PDA

Voir la version complète : Que faire quand votre mari vous trompe?


algerien1625
08/10/2019, 12h06
Vous aviez des doutes… et les soupçons se sont transformés en, hélas, une triste réalité : vous avez découvert l’infidélité de votre mari. Alors que faire quand son mari vous trompe ? Quand on a l’impression que tout s’écroule ?

L’infidélité de mon mari : la terrible réalité
découvrir l'infidélité de son mariVous aviez des soupçons : des absences répétitives, un comportement changé, des justifications peu convaincantes ou encore des SMS suspicieux… Parfois, même sous l’évidence de preuves tangibles, on n’arrive pas à accepter les faits. On préfère rester dans le déni ou dans la suspicion au lieu d’affronter la réalité… pourtant se « faire des films » à propos de son mari infidèle est juste impossible à vivre. Comme une impression que cette abjecte possibilité et tout ce que cela entraîne, envahit tout l’esprit et ne laisse plus de place à qui on est.

Puis un jour, on sait. On a vu, on a surpris ou on a entendu. Sous l’évidence de la tromperie, tout s’écroule. Et puis après ?
Après une période de digestion, plus ou moins longue, il faudra prendre des décisions. Pour avancer, pour se reconstruire.

Voici les 8 conseils qui vous permettront d’analyser puis d’accepter la situation, étapes indispensables pour se relever et aller de l’avant, plus forte !

voyance infidélité

Infidélité de son mari : décider si la relation mérite d’être sauvée
Après une période plus ou moins longue de digestion, il faut prendre une décision importante : est-ce que mon mariage peut être préservé ?
C’est une décision que vous devez prendre d’abord toute seule et en toute honnêteté. Il n’y a que vous qui puissiez savoir si vous avez envie de vous battre pour sauver votre couple.
Il est certain que le contexte de la tromperie est à prendre en considération. Si votre conjoint n’en est pas à sa première infidélité, s’il a des comportements qui ne sont plus en adéquation avec votre conception du couple, est-ce que cette relation est toujours viable ?

L’amour ce n’est pas dépendre affectivement d’une personne. L’amour est libre, tel que les vœux que vous aviez échangé lors de votre mariage. Dans le fond, votre bonheur ne devrait pas résulter que de votre relation à votre mari. La plupart des déséquilibres conjugaux sont de ce fait.

Si votre mari est plutôt du genre à avoir la tête sur les épaules et que vous savez que cette tromperie est la première, il sera intéressant de ne pas se murer et de rejeter votre couple en bloc.

Une tromperie – aussi douloureuse soit-elle, peut arriver. La bonne nouvelle est que quand elle est vraiment une erreur, elle peut survivre.

Vous devriez alors peut-être essayer de passer à notre deuxième conseil : celui de crever l’abcès et d’échanger sur le sujet.

Ayez une discussion, franche et sincère
Si vous décidez de prendre votre courage à deux mains et d’affronter la douleur de infidelite de son maril’infidélité de votre mari, il faudra passer par l’étape incontournable de la discussion. Il sera alors important pour vous, et pour lui, qu’il vous explique ce qu’il s’est passé et pourquoi. Et ce qu’il a ressenti après que ce soit arrivé. Cette étape est affreusement douloureuse mais il sera important de l’écouter et de l’accueillir comme tel. Essayez autant que possible d’être dans la discussion et non dans la confrontation. C’est un exercice difficile mais ici l’ego doit être mis de côté pour capter l’essentiel : la vérité des actions et des sentiments.

De même, vous devez vous aussi pouvoir vous exprimer sur le sujet. Votre mari doit entendre ce que vous avez à dire et notamment comment la situation vous a blessée. Exprimez ce que vous avez sur le cœur avec un discours actif et personnel, c’est à dire en exprimant vos émotions. Comme par ex « Je suis blessée d’avoir… » au lieu de « Tu m’as trahis… ». Votre conjoint doit être prêt aussi à vous donner du temps et de l’espace à vos émotions.

