PDA

Voir la version complète : Grand Prix de Bahrein


hakkimm
15/04/2007, 14h35
Premier succès de l’année pour Massa
Après deux courses décevantes, Felipe Massa a remporté le Grand Prix de Bahrein, devant Lewis Hamilton, premier pilote de l’histoire à débuter sa carrière par trois podiums, et Kimi Raikkonen. Nick Heidfeld est à nouveau quatrième, devant Fernando Alonso, qui manque le podium pour la première fois de l’année. Il reste en tête du championnat, mais il a autant de points que Raikkonen et Massa !
http://www.f1-live.com/f1/photos/imgactu/zoom07/hamilton-sakhir-z-05_150407.jpg
La course
Felipe Massa est en pole-position devant Lewis Hamilton, Kimi Raikkonen, Fernando Alonso, Nick Heidfeld et Robert Kubica. Ils s’élancent tous en pneus tendres. Les pilotes Ferrari s’élancent mieux qu’à Sepang, mais Alonso parvient à doubler Raikkonen au premier virage. Le finlandais repasse en faisant l’extérieur, mais Alonso parvient à prendre la troisième place dans le freinage suivant.

Au même endroit, Scott Speed et Jenson Button se font percuter, et doivent abandonner. Adrian Sutil y est pour quelque chose, et il passe par les stands pour changer son aileron avant, totalement détruit. Liuzzi repasse également par son stand, pour ravitailler. La voiture de sécurité entre en piste pour que l’on puisse enlever les voitures de Button et Speed.

Felipe Massa est en tête devant Lewis Hamilton, Fernando Alonso, Kimi Raikkonen, Nick Heidfeld, Robert Kubica, Giancarlo Fisichella, Mark Webber et Heikki Kovalainen, auteur d’un très bon départ.

La course repart au 4ème tour. Massa est juste devant Hamilton et Alonso, alors que Raikkonen les a laissé filer... Il revient en quelques virages. Fisichella se fait menaçant sur Kubica, sans parvenir à le passer.

Massa et Hamilton, plus légers en essence, creusent un petit écart sur Alonso et Raikkonen. Au 6ème tour, ce dernier fait une petite faute, en sortant trop large. Il perd le contact sur Alonso, mais revient en deux tours.

Au 8ème tour, Vitantonio Liuzzi se fait pénaliser par un drive through, pour avoir doublé sous drapeau jaune. Trulli et Wurz se disputent la dixième place, avec Rosberg juste derrière eux. L’allemand est dévanté, passe hors piste, et se fait doubler par Coulthard.

Après 10 tours, Massa mène avec 0,8sec d’avance sur Hamilton. Alonso est à 3,9sec, Raikkonen à 5,2sec, Heidfeld à 7,0 sec. Kubica est plus loin, à 12,3sec, juste devant Fisichella.

Dans le 11ème tour, Raikkonen glisse deux fois derrière Alonso, et reperd une nouvelle fois le contact. Hamilton, au contraire, se rapproche encore de Massa, en n’étant plus qu’à sept dixièmes.

Après 14 tours, Massa a repris un peu d’air : il dispose maintenant de 1,4sec d’avance sur Hamilton. Alonso et Raikkonen sont à 7,6sec. Le finlandais arrive un peu vite un virage et il fait un écart, ce qui permet, pour la troisième fois, à Alonso de creuser un petit écart.

Heikki Kovalainen se fait doubler par Jarno Trulli au 16ème tour. L’italien a profité du freinage timide du pilote Renault, au virage 7. Très rapidement, la Toyota creuse l’écart.

Lewis Hamilton est le premier des leaders à ravitailler, après 19 tours. Giancarlo Fisichella fait de même. En piste, Kovalainen et Rosberg se battent pour la neuvième place. Le finlandais touche l’allemand, et les deux hommes passent hors piste... La Williams reste devant.

