PDA

Voir la version complète : L'Islam et le Nationalisme


Page : [1] 2

Tamedit n-was
09/04/2007, 16h26
Pensez vous que nationalisme est compatible avec l'islam et / ou les valeurs musulmanes ?

absent
09/04/2007, 16h29
Je ne sais pas. Je trouve que l'Islam a le mérite de ne pas etre une religion raciste. Cependant, selon les sunnites, Mahommet a bien dit que le califat était reservé au quoraichites.

btp50
09/04/2007, 16h33
cela entends la garde des lieux saints, la mecque seuleument.

Tamedit n-was
09/04/2007, 16h37
Annis

j'ai jamais enttendu de ça !!


je te laisse lire ce Hadith ;)


"Tous les hommes sont égaux entre eux, comme les dents du peigne [du tisserand] ; pas de supériorité du blanc sur le noir, ni de l’Arabe sur le non-Arabe " Hadith

absent
09/04/2007, 16h39
Je connais ce hadith, c'est pour ça que j'ai dit que l'Islam avait le mérite de ne pas etre raciste. Pour ce qui est du califat reservé à la tribu de quoraich et la polémique qu'a engendré ce hadith, je vous conseille de lire la Moukadima d'Ibn Khaldoun.

Tamedit n-was
09/04/2007, 16h45
merci Annis
mais je pense qu'avec ce que tu viens de nous citer ,, ça va nous éloigner du sujet !!
la question posée est :
est ce que le nationalisme d'aujourd'hui ( 2007 de l'ére chretien ) est compatible avec les sociétés musulmanes et l'Islam comme religion ?

damLaguL
09/04/2007, 17h24
difficile ta question sensib
ca depend du nationnalisme y a des nationnaliste qui ne sont absolument pas rasciste mais d autre rasciste en meme temps
sinon a mon avis non ce n est pas compatible

abeille
09/04/2007, 17h43
ben non , puisque le nationalisme existe même dans les pays non musulman ...

absent
10/04/2007, 12h17
Vous avez tout a fait raison Sensib, d'autant plus que ce hadith n'est plus d'actualité puisqu'il n'éxiste plus ni Khilafa, ni quoraych. Pour la situatiuon actuelle, le nationalisme éxiste dans certains pays musulmans comme la turquie, mais de la à dire que c'est compatible avec l'Islam, y'a un monde.

Tamedit n-was
11/04/2007, 00h31
EN effet , durant ces dérniérs siécles ,, les " pays " ou les terres musulmanes ont été subjugués par des puissances étrangéres ( l'occident d'aujourd'hui ) ,, qui malheuresement ont été consciente à leurs façon que leurs supermatie fondé sur les ruines de l'ancien systéme islamique ,,, ne se maitiendrait qu'en masquant les fondement et les valeurs musulmanes dans la société !!

on peut remarquer juste l'équilibre des forces d'aujourd'hui ,,, l'occident a une seule politique qui est : ma force dépend de la faiblesse de mes voisins !!!
c'est avec ce principe qu'il arrive à maitenir cet équilibre !! et pour le maitenir ,, il a qu'à faire cacher aux sociétés musulmanes colonisées , sa véritable doctrine !!

Aujourd'hui ,, comme témoignage , la quéstion palestinienne ,,, traitée comme une cause nationale contre qui ? contre une idéologie confessionnelle !
le conflit est appellé : conflit Arabo-Sioniste ( une dimension éthenique d'un coté et idéologique de l'autre coté !! )

bouh ya les arabes !!!!!:sad: :redface:

Tamedit n-was
26/12/2007, 10h03
je viens juste de lire sur un autre topic posté par Harrachi sur l'Etat-Nation dans nos contrees

je trouve que c'est important de poser cette question , sur la compatibilité du Nationalisme dans nos société

l'imprevisible
26/12/2007, 10h10
Qu'est ce que le Nationalisme?

Voilà par où il convient de commencer !