Prendre de la distance, pour peut-être mieux se retrouver
Après avoir chacun à votre tour exprimé vos émotions, il pourra être intéressant de faire une pause. En effet, affronter l’homme qui vous a trahi quotidiennement peut-être insurmontable tellement les émotions sont à fleur de peau. Cette pause sera plus ou moins longue selon vos besoins.
Ce sera aussi l’occasion de prendre du recul et d’apaiser votre mental. Il sera alors beaucoup plus aisé pour vous de faire des choix.

Aller voir un thérapeute pour couple
Souvent les échanges peuvent être difficiles à cause des ressentiments et ces derniers ne mènent à rien à part alimenter de la rancune et de la souffrance, voire des mots qui dépassent souvent l’entendement.

Pour éviter cela, nous vous conseillons de faire appel à un thérapeute pour couple. Se retrouver sur un terrain neutre avec un professionnel pour vous guider permet une communication beaucoup plus efficace. De plus, avec une personne tierce dans la pièce, les couples confrontés à l’infidélité (ou à tout autre problème relationnel) ont souvent plus de succès à communiquer sainement et équitablement sur les événements passés. Le thérapeute vous accompagne aussi dans la réflexion et la mise en mots pour que chacun des parties se libèrent du poids.

Mettre en lumière les réelles causes de la tromperie
adultere de mon mariGrâce aux séances avec le thérapeute ainsi qu’à la prise de recul de la situation, vous allez entrer dans la profondeur des raisons du passage à l’acte. Une étape indispensable pour pouvoir faire le « deuil ». Et la plupart du temps les raisons sont loin de celles qu’on s’imagine…
Peut-être qu’il était en colère contre vous à propos de quelques chose dont vous ne soupçonnez même pas. Peut-être que son agissement n’a rien à voir avec vous aussi… un mal-être, une souffrance peut pousser à agir.

Non seulement vous avez besoin de comprendre pourquoi l’infidélité est arrivée, mais également ce qui l’a conduit et comment vous y avez tous les deux contribué. Une fois que vous arrivez au cœur de la raison, vous pourrez commencer à travailler et faire ce qu’il faut pour l’éviter à l’avenir.

Lâcher-prise et pardonner
Il n’y aura pas de demi-mesure et vous le savez bien.
Redémarrer une relation renouvelée, plus épanouissante et intègre est tout à fait possible. Cependant vous pouvez gérer la vulnérabilité avec votre conjoint ou vous ne le pouvez pas. Si vous ne le pouvez pas, vous devrez mettre un terme à votre relation. Et si vous le pouvez, vous devrez laisser votre mari regagner votre confiance car le pardon est un choix.

Tout ne se fera pas du jour au lendemain. Mais quand vous aurez ressoudé votre couple, vous repartirez avec une bien meilleure compréhension l’un de l’autre et une connexion significativement plus profonde. Tout cela contribuera à renforcer votre amour.

Si vous n’arrivez pas à pardonner, il est temps d’arrêter la relation
Malgré l’envie de passer outre et le temps passé à vous donner les moyens d’essayer à pardonner, le constat est clair : la douleur est toujours là et la confiance n’y est plus.
A quoi bon regarder votre mari comme coupable le reste de votre vie ? A quoi bon vivre dans la colère et vivre à côté de la personne qui vous cause autant de douleur ?
Cette relation vouée à l’échec ne vaut plus la peine d’autant de chagrin. Il est temps de mettre fin à votre relation, maintenant.

Se reconstruire, y croire à nouveau
comment aller mieux apres une infidélitéIl faut laisser le temps au temps. Mettre fin à son mariage, quitter son mari (même s’il s’agit d’un commun accord) et un processus long et douloureux. Vous devez réapprendre à vivre seule, avec de nouveaux repères. Si le chemin de la reconstruction est fastidieux, il est aussi salutaire car c’est l’occasion de remettre certaines choses à plat dans sa vie.

