PDA

Voir la version complète : Gog et Magog..


reine de saaba
17/04/2007, 15h20
salam alaykom
qui pourrais me parler de Gog et Magog..
j'ai du mal à trouver des renseignement assez clair sur le sujet..
c'est trés important pour moi..
merci à ceux qui me répondront..

ballZ
17/04/2007, 15h23
VOILA un topic ouvert par Sensib qui parle de Gog et Magog (http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=22982&highlight=Magog)

Grain2sel
17/04/2007, 19h11
VOILA un topic ouvert par Sensib qui parle de Gog et Magog

ton lien ne marche pas, ballZ!:confused:


salam alaykom
qui pourrais me parler de Gog et Magog..

wa aleikom salam,


Qui sont les Gog et Magog cités dans le Coran ?

Qui sont "Gog et Magog" (en arabe "Ya'jûj wa Ma'jûj"), mentionnés dans le Coran à propos du récit de Dhu-l-Qarnayn (Coran 18/94) et aussi comme étant un signe annonciateur de la proximité de la Fin des temps (21/96) ?

Il est difficile de se prononcer de façon catégorique. On peut cependant dire qu'il s'agit d'êtres humains descendants d'Adam et d'Eve, de constitution physique tout à fait normale. Attention donc à ces récits légendaires et folkloriques qui présentent Gog et Magog comme des hommes gigantesques ou minuscules, aux oreilles hypertrophiées, etc. Ces récits ne sont pas extraits du Coran et des Hadîths. Voir la critique qu'en ont faite Ibn Kathîr (al-Bidâya wa-n-nihâya 2/118) et as-Syohârwî (Qassas ul-qur'ân 3/180-181).



En fait, si l'on retient la recherche de as-Syôhârwî, "Gog et Magog" sont les vocables par lesquels les peuples sédentaires d'Orient nommaient les peuplades originaires d'Asie centrale qui, régulièrement, faisaient des incursions dans les cités pour venir les piller (Qassas ul-qur'ân, tome 3 pp. 184-195). Et le Coran a repris ces vocables, même s'ils peuvent désigner des peuples différents en fonction d'époques différentes...


1. Pour l'époque qui concerne Cyrus II (Dhu-l-Qarnayn) :

Pour l'époque qui concerne Cyrus II, toujours selon as-Syohârwî, "Gog et Magog" désigneraient les Scythes, ces cavaliers semi-nomades dont le territoire s'étendait du nord de la mer Noire au nord de la mer Caspienne. Franchissant ponctuellement le massif du Caucase en passant par la Passe de Darial, ils venaient ravager la Ciscaucasie, où ils étaient redoutés (cf. Qassas ul-qur'ân, tome 3 p. 207).


2. Pour l'époque du Prophète Muhammad (sur lui la paix) et pour celle du califat abbasside :

Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) avait déclaré un jour à son époque (il est mort en l'an 632 de l'ère grégorienne) qu' "un malheur" allait s'abattre sur "les Arabes", avant d'affirmer qu' "une ouverture s'était pratiquée dans le Mur de Gog et Magog" (rapporté par al-Bukhârî, 3168, Muslim, 2880). As-Syoharwî relate de al-'Aynî, de al-Qurtubî et de al-Kirmânî qu'ils ont écrit que cette "ouverture" était à prendre dans un sens métaphorique (Qassas ul-qur'ân, tome 3 pp. 220-221), et de al-Kirmânî que cette parole annonçait les invasions des Mongols, autre peuplade semi-nomade d'Asie centrale, désignés donc sous l'appellation "Gog et Magog" (Qassas ul-qur'ân, tome 3 p. 221). Ces invasions, qui allaient se dérouler au XIIIè siècle, devaient ravager de nombreuses contrées et, comme prédit par le Prophète, être un grand malheur pour les Arabes. En effet, elles débouchèrent sur la mise à mort du calife abbasside en 1258 et sur le pillage de la florissante capitale Bagdad. Et c'était bien au VIIè siècle, donc à l'époque du Prophète, que les ancêtres de ces envahisseurs avaient commencé leurs mouvements. Donc, métaphoriquement, qu' "une ouverture s'était pratiquée dans le Mur".


