PDA

Voir la version complète : Allah est-il un Etre différent de Dieu ?


Tamedit n-was
28/04/2007, 18h06
As-salam ãlaykum

je veus partager avec vous cet article qui est une réponse à une question sur le mot Allah
================================================== ===

Bonjour. Allah est-il le même Dieu que le Dieu des Juifs, et le même Dieu que Dieu le Père des Chrétiens ?


Réponse :

Bonjour à vous.

Trop de gens pensent encore que "Allah" est une divinité particulière aux musulmans, différente de "Dieu" le Créateur. C'est faux. Dans le Coran, Dieu dit aux musulmans : "Et ne discutez avec les Gens du Livre que de la meilleure façon. Sauf ceux d'entre eux qui sont injustes [avec qui il est inutile de discuter]. Et dites : nous croyons en ce qui a été descendu vers nous et descendu vers vous, Celui que nous adorons et Celui que vous adorez est Un, et nous, c'est à Lui que nous sommes soumis" (Coran 29/46). Le Coran relate également que les Arabes idolâtres de l'époque du Prophète Muhammad (sur lui la paix) invoquaient eux aussi parfois Dieu ("Allah") en Lui demandant de les châtier si ce que Muhammad leur disait était la vérité venant de Lui. Voir Coran 8/32.

En langue arabe, le Nom "Allâh" est-il, sur le plan morphologique, un nom isolé (ism jâmid) ou bien un nom dérivé d'une racine (ism mushtaqq) ? Muhammad Khalîl Harâs écrit que c'est la seconde option qui est correcte : le nom "Allâh" est un nom dérivé, et il est dérivé de la même racine d'où sont formés les mots "ilâh", "alaha", "ulûhiyya", racine où l'on retrouve le sens de "culte" ; le Nom "Allâh" signifie ainsi : "Celui qui Seul mérite le culte" (cf. Shar'h ul-'aqîda al-wâssitiyya, pp. 10-11). Dans certains passages de la Torah, on lit comme un des noms de Dieu en hébreu : "Elohim" ; le "im" est la marque du pluriel, mais cette marque ne désigne pas une pluralité d'êtres mais un être unique : il s'agit en fait du pluriel de grandeur et de respect, bien connu de certaines langues. Et "eloh", ne vous rappelle-t-il pas le "ilâh" dont nous parlions plus haut ? Il y avait même une édition de la Bible avec traduction et commentaires en anglais, celle du Révérend Scofield, où on pouvait lire ce qui suit en toutes lettres, en note de bas de page sur Genèse 1/1 (verset où figure justement le nom "Elohim") : "Elohim (sometimes El or Elah, english form God (...)" ; deux lignes plus bas figurait aussi : Alah [avec un seul "l"] (fin de citation). Ces trois noms, El, Elah et Alah furent cependant supprimés de cette note de bas de page dans les éditions suivantes de la même traduction (les fac-similés des deux éditions sont visibles dans Quel est son nom ?, IPCI, pp. 32-33).

Les Arabes qui sont chrétiens (ils se comptent par millions en Syrie, au Liban, en Palestine, en Irak, etc.) emploient eux aussi le nom "Allah" pour dire "Dieu". Un document émanant du Secrétariat du Vatican intitulé Orientations pour un dialogue entre chrétiens et musulmans rappelle ainsi : "Allâh est le seul mot qu'ont les chrétiens de langue arabe pour dire Dieu" (cité par Maurice Bucaille, La Bible, le Coran et la science, Seghers, p. 117). Quand le Vatican lui-même le dit... Et puis il suffit de lire un texte des Evangiles en langue arabe pour s'en rendre compte (j'en possède un, édité par la Société Biblique Internationale et imprimé en Grande-Bretagne, et parle en connaissance de cause).

"Allah" n'est donc pas une divinité particulière aux musulmans mais désigne bien le même Etre qu'en français on désigne par le nom "Dieu" (avec un D majuscule).