Felipe Massa ravitaille deux tours après Hamilton. Comme l’anglais, il garde des pneus tendres et il repart largement devant lui. Alonso et Raikkonen sont donc en tête. Cela ne dure pas très longtemps puisque Alonso ravitaille à la fin du 22ème tour, et Raikkonen dans le tour suivant, tout comme Nick Heidfeld. Raikkonen reprend la piste devant Alonso, mais Heidfeld reste derrière. Enfin, Robert Kubica passe par les stands.

Felipe Massa est donc en tête juste devant Lewis Hamilton, qui est revenu dans ses roues. Kimi Raikkonen est maintenant troisième, à 10 secondes du leader, devant Fernando Alonso, Nick Heidfeld, Robert Kubica, Giancarlo Fisichella et Mark Webber.

En milieu de peloton, David Coulthard réussit un très beau dépassement sur Jarno Trulli. le pilote Red Bul, parti avant-dernier, a gagné de nombreuses places.

Devant, Massa creuse l’écart, avec 7,5sec d’avance sur Hamilton après 28 tours. Raikkonen est trois secondes derrière l’anglais, et Alonso, qui a lâché prise sur Raikkonen, est maintenant taloné par Heidfeld.

Vitantonio Liuzzi abandonne dans le 29ème tour. Il n’y a plus de Toro Rosso en course ! Tout se passe mieux dans l’autre équipe Red Bull, puique Coulthard réussi un dépassement sur Fisichella deux tours plus tard. L’écossais est maintenant septième, un véritable exploit à l’égard de sa position de départ. Fisico est en difficultés, et il se fait ensuite passer par l’autre Red Bull, celle de Webber.

Heidfeld est très menaçant sur Alonso, et il double l’espagnol au 32ème tour ! Le pilote BMW Sauber fait l’extérieur sur la McLaren au virage 3. Alonso n’est plus que cinquième...

Au 36ème tour, alors que Trulli double Fisichella, Takuma Sato explose son moteur dans la ligne droite. Le japonais abandonne, alors qu’une épaisse fumée blanche s’échappe de sa Super Aguri.

Massa est toujours un tranquille leader, 10 secondes devant Hamilton, qui a maintenant Raikkonen juste derrière lui. Heidfeld, quatrième, est déjà 3sec devant Alonso. Loin derrière, on retrouve Robert Kubica.

La belle course de Coulthard s’achève au 38ème tour, avec un problème technique. Très performant ce week-end, l’écossais a été victime de nombreux soucis... Mark Webber a également des problèmes, avec la trappe à essence ouverte, et un élément aérodynamique qui se casse en pleine ligne droite. Il abandonne quelques tours plus tard...

Felipe Massa ravitaille pour la seconde fois au 40ème tour. Raikkonen et Heidfeld l’imite un tour après. Hamilton et Alonso se retrouvent temporairement en tête. Ils retardent leur arrêt, et c’est Alonso qui s’arrête en premier, après 43 tours. Il reprend la piste derrière Nick Heidfeld, il n’a pas pas profité de son arrêt tardif. Kubica ravitaille également, et un tour après, c’est au tour de Lewis Hamilton. Il conserve sa deuxième place. Les leaders ont tous conservé leurs positions.

Alors que l’on pensait les Ferrari plus performantes en pneus durs, Hamilton lâche Raikkonen et se rapproche de Massa. Mais après 46 tours, il a encore 7sec de retard...

A cinq tours de l’arrivée, Anthony Davidson abandonne, avec de la fumée qui s’échappe de sa voiture. Il gène un peu Hamilton, qui est maintenant à 3,9sec de Massa. Il ne reviendra pas sur le pilote Ferrari, qui s’impose pour la troisième fois de sa carrière.

Hamilton, avec sa deuxième place, est le tout premier pilote de l’histoire qui commence sa carrière avec trois podiums. Raikkonen termine troisième, devant Heidfeld, Alonso, Kubica, Trulli et Fisichella. Un seul petit point pour le pilote Renault, qui termine dans les roues de son compatriote.