Ensuite essayer de le conjuguer avec les doctrines religieuses!

troll
26/12/2007, 10h12
la nationalisme n'a plus lieu d'exister ,on est pas en guerre et personne ne doit justifier son amour pour son pays ,on est arrivès meme juska dire que ceux qui partent faire leurs vies ailleurs ne le sont pas ,sont qui sont ds tel parti ne le sont pas et qu'ils y'a des algeriens plus algeriens que d'autres .

l'imprevisible
26/12/2007, 10h16
Il s'agit d'une question à dimension philosophique qui ne convient certainement pas au cloisonnement d'un sondage bipolaire, c'est une réflexion qui a besoin de matière d'argumentation et d'être vue et lu sous toutes les coutures.


La juxtaposition n'est certainement pas la meilleures des bases pour enclencher une réflexion philosophique.

Tamedit n-was
26/12/2007, 10h31
Bonjour l'imprevisble

le nationalisme , pour un "citoyen" Lambda , est de manifester une appartenance à une "nation" , et de se limiter à cet espace ...

C'est à dire pour une personne qui vit en Algérie , elle sera considérée comme citoyenne Algérienne quand elle manifeste son appartenance ou son attachement à cette nation ...

sur Wikepédia , on définit le nationalisme comme :

Nationalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Le nationalisme en tant que doctrine et idéologie s'est cristallisé au XIXe siècle (http://fr.wikipedia.org/wiki/XIXe_si%C3%A8cle) et au XXe siècle (http://fr.wikipedia.org/wiki/XXe_si%C3%A8cle) simultanément dans plusieurs pays d'Europe (http://fr.wikipedia.org/wiki/Europe).
Le nationalisme s'affirme très tôt en France (http://fr.wikipedia.org/wiki/France) et entraine la création de l’État français sous l'égide d'une monarchie capétienne renforcée ensuite par la monarchie absolue (http://fr.wikipedia.org/wiki/Monarchie_absolue) de Louis XIV (http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XIV). Le Nationalisme français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalisme_fran%C3%A7ais) qui va s'affiner et se renforcer au cours des siècles suivants, notamment sous la révolution française (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_fran%C3%A7aise) par son jacobinisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacobinisme), inspirera certains peuples voisins qui ne développeront leur propre forme de nationalisme (pangermanisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pangermanisme), panslavisme (http://fr.wikipedia.org/wiki/Panslavisme) par exemple) que bien plus tard et par imitation de la France.


Définitions du nationalisme
Le nationalisme c'est le sentiment de vif attachement à la nation, c’est-à-dire d'une grande exaltation de l'idée nationale ; c'est également une doctrine politique qui affirme la primauté de l'intérêt national, sur les intérêts particuliers de ses composantes d'une part et sur les intérêts des autres nations d'autre part.
Le nationalisme c'est la volonté d'un peuple, d'une identité commune, de posséder un territoire national.
Le nationalisme peut être une idéologie imprimée sur un peuple par ses gouvernants et destinée à conforter leur pouvoir, il est alors utilisé comme un moyen de manipulation afin d'unir le peuple autour de ces dirigeants, indépendamment des réels objectifs de ces individus. (guerres, totalitariste).
Le nationalisme est une doctrine qui revendique pour une nationalité le droit de former une nation.

Absent
26/12/2007, 11h45
la nation de l'islam n'a pas de frontière puisque l'islam est universel mais une nation islamique ces entités ne devrais pas être nationaliste en islam ;)

l'imprevisible
26/12/2007, 13h02
une petite lecture pour toi
Nationalisme

Attachement à la nation où dominent la fierté et l'honneur plutôt que le froid calcul de la raison ou les appétits les plus bas. On reconnaît dans ces mots la division tripartite de l'âme selon Platon: tête, coeur, ventre. Le nationalisme est une affaire de coeur.

* * *


"Le mot nationalisme apparaît pour la première fois sous la plume de l'abbé Barruel, ennemi juré des jacobins et de la révolution conquérante:

(1798) - «Le nationalisme prit la place de l'amour général ( ... ) Alors, il fut permis de mépriser les étrangers, de les tromper, de les offenser. Cette vertu fut appelée patriotisme. Et dès lors, pourquoi ne pas donner à cette vertu des limites plus étroites? Ainsi vit-on du patriotisme naître le localisme, l'esprit de famille et enfin l'égoïsme.» (Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, tome 111, p. 184)

Cependant, le mot ne se généralise pas avant la dernière moitié du 19e siècle.