3. En ce qui concerne l'époque de la Fin des temps :

Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) a déclaré qu'à la fin des temps, Jésus (sur lui la paix) reviendra sur Terre anéantir l'Antéchrist (ad-Dajjâl) et qu'ensuite il recevra de Dieu l'ordre de se réfugier avec les croyants sur le Sinaï afin d'échapper à Gog et Magog, qui déferleront sur des contrées entières (pour plus de détails, lire notre article sur le sujet). Dans le Coran, Dieu a fait allusion à cet ultime déferlement de Gog et Magog, devant précéder de peu la Fin du Monde : "Jusqu'à ce que déferlent Gog et Magog et qu'ils dévalent de chaque colline. La promesse vraie [= la fin du monde] sera alors devenue proche…" (Coran 21/96-97).
Quels sont aujourd'hui les ancêtres de ces peuples qui déferleront dans le futur, peu avant la Fin du monde, et qui ont été nommés "Gog et Magog" par Dieu dans ce verset du Coran et par le Prophète dans ce Hadîth ? S'agirait-il des peuples d'Extrême-Orient, agrégés autour de ceux qui, "lorsqu'ils se réveilleront, le monde tremblera", et déferlant sur une grande partie du monde ? Nous ne saurions le dire.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).


la suite par là :

http://www.maison-**********/index.php?option=com_content&task=view&id=87

ballZ
17/04/2007, 19h17
merci Calamity jane, au fait, tu connais calamity james?
le lien de sensib
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=22982&highlight=Magog

Grain2sel
17/04/2007, 19h22
merci Calamity jane, au fait, tu connais calamity james?


le joueur de foot? on m'en a parlé....;)

merci pour le lien

Tizinissa
17/04/2007, 20h04
Calamityjane
en arabe "Ya'jûj wa Ma'jûj

C' est Ha'jûj et non Ya'jûj ;)

Gog et Magog est une "legende" (1) qui existe aussi bien chez nous musulmans d' apres le Coran que chez les perses d' apres leurs histoire et chez les chretiens d' apres la bible.

Toutes ses sources ont quelque ressemblances:

- ils decrivent ce peuple ou ces peuples (2) comme etant asiatiques et devastateurs.

- ils ont ete encerclés par un mur et quand ils reussiront a s' echapper ils detruiront les regions qu' ils envahissent.

Pour les perses: c' est incontestablement l' un de leur prince (dont le nom m' echappe pour le moment) qui a battu Gog et Magog et les a encerclé par un mur dans un territoire donnant directement sur la mer Caspienne. Les chretiens quand a eux attribuent la construction de ce mur (1) a Alexandre le grand.

Les musulmans de luer coté attribuent la construction de ce mur a Doul Quarnayn. Ce personnage coranique dont les savants sont differents avis sur la question s' il est un prophete ou tout simplement un homme saint, est assimillé par quelques un a Alexandre le grand. Le manque de sainteté de ce dernier laisse rejetter cette hypothese. Cependant plusieurs sources associent encore les deux a une personne.

La personne de Dhoul quarnayn n' est identifié a aucuen personalité historique connu (il n' est pas le seul) !!

Dans le Coran Hajouj et majouj sont cités particulierement dans le cadre du recit sur Doul al Quarnayn ! il y est decrit comment le mur etait battit (une vrais lecons en sidurgie) et le "dialogue" entre Doul quarnayn et Dieu.

(1) On dit aujourdhui que c' est une legende car aucune de ces faites n' est prouvés scientifiquement (archeologie ... et autres methodes de l' historien ) sauf le reste des ruine anciennes d' un trancon d' un mur sur la mer Caspien qui existe effectivement en Iran.
Ces ruines existent vraiment mais rien ne prouve qu' ils sont du dit mur ! mais les gens parlent ...

