PDA

Voir la version complète : 04h12


sahlia
02/04/2007, 14h53
quatres saisons

ses sentiments sont ils une page qui saurait être tournée?
à la déclaration: je suis contente que tu ais tourné la page...

ses sentiments sont ils un début d'amitié dont on saurait se contenter?
à l'affirmation: nous sommes des amis...

celui qui part, m'échappe, me manque
qui me pèse, me bouffe, me lève
celui qui ne partira jamais assez loin pour ne pas revenir
ce brun qui m'embrume...


et le temps.
pauvre temps, qui dès le début, me l'avait faite
et ces circonstances.
pauvres circonstances, qui dès le début s'étaient soustraites


ni de témoin, ni de projet
aucune promesse, ni d'ailleurs aucune faiblesse
tout...tout nous sera commun
à nous autres, éternels et imparfaits


je t'aime
alors je décide de t'oublier
je t'aime
alors je décide de tout effacer


ces marques de toi sur moi
moi emprunt de toi
ton corps contre le mien
et tes yeux sur les miens
tes lèvres au baiser des miennes
et tes mains au toucher de moi
moi contre toi...
éternel bras de fer


deux qui ne savent pas aimer
qui se détestent de jouer à l'amour ou à ses sentiments
sans s'arrêter pour autant
je me serais désavouée, plutôt que te désaimer
ah...le bras de fer


deux lâches qui s'attirent et s'évitent
deux coeurs qui s'effritent
au contact de la fierté et de la timidité
ne plus oser.


ne plus ouvrir la porte à toutes ces évidences
ne plus s'user à les renier...ni leur laisser libre court
au diable l'amour! et au diable tout court...
maudites évidences

je ne trompe ni ne mens...
mais j'ai larmes et sentiments

chaque jour sans toi de passé
est un de gagné
mais chaque jour sans toi reste pensé
chacun...


toi madone de l'amour
m'en auras donné les plus beaux émois
toi...
ah....


complice de ma calice
sans délice ta douleur
édifice tombé

en ruines.

Adhrhar
02/04/2007, 15h05
Bonjour et bienvenue, sahlia, sur le forum puisque tu es nouvelle.
Alors bonne navigation active sur cette place.
Nouvelle, tu es mais qui ne passe pas inaperçue, qu’on lit attentivement. Une personnalité, une tête, un caractère, … une plume, … un volcan de vie, qui ne demande qu(à vivre, c'est-à-dire à embraser son environnement. Quelle pêche, quelle fougue quelle énergie …

Bravo pur tout ça, et longue vie de feu sur FA. :4:

sahlia
02/04/2007, 15h14
Bien le merci...

je lisais un jour ds un livre la phrase suivante : "ne me dites pas que 20 ans est le plus bel âge"...

aussi quand je te lis parler de fougue et d'énergie, et de volcan, je ne peux m'empêcher de penser à ce passage de ce bouquin...

le temps nous tempère, le temps et les expériences qu'il nous apporte...

au plaisir de lire, d'apprendre et de me faire surprendre...;)

Châma
03/04/2007, 00h47
Bonjour Sahlia

Je me joind à Adhrhar pour te souhaiter la bienvenue sur FA.

Merci de nous avoir fait partager ce texte dont j'ai trouvé le style particulièrement intéressant...


Au plaisir de te lire à nouveau sur la rue...

Châma
03/04/2007, 05h00
Tes mots pleurent l'amertume, tu parles avec douleur,
Tu nous laisse d'emblée entrevoir la couleur,
D'un amour sombre et teinté de manipulation.
Aimais tu tant les murs de ta jolie prison?

Il ne t'a pas fais naître, j'en suis bien certaine.
Peut être confond tu renaissance et déveine...
Ou crois tu simplement comme tant d'âmes en errance,
Qu'amour, face à toujours, rime mieux avec souffrance...