(1856-60) - (Nationalisme) «Néologisme. Préférence exclusive pour tout ce qui est propre à la nation à laquelle on appartient.» (Dictionnaire de Poitevin).

Et l'on cite un texte de Berlioz: «Les idées étroites de nationalisme paraissent à tous les esprits droits d'un ridicule infini.» Cette teinte péjorative demeure longtemps chez les éléments d'élite de la société qui lui préfèrent le mot «patriotisme». Néanmoins, l'appartenance première de l'homme occidental, depuis la fin du 18e siècle au moins, s'identifie au «pays», à la «nation»."

John E. Hare, Pays, patrie, nation


Enjeux

Le discours sur le nationalisme sombre facilement dans l'égarement des contraires, cette faute logique et morale consistant à ignorer l'un des termes de la contradiction présente dans toutes les situations réelles. En ce moment, au début du troisième millénaire, le débat sur le nationalisme se confond avec le débat sur l’identité. Le nationalisme identitaire est l’objet d’une telle réprobation qu’on en vient à oublier les aspects positifs de l’identité. Égarement des contraires! L’heure est venue de réhabiliter l’identité.

On a tendance aujourd’hui, du moins en Europe et en Amérique, à préférer la diversité à l’identité, même lorsque la diversité prend la forme d’un multiculturalisme pur. Nietzsche avait aperçu ce danger: «Tous les temps et tous les peuples jettent pêle-mêle un regard à travers vos voiles; toutes les coutumes et toutes les croyances parlent pêle-mêle à travers vos gestes.

Toutes les époques déblatèrent les unes contre les autres dans vos esprits; et les rêves et les bavardages de toutes les époques étaient plus réels encore que vos veilles!

Vous êtes des hommes stériles: c'est pourquoi vous manquez de foi. Mais celui qui devait créer a toujours possédé ses rêves véridiques et des étoiles, – et il a eu la foi!»

(Ainsi parlait Zarathoustra , «Du pays de la civilisation»)

Qu'est-ce que Athènes au Ve siècle av. J.-C., Florence au XIVe siècle, Paris au XVIIe ont en commun? Le style, l'unité, l'identité. Qu'est-ce que Sophocle, Dante, Shakespeare, Goethe et Hugo ont en commun? Le style, l'unité, l'identité. Dire à une personne qu'elle a de l'identité, du quant à soi, est le plus beau compliment qu’on puisse lui faire. Il faut rappeler ces évidences pour réhabiliter le sentiment d'identité, trop souvent réduit à sa caricature primaire.

Si le discours identitaire déraille dès lors qu'il légitime le tribalisme agressif, le discours anti-identitaire déraille à son tour quand il incite au mépris de l'identité. Il faut pouvoir penser simultanément l’aspect positif et l’aspect négatif de l’identité et ne jamais négliger l’un au profit de l’autre. Plus on s’éloigne de la contradiction, plus il y a de chances que le sens de limite ne soit pas respecté.


Essentiel

Il doit y avoir proportion entre la puissance créatrice ou unificatrice d’un individu ou d’une collectivité et la variété des éléments qui doivent entrer dans la synthèse. Les organismes vivants sont ici le modèle: ils demeurent vivants aussi longtemps que le principe d'unité en eux impose une limite à la diversité. À la mort cette limite disparaît et la vie se dissout dans la pure diversité de ses éléments constitutifs. Ainsi en est-il des cultures qui, surestimant leur puissance créatrice et unificatrice, accueillent plus d'éléments nouveaux qu'elles ne peuvent en assimiler.

Source: L'encyclopédie de l'Agora (http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Nationalisme)

abir
26/12/2007, 15h02
il ya un hadith qui dit "HOB ALWATAN MINA AL IMANE" c'est à dire aimer sa patrie est un fait de la croyance;

l'imprevisible
26/12/2007, 15h10
Il y a un monde entre le patriotisme et le nationalisme !!


