PDA

Voir la version complète : Algérie : 1.4 Md $ d'importation de véhicules en 2007


mendz
29/03/2007, 10h18
Véhicules: une facture de 1,4 milliard de dollars pour 2007

par H. Saaïdia
Forte relance en 2007 de l'importation des véhicules neufs après une phase de «tiédeur» en 2006, due à l'interdiction d'importer des véhicules de moins de trois ans.

L'Algérie prévoit d'importer pour un montant de 1,4 milliard de dollars de voitures particulières neuves en 2007, a annoncé hier le président de l'Association des concessionnaires automobiles algériens (ACA), Mohammed Baïri, à l'occasion de l'ouverture du salon annuel de l'automobile. Ce regain en 2007 marque ainsi un net point d'inflexion dans la courbe des importations de véhicules neufs, qui affichait une tendance à la régression en 2006, après une forte poussée en 2004 et 2005, stimulée alors par l'approche de l'entrée en vigueur de l'interdiction d'importer des véhicules de moins de trois ans à partir d'octobre 2006.

Durant l'année 2006, les importations se sont élevées à 1,2 milliard de dollars contre 1,9 milliard de dollars en 2005. Cette hausse de l'importation des voitures neuves se répercutera à coup sûr sur le parc automobile algérien, qui compte actuellement quelque 3,5 millions de voitures particulières et qui, crédit véhicule aidant, ne cesse de croître et de se rajeunir en même temps.

En 2006, les importations de voitures en Algérie, toutes catégories confondues, ont atteint 188.006 unités, contre 251.576 unités en 2005, soit une baisse de 25%, selon les statistiques douanières. Une baisse due principalement à la suppression de l'importation de véhicules âgés de plus 3 ans. Durant cette même année, les particuliers ont importé 28.713 véhicules contre 89.213 unités en 2005. Les concessionnaires, eux aussi, ont importé moins de véhicules en 2006. Ils ont acheté 159.293 véhicules en 2006 contre 162.363 durant l'année précédente, soit une baisse légère de 1,9%. En valeur, ils ont importé pour un montant global de 117,40 milliards de dinars en 2006, soit plus d'un milliard d'euros, contre 162,36 milliards de dinars en 2005.

Le marché de l'automobile algérien reste très important à l'échelle maghrébine et bien au-delà. Au total, 439.000 véhicules ont été importés en Algérie en 2 ans, ce qui est énorme comme chiffre comparativement à nos deux voisins.

Renault, Hyundai, Toyota et Peugeot restent en tête. En nombre, Renault se classe en première position avec l'acquisition de 26.807 véhicules. Ce concessionnaire est talonné par Hyundai avec 24.051 véhicules. Suivent Toyota et Peugeot avec respectivement 23.430 et 16.094 véhicules. En valeur, Toyota se hisse au 1er rang avec 20,266 milliards de dinars. Renault se classe au second rang. Il a importé pour une valeur de 18,74 milliards de dinars. Hyundai Algérie se classe en 3ème position avec 14,65 milliards de dinars. Peugeot se positionne au 4ème rang avec 12,35 milliards de dinars. Les quatre concessionnaires accaparent plus de 50% du marché.

Diamal, Kia Motors, Isuzu, Sovac et Nissan occupent du reste des parts assez importantes. Le premier concessionnaire a importé 15.676 véhicules pour une valeur de 9,23 milliards de dinars. Le second a acheté 6.502 véhicules pour une valeur de 3,96 milliards de dinars. Isuzu a pour sa part acheté 13.372 véhicules pour une valeur de 7,25 milliards de dinars. Sovac s'accapare une part de 6.361 véhicules pour une valeur de 6,19 milliards de dinars. Nissan Algérie a importé 4.553 véhicules pour une valeur de 5,69 milliards de dinars.

Les neuf concessionnaires ont effectué des achats pour plus d'un milliard de dollars. Ils accaparent plus de 80% du marché. Au total, les douanes algériennes ont enregistré en 2006 les importations de 37 concessionnaires, dont une dizaine a effectué des achats guère significatifs.

Le quotidien d'oran

Jijelinho
29/03/2007, 20h44
Le marché de l'automobile algérien reste très important à l'échelle maghrébine et bien au-delà. Au total, 439.000 véhicules ont été importés en Algérie en 2 ans, ce qui est énorme comme chiffre comparativement à nos deux voisins

oui, tient un journal le souligne aussi... on n'en avait débattu longuement sur le forum

shadok
29/03/2007, 21h06
Effectivement, la vente de véhicules neufs a connue un développement exponentiel ces dernières années à cause de la disponibilité des crédits automobiles. Le problème qui se pose est l’embouteillage au niveau d’Alger qui est devenu un souci quotidien des algérois. Les autorités doivent trouver une solution. Le nombre de rues et leurs tailles ne sont pas adaptées à ce flux.

noubat
01/04/2007, 20h56
Véhicules: une facture de 1,4 milliard de dollars pour 2007


POUR QUAND LA PREMIERE VOITURE FABRIQUEE EN ALGERIE

absent
01/04/2007, 22h19
Quand les poules auront des dents, ou bien quand les dinosaures lacheront le morceau ...
mais le premier arrivera certainement avant le deuxième

absent 8
01/04/2007, 23h19
Avant de fabriquer des voitures on pourais commencer par fabriquer des composants de voiture (phares, sieges, embrayage, demareur...), je travaille chez un equipementier automobile : Valeo et nous avons des usines au Maroc et en tunisie mais pas en Algérie pour mon plus grand desespoir....

:cry: :cry: :cry:

noubat
02/04/2007, 18h07
espérons que le sol sera généreux en hydrocarbure encore un siecle ou deux pour se payer les biens de consommation , puisque c'est la seule chose que nous savons faire .

Cookies