PDA

Voir la version complète : Est-ce que la prière dans une autre langue que l’arabe est permise ?


algerien1625
25/02/2020, 19h11
Il est interdit de faire la prière dans une langue autre que l’arabe pour celui qui en a la capacité.

Le musulman doit apprendre en arabe ce qu’il ne peut ignorer de sa religion,

- comme la sourate de l’ouverture (el fatiha),

- le tachaoud,

- le tasmihou (dire ; sami Allahou liman hamida après s’être levé de l’inclinaison),

- le tahmide (dire ; hamdou lilah),

- le tasbih (dire ; soubhannallah pendant l’inclinaison) de l’inclinaison

- et de la prosternation

- et rabi irefirli entre les deux prosternations

- et le taslim (dire ; es salem ailaikom).

Mais celui qui n’a pas la capacité d’apprendre la langue arabe, il lui est permis de faire ses invocations dans sa langue excepté ‘la Fatiha’.

Car sa lecture dans une autre langue n’est pas acceptée, de même que pour les autres chapitres du coran.

S’il ne le peut alors, il la remplace par el tasbih ( dire ; soubhannallah), el tahmid (dire ; Hamdoulilah), el tahlil (dire ; la ilaha il allah) ou el takbir (dire ; Allahou Akbar).

D’après le hadith de Abdallah Ibn Abi Awfa (qu Allah soit satisfait de lui) où un homme est venu voir le prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) et lui a dit :

« Je ne peux rien retenir du Coran, apprend moi ce qui m’en dispenserait ».

Il a répondu ; « dis : soubhannallah wa Hamdoulilah wa Allahou Akbar wa la haoula wa la qouata ila billah el adhim ».

Le hadith a été rapporte par ahmed, Abou Daoud, Nassai, et a été reconnu authentique par Ibn Aban, Daractny, ainsi que par El Hakim,

Selon la parole d’Allah (qu’Il soit glorifié) (traduction rapprochée) :

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez." (sourate 'la grande perte' verset 16)

Et également d’après la parole du prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) :

« Accomplissez autant que vous pouvez ce que je vous ai ordonné ».

Et ce, jusqu’à ce qu’il apprenne la langue arabe, il doit donc s’empresser de le faire.

Et c’est d'Allah que vient le succès, que la prière d’Allah et son salut soit sur notre prophète Mohamed, sa famille et ses compagnons
copié de fatawa**********

hakimcasa
25/02/2020, 19h31
Il est interdit de faire la prière dans une langue autre que l’arabe

Qui l'a interdit ?

algerien1625
25/02/2020, 19h40
Qui l'a interdit ?
c'est absolument pas conforme à la sunna du Prophète SWS

hakimcasa
25/02/2020, 20h00
Et dans cette sunna, y-t-il un hadith qui dit qu'il est interdit de faire la prière dans une langue autre que l'arabe ?

algerien1625
25/02/2020, 20h08
hakim
je te repondrais plus tard

Bachi
25/02/2020, 20h14
Les tribus, autre qu'arabes, du temps de Mohammed saws, dans quelle langue faisaient-ils la salat ?
Cette question est posée à ceux qui s'y connaissent, pas à Azul.

La salat n'est pas que la récitation des sourates, il y a aussi le dou3a...
Sourates dans une autre langue ? je pense que ce n'est pas permis mais bon, je suis pas un expert.
Le dou3a dans toute langue, c'est possible.

algerien1625
25/02/2020, 20h27
hakim
on peut dire que les raisons les plus importantes pour lesquelles la prière doit être faite en langue arabe après que cela ait été instituée comme une tradition du prophète (sws) et un acte d’adoration bien précis (c’est-à-dire) qui doit être accompli exactement sous la forme que Dieu l’a déterminée) on peut évoquer la nécessité de préserver la prière tout au long des siècles sans qu’il n’y ait ni de diminution ni d’ajout. Si chacun priait dans sa langue locale ou dans son dialecte, il y aurait des possibilités que beaucoup de choses y soient enlevées que ce soit en termes des mots ou alors que certaines choses y soient modifiées ou mélangées avec des superstitions non fondées. Et sûrement toutes ces modifications aurait risqué affecter d’autres actes obligatoires plus particulièrement les différents de la prière. La prière alors aurait du perdre sa valeur et serait confinée aux oubliettes.