Hob el watan: le patriotisme.

Tamedit n-was
26/12/2007, 15h11
abir

et tu l'as cru toi ?

Tamedit n-was
26/12/2007, 15h14
Le Hadith que t'as cité ne peut pas exister , et il est inventé juste pour aider les gouverneurs de quelques pays ,, à maintenir leurs pouvoir

C'est un Hadith qui n'existe pas du tout , ni dans Sahih Mouslim , ni Boukhari ni autre !!!!

Tamedit n-was
26/12/2007, 15h16
l'imprevisible

Il y a un monde entre le patriotisme et le nationalisme !!


Hob el watan: le patriotisme.

du moment que il y a : "Watan " dans sa phrase , donc elle parle d'une 'nation' ;)

l'imprevisible
26/12/2007, 15h25
El watan = une patrie

El Ouma = une nation .

NB: ces deux mots sont des synonymes, tout dépends du contexte de leurs utilisation mais dans une réflexion sociologique et/ou philosophique chaque mot à son poids propre.

Je te parle des idéologies et courants "politiques" donc le nationalisme et le patriotisme.

Tamedit n-was
26/12/2007, 15h31
l'imprevisible ,,

En Arabe on a du mal à traduire ce mot "Nationalisme" tout simplement c'est parce que un concept étrange .

On a utilisé Al Qawmiyya , pour traduire Le Nationalisme
et Quand on parle de la Umma , on est obligé d'utiliser le mot Nation !

l'imprevisible
26/12/2007, 15h38
:mrgreen:

C'est quoi cette histoire de concept étranger ?

Tu es linguiste à tes heures perdues maintenant :lol:

Silm, les idéologies philosophiques n'ont pas de frontières elles se ressembles se croisent, s'entrechoquent mais ne connaissent pas de "limites".

Le marxisme est aussi étranger à la chine que l'est le "nationalisme" aux pays "musulmans", j'espère que tu saisi ......

Bachi
26/12/2007, 15h40
Dans les extrêmes:
- le nationalisme c'est le sentiment de vif attachement à la nation, c’est-à-dire d'une grande exaltation de l'idée nationale
- l'islamisme, c'est le vif attachement à la religion, exaltation fanatique de l'idée du religieux...

L'une comme l'autre, ces deux idéologies sont sectaires et portent les germes de l'intolérance et de la violence...

Tamedit n-was
26/12/2007, 15h50
Oui j'ai compris l'imprevisible

mais Quand on a essayé de traduire le mot "nation" , les linguistes ont trouvé un mot qui a déjà existé qui est "Umma" ,, et c'est de cette difficulté que je te parle quand je t'ai dis " .. un concept étrange " ;)

myra21
26/12/2007, 15h58
L,islam N,est Pas Raciste
1/ Ce Qui A Permis A L, Islam Son Developement
Aussi Rapide,est Du Au Relation Qu,avait Les
Musulmans En Arrivant Dans Un Pays
Les Musulmans Ce Deplaçait Sans Femmes
Donc Ils Se Melangais A La Population
Autochtone.
Il Y Avait Un Philosophe Europeen Qui
Disait Que Les Meilleurs Colonisateur Etait Le
Musulmas..
2/je Sais Ce Que Certain Vont Me Dire ?je M,en Fou
Car Je Ne Vais Develloper C?est Trop Long.
3/ Regardez L,empire Othoman,tout Le Monde Pouvait
Devenir ,vizir Ou Meme Calif,on Pouvait Etre De
N,importe Quel Region La Seul Chose Qui Etait Obligatoir
Il Fallait Etre Musulman.

bobeoh
26/12/2007, 17h45
si je serai président,la premiere chose a faire c est de separer le pouvoir et la religion

bobeoh
26/12/2007, 17h48
arreter de dire l importe quoi,les integristes font lavage de serveau ,et les algeriens suivent deriere comme des mouton de l aide

Cookies