PDA

Voir la version complète : Le portable fait aussi office de Carte Bancaire


morjane
28/04/2007, 16h33
Bientôt, les téléphones portables pourront, en France, faire office de carte bancaire. A Strasbourg, le Crédit mutuel, en partenariat avec deux opérateurs, NRJ Mobile depuis novembre 2006 et SFR depuis mi-février, teste ce système dans une soixantaine de commerces. Plus besoin de sortir sa Carte bleue, le consommateur active par un code secret son portefeuille-téléphone, puis place son appareil face à la borne ad hoc dans le magasin.

Baptisée NFC (Near Field Communication), cette technologie sans contact utilise les ondes radio de courte portée, et les informations bancaires sont logées dans la carte SIM du téléphone. "Le client pourra choisir d'utiliser sa Carte bleue, son Amex ou encore une carte de fidélité type Cofinoga", explique Laurent Jullien, de Bouygues Telecom. L'opérateur réalise des tests dans les transports, à Grenoble et en Ile-de-France. Exit le pass Navigo : il suffira de présenter devant la borne son mobile pour franchir les barrières, mais aussi obtenir des indications sur les itinéraires ou les horaires.

Il sera également possible de scanner un code-barres d'une affiche publicitaire, de télécharger le dernier single de votre chanteur favori, ou le plan du quartier disponible à l'arrêt de bus. Autant de services dont la rémunération fait aujourd'hui l'objet d'ardentes négociations entre banques, entreprises et opérateurs téléphoniques. "Prévue pour 2008, la commercialisation de cette nouvelle génération de portables va bouleverser notre quotidien, promet Mung Ki Woo, d'Orange. Tous les grands pays européens, les Etats-Unis, la Chine y travaillent." Pour l'heure, seuls la Corée du Sud et le Japon ont mis instauré le système. C'est en 2004 que l'opérateur nippon NTTDocomo a, le premier, proposé un téléphone-portefeuille équipé de FeliCa, une puce de Sony permettant l'identification de l'utilisateur et le règlement. Les autres, comme KDDI et Vodafone, ont suivi en 2005 et désormais, les services se généralisent. Ainsi, la compagnie aérienne ANA propose depuis septembre 2006 sur ses vols intérieurs de réserver sa place, de la régler, et même de franchir à l'aéroport les portiques d'accès par seul téléphone portable interposé.

Le publicitaire Dentsu et l'éditeur Recruit vont lancer en 2007 un service de téléchargement à partir d'une affiche, de bons de réduction pour les magasins. Sécurité oblige, pour protéger ces véritables portefeuilles électroniques, les opérateurs ont inclus dans les téléphones des systèmes d'identification comme la reconnaissance des traits du visage ou des empreintes digitales.

Par Le Monde

Cookies