Malgré tout, une question est posée ici par certains musulmans : peut-on désigner le Créateur par le Nom "Dieu", en se disant que, même si cela ne se trouve pas textuellement ainsi dans nos sources, ce n'est que l'équivalent, en français, du nom "Allah" en arabe, ou bien doit-on s'en tenir strictement au Nom "Allah", en se disant que, même si c'est, en arabe, l'équivalent du nom "Dieu" en français et même si c'est à l'origine un nom dérivé, c'est sous cette forme arabe que le Créateur S'est nommé à nous, et on doit donc s'en tenir à ce qu'Il a dit à Son propre Sujet ?
Ibn Taymiyya a relaté la divergence d'avis existant entre les savants à ce propos : certains disent que le recours à d'autres Noms que ceux par lesquels Il S'est nommé est impossible ; d'autres affirment que cela entièrement permis du moment que le contenu du terme par lequel on Le désigne ne contredit aucun principe des sources ; d'autres savants encore, enfin, disent que cela est permis quand on parle de Lui mais non quand on L'invoque (Ibn Taymiyya partage ce troisième avis). Ibn Taymiyya écrit : "Pour ce qui est de parler de Lui, (l'emploi de ces Noms ne figurant pas dans les sources) se fera en fonction du besoin : l'emploi de tels Noms n'est pas interdit lorsque, pour faire comprendre à autrui ce qu'on veut dire, on a besoin de traduire Ses Noms dans une langue autre que l'arabe, ou de parler de Lui par un Nom dont le sens est correct" (Al-jawâb us-sahîh li man baddala dîn al-massîh 3/163).

Ma réponse ne serait cependant pas complète si j'omettais de dire ceci : s'il est vrai que musulmans, juifs, chrétiens et d'autres encore, invoquent Dieu, la conception qu'ont les musulmans de Dieu présente des différences avec celle qu'en ont les hommes d'autres religions.
Les musulmans disent que Dieu est le seul Etre que les hommes doivent prendre comme divinité (lisez ma page sur le monothéisme à propos de ce dernier mot), car toute adoration d'autre que Lui est un manquement à ce qui Lui revient de droit. C'est pourquoi, même si les Arabes idolâtres de l'époque disaient : "Nous n'adorons ces entités que pour qu'elles nous rapprochent de Dieu" (comme le Coran le rapporte d'eux en 39/3), la révélation de Dieu communiquée à Muhammad (sur lui la paix) leur répondit : "Dis[-leur, ô Muhammad] : Voyez-vous, ceux que vous invoquez en dehors de Dieu, montrez-moi ce qu'ils ont créé de la terre, ou ont-ils une association avec Dieu ? Apportez-moi une Ecriture antérieure à ceci ou une trace de connaissance, si vous êtes véridique" (46/4). Par rapport à la conception qu'ont les juifs de Dieu, celle des musulmans diffère en ce que les fidèles du judaïsme se considèrent comme un peuple élu par Dieu, sur la base, le plus souvent, d'une filiation à Israël (Jacob). Les musulmans, pour leur part, disent que Dieu a créé l'humanité tout entière et que tout humain, quels que soient sa race, sa couleur et son origine, peut et doit adorer Dieu et établir un lien avec Lui, la piété étant seule ce qui, auprès de Dieu, compte : "O les hommes, Nous vous avons créés à partir d'un seul homme et d'une seule femme et vous avons suscités en peuples et en tribus afin que vous vous reconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est celui d'entre vous qui est le plus pieux. Dieu, vraiment, est Savant, Informé !" (Coran 49/13). De plus, les musulmans considèrent que le caractère d'envoyé de Dieu n'est pas réservé à des hommes de la lignée des Fils d'Israël mais que tous les peuples de la terre ont reçu au moins un messager de Dieu. Enfin, les musulmans considèrent que Dieu avait bien donné la Torah à Moïse, mais Il a ensuite abrogé certaines des règles de celle-ci par Jésus, avant de donner un ultime Livre à l'humanité sous la forme du Coran.
Et par rapport à la conception que les chrétiens ont de Dieu, la conception musulmane diffère en ce qu'elle dit que Dieu est transcendant et que rien ne Lui ressemble : les musulmans ne croient donc pas en la trinité, en l'incarnation, en la rédemption, en l'adoration des saints, en l'existence d'une instance humaine par laquelle l'homme doit passer pour demander à Dieu le pardon de ses péchés.