Les raisons qui ont poussées votre conjoint à vous tromper ont été mises en lumière avec le thérapeute ou grâce à votre prise de recul. Ce sera l’occasion d’accueillir et d’accepter l’idée que vous aviez joué un rôle plus ou moins conscient dans cette histoire. Conscientiser votre positionnement vous permettra d’appréhender votre prochaine relation sentimentale d’une autre manière, plus sereine sans doute. Quoiqu’il en soi, vous en ressortirez plus forte car vous aurez évolué et appris sur vous-même.

SPIRITEO

FrozenRose
08/10/2019, 12h31
Je propose de le transformer en Cachir et donner tous les jours un bout aux chats errants d' Istanbul.
Wesh qolt?:D

algerien1625
08/10/2019, 12h40
le cachir ghali 3lih:mrgreen:
vaut mieux l'aider en lui apportant chaque jour une femme
sinon appliquer la chari3a
Les châtiments de l’adultère

Les châtiments de l’adultère ici-bas, par la communauté musulmane, sont de deux sortes : lapidation ou flagellation, selon qu’on est marié ou non.

La lapidation est le châtiment de l’adultère commis par la femme mariée ou l’homme marié, pris dans le joug du mariage (muhassan). Pour que le châtiment soit prononcé, il faut que celui qui « chevauche » soit sain d’esprit, adulte et libre. S’il est un esclave, la lapidation ne lui sera pas appliquée. Une autre condition est nécessaire : que la fornication soit intervenue dans le cadre d’un mariage légal religieux islamique.

On raconte à ce sujet un hadith (5) transmis par Abou Hurayra : Un homme s’est présenté à l’envoyé d’Allah qui était à la mosquée. Il l’a interpellé en lui disant « J’ai commis un adultère ». L’envoyé d’Allah n’a pas répondu. L’homme a réitéré quatre fois son aveu d’adultère. A la suite de ce quatrième aveu, l’envoyé d’Allah a dit à l’homme : « Es-tu fou ? ». L’homme a répondu : « Non ». « Es-tu marié ? » L’homme a répondu : « Oui ». Le Prophète, – Que la prière d’Allah soit sur lui et lui accorde la paix ! – a dit alors à l’assistance : « Emmenez-le et lapidez-le ».

Les critères et la sanction sont ici bien clairs.

La lapidation est appliquée jusqu’à ce que mort s’ensuive afin que la douleur soit généralisé à tout le corps. On jette des pierres aux adultères en signe de destruction de la maison familiale. Ce sont donc les pierres de la maison qu’ils ont détruite qui leur tombent dessus.

La flagellation est le châtiment de cent coups de fouet appliqués à l’adultère non marié, homme ou femme. Allah a dit : « Fouettez le putain et la putain de cent coups de fouet chacun. Que nulle indulgence ne vous saisisse dans la créance d’Allah, adhérez à Allah et au Jour ultime*, un groupe d’adhérents sera témoin de leur supplice (La Lumière, al-Nour, 24 : 2) ». « Le putain ne coïtera qu’avec une putain ou une associatrice. La putain ne coïtera qu’avec un putain ou un associateur (6). Cela est interdit aux adhérents. (Idem 24 :3) ». Les mots arabes masculin « zâni » et féminin zânia désignent tout impudique, tout débauché, tout prostitué, homme ou femme, et toute relation sexuelle hors mariage est une débauche. Ce texte pourtant comporte ses ambiguïtés : qui est le putain ? Un musulman ? …

En tout cas, ce châtiment de la flagellation a recueilli le consensus des quatre Écoles juridiques.

Allah a insisté sur trois spécificités du châtiment de l’adultère :

– donner la mort est le châtiment le plus cruel, la pire des tortures

– Allah interdit à ses fidèles d’avoir pitié face à l’adultère et de lui pardonner

– Allah ordonne que l’application du châtiment soit faite en présence de croyants car cela est plus significatif pour l’efficacité du châtiment et du blâme. On lapide même des femmes en présence de leurs enfants.