algerien1625
25/02/2020, 20h30
La salat n'est pas que la récitation des sourates, il y a aussi le dou3a...
Sourates dans une autre langue ? je pense que ce n'est pas permis mais bon, je suis pas un expert.

azul ne te reponds pas car tu t'es repondu a toi meme

algerien1625
25/02/2020, 20h38
Selon la Mudawwana de Suhnûn une des principales références du Fiqh :
Mâlik déteste le fait de faire les du'a dans la prière avec une langue non arabe.
Celui qui ne peut pas faire les Du'â en arabe, il lui est autorisé de les faire dans sa langue, celui qui peut les faire en arabe lui est détestable (makrûh) de les faire en d'autres langues.

Epicenter
25/02/2020, 20h46
autre langue cest a dire un sourate traduit ?ca n a pas sens

pack2000
25/02/2020, 21h29
Une religion un livre

Donc un musulman doit aprendre l'arabe c'est obligatoire..c'est une condition prealable pourque le khalifa leve la jizya et admet la zakate et sadakate..
L'islame c'est le coran et le coran c'est l'arabe..passage obligè..
Les chretiens catholiqie imposait le latin d'autre le grec les juif impose l'hebreux

Tu veux acquerir les technologie numerique aprend l'anglai t'a pas le choix et la langue s'aprend au bout d'une annee..

Le Pelican
03/03/2020, 16h23
Justement non, les Chrétiens peuvent lire leur Bible et réciter leurs prières dans leurs langues vernaculaires depuis longtemps. Depuis la réforme très exactement; et pour les prières de la messe catholique depuis le Concile Vatican 2.

renaissance
03/03/2020, 18h14
الدين يسر ليس عسر

Merci azul pour les topic :)

On apprends de jour en jour

Dieu le tout clément nous a facilité de faire la prière même si on arrive pas à lire le coran avec el tekbir el chahada .....comme azul la cité .

Et à nos jours y’a tout les moyens de pratiquer la prière pour ceux qui savent pas la faire

Les non croyants qui se convertissent font tout leurs possible pour apprendre l’arabe dans le but de lire le coran et nous enfants arabe on fait pas l’effort de lire le coran pourtant en parle l’arabe et on le lit .

Harrachi78
03/03/2020, 19h17
En contexte islamique, le mot français "prière" peut prêter a confusion car il recouvre deux notions différentes.

Il y a d'abord la salāte qui est une obligation rituelle. Ca veux dire que l'action doit s'effectuer selon une norme, dans le respect d'un certain ordre et de certaines formes convenues et etablies par la tradition prophétique ou par les textes coraniques. Dans ce cadre, la récitation de tel verset ou la prononciation de telles formules doivent se faire en conformité a ce qui étai pratiqué par le Prophète et donc forcement en langue arabe.

D'un autre côté il y a le du3ā' qui est plus propre a etre defini comme la "prière" dans son sens chrétien. Ca peut faire partie de la salāte, notamment le moment de la prosternation qui en constitue le point culminant. Il s'agit à ce momen d'une adresse directe du croyant vers son Seigneur, dans une optique personelle et libre. Dieu n'étant limité oar aucune langue, on peut s'adresser a lui dans l'idiome de notre coeur, quelle que soit la langue et même sans aucune langue.

delci
04/03/2020, 06h15
Justement non, les Chrétiens peuvent lire leur Bible et réciter leurs prières dans leurs langues vernaculaires depuis longtemps. Depuis la réforme très exactement; et pour les prières de la messe catholique depuis le Concile Vatican 2.


Tout simplement parce que la bible originale dans la langue de la révélation a Jésus n'existe pas.

Le Pelican
10/03/2020, 20h07
Tout simplement parce que la bible originale dans la langue de la révélation a Jésus n'existe pas.

A moitié vrai seulement. Car les Paroles de Jésus ont été transcrites en grec. Donc il aurait été logique que la langue liturgique soit le grec.

Cookies