(2) il est aussi important de souligner ce passage dans le texte de Calamity :
"Gog et Magog" sont les vocables par lesquels les peuples sédentaires d'Orient nommaient les peuplades originaires d'Asie centrale qui, régulièrement

Il se peut vraimenmt et c' est meme fort probable qu' ils s' agit là de pleusieurs peuples d' une region car conforme a la tradition d' autrefois qui designe plusieurs peuples par un nom unique (de la region, de la couleur ... etc)

cheynese
17/04/2007, 20h14
ils decrivent ce peuple ou ces peuples (2) comme etant asiatiques et devastateurs.

salam alikom.peut etre que ce sont les chinois Allah a3lam

Grain2sel
17/04/2007, 20h28
Je voulais préciser au passage que ce n'est qu'un copié-collé dont j'ai bien cité la source, donc rien dans ce texte ne m'appartient évidemment! Pas assez calée pour ça d'ailleurs.;)

Tizinissa
17/04/2007, 20h58
C' est noté Calamity ;)

cheynese
Je crois qu' il n' y a riend ni dans le coran ni dans d' autre sources qui permet de determiner de quel peuple il s' agit ! et je pense que c' est facultatif et inutil de nomer au hasard des peuples car ca peut engendrer (si c' est pas deja les cas) des prejugés le plus ouvent grave en conséquences !

cheynese
17/04/2007, 21h07
mé jrigoulé tizinissa

Tizinissa
17/04/2007, 21h14
Ah OK cheynese tu m'as eu :)

cheynese
17/04/2007, 21h16
par contre,tu sais les plus graves et violents préjugés qu il y ait eu sur ce forum,c était contre mes freres et personne ne s est précipité pour les défendre.personne.:sad:

mais pour toi::razz:

Tizinissa
17/04/2007, 21h32
Tes freres ? je les connais ? :confused:

The Godfather
19/04/2007, 18h09
en arabe "Ya'jûj wa Ma'jûj

C' est Ha'jûj et non Ya'jûj

désolé pour toi tizi mais c'est Calamity qui a raison..:mrgreen:

en arabe dans le coran c'est bien Ya'jûj avec un Y et pas ha'juj..


ceci dit dans l'autre arabe des rues inventé par les algériens et leurs frères marocains c'est hajuj ou plutout hajouj.. ;-)
comme dirait ma grand mère en parlant des ses petits enfants le jours de l'aid.. la pagaille quoi... ;-)

Tizinissa
19/04/2007, 18h38
Effectivement Godfather c' est dans le dialecte qu' on dit le H alors que dans la literature arabe comme au Coran c' est le Y.

tamerlan
20/04/2007, 11h45
tout ce qui sera dit a part ce que dit le coran ..dans ce cas seulement le coran...est pure speculation...
et ce que dit le coran est vrai selon ce que dieu entend..

Tizinissa
20/04/2007, 12h12
Les gens ne crois pas uniqument a ce qui est vrais Tam ! et c' est là une des grandes sources des problmes de l' humanité.

Si c' etait le cas on aurait un monde ideal ;)

tamerlan
20/04/2007, 12h17
mon ami
mais en quoi croire???
les gens delaissent generalement le probable vers ce qui est peu probable....

Tizinissa
20/04/2007, 13h07
Si on comprend "croire" dans le sens de la foi ! alors la probabilité de la verité ne joue aucun role vu que la probabilité est une notion liée a la raison de l'etre humain alors que a foi est percu et resenti comme une verité absolue (Al Yaquin pour nous musulmans).

Si par contre on prend "croire" dans le sens de la raison la probabilité a son sens. Mais extraire la verité d' apres les methode logique est une chose et croire aux "verités" ainsi obtenu est tout a fait une autre.

L' amalgame entre les deux methodes et leurs mauvaises utilisation mais surtout le poid et l' impact des legendes et traditions herités(pour une grande partie non musulamnes) brouillent la memoire et la faculté de jugement des gens et rend leur âme apte a accepter tout ce qui se "vend" comme etant la verité absolue ( comme c' est le cas du sujet du topic).

Aujourdhui on lit (dans le Coran aussi) pas pour comprendre mais uniquement pour trouver de quoi justifier tant bien que mal des prejugés (majoritairement eronés et fausses)deja enracinés dans la memoire.

On croit donc par la foi pour ce qui est religieux !
et par la raison pour ce qui fait parti du quotidien et dont la verité est prouvé par la raison.

Cookies