L’adultère connaît d’autres types de punitions spontanées : la noirceur d’un visage rempli de honte, les ténèbres d’un cœur où la lumière est étouffée, la tristesse d’une âme pleine de soucis …

Une des conséquences de la fréquence de la fornication est l’augmentation des maladies et des douleurs. Selon un hadith, cité par Ibn Maja, « Lorsque l’adultère fait son apparition dans un peuple, la peste et les douleurs connues de leurs aïeux réapparaissent et se propagent ». Punitions naturelles ? Punitions divines ?

Les châtiments dans l’au-delà sont aussi sévères. Un hadith dit : « Si un homme a une relation adultérine avec une femme, ils porteront dans leur tombe la moitié de la torture de cette oumma ».

Le prophète a dit : « Les portes du ciel s’ouvriront à minuit, un crieur lance : « Y a-t-il quelqu’un qui implore ? Pour que l’on exauce sa demande. Y a-t-il quelqu’un qui réclame ? Pour qu’on lui donne. Y a-t-il un angoissé ? Pour qu’on le libère de son angoisse. Il ne restera aucun musulman qui sollicite sans qu’Allah n’accède à sa demande, sauf la femme adultère qui promène son vagin…(d’après Ahmad rapporté par al-Tabrani) ». La femme adultère n’a donc rien à demander dans l’au-delà et personne ne l’écoutera.

Et nous pourrions poursuivre sur plusieurs pages tant s’abattent sur l’adultère châtiments et punitions de tous ordres …

Il faut noter cependant que, dans certains pays, notamment en Égypte et en Irak (7), on a établi des codes de procédure pénale. Dans ces pays, l’adultère est considéré comme une affaire privée qui ne touche en rien la communauté. Si le problème posé par l’adultère a pu être résolu par un accord, la loi ne s’y intéresse pas et ne le considère pas comme un crime. Si, par contre, l’un des époux porte plainte, la partie responsable sera condamnée. Mais le châtiment ne sera en aucune façon la lapidation ou les coups de fouet … Du moins à ce jour. Car en Égypte, l’accession au pouvoir des Frères Musulmans associés aux Salafistes promet l’application prochaine de la charia. Mais à pas mesurés et pas pour tout de suite, dit-on … La charia prend son temps … L’important, ce n’est pas le temps, c’est la victoire de la charia.

Bernard Dick

Boubibtis
08/10/2019, 14h03
Ton Bernard porte bien son nom...mdr

tawenza
08/10/2019, 14h11
cela dépend, s'il garde La porte pour la mêléeoeilfermé

logique car i voit pas bien avec sa petite paire de lunettes.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Jubil%C3%A9_Chabal-Nallet_-_20150604_-_Bernard_Laporte.jpg?uselang=fr

mage
08/10/2019, 14h43
Les châtiments de l’adultère ici-bas, par la communauté musulmane, sont de deux sortes : lapidation ou flagellation, selon qu’on est marié ou non.
Pour un homme ou une femme marié(e), il n y'a aucun seul châtiment: "La lapidation jusqu'à mort s'en suive." Point, à la ligne !!

Calou
08/10/2019, 14h48
Participer .. :rolleyes::mrgreen:

mage
08/10/2019, 14h48
Les châtiments de l’adultère ici-bas, par la communauté musulmane, sont de deux sortes : lapidation ou flagellation, selon qu’on est marié ou non.
Pour un homme ou une femme marié(e), il n y'a qu'un seul châtiment: "La lapidation jusqu'à ce que mort s'en suive." Point, à la ligne !!
Mais généralement, l'homme sort blanc comme neige de ce genre de crime. C'est toujours la femme qui en est la cause et c'est elle qui paye la facture.
Jusqu'aux années 70, il y'avait des maisons closes en Algérie où l'homme entre, fait ses besoin, et ressort souriant au vu et du de tout le monde.

Cookies