Pole, victoire et meilleur tour : c’est le premier hat-trick de Felipe Massa.

Le classement sera en ligne dans quelques minutes

Vincent Lalanne-Sicaud

Classements après le Grand Prix de Bahrein
Classement Pilotes
1-Alonso 22
2-Raikkonen 22
3-Hamilton 22
4-Massa 17
5-Heidfeld 15
6-Fisichella 8
7-Trulli 4
8-Kubica 3
9-Rosberg 2
10-Kovalainen 1

Classement Constructeurs
1-McLaren 44
2-Ferrari 39
3-BMW Sauber 18
4-Renault 9
5-Toyota 5
6-Williams 2

source: f1-action
--------------------------------------------
En bref, un championnat plus serré que jamais et ca promets de belles bagarres en perspective entre les quatres voitures rouges!

mouh21
15/04/2007, 14h53
pr moi MICHAEL SCHUMACHER reste le meilleur dans ce jeu!!!
il est au formule 1 ce ke zidane est au foot

zaki17
15/04/2007, 15h46
Bonjour,

Merci pour l'info hakkimm, justement je voulais voir mais j'ai raté !

Sans Shumy ça ne va pas être pareil c'est vrai, mais il faut continuer à voir la F1 quand même !

mouh21
15/04/2007, 15h54
we ta raison il y a de nouvelles stars comme alonso !! vraiment il dechire

Tizinissa
16/04/2007, 09h34
une belle course ! enfin on aurra cette du suspence en F1 !!

Je sais pas mais je pesne que les nouveaux Massa et Hamilton vont supplontés les n1 de leur camps Alonso et raikonnen.

PS: moi j' ai jamais aimé Schumacher ! trop crispé je trouve !

hakkimm
16/04/2007, 18h08
Sans Shumy ça ne va pas être pareil c'est vrai, mais il faut continuer à voir la F1 quand même !
Exact, Shumi est parti mais la Ferrari est toujours là!
Je sais pas mais je pesne que les nouveaux Massa et Hamilton vont supplontés les n1 de leur camps Alonso et raikonnen.
Pour l'instant aucune des deux équipes n'a désigné le numéro 1 et de ce fait chacun des quartes pilotes a toutes les chances de son côté pour briller et remporter le titre.

Tizinissa
16/04/2007, 18h51
Pour l'instant aucune des deux équipes n'a désigné le numéro 1

Jusqu' a present MacLaren Mercedes ne l' a jamais fait ! je me rappelle bien que Hakkinnen a laissé echapé le chmapionat rien que contre la concurence de Clouthard son coequipier !! quand a Ferrari elle y exagere meme !

Je trouve quew c' est mieux de doner a chaqu' un sa chance !

hakkimm
16/04/2007, 21h48
Jusqu' a present MacLaren Mercedes ne l' a jamais fait ! je me rappelle bien que Hakkinnen a laissé echapé le chmapionat rien que contre la concurence de Clouthard son coequipier !! quand a Ferrari elle y exagere meme !
Oui mais parfois la compétition entre coéquipiers pour faire perdre à une écurie des points précieux ou voir carrément le championnat.

Quant à Ferrari, je ne pense pas que les différents coéquipiers de Schumacher (Irivin, Barrichello ou Massa) étaient en mesure de le battre. Ferrari a bien fait de le désigner numéro un. De toute façon, c’est grâce à Shumi que Ferrari a gagné un nombre important de titres. Je dirai aussi que Mclaren avait tort; Coulthard n’était pas un pilote du même calibre que Hakkinen et les mettre en compétition c’était du gâché. Pour cette année, il ferait mieux de désigner Alonso numéro un vu son expérience. Hamilton est tout nouveau et je ne pense pas qu’il est prêt à gagner un championnat d’entrer. Mais chez Ferrari, la situation est différente Massa et Raikonin semble être du même niveau.

Cookies