De même, vous avez employé le mot "Père" pour décrire "Dieu". Les musulmans n'emploient pas ce terme pour désigner Dieu. Le savant musulman al-Ghazâlî a écrit qu'il est possible que le terme "Père" ait été utilisé comme qualificatif de Dieu par Jésus (sur lui la paix) (que les musulmans reconnaissent comme étant un grand messager de Dieu). Jésus aurait voulu décrire par que la relation devant exister entre l'homme et Dieu ne devait pas être une relation superficielle mais une relation d'amour et d'intimité, comparable à celle qui lie un fils et un père. Cependant, ce qualificatif n'ayant pas toujours été compris dans son sens purement métaphorique par tout le monde, Muhammad (sur lui la paix), le messager de Dieu étant venu aux hommes après Jésus, n'a plus utilisé ce terme (cf. Ar-radd al-jamîl li ilâhiyyat 'îssâ bi sarîh il-injîl, al-Ghazâlî, p. 25). Et même à prendre le second avis relaté plus haut (celui des savants qui disent qu'il est possible d'employer pour décrire Dieu des termes autres que ceux qu'Il a Lui-même employés), le nom "Père" est devenu trop ambigu (puisque les chrétiens emploient ce terme à propos de Jésus en disant que c'est la preuve qu'il a "une unité de nature avec Dieu") pour qu'il soit autorisé ; un musulman ne l'utilisera donc jamais pour décrire Dieu.


Synthèse de la réponse :

Le nom "Allah" est, en arabe, le nom qui désigne Dieu le Créateur des cieux et de la terre, Celui qu'invoquent également les Juifs, les Chrétiens, et d'autres hommes de la terre. Cependant, les musulmans et les musulmanes ont, par rapport aux hommes et aux femmes d'autres religions, des différences à propos de la conception qu'ils ont de Dieu et des devoirs que les hommes ont vis-à-vis de Lui.


Note :

Certains de mes coreligionnaires réunionnais ne comprennent pas qu'on emploie parfois le Nom "Dieu". "Il faut absolument dire "Allah"", disent-ils avec mécontentement. Alors il faudra qu'on m'explique pourquoi on ne fait pas le même reproche à tous ces ulémas indiens qui emploient le Nom "Khudâ" au lieu de "Allah" et qui disent "êzdî" pour dire "divin" ("bi tawfîq-i-êzdî")... Il me semble que "Khudâ" et "Yazdân" sont deux termes persans et qu'ils ne figurent pas non plus dans le Coran et la Sunna, n'est-ce pas ? Alors toute explication que vous avancerez à propos de l'emploi de ces deux termes persans par ces musulmans indiens sera également valable à propos de l'emploi du terme de langue française "Dieu" par les musulmans français.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).
source: www.maison-**********

levas
29/04/2007, 10h38
C'est un sujet intéressant. J'utilise le mot Allah dans deux cas: lorsque je réponds à quelqu'un qui utilise lui-même ce nom, ou quand je veux préciser que je parle de Dieu dans la définition musulmane par opposition par exemple à la définition chrétienne.

Sinon pour moi Allah est la forme arabe du mot Dieu, donc j'utilise Dieu dans un message en français dans la plupart des cas.

Tamedit n-was
29/04/2007, 10h42
levas

si on veut traduire le mot "Dieu" en arabe , on va utiliser le mot "Ilâh"
mais "Allah" est pour dire qu'il est unique , n'admet pas de pluriel ni de feminin de masculin .

levas
29/04/2007, 10h52
Sensib

L'arabe (dont le Coran) utilise le mot ilâh pour désigner un dieu quelconque et parfois Dieu dans le sens d'Allah. Ce mot peut se mettre au pluriel ou au féminin.

Sinon pour dire le Dieu unique l'arabe utilise le mot Allah. Le mot français Dieu pour désigner le Dieu unique ne se met pas non plus au pluriel ou au féminin.

Si on le met au pluriel il perd immédiatement sa majuscule et change de signification.

Thirga.ounevdhou
29/04/2007, 10h56
Tout a fait Sensib, le Coran l'affirme et le confirme: "Dis : Il est Allah, Unique; Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons . Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus . 4. Et nul n'est égal à Lui"

Tamedit n-was
29/04/2007, 10h59
thirga.ounevdou
je me rappel toujours de ta réponse , et ça me fait plaisir de la relire :)
http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=228984&postcount=10

levas
29/04/2007, 11h08
Tirga

Tout a fait Sensib, le Coran l'affirme et le confirme: "Dis : Il est Allah, Unique; Allah, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons . Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus . 4. Et nul n'est égal à Lui"

Le Coran donne ce verset en arabe. Donc soit tu le donnes en arabe soit en français.
Si tu le donnes en français rien ne t'empêche de traduire Allah par Dieu, de la même façon que tu as traduit "qul" par "dis" ou "huwa" par "il est".

