PDA

Voir la version complète : L'ES Sétif bat le MC Oran


nassim
11/04/2007, 00h56
L'ES Sétif s'est imposée face au MC Oran par 1 but à 0 (mi-temps 0-0) en match de mise à jour du calendrier du championnat national de football (D1) disputé lundi soir à Sétif. Le seul but de la rencontre a été inscrit par Adel Maiza à la 58e minute sur penalty. Grace à cette vicoitre, l'ES Sétif reprend son fautueil de leader avec deux points d'avance sur le JS Kabylie (44 pts contre 42 pts).

source : APS

Tiliwine
11/04/2007, 10h19
j'aurais aimé voir le score inversé-rire

je suis grand fan du mouloudia
surtout de l'ancien mouloudia

hasni_junior
11/04/2007, 20h14
oué l'entente se raproche au titre tout doucement

hakkimm
12/04/2007, 13h08
La Commission des règlements et qualifications de la Ligue Nationale a décidé que la match JS Kabylie - CR Bélouizdad sera rejoué.
Du coup la JSK perd 3 points et se retrouve 3ème au classment.

marok1
12/04/2007, 15h13
Il est où Karimbarbu ?

hasni_junior
12/04/2007, 16h25
La Commission des règlements et qualifications de la Ligue Nationale

non je ne suis pas d'accord avec toi, c'est monsieur Hannachi qui a décidé :evil:

hakkimm
13/04/2007, 10h13
c'est monsieur Hannachi qui a décidé
Possible!!
------------------------------------------------------------------------
Affaire JSK - CRB/La LNF prend tout le monde à contre-pied
Match à rejouer sans Harkat et arbitres sanctionnés
Par A. Salah Bey

Affaire n Après les rumeurs qui ont circulé ces dernières heures sur le gain du match pour le CR Belouizdad dans l’affaire Harkat, la Ligue nationale de football a décidé de faire rejouer le match JSK - CRB.

La commission des règlements et qualifications (CRQ) de la LNF a, finalement, pris une décision dans l’affaire des réserves, par évocation, formulées par le CR Belouizdad au sujet de la participation du joueur Harkat Sofiane (licence n°10 825) qui serait sous le coup d’une suspension lors du match JSK-CRB du 29 mars dernier à Tizi-Ouzou. Les membres de la CRQ, et après examen minutieux de toutes les pièces fournies es par les deux clubs et l’audition de l’arbitre de ce match M. Djamel Haïmoudi et le commissaire du match M. Omar Bey ainsi que le visionnage de la cassette du match OMR-JSK de la 24e journée, ont reconnu que les réserves du Chabab étaient recevables dans la forme, mais pas dans le fond.

En effet, la CRQ a décidé de faire rejouer le match JSK-CRB sans la participation du joueur Harkat et de proposer à la Fédération algérienne de football (FAF) des sanctions à l’encontre des arbitres de cette rencontre pour des fautes administratives, alors que le commissaire de ce fameux match, il sera, lui, sanctionné par la LNF qui prononcera un verdict dans les prochains jours pour les mêmes raisons. Pour aboutir à ces décisions, la CRQ s’est basée sur le rapport complémentaire de l’arbitre Haïmoudi qui reconnaît son erreur dans la transcription sur la sanction infligée au joueur Harkat, du visionnage de la cassette de la rencontre OMR El-Anasser – JS Kabylie, conformément aux articles 195 et 202 des règlements généraux de la FAF, dont les images montrent bien que c’est Harkat qui prend le carton et non pas Douicher, comme cela a été reporté sur la feuille de match et enfin sur des cas similaires de jurisprudence dans nos différents championnats. Par ailleurs, et c’est ce qui est plus important à retenir, la LNF reconnaît qu’il y a eu erreur administrative commise par les officiels du match, en l’occurrence les arbitres et le commissaire, ce qui discrimine le club kabyle de toute faute, malgré le bien-fondé des réserves formulées par le CRB.
Cette décision de la LNF devrait mettre fin à la grosse polémique née de cette affaire et des tensions, voire des pressions, qui en ont découlé entre les deux clubs.

Une affaire qui a mis à nue les insuffisances de la ligue à gérer la compétition selon les normes internationales admises par la FIFA et les différentes associations à travers le monde (feuille de match actualisée comportant tous les renseignements sur les joueurs, y compris les sanctions), mais aussi le parti-pris et le chauvinisme affichés par certains confrères de la presse qui se sont empressés à défendre telle ou telle autre partie de l’affaire, omettant la réglementation internationale qui fait systématiquement référence à des documents audiovisuels lorsqu’il s’agit de dossier disciplinaire ou administratif.

A. S-B.

source InfoSoir

Cookies