnios se rencontre surtout chez les femmes enceintes diabétiques ou porteuses d'enfants diabétiques ou atteintes de malformations digestives...........

RyMantys
30/03/2007, 17h29
Je ne comprends pas ces histoires de mois et de semaines. A partir de l'instant où il est conçu, un foetus ou un embryon est un humain potentiel. Qu'il est une âme ou pas, il en aura surement une sauf si Dieu (awj) ou un humain en décident autrement. Même s'il n'a pas encore d'âme, c'est une vie. Et oter une vie sans raison valable est grave, même celle d'un animal ou d'une plante. Alors la vie d'un humain, à plus forte raison celle de son enfant...
Dans ce cas, il me parait important de définir ce que veut dire "raison valable"
La santé de la mère est une raison valable. Si la grossesse représente un danger, c'est une raison valable. Ca inclut le cas où la jeune fille non mariée craint pour sa vie si on découvre la grossesse (on fait tous des conneries).

Par contre, invoquer une "grossesse non désirée", à mon humble avis, c'est pas un argument valide. Certaines conneries, on doit quand même les assumer. Par exemple, un couple peut se marier s'ils ont eu un enfant hors mariage. C'est peut être pas ce qu'ils voulaient, mais fallait y réfléchir avant. Ou alors un couple marié qui ne veut pas d'enfants ou pas plus que ce qu'ils ont déjà. Là aussi, fallait y réflchir avant. On n'empêche pas une vie de se développer pour des raisons de confort, mais uniquement pour des raisons de vie ou de mort.

Evidemment, chacun est libre de faire ce qu'il veut, mais si on croit en Dieu, ou même si on a seulement des principes humanitaires, on ne peut pas tuer un potentiel humain pour des raisons futiles.

Cookies