Ce que tu appelles "le Coran l'affirme et le confirme" n'est que l'interprétation du traducteur, qui veut distinguer Dieu dans l'islam de Dieu dans les autres religions en gardant son nom arabe.

C'est la conclusion que déduisent ceux qui voient le mot Allah au lieu du mot Dieu.

Thirga.ounevdhou
29/04/2007, 11h09
Merci Sensibe. Ca me fais, aussi tres plaisir.

dieu : en Arabe (الاه), peut se metre au femenin et au pluriel (الهة)
Par contre (الله) tel qu’il est ecrit et pronnocéet voulant dire : « Al-Ilāh », (« Le Dieu »)

Le mot se compose de l'article ال (a)l, qui marque la détermination comme notre article le, et de إِلَاه (ilāh). Al suivi de ilāh donnerait Allāh par apocope du deuxième terme, qui porterait donc une hamza instable. Le mot aurait ensuite été univerbé. De sorte, Allah se traduirait littéralement par « le Dieu » — usage qui rappelle celui du mot Dieu écrit avec une lettre Capitale en Francais.

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Allah

Thirga.ounevdhou
29/04/2007, 11h13
Oui levas, a cause de cette confusion, il est preferable d'utiliser le Mot Allah, au lieu de Dieu, ou meme Le Dieu...meme dans les traductions.
Dan cette sourate, c'est ce qui est fait, meme la traductio a gardé le Mot.

levas
29/04/2007, 11h31
Thirga

Personnellement ça ne me dérange pas que les musulmans conservent le nom arabe Allah en français ou dans n'importe quelle langue. Comme ça on sait exactement de quoi on parle.

Le problème, que beaucoup de musulmans ont aussi constaté, c'est que ça donne l'impression qu'Allah ne désigne que le Dieu de l'Islam, et qu'il n'a donc rien à voir avec celui que les chrétiens, les juifs et les autres religions appellent Dieu.

La notion de Dieu réduite à Allah perd donc de son caractère universel dans l'esprit de beaucoup, surtout de ceux qui ne s'y connaissent pas bien en religion.

absent
29/04/2007, 11h54
c est un peu comme Allah et Rabbi, Allah et A-Rrab?
Rabbi est une forme personalisée d Allah, je dis Rabbi, et non mon allah

bon c est un petit ijtihad de ma part, je me suis jamais posé la question, puisque je dis Allah pour designer le Tou puissant, le createur des mondes, et je dis Rabbi pour la forme pssessif si j´ose dire??!

elyas
29/04/2007, 12h03
si on veut traduire le mot "Dieu" en arabe , on va utiliser le mot "Ilâh"
mais "Allah" est pour dire qu'il est unique , n'admet pas de pluriel ni de feminin de masculin .

C'est cela l'explication en effet. Je dirais même "Ilâh" en Français "UN Dieu", c'est la forme commune. Mais on dit "Allah" , LE DIEU. Ce la forme d'Unicité qui explique cela, et qui est à la base de l'islam.

Nazim85
29/04/2007, 12h05
"Allah est-il un Etre différent de Dieu ? "
je vais tenter une réponse en esperant ne heurter la "sensibilité" de qui que ce soit:
-D'abord Allah n'est pas un être.
Il est: ce qui "était", ce qui "est" et ce qui "sera". Et rien n'est à lui comparable (ceci pour complêter la traduction de sourate al-ikhlass de Thirga.ounevdhou).
-le terme "Dieu" ne peut dans ce cas être assimilé au nom de "Allah".
Il dérive du grec "Deus" qui renvoie aux dieux des pharaons, de mésopotamie, de l'olympe, etc...
il est tantôt dieu-tout-puissant ("rabi") et connoté ainsi d'un indice péjoratif (arbitraire et despôtique), tantôt il est Dieu-le-père et associé dans ce cas à une dimension trop humaine (que Freud a bien décrit).
Il s'agit là d'une manière bien réductrice d'évoquer Allah qui represente à la fois l'immanence et la transcendance.
Cela fait vraisemblablement partie de ce que Ibn -Khaldoun a jadis décrit sous le nom de :"isra-iliates".
Il faut dire qu'il est plus confortable à l'esprit humain de croire "vrai" le vraisemblable que d'imaginer "l'inimaginable".
C'est pourquoi, souvent on invoque "Allah" et on pense "Dieu". On lui attribue des qualités somme toute "humaines" (père), on le craint comme on craint un tyran (puissant), on va même jusqu'à le "défendre" contre d'autres humains qui le menaceraient...

absent
29/04/2007, 12h20
De ma vie, je n'ai jamais entendu quelqu'un de normale utiliser "Allah" sauf dans des expressions deja toute faite comme hamdoullah, nchallah...etc.