Relève la tête petite, je connais bien ta peine.
Cette dernière se complait dans les amours malsaines.
Regarde la en face, te plait elle réelement?
...
Je te souhaite de tout coeur de brûler tes tourments,
Et de te voir renaître, cette fois pour de bon,
Dans une véritable et honnête relation...

sahlia
03/04/2007, 09h03
@ Châma : merci de ces mots...et je profite de ton intervention pour saluer le nom de ce forum...."la rue des petites perles"...

c'est tellement joli...enfin bref...

je salue également ton texte...;)

sahlia
03/04/2007, 09h27
Tes mots pleurent l'amertume, tu parles avec douleur,
Tu nous laisse d'emblée entrevoir la couleur,
D'un amour sombre et teinté de manipulation.
Aimais tu tant les murs de ta jolie prison?

Il ne t'a pas fais naître, j'en suis bien certaine.
Peut être confond tu renaissance et déveine...
Ou crois tu simplement comme tant d'âmes en errance,
Qu'amour, face à toujours, rime mieux avec souffrance...

Relève la tête petite, je connais bien ta peine.
Cette dernière se complait dans les amours malsaines.
Regarde la en face, te plait elle réelement?
...
Je te souhaite de tout coeur de brûler tes tourments,
Et de te voir renaître, cette fois pour de bon,
Dans une véritable et honnête relation...

à ce texte;) , un texte d'il y a déjà qql temps...

Une prière pour une âme cœur

Une chevelure brune
Et un regard aux milles douceurs de prunes
Elle vague dans le vent
Et se pose au creux du firmament


Son âme oscille et gondole
Entre les va et vient d’un cœur-boussole
Perdre le nord et se retrouver au sud
Aimer sans lassitude ni exactitude


Parce qu’il est des amours dont l’on se passerait
Ces mêmes amours que l’on ne peut honorer
A une relation idéale à deux
S’impose et s’oppose la théorie du triangle amoureux


Son cœur est à son amour
Ce que la rancune est à l’oubli
Sourire et obéir à une vie
Dont le cœur est à l’amour…


Le temps guérit les blessures
Et pourtant, l’on implore toutes incertaines et sûres
Aimer suscite le don de soi
Parce qu’à ce toi, il n’y a ni loi…ni foi


Une vie, synonyme de braderie
Des mots que l’on prostitue
Pour refléter ce que l’on a voulu et ce que l’on a perdu
Une vie, que l’on travestit


Se pardonner notre engouement
Pour pouvoir palier à nos manquements
Mon âme et mon cœur ne font qu’un
L’énergie du désespoir propre à tout un chacun


Même énergie qui a ses hivers et ses printemps
Car l’on ne saurait faire taire ses sentiments
Ceux qui nous font colère
Ceux qui nous font chagrin


Envie d’aimer
Envie d’oublier
Parce qu’à cette envie d’aimer

Encore et toujours
Le mot Amour?

la manipulation n'a pas de place dans l'amour,
ni ds celui que j'essaie de décrire
ni ds celui auquel j'aspire,
ni même ds celui dont j'essaie de m'affranchir...

quelle est le ton de cet amour?
penses-tu Châma que l'on puisse se détacher du tyran de son coeur?
quelle est la nuance de sa couleur?
un rouge sang, passion, pourpre...

l'amour?
sans doute ni débris, ni envolée
simplement n'en avoir jamais fait le tour
aimée...

Je ne pense que l'Amour ait bon dos au point de supporter toutes ces peines...peut etre nos peines, comme nos promesses n'engagent que nous. Et apres tout?

Les gens semblent se reconnaitre ds leur peines, même quand elles les séparent..."relever la tete"...oh que oui....relever la tete pour tout ce qui est en attente ds notre vie...

tant et tant...finalement. Certains disent de notre 1er amour qu'il est, à coups sûrs, le dernier. Moi,..., je vais citer les mots d'une amie à moi pour dire que le 1er amour est toujours le dernier, mais qu'à ce titre, le 2nd amour est aussi le dernier, puis le troisième, le quatrième, etc...;)

Châma
04/04/2007, 00h57
Jolie répartie...

Comme je l'avais mis en intitulé, je n'ai exprimé que ce que j'ai cru comprendre.
Force est de constater que j'étais à côté...:p

le 1er amour est toujours le dernier, mais qu'à ce titre, le 2nd amour est aussi le dernier, puis le troisième, le quatrième, etc...

J'ai trouvé ce mot d'esprit particulièrement parlant.



Bienvenue sur la rue...définitivement! ;)

Cookies