Les seuls personnes qui utilisent "allah" en algérie sont les integristes. Le mot qu'on utilise pour DIeu c'est Rebbi, que ce soit en arabe ou en kabyle (les mozabites utilisent je crois 'yakouch').

Si maintenant certains non-musulmans croient que Allah est different de Dieu c'est à cause de vous. Quand on parl une langue on respecte ses mots.

levas
29/04/2007, 13h56
Nazim85

-le terme "Dieu" ne peut dans ce cas être assimilé au nom de "Allah".

Il le peut parfaitement. Tout dépend de ce qu'on met sous le mot Dieu. Un musulman ou un juif qui dit Dieu ne lui donne pas le même sujet qu'un romain qui dit Dieu en se référant à Jupiter ou Apollon.

Il dérive du grec "Deus" qui renvoie aux dieux des pharaons, de mésopotamie, de l'olympe, etc...

Le mot Allah se réfèrait aussi avant l'Islam aux religions paîennes. C'était par exemple le nom du dieu principal du panthéon arabe, correspondant grossièrement à Jupiter/Zeus. Il avait même une forme féminine Allât.

Nazim85
29/04/2007, 14h47
Levas:
C'est vrai qu'en voulant faire court, je n'ai pas assez détaillé mon point de vue. voici qq précisions:
Dieu, Allah,Jehovah, seigneur ou même vélo, scooter...ce ne sont là que des signifiants. L'important c'est le signifié. et le signifié dépend avant tout du contexte culturel.Or, il se trouve que dans l'environnement culturel où j'évolue, le signifiant "Dieu" (Rebbi) est connoté d'un indice péjoratif associant la force suprême contre laquelle il n'y a aucun recours. Autrement dit quand qq'1 te dit: "je suis ton dieu (rebak)" cela veut dire: " j'ai sur toi le droit de vie et de mort et je peux me permettre n'importe-quel dépassement". tous nos potentats s'identifient à de petits dieux et cela perdure.
Le signifiant "Allah" est different car il renvoie à l'Islam censé être une religion de tolérance, de génerosité et de respect.Alors pour ne pas mélanger les genres j'ai pensé qu'il valait mieux faire la distinction entre les 2.
Donc même si terme "Allah" remonte à l'époque de l'arabie paienne, pour nous (afrique du nord), il reste associé à l'arrivée de l'islam.
Concernant le judaïsme, il n'y a normalement pas de différence avec l'islam sur la nature du "divin". C'est le même "Dieu". Le Dieu d'Abraham et de Moïse.
Les autres "prophetes" peuvent être considérés comme des rappels à l'ordre.
Le messie, pour rappeler que nous sommes tous "égaux" devant Dieu et qu'il n'y-a pas de "peuple élu" plus qu'un autre.
Le prophéte de l'islam, pour nous rappeler que Dieu n'a pas d'apparence (surtout pas humaine) et qu'il est au delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Quant aux différences qui portent sur les "rites" ce ne sont à mon avis que des détails.

darwish
29/04/2007, 14h49
Salaam,

[29:61]
Si tu leur demandes: ‹Qui a créé les cieux et la terre, et assujetti le soleil et la lune?›, ils diront très certainement: ‹Allah›. Comment se fait-il qu'ensuite ils se détournent (du chemin droit)?

[29:63]
Si tu leur demandes: ‹Qui a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il fit revivre la terre après sa mort?›, ils diront très certainement: ‹Allah›. Dis: ‹Louange à Allah!› Mais la plupart d'entre eux ne raisonnent pas.

[6:91]
Ils n'apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : ‹Allah n'a rien fait descendre sur un humain.› Dis: ‹Qui a fait descendre le Livre que Moïse a apporté comme lumière et guide, pour les gens? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres. Dis: ‹C'est Allah›. Et puis, laisse-les s'amuser dans leur égarement.

N.B. Versets traduits et numérotés selon le lectionnaire de Hafs selon 'Aasim.

darwish
29/04/2007, 14h52
Pour Nazim85,

Autrement dit quand qq'1 te dit: "je suis ton dieu (rebak)" cela veut dire: " j'ai sur toi le droit de vie et de mort et je peux me permettre n'importe-quel dépassement".

Plutôt:

Rabb: Seigneur
Ilâh: Dieu

Thirga.ounevdhou
29/04/2007, 15h33
Concernant : Rabb: Seigneur et Ilâh: Dieu, Il y a qq temps je me suis posee la question, et j’ai beaucoup lu…

La croyance en Allah comporte ces aspects:

1) Allah existe sans avoir été créé
2) II est le Seigneur des Mondes (le Tawhîd ar-rouboubiya)
3) II est le seul Dieu adoré, nul n'est adoré avec Lui. ( Tawhîd al- Uluhiyah)

En résumé : La croyance en Allah comporte :
Unicité de la Seigneurie (Tawhîd ar-rouboubiya)
Unicité de l'adoration (Tawhîd al- Uluhiyah)
Unicité des noms et attributs

ar-rouboubiya ou Tawhîd ar-rouboubiya implique : une croyance ferme et définitive qu'Allâh Seul est le Créateur, le Maître, et le Possesseur et que le Commandement est pour Lui Seul.

al- Uluhiyah ou Tawhîd al- Uluhiyah est le fait d'unifier Allâh pour toutes les adorations et de n'adorer rien avec Lui, que ce soit un ange, un Messager, un Prophète, un homme pieux….

Il dit : « Dis : « Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes.
Souverain des hommes. Dieu des hommes »

Pourquoi A-t-il répété le mot « hommes » et a préféré l'explicite à l'implicite ? Il n'a pas dit : « Seigneur des hommes, leur Souverain et leur Dieu ».
Ce qui m'est apparu est comme si notre Seigneur - et Allah
seul sait leur dit : « Ce sont 3 points semblables et complémentaires, chaque point est indépendant bien que lié à l'autre.
Allah est : { Seigneur des hommes }, c'est-à-dire leur Créateur et leur Protecteur, { Souverain des hommes }, c'est-à-dire, Décideur de leur sort.
II est { Dieu des hommes }, c’est-à-dire le Seul qui mérite leur adoration, il n'est pas permis de Lui associer quiconque.

La conclusion est qu'il faut croire en ces 3 points

absente
29/04/2007, 15h41
Les chrétiens d'orient dont la liturgie est en arabe appellent aussi leur Dieu Allah.

absent
29/04/2007, 17h18
Les seuls personnes qui utilisent "allah" en algérie sont les integristes

moi quand je prie pour quelqu un en lui disant par ex: "allah yahdik" "allah yssahal alik", allah yastor " etc. j evoque e mot Allah, et je ne suis pas integriste!

si tu vivais Algerie tu saurais que le Mot Allah et le plus utilisé dans le quotidinens des gens!

absente
29/04/2007, 20h51
Salam,

Je ne comprend ni la question, ni les réponses : ça ressemble à un débat stérile ?

Dieu c'est Dieu non ? En arabe Allah, en français Dieu, en anglais God...

Mon Dieu en arabe Ilahi, en français mon Dieu, en anglais My God....

Mon Seigneur , en Arabe Rabi, en français mon Seigneur, en Anglais....


En prière on doit absolument dire Allah, car elle doit se faire obligatoirement en langue arabe donc ça tombe sous le sens

dans la vie quotidienne hors pays Musulman (où communément ont dit Rabî) moi je dis Dieu, si j'avais été en Angleterre God...où est le problème, où est l'association, Dieu c'est Dieu Il est le Seul et même Dieu.

Evidemment c'est autre chose de le particulariser ou de le diviser comme chez les polythéistes (shiva;boudha...)

où utiliser Jésus comme l'apellent parfois les chrétiens (tantôt Dieu, tantôt Fils de Dieu....)

L'eau c'est l'eau quelque soit la langue utilisée pour la traduire.

etc...

Le chemin de Dieu (swt) est facile et tout ne vaut que par les intentions

Salam

Cookies